Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les avis de - DomonkoSz

Visualiser les 3 avis postés dans la bedetheque
    DomonkoSz Le 09/08/2019 à 14:58:44

    Je l'avoue, je suis assez effaré par la chronique consacrée à cet ouvrage : l'auteur de l'article, n'y trouvant pas ce qu'il cherche dans un livre érotique porte des jugements péremptoires sur le fond, massacre allègrement un travail que je trouve fort respectable, sans laisser la moindre chance à quiconque de se faire une autre opinion. Les condamnations me semblent pour le moins excessives et sans appel.
    Pour ma part, je n'ai rien trouvé de particulièrement "sensuel" ou excitant, par rapport à mes fantasmes personnels, mais j'ai trouvé une oeuvre très intéressante, sur le fond et sur la forme. Aucune trace de "vulgarité" (d'autres livres de la même collection n'en sont pas exempts), une histoire peu conforme, un dénouement (?) qui évite bon nombre de clichés et de déjà-vu et un dessin en parfaite adéquation avec le scénario, ce qui n'est pas si commun non plus.

    Au total, un livre que je recommande, en tous cas, qu'on ne doit pas juger sans l'avoir lu, et lu tout entier, avec un esprit dégagé de toute idée préconçue.

    DomonkoSz Le 13/05/2018 à 00:57:27
    Monika - Tome 2 - Vanilla dolls

    Je donne la note correcte par respect pour le travail accompli, mais si je devais juger de sa valeur réelle, ma note serait inférieure. Cela est dû surtout au scénario, au découpage, et aux dialogues qui pour moi sont proches de zéro. L'histoire veut tout attraper et part dans tous les sens, sans rien approfondir. On accumule les invraisemblanches, d'intrigue, de psychologie. On entasse les poncifs. Je me suis copieusement ennuyé et j'ai dû m'accrocher jusqu'au bout pour connaître la fin, en espérant une amélioration qui n'est pas venue. Le "génie de l'informatatique" n'est pas crédible, le bellâtre responsable politique est ridicule, l'héroïne ressemble à un patchwork. Seule la soeur maléfique a une réelle existence. Les dialogues sont faibles, le découpage multiplie maladroitement les ellipses qui au lieu de relancer le récit le plombent.
    Reste le dessin, qui seul évrite le naufrage complet. Non pas qu'il soit enthousiasmant, mais c'est du travail de grand professionnel. Dommage qu'il soit aussi froid et que lui aussi multiplie les clichés esthétiques.
    J'ai acheté d'un coup les deux volumes et je le regrette amèrement. Cruelle déception.

    DomonkoSz Le 28/07/2017 à 17:25:24
    Le cycle de Cyann - Tome 6 - Les aubes douces d'Aldalarann

    Il est temps que Bourgeon et Lacroix ferment leur "cycle de cyann" qui va en s'anémiant irrémédiablement, au fil des albums, depuis la "catastrophe" (au sens étymologique du terme) qui se produisit après les deux premiers volumes (et le troisième qui présentait les coulisses de l'univers d'O).
    Pour ma part, je me serais satisfait qu'il s'achevât à ce stade, ayant atteint ses sommets, se terminant sur une sorte d'acmé. Après les interruptions, les procès, les errements d'un éditeur à l'autre, l'inspiration, peut-être la force, le souffle, s'étaient perdus. Oui, le dessin s'est simplifié et allégé, de façon fort regrettable, mais c'est aussi le cas pour le scénario qui est devenu plus classique (il pourrait y avoir autant de volumes inintéressants qu'il y a de planètes dans l'univers), les décors et les mondes moins fouillés, moins complexes.
    Cyann elle-même avait atteint sa pleine maturité à la fin du tome II et l'on aurait aimé qu'on nous laisse imaginer sa vie future, plutôt que de nous la montrer en héroïne ordinaire, vivant des aventures ordinaires.
    Même chose pour l'intrigue principale ou les intrigues secondaires : pourquoi faudrait-il tout expliquer, tout dénouer et clôre cette histoire avec un cadenas ? Le lecteur n'a-t-il pas le droit de laisser aussi vagabonder son imagination, de se perdre dans cet univers mystérieux ? Cela ressemble plutôt à un prétexte pour poursuivre une saga quand on n'a plus grande chose à raconter et faire tourner la machine à imprimer de l'éditeur...
    Quel gâchis !
    Mais rien ne peut abîmer ce chef-d'oeuvre que constituent les deux premiers volumes et leur volume d'annexes. C'est un pur joyau qui demeure non terni.
    C'est d'ailleurs pourquoi, en reconnaissance de la grandeur de Bourgeon dans ce premier cycle, ainsi que dans celui des "Passagers du Vent" (qui a, lui aussi connu, tardivement, une suite inutile avec "La fille de Bois-Caïman") que j'ai maintenu 3 étoiles. Je ne peux me résoudre à donner à ce dernier tome la véritable note qu'il aurait mérité s'il avait existé seul : une ou deux étoiles maximum.