Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les avis de - Buhu

Visualiser les 2 avis postés dans la bedetheque
    buhu Le 21/09/2017 à 08:28:27
    L'autre Terre (Perrotin/Beno) - Tome 1 - Elijah

    Je viens de compléter, il y a peu, cette série.
    A bien des égards, je rejoins la critique du chroniqueur.
    De tous les nombreux émules de Crisse, Beno n'est sans doute pas le moins talentueux, mais il est dommage qu'il ne se démarque pas un peu du style du maître. Mais bon, il est de pire défaut que d'avoir un dessin trop proche de celui de Crisse !
    Là où la série pèche, c'est par un scénario qui n'exploite pour ainsi dire pas les possibilités offertes par la situation. Le héros arrive sur une terre parallèle peuplée d'humains qui parlent la même langue, comment est-ce possible ? Qu'est-ce qui fait que les gens perdent la mémoire ? Pourquoi un parfait salaud décide-t-il de se sacrifier pour préserver la mémoire du héros ? Vous en resterez pour vos frais si vous espérez avoir une réponse.
    Ajoutons à cela un héros bien plus jouet qu''artisan de son destin (en gros, il ne s'en tire que parce qu'il a du bol), 2 méchants dont le plan démoniaque revient ni plus ni moins à un suicide particulièrement idiot et une deus ex machina pour dénouer la situation à la fin en 2 coups de cuillère à pot et vous vous direz comme moi que le scénario était sans doute prévu pour une série plus longue, mais que l'éditeur à demandé aux auteurs de finir la série au 3ème album alors que ce dernier était avancé aux trois quarts.
    Reste une agréable lecture avec de beaux dessins. Après tout, ce n'est ps si mal...

    Buhu Le 18/06/2008 à 18:50:32

    Coup d'essai, coup de maître, ou peu s'en faut...

    Ce premier album de Briac, (pré-édité initialement dans les pages du télégramme) est une vraie réussite.

    Tout d'abord, même si les visages sont assez stéréotypés (visages émaciés et pâles aux pomettes saillantes, yeux caves et sombres pour tout le monde), le dessin en couleur directe est superbe.

    Le mode narratif, quant à lui est très largement indirect : on est plongé dans les pensées du narrateur qui est d'ailleurs bien plus un témoin qu'un acteur. C'était un choix dangereux, mais qui en définitive sert fort bien l'ambiance étouffante de ce huis clos.
    L'histoire et l'ambiance d'Armen sont un peu un mélange de celles des films "effroyables jardins" et "l'équipier" : 3 soldats allemands et 2 gardiens de phare français sur Armen pendant la dernière guerre mondiale...
    Je n'en dirai pas plus, mais Il y a aussi de la tragédie grecque ou classique dans l'histoire d'Armen : ampleur dramatique, unité de lieu, d'action et de temps, nombre restreint de personnages et une intrigue qui évolue lentement mais inéluctablement jusqu'à son dénouement fatal, prévisible certes, mais qui conserve sa part de surprise.

    En bref, j'attends avec une bienveillante impatience de voir si Briac confirmera son talent dans sa prochaine BD en préparation (un polar, paraît-il, ce qui devrait mieux convenir à son style que des histoires de blondes...)