Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les avis de - Madus

Visualiser les 5 avis postés dans la bedetheque
    Madus Le 25/04/2021 à 20:02:21

    Ni les dessins ni les couleurs ne sont pas le point fort de cet album, pas plus que le chara design des Neutrinos qui semblent tout droit sortis de mangas shonen.
    Mais si on arrive à dépasser cela, les dialogues sont bien ficelés et les réactions de tous les perso me semblent réfléchies, ce qui est loin d'être le cas dans d'autres comics que je lis.
    Krang me fait marrer même s'il faut avouer qu'il revêt parfaitement le rôle du grand méchant bien sale.
    Histoire plaisante qui incite à continuer l'aventure avec les tortues.

    Madus Le 19/05/2018 à 00:02:46
    Apocalypse sur Carson City - Tome 7 - Sorti des ténèbres (Part Two)

    Difficile de passer outre cet achat quand on a déjà les 6 premiers tomes à la maison.
    J'ai hésité avec "2/5 correct sans plus". On est effectivement dans la droite lignée des autres tomes avec cette fois-ci une différence : l'absence de nouveauté. Pas de nouveau perso charismatique (celui qui vient libérer le général est anecdotique), le récit de la fuite vers la banque en forme de flashback est raté à mon sens.

    L'album a au moins pour lui de clôturer la série et l'histoire dans les limites de ce que le genre permet. Toutefois, je pense que le côté répétitif de l'ensemble aurait pu être éviter avec 2 tomes de moins.

    Madus Le 30/12/2017 à 20:07:18
    Olympus Mons - Tome 2 - Opération Mainbrace

    J'ai lu les 2 premiers albums à la suite ce qui influe naturellement sur mon avis. Je livre ici une opinion sur les 2 albums pas seulement le second.
    Les similitudes avec la série phare, Prométhée sont flagrantes à tel point que je me suis demandé ce qu'Olympus Mons allait pouvoir apporter. Je n'ai pas la réponse (sachant que je n'ai pas fini la lecture de Prométhée).
    L'histoire est prenante je trouve, Christophe Bec sait y faire en introduisant une galerie de personnages riches et crédibles. Les petits hommes verts sont un domaine qui manie depuis suffisamment de temps pour éviter des erreurs grossières, hélas cela nuit également à l'originalité, en tout cas jusqu'ici. On nage dans l'archi connu à mille lieux de ce que certains romains de SF ont su amener. Si je devais faire un parallèle, je dirais qu'on a droit à une série qui se rapproche d'un bon épisode de X-Files. C'est solide et bien construit mais on ne va pas tomber de sa chaise et on avait déjà la recette il y a 10 ans. Cela est d’autant plus vrai pour les habitués des productions de Bec.
    On parcourt ainsi le globe variant les personnages et les situations ce qui densifie le récit. Le récit avec la mission sur Mars m'a paru très réussi de ce point de vue avec la question de la solitude traitée par la cosmonaute russe. Le passage est expédié un peu trop rapidement à mon goût, mais c'est obligatoire compte tenu du médium et du nombre de protagonistes.
    Cela m'amène à une réserve que j'émets sur le nombre trop important de personnages et lieux différents. Resserrer le casting aurait permis de fluidifier le récit et d'éviter de resituer à chaque fois les personnages ou le contexte, limitant ainsi un écueil souvent reproché dans les autres avis : le trop plein de texte.
    Parmi les autres inconvénients qui commence à me gonfler avec le scénariste, je dois citer les passages dans le passé. Sérieusement, stop ! Cela n'amène strictement rien, cela a déjà été utilisé dans Prométhée, il faut arrêter avec cela.
    Enfin dernier point, même si j’apprécie la prise en compte d’aspects réalistes et variés dans le traitement du récit comme les questions budgétaires du programme spatial ou la récupération politique et militaire derrière la présence du vaisseau sous l’eau, d’une part je suis étonné de la position russe en la matière (j’y aurai plutôt mis les chinois à la place), d’autre part et c’est cet aspect le plus gênant, certaines sous-intrigues me paraissent véritablement inutiles. Comme si le scénariste en avait ajouté une couche pour densifier artificiellement son récit. Sincèrement, que la femme de Goodwin attende un enfant ou que l’équipe de tournage canadienne ait dû donner un backchich pour avoir son autorisation de monter dans la montagne, c’est un peu comme le bus plein de gamins dans Indepandance Day 2. C’est de l’accessoire qui fait sûrement plaisir au réalisateur mais pour le lecteur sa ajoute une couche dispensable et qui n’est absolument pas en phase avec l’enjeu.

    S’agissant du dessin, là je pourrais dire cf. Prométhée. Ceux qui aiment le trait de Stefano Raffaele ne seront guère surpris. On est dans du photo réaliste avec l’avantage de facilement se représenter ce qu’on voit avec l’impression de presque voir un film. L’inconvénient est que cela fige le dessin et qu’il est plus difficile de représenter le mouvement. Je trouve que cela est parfaitement adapté au style avec toutefois un regret sur la colorisation trop lisse et manquant de nuances. C’est particulièrement vrai avec les scènes marines ou sous-marines.

    Au final, une bonne série en l’état mais que j’aimerais voir terminée en 5 ou 6 tomes au plus pour éviter un Prométhée bis. Je recommande à ceux qui ne l’ont pas fait de lire les deux premiers tomes d’une traite pour éviter de couper trop le récit qui souffre déjà d’un rythme assez lent.

    Madus Le 21/08/2007 à 12:34:28
    Star Wars - Chevaliers de l'Ancienne République - Tome 1 - Il y a bien longtemps...

    Très bon premier album de cette nouvelle série Star Wars. Les ingrédients de l'univers sont toujours là : références multiples à de grands noms disparus (Exar Kun pour le plus célère), surplace technologique (bien que la série se déroule presque 4000 ans avant les films on ne note pas de différence quant au vaisseaux, armes etc...) et bien sûr la Force omniprésente. Pour autant, le style des vêtements ou de certains détails change de ce qu'on a l'habitude de voir. Ce n'est pas une révolution mais ces petits rien contribuent à faire sentir au lecteur qu'il s'agit d'une autre époque.
    Les personnages sont intéressants et bien mis en valeur par l'intrigue très prenante. Reste qu'à espérer que la suite sera à la hauteur.
    Quant aux dessins, ils sont très honorables et se situent dans la moyenne haute de ce qu'on peut trouver dans toutes ses séries Star Wars.

    Je recommande vivement.

    madus Le 13/02/2007 à 13:29:10
    Le cycle de Cyann - Tome 1 - La sOurce et la sOnde

    Les premières pages laissent dubitatif, et ce d'autant plus que les explications se font attendre pour ce premier tome. Presqu'aucun élément de cet étrange univers ne nous est dévoilé avant le premier quart des 120 pages que compte l'album. Mais au fil des planches, on en apprend un peu plus et on apprécie d'autant plus les personnages, l'intrigue qui se met petit à petit en place et surtout la cohérence de l'univers. Contrairement à d'autres séries, on n'a pas l'impression que certains éléments n'ont pas leur place ou sont amenés un peu vite. Bien au contraire, c'est avec un naturel merveilleux que s'enchaînent les événements. Les nombreux protagonistes ont des traits de caractère bien marqués ce qui contribue à densifier le récit. Et si on arrive à s'accrocher suffisemment pour dépasser la barrière décrite dans les premiers instants de lecture, on ne pourra pas décrocher de l'histoire avant la fin de la dernière page.

    Graphiquement, le dessin accuse l'âge. Toutefois, l'ensemble est clair et précis. Certains aspects rappellent un peu l'ambiance de Blade Runner. Pas forcément très détaillé, ni trop futuriste mais bien pensé. Là encore le tout est cohérent. Les couleurs sont agréables et servent justement le trait de Bourgeon sans lui nuire, mais sans lui apporter un plus particulier.

    Ce premier album est un très bon cru de SF. Il y a de quoi s'émerveiller devant la cohérence de cet univers pourtant très riche et très dense. Techniquement c'est agréable, les visages et les décors sont travaillés et le dessin sert justement l'intrigue. Un excellent début pour cette série que nombre de lecteurs ont déjà issés au rang des grands classiques à posséder absolument. J'attendrai toutefois de lire un peu les autres tomes avant de prononcer un tel jugement.