Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les avis de - ML121

Visualiser les 4 avis postés dans la bedetheque
    ML121 Le 24/03/2020 à 10:24:23

    Un bon scénario à la base, en effet bien supporté par le dessin. Mais hélas, la mise en œuvre et la finale ne me semblent pas à la hauteur.
    La première partie du livre pose le contexte, construit efficacement l’univers, et la tension monte progressivement (pas besoin d’y revenir ici, la critique de BDGest explique bien les choses). Cependant, plus on avance dans l’histoire, plus elle s’étire à l’infini sans que cela n’apporte rien du tout. Ainsi, en quoi le fait de diluer un combat – certes décisif - dans plus de 70 cases / 23 pages (!) permet « un crescendo dans la tension qui monte subtilement » ? Il s’agit plutôt d’un enlisement, et ce n’est, hélas, pas le seul.
    Il y a aussi des incohérences en seconde partie d’histoire. Difficile d’imaginer qu’une jeune fille accepte de vivre sans le moindre contact humain depuis sa naissance. Pas de rébellion, pas de curiosité pour les gens de son espèce, alors que pour tout le reste, la curiosité d’apprendre est bien là, et en particulier pour la pensée humaine et les œuvres qu’elle crée. Le choix d’une solitude finale, le choix de refuser la société humaine sans d’abord s’y être frotté est peu crédible.
    Bel essai, mais non validé en ce qui me concerne. Vraiment dommage de ne pas avoir exploité au mieux une si belle idée. Un co-scénariste peut être utile, parfois (souvent). Auteur certainement à suivre dans le futur.

    ML121 Le 19/02/2020 à 12:33:28

    Les dessins sont magnifiques. Les dialogues (surtout entre Tif et Tondu) sont savoureux. Ils font penser un peu à ceux de M. Tillieux dans Felix et Gil Jourdan. Ils sont renforcés par un scénario volontairement quelque peu baroque, qui accentue ce côté vaudevillesque et met en valeur les répliques. C’est là l’intérêt de l’histoire.
    Inutile donc de se plaindre du dessin ou du scénario (au fait les scénarii des Tifs et Tondu, hein, hum, bon ….), ceci est une œuvre hors-série. Vous êtes classique ou pas, vous aimez ou pas.

    ML121 Le 22/12/2019 à 12:37:22

    Le dessin est copiage, ou alors pauvre et confus (surtout au regard des ambitions de l’auteur). La mise en pleine page (et même double page !) est révélatrice de ce fait, cela vous saute littéralement à la figure. Cette approche « grand écran » semble également assez prétentieuse (mais cela n’est, bien sûr, peut-être qu’une impression), tout comme le choix du format du livre (très peu pratique à la lecture, par ailleurs).
    Le scénario (je ne parle pas du choix du « montage » de l’histoire, qui n’est pas inintéressant) est inexistant, tout comme le sont les personnages.
    Ce n’est pas parce que l’on choisit d’évoquer / de réinterpréter l’œuvre d’un génie que l’on s’approprie automatiquement une partie de son talent. Je pense que les critiques positives émises ici sont nettement influencées par le sujet lui-même, Léonard de Vinci.
    Une bd de commande du Louvres, éditée par Le Louvre, à l’occasion de l’expo sur L de Vinci (avec des postfaces bien pompeuses et prétentieuses, ici aucun doute) ? J’espère que non pour son auteur.
    Je suis abasourdi par les avis unanimement dithyrambiques des critiques de BDGest, en qui j’avais fait confiance pour mon achat.

    ML121 Le 31/05/2019 à 01:09:55

    Si vous êtes de ceux qui s’accrochent aux séries dont les auteurs sont morts, et qui ont été reprises par des maisons d’éditions soucieuses uniquement de faire du fric, si vous aimez les artistes-copistes qui s’échinent à vous fabriquer encore et encore la même pâtée fadasse, qui vous rappelle vaguement ce qu’était l’original, mais slurp pas grave ça passe quand même, alors évidemment, vous n’aimerez pas cette œuvre hors norme.
    Schuiten (Van Dormael, Gunzig et Durieux) ont signé ici une œuvre absolument remarquable, intensément originale et puissante, mais aussi un émouvant hommage à Mortimer et à son créateur E.P.Jacobs (tous les codes y sont). Pour qui connait Schuiten et Durieux, les dessins et les couleurs sont ici plus somptueux que jamais. L’auteur accouche probablement de son dernier album, et il y a « tout mis », cela se sent. Le scénario est sans faille (ce qui n’a pas toujours été le cas pour les œuvres précédentes de Schuiten), avec un petit goût de « fin d’un monde » bien dans l’air du temps.
    Le format à l'italienne magnifie les dessins (cases plus grandes).
    Les planches originales sont exposées à la Maison Autrique à Bruxelles.