Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les avis de - yannzeman

Visualiser les 509 avis postés dans la bedetheque
    yannzeman Le 25/11/2015 à 23:16:47
    Amours fragiles - Tome 7 - En finir...

    Mais qu'est-ce qu'elle est plaisante à lire, cette série !
    c'est bien écrit, bien dessiné, hyper réaliste et l'auteur ne prend pas ses lecteurs pour des idiots.

    un vrai roman adapté en BD, qui redonne toutes ses lettres de noblesse à la BD.

    Un chef d'oeuvre en construction.

    Si je devais trouver un défaut à cette série, c'est le titre ("amours fragiles") qui sonne comme un poisson dans un arbre, par rapport au contenu de la BD !
    quelle drôle d'idée de l'avoir appelé ainsi...

    yannzeman Le 25/11/2015 à 23:13:05
    NiourK - Tome 3 - Alpha

    Je n'ai rien compris à la fin de l'histoire !
    en fait, tout le 3è volume est un peu compliqué, et assez fumeux pour qu'on finisse par lâcher l'histoire, et on est assez soulagé d'apprendre que c'est la fin.

    dommage.
    Vatine n'est pas en cause, mais le scénario est étrange, et donc décevant.

    yannzeman Le 25/11/2015 à 14:50:52
    Michel Vaillant - Nouvelle saison - Tome 4 - Collapsus

    Je suis très partagé sur cet album.

    Les précédents du renouveau (la "saison 2") se laissaient regarder pour qui, comme moi, est tombé tout petit dans Michel Vaillant, et qui tient en très haute estime les 20 premiers albums de la série.

    Les auteurs ont choisi de continuer la saga familiale, alors qu'il aurait peut-être été préférable d'imaginer un Michel Vaillant se déroulant dans les 60s, pour éviter le non-vieillissement absurde du personnage titre qui semble toujours avoir 38 ans depuis 50 ans, alors qu'il a commencé sa carrière à la fin des années 50.

    Et surtout, effectivement, on est plus dans le feuilleton économique que dans la grande aventure automobile.
    Le rebondissement final surprend, fait espérer une suite heureuse (non garantie) et laisse beaucoup de nostalgie à ceux qui, comme moi, suivent nos héros depuis tant d'années.

    Pour les aficionados de la famille Vaillant, plus que pour les amateurs de sensations fortes.

    yannzeman Le 25/11/2015 à 14:42:21
    Le transperceneige - Tome 4 - Terminus

    Indispensable, car la suite directe des précédents albums (qui datent pourtant), et totalement respectueuse du travail du scénariste précédent.

    Pour le dessin, c'est excellent car toujours le même dessinateur, et très facile à lire ; la plongée en eaux troubles est très prenante et on ne lache pas le livre avant la fin.

    A acheter en confiance, pour qui a aimé (comme moi) les opus précédents.

    yannzeman Le 25/11/2015 à 14:23:08
    Bob Morane - Renaissance - Tome 1 - Les Terres Rares

    Quelle déception...

    J'aimais bien le dessinateur, pour sa série Angor.
    je n'avais aucun à priori négatif pour le scénariste.

    Je connaissais la série Bob Morane, sans être un fan. Mais elle se laissait lire, comme beaucoup de productions de l'âge d'or de la BD, les 50s/60s.

    Mais là, il n'y rien à sauver.
    Le dessin est sans intérêt, complètement desservi par un scénario indigent, sans saveur ni odeur, et totalement irrespectueux due la série Bob Morane.

    Fuyez ce navet (avec tout le respect que je dois aux auteurs, car là, ils se sont plantés)

    yannzeman Le 25/11/2015 à 14:17:07
    Astérix - Tome 36 - Le papyrus de César

    J'avais bien aimé la réalisation précédente du duo de repreneurs de la série.

    (souvenez-vous qu'on revient de loin ; Goldorak a fait parti d'un des derniers albums "signé" Uderzo...)

    Cette fois, l'exercice est raté.
    Le scénario est moyen, mais c'est le dessin qui pêche.
    On s'éloigne beaucoup trop du dessin d'Uderzo pour certains décors, le dessin se relache et déçoit.

    Mais n'est pas Uderzo qui veut...

    yannzeman Le 25/11/2015 à 14:09:41
    Buck Danny - Tome 54 - La nuit du spectre

    Le lecteur qui a une certaine culture bédéphile ne peut qu'être ravi de ce qui se passe dans le monde de la bande dessinée depuis quelques années.

    Des séries très anciennes, dont le créateur a disparu, ou qui étaient confiées à des tacherons, refont surface de la plus belle des manières avec de nouveaux auteurs respectueux du travail de leurs illustres ainés.


    Après "Black et Mortimer", "Astérix" (avec un bémol pour le tout dernier, "le papyrus de césar" graphiquement raté) et Lefranc, "Buck Danny" a subi une double jeunesse, et c'est TRES réussi, à l'inverse des ratages complets que sont la reprise de "Bob et Bobette" ou "Bob Morane", .

    Fini les scénaristes improbables à faire se retourner dans sa tombe l'ami Charlier, frédéric Zumbiehl reprend de main de maître la série phare et lance une série en parallèle se déroulant dans le passé (les 50s, pour le moment).

    Le résultat, dans les 2 cas, est fantastique.
    Les histoires sont prenantes, et les dessins sublimes, le tout dans le respect intégral des anciens albums.

    J'ai hésité quelques secondes avant d'acheter ce 54è album de la série phare, en voyant le nom du dessinateur (Formosa) ; j'aime de plus en plus son travail personnel, mais allait-il coller à un Buck Danny , graphiquement plus exigeant ?

    La réponse est :
    OUI !!!!!
    Le dessinateur nous fait découvrir un talent qu'on ne lui connaissait pas ; un véritable tour de force, un album digne du meilleur de Bergèse (excusez du peu).

    Achetez sans réfléchir cet album, il est graphiquement fantastique.
    Je n'ai lu que quelques pages mais le scénario a l'air bon, comme d'habitude avec Zumbiehl.

    yannzeman Le 25/11/2015 à 13:55:21
    Lefranc - Tome 26 - Mission Antarctique

    Evidemment, il faut aimer la série Lefranc pour lire cet album.

    Mais c'est comme toute série ; si vous n'aimez pas Star Wars, n'allez pas voir le prochain, car, oh surprise, c'est un Star Wars !
    Et bien, pour cet album, c'est pareil, c'est un Lefranc, de facture classique, et c'est précisément ce que le lecteur recherche.

    Il veut du 50s/60s, et rien d'autre.

    Et, bonne surprise, ça fonctionne. L'idée de la maison d'édition de faire revenir la série à l'âge glorieux du journal de Tintin (comme Black et Mortimer) a sauvé la série de l'enlisement.

    Cet album ne déroge pas à la règle, nous embarque dans une histoire invraisemblable mais qui fonctionne et donne envie de lire la suite.

    le dessin est très bon, proche des 1ers Lefranc du génial Jacques Martin, et ne déçoit pas.
    Tout juste ai-je été un peu déstabilisé par un méchant bien connu, méconnaissable cette fois, peut-être un peu trop.

    Mais le lecteur de 45 ans, nourri aux séries du journal de Tintin et du magazine de Spirou depuis 1947 (oui, c'est possible), est ravi.

    Dans la veine de "l'enfant staline" très réussi, plus que dans le suivant "cuba libre" assez raté, un bon cru.

    yannzeman Le 25/11/2015 à 11:41:00

    D'abord, je n'aime pas les histoires qui tiennent sur un seul album. J'aime quand le scénario s'étire sur plusieurs volumes, avec des rebondissements, des surprises ; cela permet aussi de s'attacher aux personnages, qui sont moins manichéens.

    Là, les méchants sont vraiment méchants et les gentils super gentils, ce qui décrédibilise l'oeuvre.

    Après, il faut détacher l'histoire et le contexte historique.

    D'abord, le contexte historique est invraisemblable :
    le Roi de France choisirait son maitre d'arme suite à un duel organisé chaque année ; c'est absurde et le problème, c'est que l'album commence par ce postulat surréaliste. On est plus dans la fantasy façon Conan le barbare que dans l'histoire de France.

    Ensuite, toujours pour rester dans le contexte historique, les méchants catholiques veulent massacrer les gentils protestants ; les gentils veulent éclairer le petit peuple, le libérer, grâce à une Bible en français, quand les méchants veulent garder le pouvoir avec une Bible en latin.
    C'est absurde : la quasi-totalité du peuple ne sait même pas lire, à cette époque !
    Et, comme souvent, toute révolution vient d'une grande bourgeoisie qui se moque comme d'une guigne du peuple dont il se réclame parfois.

    Résumer la guerre de religion entre protestants et catholiques à cela, cela ne tient pas, et dans la BD, rien n'est expliqué sur le dogme protestant qui veut supprimer toute référence à la Vierge Marie (pourquoi ? en quoi cela libérera le peuple opprimé ???), peut-être parce que cela viendrait entacher le postulat de l'auteur sur la victimisation du mouvement réformiste ?

    Bref, le parti pris trop en faveur des protestants décrédibilise l'histoire, mais c'est sans doute lié à l'étroitesse que confère un album en 90 planches.

    Après, reste la petite histoire de course-poursuite racontée dans l'album, qui est plus proche d'une adaptation d'un vieux film des années 80 façon Rambo ou Predator, avec un maître d'arme increvable malgré ses blessures ou le froid polaire qui règne dans la région, et son adversaire principal, un zozo qui ne pense qu'à un duel dont on devine qu'il le perdra inévitablement, parce que sinon l'histoire devient banale.

    L'auteur réussit tout de même à nous tirer une larme (sinon, on serait inhumain, pire qu'un catholique, visiblement !) du sacrifice du jeune protestant.
    Mais on referme l'album en n'ayant pas envie d'y retourner, ni d'espérer une suite.

    Je suis surpris du chant de louanges pour cet album, et je me demande si mes congénères bdphiles n'ont pas un peu perdu tout sens critique à force de lire des albums indigents.
    (un peu comme ceux qui s'extasient devant les derniers 007, Skyfall ou Spectre, alors qu'ils sont beaux sur la forme, mais creux voire débiles sur le fond)

    Cet album est beau visuellement (j'ai aimé le travail de Parnote sur "le sang des porphyres", et je le retrouve très bon ici, même si les décors sont trop répétitifs - de la neige partout et rien d'autre), mais creux voire neuneu sur le fond, avec des personnages caricaturaux à force d'être méchants ou blanche colombe.