Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les avis de - Nettoyor

Visualiser les 13 avis postés dans la bedetheque
    Nettoyor Le 12/05/2021 à 19:07:32

    Depuis l’âge de dix ans (j’en ai soixante-sept) je m’abreuve de SF sous toutes ses formes et si j’en ai fatalement avalé de particulièrement indigestes, ce spécimen-là, décidément, ne passe pas.
    Pas la moindre lueur d’originalité. Un scénario d’une platitude navrante, qui ne parvient à crédibiliser ni les personnages ni l’idée fondatrice ... elle-même d’une inconsistance ahurissante sur l’origine de ce fameux pouvoir qui fait le titre ! Ajoutez à cela un graphisme de Marchal honteusement dégradé par rapport à « Namibia » ou « Amazonie ». Que reste-t-il ? L’aura des auteurs ? Elle est ouvertement mise à caution par la préface de Léo, d’une complaisance à peine voilée ! Et que dire de celle du comité de lecture de Dargaud ?... Une tromperie caractérisée envers les amateurs du genre !
    En résumé : une œuvre bâclée et sans intérêt, inadmissible dans une bédéthèque qui se respecte. Aussitôt acquise, aussitôt rendue. Rarissime de ma part ...

    Nettoyor Le 24/10/2020 à 17:08:36
    Les traqueurs - Tome 1 - L'Arme perdue des dieux

    Ma critique couvre les trois tomes parus à ce jour.
    L’ouvrage est intéressant : Muñoz et Tirso nous offrent une belle réalisation, tant pour le scénario que pour le graphisme, même si le découpage laisse à désirer. Quel dommage que la traduction soit plombée par une orthographe et une grammaire outrageuses, ainsi que par des coquilles, omissions et autres contresens qui entachent à tel point la lecture qu’elle en devient irritante !
    N’y a-t-il donc chez Glénat ni relecture sérieuse ni traducteur(trice ?…) qui puisse assurer un niveau minimal de 7e en Français ?
    La Bande Dessinée a acquis, à juste titre, ses lettres de noblesse en tant qu’art graphique, mais elle restera en marge de notre patrimoine culturel tant que sa composante littéraire sera à ce point négligée.

    Nettoyor Le 21/03/2020 à 18:38:56
    Conquêtes - Tome 4 - Uranie

    Voilà une série qui fait preuve d’originalité - voire d’ingéniosité - dans chacun de ses scénarios. A l’encontre des nombreux commentaires et autres notations délétères, je trouve que ce quatrième tome vaut que l’on s’y intéresse de plus près.
    C’est sûr, le langage des soldats d’ « Uranie » est sacrément cru mais il sert parfaitement la narration. Le ton délibérément troupier est le même qui fit de « Full Metal Jacket » une oeuvre marquante en son temps (qui l’eût reproché à Kubrick ?). Si l’on tolère cette licence de l’auteur (finement confessée à la page 33, soit dit en passant...), le récit prend une saveur qui le démarque positivement des précédents. S’il en est qui goûtent ce trait scénaristique dans « Nains » ou « Orcs et Gobelins », ils l’apprécieront ici.
    Dans la BD, comme pour toute forme d’art, le recul est nécessaire : les choix assumés de l’auteur ne révèlent l’unicité de son œuvre que si l’on se laisse embarquer en délaissant tout préjugé. Le mérite de JL Istin est d’avoir doté son récit d’une « bande son en V.O. » qui lui confère un crédit de réalisme ... et fait, du même coup, passer nombre d’invraisemblances. J’ai p... apprécié !

    Nettoyor Le 04/11/2019 à 17:47:33
    La cathédrale des Abymes - Tome 3 - Quand vient le sage...

    Ouais, bon … Par acquit de conscience, j’ai voulu réévaluer mon commentaire du 18 Mars. J’ai donc relu posément les deux premiers tomes avant de découvrir le troisième. Il reste que, même si cette saga est prenante et que Grenier a su maintenir haut la barre au niveau graphique, ni le scénario, ni les décors, ni même les personnages et leurs caractères n’apportent la moindre originalité dans cet univers cher à J-L Istin et aux éditions Soleil. Je confirme la note de 2 sur 5. Pour l’esthétique.

    Nettoyor Le 25/09/2019 à 09:44:21

    Voilà une œuvre remarquable, captivante et exécutée avec art. La langue, l’intrigue et le décor y sont si parfaitement maîtrisés, de la première à la dernière page (planche ?) que je ne sais où l’accueillir dans ma bibliothèque, entre bandes dessinées et littérature ... En tous cas, chapeau bas à l’ensemble des auteurs.

    Nettoyor Le 20/03/2019 à 16:56:07
    Sanctuaire - Tome 3 - Môth

    Je viens de lire les trois tomes d'affilée et ... c'est du très bon ! Le thème n'est pas franchement original mais graphiquement, c'est superbe et le scénario a ce qu'il faut d'alambiqué pour forcer le lecteur à s'accrocher. Seul bémol : Bec n'a malheureusement pas su typer suffisamment la physionomie des personnages pour éviter une confusion quasi-permanente des visages et, par là même, des protagonistes. Et le recours fréquent à des dialogues en voix "off" est un trait scénaristique intéressant mais qui n'arrange pas l'affaire.

    Nettoyor Le 18/03/2019 à 18:08:10
    La cathédrale des Abymes - Tome 2 - La guilde des assassins

    J’ai acheté les deux premiers tomes la Cathédrale sur la foi des notes et des avis élogieux publiés dans BDGest et je les ai lus d’une traite. J’avoue ne pas en avoir retiré le satisfaction escomptée et même avoir parcouru ces ouvrages avec un enthousiasme plus que mitigé, voire une certaine exaspération quant au manque d’originalité.
    Est-ce dû à ce que je venais d’absorber coup sur coup les trois derniers tomes des Maîtres Inquisiteurs, dont l’univers est si proche de celui-ci que j’en étais à confondre la chevelure blanche de Sinead avec celle d’Assynia ?
    Quoi qu’il en soit, le graphisme de Grenier est réellement remarquable. Je vais donc prendre le temps de me détoxifier à coups d’Angel Wings, Duke et autres Simak (voire un vieux Lucien des familles) avant de revenir dans cette Cathédrale que je souhaite avoir injustement dépréciée ...

    Nettoyor Le 18/12/2018 à 17:29:55
    Les maîtres Inquisiteurs - Tome 10 - Habner

    Les premières planches sont magnifiquement exécutées mais très vite le graphisme, trop riche, perd en précision et donc en qualité. Pour ce qui est du récit, facilités et invraisembances s’accumulent pour venir à bout du scénario incertain car trop complexe. Les malheureuses fautes d’orthographe et de syntaxe échappées à la relecture s’en trouvent alors stigmatisées. Bref, les auteurs auraient pu mieux faire ... en en faisant moins. Deux points : un pour le papier, un pour l’encre !

    Nettoyor Le 28/10/2018 à 14:13:53
    Orcs & Gobelins - Tome 4 - Sa'ar

    Excellent graphisme, très précis (trop, parfois ?) et scénario bien enlevé. On est partagé entre le désir de s’attarder sur chaque case pour en fouiller les détails et celui de dévorer l’album pour ne pas casser le rythme du récit. Une série originale qui tient la distance. Les protagonistes ont une réelle épaisseur : on est bien loin des gobelins et des orques frustes à la Tolkien.

    Nettoyor Le 26/10/2018 à 16:18:45
    Les maîtres Saintiers - Tome 4 - Une Vie pour une Vie - 1917

    Côté graphisme, rien à dire : c’est parfaitement maîtrisé. Mais ça ne suffit pas à pallier un scénario qui part à vau-l’eau au fil de l’histoire. Le « mystère » qui nous a alléchés dès le départ, déjà gros pour les protagonistes, l’était plus encore pour les auteurs, qui nous livrent une fin honteusement bâclée. Trop d’invraisemblances dans ce dernier tome ne peuvent sauver la série : la Révolution russe, la fille vengeresse, le Pape (!), jusqu’à la clé de l’énigme nichée au XVe siècle dans un nom en français ?... au Vatican ?... par des Irlandais ?!! Les Castors Juniors auraient trouvé mieux.

    Nettoyor Le 24/10/2018 à 18:04:49
    Marshal Bass - Tome 3 - Son nom est personne

    Troisième tome dans la veine des deux premiers. Scénario et graphisme d’une noirceur cauchemardesque (à l’image duMarshall). Gluant à souhait. Bref, un régal qui se lit d’une traite, en apnée ! Ames sensibles, s’abstenir ?... Pas sûr.

    Nettoyor Le 14/10/2018 à 17:44:22
    eXilium - Tome 2 - Kayenn

    C’était à craindre : Kayenn a un « coeur » ... Tout un tome qui ne tend que vers cette seule révélation très décevante ! Une bédé d’anticipation pourtant prometteuse mais qui verse en fin de compte dans le fantastique banal d’une légende celtique. Rares sont les auteurs de SF qui auront su concevoir un organisme alien autrement qu’avec un coeur ou un cerveau (et pourtant une plante, ça existe ...). Quel que puisse être l’épilogue attendu dans le prochain tome, et malgré la qualité du graphisme, je gage qu’il ne transcendera pas un scénario bridé par un anthropocentrisme primaire. Dommage.

    Nettoyor Le 08/10/2018 à 18:52:24
    Ekhö monde miroir - Tome 8 - La Sirène de Manhattan

    L.inspiration etait en chute libre depuis le tome 6 mais ce huitième épisode touche le fond. Simplement navrant. Pour ma part j’abandonne la série.