Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les avis de - yannzeman

Visualiser les 408 avis postés dans la bedetheque
    yannzeman Le 12/10/2016 à 23:27:39
    Amazonie (Kenya - Saison 3) - Tome 1 - Épisode 1

    Je suis hyper fan des réalisations de Leo, auteur complet ou "simple" scénariste, mais là, je suis un peu déçu.

    le scénario est "conforme" à ce à quoi Leo nous habitue, mais il n'est pas trépidant, les choses mettent trop de temps à se mettre en place.

    Quant au dessin, je le trouve fainéant, à l'image du scénario ; les décors et cadrages auraient pu être mieux réalisés. C'est mou et c'est flou.

    Cet album ne deviendra jamais un "classique" de la BD.
    Car qui se verrait encore lire cet album dans 30 ans ?
    Qui affichera des vignettes tirées de cet album en poster, chez lui ?

    C'est toute la différence avec les "Tintin", "Tanguy et Laverdure", "Black et Mortimer", "Alix", "Lefranc", "Astérix et Obélix", "Michel Vaillant", etc...

    yannzeman Le 08/10/2016 à 21:58:50
    Storm Dogs - Tome 1 - L'Orage

    quand ce comics est sorti aux usa, je me suis fait avoir et je l'ai acheté.

    je ne sais ce qui est le pire, du dessin affreux d'amateurisme, ou du scénario indigent et débile profond.

    il n'y a pas eu de suite, et c'est tant mieux.
    parfois, la médiocrité est punie.

    yannzeman Le 29/09/2016 à 21:50:21
    Ciel de guerre - Tome 4 - Opération Torch

    Cette série n'aura jamais vraiment décollé, et au bout de 4 albums, c'est déjà fini.

    Les personnages manquent de profondeur, je ne sais pas trop qui est qui, et la fin arrive sans que je comprenne vraiment ce qu'elle apporte.

    Le dessin n'est pas en cause, mais Dauger ne fait rien pour nous permettre de distinguer qui est qui.

    Si "ciel en ruine" m'avait plu, en faisant abstraction (je me répète) des défauts (chien qui parle, fin étrange), "ciel de guerre" m'a déçu.

    Au final, pour m'être relu, je me suis trouvé très généreux sur le précédent tome. Cette série n'avait pas grand intérêt, et je ne me précipiterai sans doute pas sur la prochaine réalisation de ce duo.

    yannzeman Le 22/09/2016 à 22:48:39
    Les trois Fantômes de Tesla - Tome 1 - Le mystère Chtokavien

    Claque visuelle, récit à la Jules Vernes, il y a plein de bonnes choses dans cet album.

    Sans trop dévoiler de l'histoire, on se rapproche effectivement des romans de Jules Verne, l'histoire se déroule au bon rythme, ni trop vite ni trop lentement.

    On se prend d'affection pour cet enfant et sa maman veuve de guerre, qui atterrissent dans un quartier pour recommencer leur vie.
    Les attitudes des personnages ne sont pas caricaturales, notamment lors de la rencontre avec des jeunes du quartier.

    Le mystère est assez intriguant pour qu'on ait envie d'en savoir plus ; on espère ne pas être trop déçu quand tombera la révélation.

    Graphiquement, je ne connaissais pas trop le travail de Guilhem, mais c'est un extraordinaire conteur, et un graphiste hors pair.
    C'est une vraie claque visuelle, les ambiances sont très bien rendues, , et derrière un dessin "classique", on découvre des cadrages très contemporains (les visuels de l'escalier, depuis l'oeilleton de l'appartement du "vieux", par exemple).

    Franchement, pourvu que les petits cochons ne mangent pas cette série, car elle donne sacrément envie de lire la suite !

    yannzeman Le 20/09/2016 à 23:02:12
    Ultime Frontière - Tome 3 - Épisode 3

    Je suis de parti pris :
    j'achète tout ce que fait Leo, même quand il ne dessine pas lui-même.

    Alors je lis cette série parallèle ( si si ! il y a un lien avec Aldebaran, je l'ai trouvé dans une page d'un journal, dans cet album !) à ses productions phares (Aldebaran, Betelgeuse, Antares,...)

    Et j'aime bien ce western futuriste, c'est plaisant à lire, un peu du n'importe quoi par moments (de l'escalade pour un homme en fauteuil, vraiment ?), mais j'aime bien.

    La couverture de cet album n'a rigoureusement rien à voir avec ce qui s'y passe à l'intérieur, preuve que l'auteur avance un peu "en liberté", et j'espère qu'il y aura une cohérence à tout ça, à la fin.

    Mais je fais confiance à Leo, il saura dépatouiller tout ça !

    Une lecture très sympa, pas la série du siècle, mais du solide quand même.

    yannzeman Le 20/09/2016 à 22:54:45
    Michel Vaillant - Nouvelle saison - Tome 5 - Renaissance

    Fan des Michel Vaillant des débuts, fan absolu du travail de Jean Graton, j'étais un peu inquiet quand la reprise des personnages a été initiée.

    Les tomes précédents ne m'ont pas toujours convaincu, sur le plan graphique et scénaristique.

    Cet album ne déroge pas à la règle, sur un plan graphique :
    si les décors, voitures, choix des cadrages, sont excellents, il n'en est toujours pas de même pour les personnages.

    Je ne reconnais pas Michel Vaillant ; seul Jean Graton savait le dessiner.

    Et comme j'ai arrêté de lire les aventures de Michel Vaillant dans les années 80, je ne connais pas les nouveaux membres de la tribu Vaillant. Cela ne me dérange pas de ne pas les reconnaitre, mais c'est plus embêtant pour les anciens.

    Mis à part ce petit (gros) bémol, ce 5ème album a tout bon.
    Ou presque.

    le scénario est prenant, et j'ai lu l'album d'une traite, désireux de connaitre la fin (et ça, c'est toujours bon signe). Et cette fin, "à la Jean Graton" des débuts, m'a beaucoup plu.

    Le petit bémol ?
    Certains des protagonistes de l'histoire, qui existent vraiment dans la réalité (comme le fils Prost) ne sont pas toujours nommés dès leur apparition ; il faut parfois attendre pour que leur nom soit prononcé, là où Jean Graton était plus direct donc rendait la lecture plus aisée.

    Du suspense, de l'émotion, de l'héroïsme et des belles voitures.

    Vivement la suite !

    yannzeman Le 18/09/2016 à 17:13:05
    Androïdes (Soleil) - Tome 2 - Heureux qui comme Ulysse

    Dessin moyen pour une BD faiblarde.

    C'est tout le problème de ces séries "concept", ou pour des raisons purement économiques, un éditeur réuni des auteurs, les faisant travailler sur un sujet, pour produire vite et contenter un public ne sachant pas (plus) attendre 1 an la parution de l'album suivant.

    Le résultat est très souvent décevant, et fait dire, aux anciens lecteurs dont je fais parti, que décidément, l'attente à du bon.

    Quel est l'intérêt de cette série-concept, "androïdes" ?
    Je le cherche encore.

    Les personnages sont creux, même les principaux, on a à peine le temps de les découvrir qu'il faut déjà refermer l'album ; et l'histoire va si vite qu'on ne peut même pas apprécier l'ambiance, que c'est déjà fini.

    Et l'émotion est réduite à sa plus simple expression.
    Pas d'empathie, pas d'angoisse, pas de tristesse, pas d'émotion.

    C'est encore le cas, cette fois, hélas.

    Pourtant, cela aurait pu nous arracher une larme : un garçon endormi lorsqu'il a 8 ans, pour qu'il survive à un très long voyage, et réveillé à l'aube de sa mort, pour vivre le temps d'une journée.
    C'est touchant, non ?
    Bin non, en fait, car l'histoire est moyenne, et bof bof.

    Ca ressemble à "Niourk", de Vatine, en plus court, moins bon graphiquement, mais c'est aussi mauvais.

    Franchement, quand on compare cette BD aux classiques d'antan, on comprend pourquoi les uns ont mis du temps à installer leur série, et seront encore présent dans les bacs, quand cette série-concept aura été bien vite oubliée.

    yannzeman Le 12/09/2016 à 23:49:52
    Robert Sax - Tome 2 - Paradis perdus

    J'ai maintenant le recul de 2 albums.
    Je ne suis pas plus avancé pour autant.

    Le dessin n'est pas en cause, malgré de petites imperfections (certains décors, cette fois, moins "finis" ; on est toujours plus exigeant d'une "ligne claire"), et le visage du personnage principal, ou visiblement le dessinateur se cherche encore un peu.

    Le scénario contient cette fois moins d'invraisemblance (moins d'erreurs grossières) que dans le 1er tome, mais on ne sent pas la présence d'un "héros" ; on suit juste les tribulations d'un personnage principal, pas d'un héros, qui s'en sort toujours avec beaucoup (trop) de chance, sans vraiment la provoquer.

    Et puis, le ressort de l'implication du personnage principal est assez ténu ; "oh, une femme est assassiné dans la rue ? ça me rappelle une autre femme assassinée, dans la rue..."

    Mouais...

    L'univers du personnage principal, sa "famille recomposée" n'est pas mauvaise, mais il manque un peu d'alchimie dans tout ça, pour que ça fonctionne. Je ne me suis pas attaché aux personnages. Ils peuvent tous mourir dans le prochain album, je m'en fous.

    et ça, ce n'est pas bon signe...

    Le bouquiniste est inutile, et il serait bien de le faire trucider dans le prochain tome, car il prend la place du copain flic, sans rien apporter de plus en terme d'informations.

    Et puis, un peu d'ambition dans le scénario, que diable !
    Du méchant, du vrai, un futur tyran en devenir, pas ces méchants de pacotille...
    Tout le monde n'est pas scénariste de "jérome K jérome Bloche", série assez proche finalement, à des époques différentes, mais sans l'humour de notre détective gaffeur et son petit univers de gens simples mais attachants.

    Au final l'ambiance n'est pas mauvaise, mais manque de crédibilité ; les personnages ne sont pas mal définis au départ, mais ils manquent de chair.

    Encore une série qui, à une autre époque (au temps de la pré-publication dans "Tintin", "Spirou" ou "Pilote") n'aurait jamais franchi la barrière de la sortie en album...

    yannzeman Le 10/09/2016 à 15:32:36
    Robert Sax - Tome 1 - Nucléon 58

    Du potentiel, un dessin riche en décors, mais une histoire aux failles énormes.

    Effectivement, j'ai bien aimé l'ambiance années 50, même si cela semble assez éloigné des vrais années 50, où le discours et les moeurs étaient moins libérés.

    Mais cela passe quand même.

    Par contre, le scénario...

    Pourtant écrit par un auteur chevronné, dont j'ai vraiment apprécié le travail ("Taï-dor", notamment), le scénario contient des énormités qui gachent le plaisir de lecture.

    Difficile de donner un exemple sans révéler l'histoire, mais en voilà une illustration tout de même :

    des individus emmènent dans sa propre voiture un homme pour le tuer discrètement dans un terrain vague ; cet homme est secouru par d'autres hommes, profitant de l'absence des tueurs.
    Pour échapper à coup sur aux tueurs, les sauveurs intiment l'ordre à la personne sauvée de laisser sa voiture et de fuir avec eux dans une autre auto.

    Et donc, sans surprise, les tueurs accourent et poursuivent les sauveurs et le sauvé, puisqu'ils disposent de la voiture du sauvé, abandonnée "généreusement" par les sauveurs (un peu idiots, faut avouer).

    ça n'a pas de sens !!!!!

    Et des incongruités de ce genre, il y en a plein dans l'album.
    (une voiture est dézinguée à la grenade explosive, mais son propriétaire la conduit quelques heures plus tard !)

    Et puis, bien sur, on a droit à l'épisode "gay-friendly", insensé dans les années 50 où c'était TRES mal vu, raillé (surtout dans un milieu comme celui des garagistes).

    C'est toujours le tort des auteurs d'aujourd'hui, de vouloir introduire des éléments contemporains dans une histoire se déroulant dans un passé très différent.

    Si vous voulez évoquer l'homosexualité, messieurs les auteurs (puisque visiblement cela vous démange), utilisez le présent, bon sang !
    Et comme cela, pas de mauvaise surprise pour le lecteur. Car là, je me suis senti trahi.

    Bref, j'espère que le tome 2, que je m'apprête à lire, aura corrigé les erreurs de scénario du 1er tome. Sinon, cette série a toutes les chances de passer aux oubliettes, malgré un dessin riche en décors. Les personnages sont encore un peu creux, mais j'attends de voir la suite.

    yannzeman Le 30/08/2016 à 23:22:37
    Les chasseurs d'écume - Tome 4 - 1920, la revanche des chevaliers de fer blanc

    Une histoire forte servie par un dessin puissant, qui ne cesse de s'améliorer d'album en album.

    L'Histoire ne s'apprend pas à l'école, car on n'y traite que de l'histoire de l'Ile de France, et de la vie des rois ou des puissants, et des guerres.

    La vraie Histoire de France, celle des français, je l'ai découvert à travers les récits des romans ("Des grives aux loups"/"les palombes ne passeront plus") ou des BD ("les maitres de l'orge").

    Avec ce récit, une saga familiale de pêcheurs de sardine à Douarnenez, j'ai découvert les terribles conditions de vie de mes ancêtres bretons ; je savais les travailleurs de la terre pas très gâtés par la vie, mais j'ignorais à quel point les gens de la mer avaient du se battre pour leur simple survie.

    J'ai dévoré les 4 premiers tomes, formant un cycle complet, de cette histoire semblant si réaliste.

    C'est didactique, instructif, autant que prenant ; on s'attache à ces gens de peu, on est émerveillé par le courage extraordinaire de ces ancêtres des "sans-dent" de notre actuel président.

    Rien ne nous est épargné, ni leur souffrance, ni la corruption des gouvernants de l'époque, aux ordres du patronat ; il y a du "Germinal" dans le sang versé des ouvriers de la mer, dont chaque révolte (o combien légitime) est réprimée par l'armée.

    le parallèle est étonnant, avec les luttes sociales de ces dernières années, qu'ils soient pêcheurs, bonnets rouges, agriculteurs en détresse, producteurs laitiers étranglés par l'industrie agro-alimentaire. Finalement, rien n'a changé, et le pouvoir en place, qu'il soit PS ou UMP/LR n'y change rien, il se range le plus souvent derrière les puissants, qu'il assiste servilement.

    Si le scénario est fort, le dessin l'est tout autant, par la justesse des ambiances et des couleurs. On est en immersion totale.

    Merci aux auteurs pour cette leçon d'histoire et d'Histoire.

    Seul petit bémol, le traitement subi par cette pauvre Denise.
    Un tel acharnement contre sa personne étonne, mais c'est peut-être parce que c'était une autre époque.

    yannzeman Le 30/08/2016 à 23:21:28
    Les chasseurs d'écume - Tome 3 - 1913, le patron de pêche

    Une histoire forte servie par un dessin puissant, qui ne cesse de s'améliorer d'album en album.

    L'Histoire ne s'apprend pas à l'école, car on n'y traite que de l'histoire de l'Ile de France, et de la vie des rois ou des puissants, et des guerres.

    La vraie Histoire de France, celle des français, je l'ai découvert à travers les récits des romans ("Des grives aux loups"/"les palombes ne passeront plus") ou des BD ("les maitres de l'orge").

    Avec ce récit, une saga familiale de pêcheurs de sardine à Douarnenez, j'ai découvert les terribles conditions de vie de mes ancêtres bretons ; je savais les travailleurs de la terre pas très gâtés par la vie, mais j'ignorais à quel point les gens de la mer avaient du se battre pour leur simple survie.

    J'ai dévoré les 4 premiers tomes, formant un cycle complet, de cette histoire semblant si réaliste.

    C'est didactique, instructif, autant que prenant ; on s'attache à ces gens de peu, on est émerveillé par le courage extraordinaire de ces ancêtres des "sans-dent" de notre actuel président.

    Rien ne nous est épargné, ni leur souffrance, ni la corruption des gouvernants de l'époque, aux ordres du patronat ; il y a du "Germinal" dans le sang versé des ouvriers de la mer, dont chaque révolte (o combien légitime) est réprimée par l'armée.

    le parallèle est étonnant, avec les luttes sociales de ces dernières années, qu'ils soient pêcheurs, bonnets rouges, agriculteurs en détresse, producteurs laitiers étranglés par l'industrie agro-alimentaire. Finalement, rien n'a changé, et le pouvoir en place, qu'il soit PS ou UMP/LR n'y change rien, il se range le plus souvent derrière les puissants, qu'il assiste servilement.

    Si le scénario est fort, le dessin l'est tout autant, par la justesse des ambiances et des couleurs. On est en immersion totale.

    Merci aux auteurs pour cette leçon d'histoire et d'Histoire.

    Seul petit bémol, le traitement subi par cette pauvre Denise.
    Un tel acharnement contre sa personne étonne, mais c'est peut-être parce que c'était une autre époque.

    yannzeman Le 30/08/2016 à 23:17:26
    Les chasseurs d'écume - Tome 2 - 1909, les maîtresses du quai

    Une histoire forte servie par un dessin puissant, qui ne cesse de s'améliorer d'album en album.

    L'Histoire ne s'apprend pas à l'école, car on n'y traite que de l'histoire de l'Ile de France, et de la vie des rois ou des puissants, et des guerres.

    La vraie Histoire de France, celle des français, je l'ai découvert à travers les récits des romans ("Des grives aux loups"/"les palombes ne passeront plus") ou des BD ("les maitres de l'orge").

    Avec ce récit, une saga familiale de pêcheurs de sardine à Douarnenez, j'ai découvert les terribles conditions de vie de mes ancêtres bretons ; je savais les travailleurs de la terre pas très gâtés par la vie, mais j'ignorais à quel point les gens de la mer avaient du se battre pour leur simple survie.

    J'ai dévoré les 4 premiers tomes, formant un cycle complet, de cette histoire semblant si réaliste.

    C'est didactique, instructif, autant que prenant ; on s'attache à ces gens de peu, on est émerveillé par le courage extraordinaire de ces ancêtres des "sans-dent" de notre actuel président.

    Rien ne nous est épargné, ni leur souffrance, ni la corruption des gouvernants de l'époque, aux ordres du patronat ; il y a du "Germinal" dans le sang versé des ouvriers de la mer, dont chaque révolte (o combien légitime) est réprimée par l'armée.

    le parallèle est étonnant, avec les luttes sociales de ces dernières années, qu'ils soient pêcheurs, bonnets rouges, agriculteurs en détresse, producteurs laitiers étranglés par l'industrie agro-alimentaire. Finalement, rien n'a changé, et le pouvoir en place, qu'il soit PS ou UMP/LR n'y change rien, il se range le plus souvent derrière les puissants, qu'il assiste servilement.

    Si le scénario est fort, le dessin l'est tout autant, par la justesse des ambiances et des couleurs. On est en immersion totale.

    Merci aux auteurs pour cette leçon d'histoire et d'Histoire.

    Seul petit bémol, le traitement subi par cette pauvre Denise.
    Un tel acharnement contre sa personne étonne, mais c'est peut-être parce que c'était une autre époque.

    yannzeman Le 30/08/2016 à 23:16:59
    Les chasseurs d'écume - Tome 1 - 1901, premières sardines

    Une histoire forte servie par un dessin puissant, qui ne cesse de s'améliorer d'album en album.

    L'Histoire ne s'apprend pas à l'école, car on n'y traite que de l'histoire de l'Ile de France, et de la vie des rois ou des puissants, et des guerres.

    La vraie Histoire de France, celle des français, je l'ai découvert à travers les récits des romans ("Des grives aux loups"/"les palombes ne passeront plus") ou des BD ("les maitres de l'orge").

    Avec ce récit, une saga familiale de pêcheurs de sardine à Douarnenez, j'ai découvert les terribles conditions de vie de mes ancêtres bretons ; je savais les travailleurs de la terre pas très gâtés par la vie, mais j'ignorais à quel point les gens de la mer avaient du se battre pour leur simple survie.

    J'ai dévoré les 4 premiers tomes, formant un cycle complet, de cette histoire semblant si réaliste.

    C'est didactique, instructif, autant que prenant ; on s'attache à ces gens de peu, on est émerveillé par le courage extraordinaire de ces ancêtres des "sans-dent" de notre actuel président.

    Rien ne nous est épargné, ni leur souffrance, ni la corruption des gouvernants de l'époque, aux ordres du patronat ; il y a du "Germinal" dans le sang versé des ouvriers de la mer, dont chaque révolte (o combien légitime) est réprimée par l'armée.

    le parallèle est étonnant, avec les luttes sociales de ces dernières années, qu'ils soient pêcheurs, bonnets rouges, agriculteurs en détresse, producteurs laitiers étranglés par l'industrie agro-alimentaire. Finalement, rien n'a changé, et le pouvoir en place, qu'il soit PS ou UMP/LR n'y change rien, il se range le plus souvent derrière les puissants, qu'il assiste servilement.

    Si le scénario est fort, le dessin l'est tout autant, par la justesse des ambiances et des couleurs. On est en immersion totale.

    Merci aux auteurs pour cette leçon d'histoire et d'Histoire.

    Seul petit bémol, le traitement subi par cette pauvre Denise.
    Un tel acharnement contre sa personne étonne, mais c'est peut-être parce que c'était une autre époque.

    yannzeman Le 28/08/2016 à 01:48:50
    Androïdes (Soleil) - Tome 1 - Résurrection

    Je suis fan de "Blade Runner", fabuleux film, et même si j'y ai vu quelques similitudes, la comparaison ne fait pas honneur à cet album.

    Il y a de bonnes choses dans le scénario, à commencer par la révélation (qui m'a surpris, je l'avoue, mais je dois aussi confesser que je ne lis pas de SF en roman).

    Après, visuellement, c'est un pot pourri de choses empruntées ici et là, de "Blade Runner" à "Akira", en passant par "Bienvenue à Gatacca" et "le fils de l'homme" pour n'en citer que quelqu'uns.

    Mais l'histoire est trop courte, ça va trop vite, les personnages n'ont pas de personnalité forte ; je les ai déjà oubliés, à peine l'album refermé !

    Ai-je envie d'en lire plus ?
    bin non.

    Pourtant, Istin peut être un formidable conteur, et je recommande à tout le monde "Excalibur - chroniques", un petit chef d'oeuvre de 4 tomes (pour le moment).

    Ici, l'album se laisse lire, mais on regrette ensuite de l'avoir acheté, car on ne le relira pas. Ce ne sera jamais un classique, alors à quoi bon ?

    yannzeman Le 25/08/2016 à 23:32:00

    Le dessin de couverture ne reflète absolument pas le contenu graphique du livre, qui reste assez amateur, même pour du noir et blanc.

    Mais le dessin n'est pas ce qui gène le plus.

    C'est le scénario qui n'aide pas à s'attacher à ce livre.

    Trop caricatural, des personnages définis à la serpe (le gentil flic juif, les très méchants royalistes...).
    Dans ce domaine, la série "les brigades du tigre" ont fait beaucoup mieux, nettement plus passionnant.

    là, c'est oubliable et grotesque.
    enfin, c'est mon avis.

    yannzeman Le 23/08/2016 à 00:10:23
    Mousquetaire (Duval) - Tome 1 - Alexandre de Bastan

    Cet album est très confus.
    Je n'ai pas réussi à tout comprendre, tant le scénario se perd dans des histoires dans l'histoire, et les personnages se ressemblent graphiquement beaucoup (trop).

    Surtout, grand admirateur de l'oeuvre d'Alexandre Dumas, je n'ai pas retrouvé ce personnage flamboyant et généreux des romans.
    C'est volontaire de la part de l'auteur, mais l'oeuvre d'origine est trop forte, et cette pale digression souffre de la comparaison.

    Demeure de belles gravures, et l'espoir que les tomes suivants seront meilleurs. Mais je n'y crois pas trop.

    Duval est bien meilleur dans ses séries d'anticipation.

    yannzeman Le 21/07/2016 à 08:47:26
    Orphelins - Tome 3 - Le Revenant

    Ce 3è volume maintien un niveau de qualité graphique bas de gamme ("low cost", pour faire moderne), mais le scénario sauve les meubles.

    Et surtout dans ce 3è volume, où effectivement une révélation vient tout chambouler et relever le niveau général de cette série B de SF.

    Les personnages sont montrés dans leur évolution personnelle, à travers des flash back dans chaque volume, mais pour autant, je ne leur trouve pas vraiment de profondeur d'âme.

    Ils restent tous des machines à tuer, sans saveur et sans odeur.
    Aucun problème pour tuer leurs congénères, aucun stress post traumatique ; de bons petits robots tueurs, jusqu'à l'invraisemblable.

    Au final, on ne s'attache pas tant que ça à ces personnages, beaucoup moins que dans "Akira", par exemple (pour citer une BD - un manga, mais peu importe - où on suit une bande d'ados livrés à eux-même).

    Donc, à lire comme une série B, distrayante mais qui ne deviendra jamais un classique de la BD et qu'on ne relira pas ensuite.

    yannzeman Le 18/07/2016 à 00:18:28
    Orphelins - Tome 2 - Les Esprits de l'ombre

    Pour faire simple : Un scénario correct pour un dessin mineur.

    Pour contenter un lectorat de plus en plus impatient, il semble que les éditeurs aient parfois fait le choix du low cost (exemple : "le voyageur") : un scénario tourné vers l'action (mais pas trop stupide pour autant) qui contrebalance un dessin confié à plusieurs équipes qui doivent avant tout produire (au détriment de la qualité graphique).

    Rien de nouveau, l'Italie s'inspire depuis longtemps, dans sa production, des comics américains ; cette série en est un bon exemple.

    Pour un lectorat peu exigeant sur la qualité graphique (de ce que j'ai lu, des 2 premiers volumes).

    yannzeman Le 18/07/2016 à 00:17:57
    Orphelins - Tome 1 - Petits soldats

    Pour faire simple : Un scénario correct pour un dessin mineur.

    Pour contenter un lectorat de plus en plus impatient, il semble que les éditeurs aient parfois fait le choix du low cost (exemple : "le voyageur") : un scénario tourné vers l'action (mais pas trop stupide pour autant) qui contrebalance un dessin confié à plusieurs équipes qui doivent avant tout produire (au détriment de la qualité graphique).

    Rien de nouveau, l'Italie s'inspire depuis longtemps, dans sa production, des comics américains ; cette série en est un bon exemple.

    Pour un lectorat peu exigeant sur la qualité graphique (de ce que j'ai lu, des 2 premiers volumes).

    yannzeman Le 15/07/2016 à 10:26:43
    Les beaux étés - Tome 2 - La Calanque

    Formidable album, la magie continue !

    Je n'ai pas bien compris pourquoi le tome 2 (1969) se déroule avant le tome 1 (1973), mais finalement, cela ne m'a absolument pas dérangé.

    Chaque album est une histoire complète, même si des liens évidents les relient.

    Je ne sais ce qui est le plus admirable, dans ces albums :
    Le dessin ébouriffant de virtuosité, ou la multitude de petits détails de la vie heureuse racontée par le scénariste ?

    Je n'ai pas la réponse (même si je pense que tout part du scénario, et donc, de Zidrou), mais j'ai pris un pied immense à lire ce 2ème tome, ne comportant pas de passage triste (cancer), cette fois, ni de délire onirique (tchouki).

    Mais je rêve de vivre d'aussi belles vacances que celle de cette famille nombreuse belge.

    C'est une variation sur le tome des vacances au soleil façon "nationale 7", et le résultat est exceptionnel. Impossible de résumer là 54 pages de bonheur simple, il faut lire l'album.

    Au moment où j'écris ces lignes, la France est une nouvelle fois touchée par la barbarie, dans le sud (à Nice). Cet album doit nous rappeler ce que doit être la vie, une invitation au bonheur partagé et le refus des (faux) plaisirs solitaires frelatés.

    Zidrou et Lafebre (bien aidés par les couleurs sublimes de Pena, que j'ai oublié de citer pour le 1er album) ont produit un chef d'oeuvre, dans ce qui est le plus difficile à recréer : la magie du bonheur.

    Si cette série n'est pas primée à Angoulême, alors c'est que le monde de la BD ne sait pas reconnaitre le génie créatif et se fourvoie dans le nombrilisme nihiliste.

    yannzeman Le 15/07/2016 à 10:11:21
    Les beaux étés - Tome 1 - Cap au Sud !

    Formidable album, et révélation de 2 talents hors norme.

    Les gens heureux n'ont pas d'histoire.
    C'est la phrase (imbécile) que l'on entend souvent de la bouche des artistes, pour explique leur difficulté à créer, quand le succès vient.

    Cette série prouve exactement le contraire.
    Le bonheur est une source inépuisable pour raconter une histoire ; il manque simplement à la plupart des "artistes" le talent pour y puiser leur inspiration.

    J'ai 46 ans, et je suis papa depuis 2 ans.
    Je me retrouve totalement dans cet album, pour ces deux raisons : les départs en vacance en famille (nombreuse), quand j'étais enfant, et la vie de famille que je suis en train de me créer, avec ma femme et notre petit.

    Nous aussi, nous partions du "nord" (depuis Paris) sur les routes, voiture chargée jusqu'à la gueule, pour camper "dans le sud" (en Savoie). Nous aussi, il fallait se lever très tôt, bien avant le levé du soleil. Et tout ces petits détails, les disputes pour un rien, les histoires pour animer la route, tout ce qui fait la force de l'album et le talent de ces auteurs, je les ai un peu vécu.

    Merci aux auteurs pour ce qui est plus qu'une madeleine, mais une immersion dans le bonheur simple (mais si compliqué à recréer).

    Mention spéciale au dessinateur, dont je ne connaissais pas le travail, et qui fait un boulot formidable ; ses décors sont fabuleux, du niveau d'un Frank Pé("Broussaille") ou d'un Plessix ("le vent dans les saules").

    J'ai dévoré cet album, dont certains osent dirent "qu'il ne 's'y passe rien" (ceux là peuvent retourner regarder "secret story" ou "les anges de la tvréalité", pour y voir de l'action !).

    Encore merci aux auteurs.
    Je vais vite me plonger dans la lecture du 2è tome !

    yannzeman Le 14/07/2016 à 10:14:31

    Excellent exercice de style !

    C'est effectivement un pur scénario de slasher movie, ou un "alien" sur une ile paradisiaque, mais le résultat est très bon.
    Le dessin est celui d'un bon comics, terriblement efficace et prenant. Le monstre est affreux, et aurait mérité un meilleur design (mais c'est affaire de gout).

    Le travail sur la personnalité des personnages, dans un nombre réduit de pages (128, c'est peu) est très bon aussi, avec de l'originalité (Alan et l'attitude des autres à ce personnage atypique, est très intéressant) et beaucoup de réalisme. Rien d'absurde dans le comportement de chacun, ce qui est rare dans ce type de scénario souvent un peu caricatural.

    Franchement, du très bon travail.
    Même si cela n'a strictement rien à voir, je retrouve la qualité des meilleurs histoires de l'intégrale des "chroniques de Conan".

    yannzeman Le 14/07/2016 à 00:14:42

    Totalement d'accord avec la chronique de D Wesel.

    L'histoire parait intéressante, même si pas totalement innovante (Warren Ellis, avec "Planetary" et "The Authority", et tous les copy cat qui ont suivis, comme Millar, Ennis ou Waid, ont déjà proposé plus fort), et le résultat est très décevant.

    Trop de vulgarité gratuite tue l'histoire, détruit le peu de sympathie que l'on pourrait avoir pour un personnage ou un autre ; au final, ils vont mourir, et on s'en fout.

    D Wesel est trop généreux dans sa notation, car en plus d'un scénario moisi, le dessin n'est pas exempt de tout reproche (du mauvais Sean Phillips par moments).

    Passez donc votre chemin, l'album recueil de cette mini-série n'en vaut pas la peine.

    yannzeman Le 11/07/2016 à 09:18:32
    Bomb Road - Tome 3 - Yankee station

    Cet avis vaut pour les 3 volumes de cette mini-série.

    Je ne m'attendais pas à autant de qualité, graphique comme scénaristique, en ouvrant ces albums. J'ai dévoré ce triptyque, à ma grande surprise.

    A premier abord, le dessin me paraissait un peu simple, avec des personnages figés (un peu comme dans les derniers "Michel Vaillant" du studio Graton, avant la reprise).

    Mais en réalité, il n'en est rien, j'ai juste eu un peu de mal à définir qui était qui, dans certaines cases, mais rien de gênant pour la lecture.

    Les dessins sont même assez bluffant, dans certaines cases, avec des angles de vue que je n'ai encore jamais vu dans une autre bd ; par moments, on s'y croirait ! L'immersion est totale, et le coloriage y est pour beaucoup également.

    L'histoire se rapproche plus du documentaire sur la Guerre du Vietnam que d'une BD "pure", mais c'est tout de même très bien écrit et prenant.

    Et si le personnage principal n'est pas si sympathique que cela, il fait "vrai", et je l'ai suivi dans son récit jusqu'au bout.

    Au final, du bel ouvrage et une alternative très sérieuse à nos chers "Buck Danny" et "Tanguy et Laverdure".

    yannzeman Le 11/07/2016 à 09:18:11
    Bomb Road - Tome 2 - Chu Laï

    Cet avis vaut pour les 3 volumes de cette mini-série.

    Je ne m'attendais pas à autant de qualité, graphique comme scénaristique, en ouvrant ces albums. J'ai dévoré ce triptyque, à ma grande surprise.

    A premier abord, le dessin me paraissait un peu simple, avec des personnages figés (un peu comme dans les derniers "Michel Vaillant" du studio Graton, avant la reprise).

    Mais en réalité, il n'en est rien, j'ai juste eu un peu de mal à définir qui était qui, dans certaines cases, mais rien de gênant pour la lecture.

    Les dessins sont même assez bluffant, dans certaines cases, avec des angles de vue que je n'ai encore jamais vu dans une autre bd ; par moments, on s'y croirait ! L'immersion est totale, et le coloriage y est pour beaucoup également.

    L'histoire se rapproche plus du documentaire sur la Guerre du Vietnam que d'une BD "pure", mais c'est tout de même très bien écrit et prenant.

    Et si le personnage principal n'est pas si sympathique que cela, il fait "vrai", et je l'ai suivi dans son récit jusqu'au bout.

    Au final, du bel ouvrage et une alternative très sérieuse à nos chers "Buck Danny" et "Tanguy et Laverdure".

    yannzeman Le 11/07/2016 à 09:17:54
    Bomb Road - Tome 1 - Da Nang

    Cet avis vaut pour les 3 volumes de cette mini-série.

    Je ne m'attendais pas à autant de qualité, graphique comme scénaristique, en ouvrant ces albums. J'ai dévoré ce triptyque, à ma grande surprise.

    A premier abord, le dessin me paraissait un peu simple, avec des personnages figés (un peu comme dans les derniers "Michel Vaillant" du studio Graton, avant la reprise).

    Mais en réalité, il n'en est rien, j'ai juste eu un peu de mal à définir qui était qui, dans certaines cases, mais rien de gênant pour la lecture.

    Les dessins sont même assez bluffant, dans certaines cases, avec des angles de vue que je n'ai encore jamais vu dans une autre bd ; par moments, on s'y croirait ! L'immersion est totale, et le coloriage y est pour beaucoup également.

    L'histoire se rapproche plus du documentaire sur la Guerre du Vietnam que d'une BD "pure", mais c'est tout de même très bien écrit et prenant.

    Et si le personnage principal n'est pas si sympathique que cela, il fait "vrai", et je l'ai suivi dans son récit jusqu'au bout.

    Au final, du bel ouvrage et une alternative très sérieuse à nos chers "Buck Danny" et "Tanguy et Laverdure".

    yannzeman Le 09/07/2016 à 09:09:21
    Ric Hochet (Les nouvelles enquêtes de) - Tome 1 - R.I.P., Ric !

    Aïe aïe aïe...
    A se demander, vraiment, si le métier d'éditeur existe encore...

    Comment un "éditeur" (appelez-le comme vous voulez, directeur de collection, rédacteur en chef,... je ne connais pas les métiers de l'édition) peut autoriser l'impression, sous sa bannière, d'un si mauvais album ???

    Le Lombard engage sa crédibilité, tout de même, si l'album n'est pas bon !

    Et malheureusement, c'est le cas, ici.

    J'avais lu, à la sortie de l'album, que ce "Ric Hochet" était dans la même veine que les reprises de "Lefranc", c'est à dire ancré dans le passé, ambiance "Traquenard au Havre" ou "Rapt sur le France".

    Bin...
    Si l'époque de l'album semble être celle des années 60 (le dessin est assez flou, les personnages aussi), on ne le sent pas trop, et le scénario n'aide pas du tout à s'y sentir en immersion nostalgique.

    Ni le dessin ni le scénario n'aident à se sentir dans un "Ric Hochet" ; on croit plutôt lire une version parodique, un pastiche pour de rire (mais pas très drôle, finalement).
    Un exemple ?
    Le "méchant" ouvre l'armoire ou se trouvent les vêtements de Ric Hochet ; et bien sur, il n'y a que des vestes blanches, des pantalons bleus, des sweet rouges et des chaussures marrons.

    Mouais...
    Dans un "Ric Hochet", on ne cherche pas à se moquer ; l'histoire est théoriquement très "1er degré", sinon cela ne fonctionne pas.
    Comme ici.

    Dommage, car plus jeune, j'ai aimé les ambiances "Ric Hochet" des premiers albums, avec Mittéi aux décors...

    La nostalgie n'est plus ce qu'elle était.

    yannzeman Le 05/07/2016 à 23:58:00
    La guerre des Amants - Tome 3 - Jaune Berlin

    Une horrible histoire racontée joliment, avec une multitude d'informations historiques.

    BDgest a raison de ne pas définir précisément le genre de ce triptyque, car je serais moi aussi bien en peine de le définir.

    N'étant pas du tout proche de ces illuminés artistiques, j'ai lu leur histoire avec détachement, jusqu'au 3è album, très différent des 2 premiers, et moins joyeux, plus sombre.

    Je ne comprendrai jamais ceux qui préfèrent placer en priorité leur carrière sur leur vie privée, donc j'ai eu du mal avec le personnage de Natalia, comme avec celui de Walter. Mais j'ai quand même suivi leurs aventures, et j'ai été peiné pour eux.

    L'atmosphère de ce milieu artistique est bien rendu, par le scénario comme par le dessin (excellent ; je ne connaissais pas le travail de Mangin, et c'est pour moi une révélation).

    J'ai quelques bémols, comme toujours, sur un certain révisionnisme historique concernant l'atrocité du socialisme soviétique, toujours un peu édulcoré dans le milieu médiatico-politico-artistique, et encore cette fois.

    Mais enfin, j'ai passé un bon moment de lecture ; je suis d'accord avec Ithivial, le 3è tome est en-dessous des 2 premiers, car je me fous un peu du travail des minute-men, et j'ai surtout envie de savoir ce qu'il va advenir des amants terribles.

    Et donc je suis un peu déçu de la fin, qui arrive trop vite et me laisse sur ma faim.

    Mais je vais suivre d'un peu plus près le travail de Mangin !

    yannzeman Le 05/07/2016 à 00:12:22
    Le poids des nuages - Tome 2 - Crash final

    Une histoire en 2 parties, mais avec des personnages bien définis, bien racontés, et attachants au final.

    Le dessin n'est pas inoubliable, mais il ressemble (est-ce volontaire ?) au style de bon nombre de dessinateurs argentins (Trillo, Bernet, Leandro...), et on s'y habitue.

    La lecture est fluide, et j'ai lu les 2 albums d'une traite.

    c'est aussi une autre façon d'aborder le thème de l'aéronautique que celle d'un "Buck Danny" ou "Tanguy et Laverdure".

    Bon, au final, 2 albums honnêtes.

    yannzeman Le 05/07/2016 à 00:11:40
    Le poids des nuages - Tome 1 - L'Amie d'Eva Perón

    Une histoire en 2 parties, mais avec des personnages bien définis, bien racontés, et attachants au final.

    Le dessin n'est pas inoubliable, mais il ressemble (est-ce volontaire ?) au style de bon nombre de dessinateurs argentins (Trillo, Bernet, Leandro...), et on s'y habitue.

    La lecture est fluide, et j'ai lu les 2 albums d'une traite.

    c'est aussi une autre façon d'aborder le thème de l'aéronautique que celle d'un "Buck Danny" ou "Tanguy et Laverdure".

    Bon, au final, 2 albums honnêtes.

    yannzeman Le 04/07/2016 à 23:11:06
    Voyageur - Tome 1 - Futur 1

    A l'encontre des productions actuelles, qui ont tendance à ne proposer que des récits courts, sur 1 ou 2 tomes, "Voyageur" est un ambitieux récit en 13 volumes utilisant les ressorts scénaristiques de la science-fiction et des super-héros.

    Le résultat est... décevant.
    Décevant, car si l'idée des sauts (dans l'espace, le temps) est très bonne, le résultat n'est pas tout à fait à la hauteur des espérances.

    Toujours le plus évident à juger, le dessin.

    On est clairement dans de la BD low-cost ; chaque dessinateur a eu très peu de temps pour dessiner chaque album, je pense, car cela se voit.
    Si certains dessinateurs s'en sortent mieux que d'autres, l'ensemble n'est pas digne du niveau requis d'une Bd franco-belge.

    Stagner déçoit, son Paris du futur ne ressemble à rien, graphiquement ; c'est torché, mais pas bien dessiné.
    Bourgne s'est contenté du minimum (alors que c'est un dessinateur génial), Guarnido n'est pas au niveau, Siro n'en parlons pas, et seul Liberge s'en sort graphiquement avec les honneurs, même si lui aussi a fourni un travail au rabais.

    Le scénario, s'il est (très) intéressant, m'a laissé sur ma faim ; j'ai trouvé les albums du début (futur et présent) trop lents, et ceux de la fin (sur le passé) trop rapides.

    Siro n'était pas un bon choix pour illustrer la Seconde Guerre Mondiale, son dessin ne convient pas. Guarnido non plus, pour illustrer l'album final, celui qui doit frapper les esprits, et qui, finalement, est un peu raté (dessin trop caricatural, trop proche de son formidable "Blacksad" mais en moins fouillé, moins réussi).

    Mais surtout, ces albums se déroulant dans le passé vont trop vites ; j'aurais aimé que le Voyageur s'attarde dans ce Paris conquis par les nazis ; j'aurais aimé voir l'ascension du Mal, Fish et Lou se fondre dans les SA, ou les SS et se débrouiller avec leur conscience.

    Petit souci, également, pour reconnaitre les personnages principaux, dans certains albums ; minces pour certains dessinateurs, hyper-musclés et gueules cassées pour d'autres. Un peu de cohérence, que diable ! (que fait l'éditeur ???)

    Ah, et puis, la haine du chrétien, j'en ai un peu ma claque ; messieurs les auteurs, vous pensez vraiment que le plus grand danger de ce monde, c'est le catholicisme ??? Ouvrez les yeux, le fondamentalisme, le vrai, il fait des ravages chez 2 communautés religieuses : les juifs (extrémistes du gouvernement d'Israel) qui oppriment le peuple palestinien (chrétiens comme musulmans), et les musulmans (islamistes, même "modérés") qui terrorisent les chrétiens (et aussi les musulmans) en Egypte, en Syrie, en Irak et en occident.

    Bref, je n'ai pas acheté ces albums, mais j'ai eu l'occasion de les lire, une fois tous les albums sortis, et je suis bien content de ne pas les avoir achetés !

    Quel dommage, car le concept était culotté, peu courant en BD franco-belge.

    yannzeman Le 30/06/2016 à 09:36:41
    Rock & Stone - Tome 2 - Volume 2/2

    Une bonne histoire ne peut se dérouler en 2 petits tomes.
    On n'a pas le temps de s'imprégner de l'ambiance, d'apprécier les personnages.

    C'est l'écueil dans lequel ce dytique aurait pu tomber ; mais ce 2ème volume réussi à créer un lien affectif entre le lecteur et deux personnages, ce qui est déjà pas si mal.

    Le scénario est classique, avec des influences assumées (Akira, Terminator 2) et bien digérées. L'histoire est fluide, et sans temps mort (malgré des respirations ; on n'est pas dans de l'action bébête).

    Le dessin est le gros point fort, là aussi un mélange d'influences ("IAN" de Ralph Meyer, par exemple), et un résultat aussi beau qu'efficace pour l'histoire.

    Mais voilà, à peine abordé, le monde de Caldoria est déjà fini.

    Non, décidément, une histoire en 2 tomes, c'est trop court.

    yannzeman Le 30/06/2016 à 00:31:12
    USA über alles - Tome 3 - L'ombre rouge

    Encore une uchronie.
    Celle-ci n'est pas totalement dénuée d'intérêt, mais le résultat est bancal.

    Il n'est pas clairement établi, au début de chaque album, qu'il s'agisse d'une uchronie, et c'est donc au lecteur de le deviner.
    L'histoire se déroule au lendemain de la 2nde Guerre Mondiale, dans un monde parallèle à celui que l'on a connu, dans lequel les USA ont très vite fait alliance avec l'Allemagne pour contrer les ambitions expansionnistes de l'URSS.

    Je n'ai pas trop compris le titre, "USA über alles"...
    Mais ce n'est as grave pour la compréhension de l'histoire. D'ailleurs, le scénario ne nous impose pas une longue leçon d'histoire, c'est au lecteur de comprendre, à travers les dialogues des personnages.

    Pourquoi pas.

    Malheureusement, si l'histoire est plus intéressante que "Wunderwafen", qui s'est enlisé dans des histoires sans intérêt, "USA über alles" a le mérité d'être une série rythmée, mais c'est tout.

    Le dessin est correct, ce qui est déjà pas mal.

    Mais l'histoire semble se conclure au 3è tome, et me rappelle un peu ce film avec Clint Eastwood, dans lequel il doit voler un avion de chasse soviétique révolutionnaire.
    C'est un peu la même histoire, mais inversée ; une mission d'espionnage en territoire "américain" (ou au moins "allié").

    L'histoire se termine (trop) vite, des thèmes sont abordés trop rapidement, comme la vie sous l'oppression socialiste et le recours à la torture.

    Au final, une lecture pas désagréable (comparée au 1er tome de "et si la France avait gagné la guerre", très mauvais) mais sans grand intérêt non plus.

    yannzeman Le 26/06/2016 à 22:06:55
    Ekhö monde miroir - Tome 5 - Le Secret des Preshauns

    C'est du Arleston, de la BD jetable pour ados pré-pubères.

    Le scenario n'a aucun intérêt ni aucune consistance.
    (l'étoile attribuée est pour le dessin)

    Passez votre chemin.

    yannzeman Le 26/06/2016 à 22:05:48
    Ekhö monde miroir - Tome 4 - Barcelona

    C'est du Arleston, de la BD jetable pour ados pré-pubères.

    Le scenario n'a aucun intérêt ni aucune consistance.
    (l'étoile attribuée est pour le dessin)

    Passez votre chemin.

    yannzeman Le 26/06/2016 à 22:05:26
    Ekhö monde miroir - Tome 3 - Hollywood Boulevard

    C'est du Arleston, de la BD jetable pour ados pré-pubères.

    Le scenario n'a aucun intérêt ni aucune consistance.
    (l'étoile attribuée est pour le dessin)

    Passez votre chemin.

    yannzeman Le 26/06/2016 à 22:04:43
    Ekhö monde miroir - Tome 2 - Paris Empire

    C'est du Arleston, de la BD jetable pour ados pré-pubères.

    Le scenario n'a aucun intérêt ni aucune consistance.
    (l'étoile attribuée est pour le dessin)

    Passez votre chemin.

    yannzeman Le 26/06/2016 à 22:02:29
    Ekhö monde miroir - Tome 1 - New York

    Une série pour ado prépubères.
    Ils ont le droit de pouvoir lire des BD qui leurs plaisent ; mais un public plus adulte, plus mature passera son chemin.

    Le dessin est très correct, mais le scénario, bin...
    C'est du Arleston, quoi.

    Dans toutes ses séries, ça a le gout des histoires de Goscinny, ça ressemble à du Goscinny, ça se veut de l'humour à la Goscinny, mais... c'est mauvais.

    "Ekho" ne déroge pas à la règle.

    Mais il faut bien que les ados prépubères lisent...

    yannzeman Le 26/06/2016 à 21:05:08

    Cette série de comics US est un peu une arnaque.

    Elle est vendue comme une BD de science fiction, alors que ce n'est qu'une façade, que la SF est réduite à sa plus simple expression, et que cela aurait pu se dérouler dans un monde plus contemporain, tellement la science est inexistante.

    C'est plutôt une BD de politique fiction, sur la naissance d'un tyran, et une enquête journalistique (en tout cas, au début) sur le passé de ce tyran.

    Quant à l'histoire, si elle se laisse lire, ce n'est pas transcendant pour autant, et l'ennui finit par poindre, au bout du 2è chapitre (sur les 5 de cette intégrale, du moins s'il s'agit de la même version que la version US).

    J'aime beaucoup le travail du dessinateur, ce qu'il a pu faire sur "planet of the apes", mais là, son dessin ne suffit pas à m'inciter à continuer de lire ce comics.

    Je ne lirai pas la suite, car finalement, je m'en moque.
    Sans doute pas un bon signe...

    yannzeman Le 22/06/2016 à 14:57:16
    Red Skin - Tome 2 - Jacky

    Pour les rares n'ayant pas encore été piégés par cette série, n'achetez pas ces albums (je vois que le 2è tome est annoncé).

    J'aimais beaucoup le travail de Dodson sur "Songes", un dessinateur que j'avais vu grandir depuis ses tout 1ers comics chez Malibu comics, en passant par Marvel et DC.

    Son dessin n'a jamais été génial, mais honnête, avec des jolies filles aux formes généreuses, et parfois de l'émotion (comme dans un spécial Black Cat).

    Mais là...

    Que dire ?
    Par où commencer ?

    Le dessin, ce qui se voit le plus, est mauvais.
    Les décors sont minimalistes, mal fichus, pas dignes d'une BD franco-belge (ça passe pour certains comics, qui doivent sortir mensuellement, mais pas pour une BD qu'on met 1 an à produire).

    Mais le pire, c'est le scénario.
    Quel infame navet, un ramassis de conneries, de violence sans justification, de personnages débiles, pas crédibles pour 2 sous.

    Je me suis précipité pour acheter cet album, à sa sortie. je l'ai regretté aussitôt après l'avoir lu, et, chose rare, je l'ai immédiatement revendu chez un soldeur (book off).

    franchement, une série à fuir.
    Ne vous faites pas piéger par une couverture alléchante et une ou deux bonnes cases.

    yannzeman Le 22/06/2016 à 14:55:22
    Red Skin - Tome 1 - Welcome to America

    Pour les rares n'ayant pas encore été piégés par cette série, n'achetez pas ces albums (je vois que le 2è tome est annoncé).

    J'aimais beaucoup le travail de Dodson sur "Songes", un dessinateur que j'avais vu grandir depuis ses tout 1ers comics chez Malibu comics, en passant par Marvel et DC.

    Son dessin n'a jamais été génial, mais honnête, avec des jolies filles aux formes généreuses, et parfois de l'émotion (comme dans un spécial Black Cat).

    Mais là...

    Que dire ?
    Par où commencer ?

    Le dessin, ce qui se voit le plus, est mauvais.
    Les décors sont minimalistes, mal fichus, pas dignes d'une BD franco-belge (ça passe pour certains comics, qui doivent sortir mensuellement, mais pas pour une BD qu'on met 1 an à produire).

    Mais le pire, c'est le scénario.
    Quel infame navet, un ramassis de conneries, de violence sans justification, de personnages débiles, pas crédibles pour 2 sous.

    Je me suis précipité pour acheter cet album, à sa sortie. je l'ai regretté aussitôt après l'avoir lu, et, chose rare, je l'ai immédiatement revendu chez un soldeur (book off).

    franchement, une série à fuir.
    Ne vous faites pas piéger par une couverture alléchante et une ou deux bonnes cases.

    yannzeman Le 21/06/2016 à 00:38:46
    XIII - Tome 24 - L'Héritage de Jason Mac Lane

    Cet album est très bavard.
    Sans doute trop.

    Par le passé, dans les derniers temps du duo Vandamme - Vance, l'action primait beaucoup trop sur l'histoire. Avec ce nouveau cycle entamé par Sentes et Jigounov, on est reparti pour une scénario plus dense, plus fourni et riche en incertitudes.

    Mais ce 5è opus du nouveau cycle comporte trop de scènes de dialogues, voire de monologues, qui rendent sa lecture fastidieuse.
    L'efficacité des premiers XIII n'est plus qu'un lointain souvenirs.

    Le ridicule l'emporte finalement sur le suspens, à force d'attribuer à ce pauvre XIII de multiples identités, de multiples passés.

    Il aurait mieux valu rompre avec ce qui a fait la richesse de la série, par le passé, et se lancer dans de nouvelles thématiques, d'autres complots sans qu'il y ait forcément un lien avec la véritable identité ou le passé de XIII. S'inspirer de la série tv "homeland", par exemple, pour envoyer XIII tel un baroudeur 007 dans les endroits chauds de la planète.

    Cet album a un gout d'inachevé, de "pas totalement réussi", alors que le dessin est superbe, du fait d'un scénario décevant.

    Et puis, je ne comprend décidément pas ce qui gène les scénaristes dans la relation qui aurait pu bien se dérouler entre XIII et Jones...
    Pourquoi s'acharner sur cette pauvre femme, alors que dans les 1ers XIII, un ton juste et ce qu'il faut de suspense suffisait à créer cette attirance, ce "je t'aime - moi non plus", qui faisait tout le sel de la série ?

    Maintenant, cette complicité a disparu, le sérieux a trop pris le pas sur le divertissement pur.
    Jones ne séduit plus, ni ne fait sourire. On est triste pour elle, et pour XIII.

    Enfin, on est loin des Spads, et de l'homme d'action qu'a été XIII ; il semble plus témoin qu'acteur de l'action. J'espère que le tome suivant conclura ce cycle et que XIII redeviendra XIII, un homme d'action, un 007 américain, séducteur, cynique et ténébreux, et pas ce papy balloté par des femmes d'âge certain.

    Un album ni mauvais ni bon, moins pire que d'autres, mais très loin des 5 premiers XIII, qui se lit comme les "Black et Mortimer" post-Jacobs : ça a le gout de, ça ressemble à, mais ça n'aura jamais la saveur des albums "originaux".

    yannzeman Le 18/06/2016 à 01:22:20
    Méta-Baron - Tome 1 - Wilhelm-100, le Techno-Amiral

    J'aurais aimé dire du bien de cet album.
    Parce que le scénariste sait raconter une histoire, et le dessinateur rend une copie très impressionnante.

    Mais je suis plus choqué, dépité, désabusé, qu'autre chose.

    Pourquoi tant de cruauté ?
    Qu'est-ce qui passe par la tête de Jodorowsky quand il imagine une histoire ?

    Où sont les héros d'antan ?

    Ai-je lu rapidement, et sans effort de concentration, cet album ?
    La réponse est oui.

    Ai- apprécie les dessins ?
    La réponse est oui.

    Relirai-je plus tard cet album ?
    la réponse est non.

    A chacun de trouver son plaisir où il veut, mais le mien réside dans l'élévation, l'héroïsme, le respect des valeurs morales, l'humilité, l'humour, la gratuité,...

    Je ne trouve rien de tout cela dans cette série.

    yannzeman Le 18/06/2016 à 01:21:02
    Méta-Baron - Tome 2 - Khonrad l'Anti-Baron

    J'aurais aimé dire du bien de cet album.
    Parce que le scénariste sait raconter une histoire, et le dessinateur rend une copie très impressionnante.

    Mais je suis plus choqué, dépité, désabusé, qu'autre chose.

    Pourquoi tant de cruauté ?
    Qu'est-ce qui passe par la tête de Jodorowsky quand il imagine une histoire ?

    Où sont les héros d'antan ?

    Ai-je lu rapidement, et sans effort de concentration, cet album ?
    La réponse est oui.

    Ai- apprécie les dessins ?
    La réponse est oui.

    Relirai-je plus tard cet album ?
    la réponse est non.

    A chacun de trouver son plaisir où il veut, mais le mien réside dans l'élévation, l'héroïsme, le respect des valeurs morales, l'humilité, l'humour, la gratuité,...

    Je ne trouve rien de tout cela dans cette série.

    yannzeman Le 18/06/2016 à 00:41:41
    1940 - Et si la France avait continué la guerre - Tome 1 - Le Grand Déménagement

    J'aurais aimé dire du bien de ce 1er volume.
    Hélas, il est décevant.

    Graphiquement, le dessinateur met un certain temps à trouver son style ; le graphisme n'est pas tout à fait le même au début et à la fin de l'album.
    Le dessin ne choque pas, mais il n'est pas transcendant non plus.

    Le scénario m'a plus embêté.
    Je ne suis pas un spécialiste de la 2nde Guerre Mondiale, mais la fameuse réunion évoquée dans ce 1er volume, avec Pétain, De Gaulle, Reynaud et compagnie, je n'y crois pas une seconde.

    Hors, elle est la pierre angulaire de ce "et si...", et c'est donc embêtant.

    Faire de Léon Blum, soudainement, un "va t'en guerre", alors qu'il était pacifiste comme tout le gouvernement socialiste au pouvoir et qui confiera à Pétain les pleins pouvoirs, est étrange, voire un contre-sens.

    Une fois encore, la gauche réécrit l'histoire ; les alliés, à l'époque, de l'Allemagne nazie, se sont par la suite donné le beau rôle du résistant, oubliant que jusqu'à la trahison allemande de 1941, l'URSS et le 3ème Reich marchaient main dans la main, et que le PC français était entré en clandestinité dans le pays.

    Pour qu'une uchronie soit crédible, il faut un minimum de réalisme, et là, le sale rôle donné à Pétain est assez peu crédible.
    Ce n'est pas à lui qu'il fallait donner le rôle du défenseur de l'armistice ; le "héros de Verdun" n'est pas celui qui aurait cédé, ou alors il fallait le montrer revoyant dans sa tête la guerre de 14-18, cette effroyable boucherie, pour justifier son attitude pacifiste.

    Et ce voyage en avion rose...
    Ouais, c'est trop invraisemblable pour qu'on s'attache à l'histoire ; les personnages sont survolés, sans personnalité, on ne s'attache à personne.

    Même les soldats allemands, prisonniers de guerre, sont froidement liquidés, sans que personne ne s'inquiète de leur sort, et surtout pas les "combattants de la liberté" !
    Qu'ont-ils de meilleur que les nazis, dans ces conditions ?

    Une fois encore, dans l'épisode des soldats allemands, prisonniers de guerre fusillés par une milice espagnole de "républicains", l'abject est pardonné par ce qu'il est commis par des gauchos.

    C'est trop, et cela ne me donne pas envie de lire la suite.

    De toute façon, l'ouvrage est bâclé, et pas très intéressant.

    yannzeman Le 11/06/2016 à 19:10:34
    (AUT) Franquin - Tome 24 - Franquin, chronologie d'une Œuvre

    J'ai été un peu déçu par la réédition Dupuis de ce livre illustrant la carrière du génial Franquin.

    J'ai pourtant lu une version remaniée, pour mieux mettre en avant les dessins de l'auteur ; mais le résultat n'est pas convaincant.

    Le texte est parfois mal écrit, passant sans transition d'un sujet à un autre, sans respiration ; ou alors, le texte évoque un sujet que les illustrations ne concernent pas.

    Et les informations du livre sont loin d'être des scoops...

    C'est dommage, surtout quand on voit ce que peut donner une chronologie d'une oeuvre digne de ce nom :

    Je conseille à tout le monde celle sur Jean Graton, "Michel Vaillant et Jean Graton ; l'aventure automobile".

    yannzeman Le 11/06/2016 à 19:01:14

    Attention, chef d'oeuvre.

    Ce beau livre, volumineux et richement illustré, est un bijou, qui se lit (se savoure) lentement, chapitre après chapitre, avec un plaisir sans cesse renouvelé.

    J'ai toujours eu un faible pour le "Michel Vaillant" des années 50 à 70, lorsque chaque album était une aventure propre, d'un genre à chaque fois renouvelé.

    Mais je n'avais pas réalisé à quel point Jean Graton est un monstre de la bande dessinée du 20è siècle, à quel point son graphisme était sophistiqué, racé, et ses scénarii d'une très grande qualité.

    C'est le 1er tour de force de ce livre.

    C'est aussi un livre coup de poing sur la carrière de cet auteur majeur, son parcours bien sur, mais aussi sur les combats qu'il a du mener, sur le rejet d'une certaine intelligentsia de la BD "d'auteur", qui ne l'a jamais récompensé à Angoulême.
    (honte à eux)

    Co-écrit par le fils de Jean Graton, on pouvait penser qu'il s'agirait avant tout d'une longue série de compliments pour son papa. Ce n'est pas le cas, et nombre d'anecdotes détonnent et démontre un avis sans concession (avec pourtant en filigrane beaucoup d'amour et d'admiration).

    Franchement, l'un des meilleurs livres traitant d'un auteur majeur de la BD franco-belge qu'il m'ait été donné de lire, et un très très bel objet.

    (en comparaison, le "chronologie d'une oeuvre" sur Franquin est de moins bonne qualité)

    yannzeman Le 08/06/2016 à 16:38:34
    Gilles Durance - Tome 2 - Catalina mon amour

    Ce 2ème album est un tout petit peu moins réussi que le 1er, mais reste d'excellente facture.

    Comme au cinéma ou en littérature, j'imagine, un 2ème album est toujours plus difficile à réaliser que le 1er. L'effet de surprise qualitatif est passé, et le lecteur est peut-être plus exigeant, car il a lu un bon 1er album, et attend de sa suite qu'elle soit du même niveau.

    Le dessin reste excellent, avec une petite visite discrète, en Fiat 500, dans le décors, d'anciens personnages dessinés par Callixte, et des jolies filles près de beaux avions, dans des décors paradisiaques.

    Le scénario est intéressant, avec du sens, et on a même droit à l'évocation d'un célèbre duo ayant vécu des aventures au même endroit, mais à la télévision (et aussi en BD, finalement).

    Petit bémol, cependant, pour l'histoire, un peu plus confuse que pour le 1er tome ; on n'est plus dans le road-movie aventureux du tome 1, mais dans l'espionnage au soleil. Cela a par moments un petit côté "les vacances de l'amour". Heureusement, le scénario se tient bien, au final.

    Autre aspect qui diffère des BD classiques, les "dissensions" pouvant exister au sein de la bande (pour ne pas en dire trop) ; ce n'est pas courant, et cela ajoute à la qualité du scénario.

    Les amateurs de BD classiques ne seront pas déçu.
    Le résultat est plus satisfaisant qu'un "Kaplan et Masson", pas tant graphiquement (ou les deux se valent) mais plutôt sur le terrain du scénario, plus maitrisé, plus riche, plus intéressant, et avec du sens.

    Une réussite, d'autant plus que les albums sortent à un rythme régulier (pour le moment).

    yannzeman Le 07/06/2016 à 14:50:29
    Jack Blues - Tome 5 - Airblues 1949 (Épisode 2)

    Du grand n'importe quoi, mais sympathique.

    La série se conclue par un album de meilleur facture que les précédents.

    Arroyo a modifié son graphisme, mieux encré, mieux fini.
    Je vois mieux comment il est passé de "Airblues" à "Buck Danny classic".

    Le scénario est mieux ficelé également, et si la série s'est arrêtée, c'est sur une meilleure note. Même si rien ne tient la route dans l'histoire.

    Elle ne manquera pas, mais elle laissait espérer de meilleures choses à venir ; tant pis pour cette série, et tant mieux pour "Buck Danny classic" !

    Un album pour les fans d'action pas trop exigeant.

    yannzeman Le 07/06/2016 à 12:04:48

    Je n'ai pas tenu plus de 6 pages.

    Dès le commencement, l'auteur nous assène un couplet sur le fascisme, et le fait qu'il faut éliminer physiquement ceux qui ne pensent pas comme soi.

    Cette pensée, terriblement dangereuse, a fait des millions de morts dans l'Union des Républiques Socialistes Soviétiques, la Chine communiste, le Cambodge Khmer rouge, la Yougoslavie de Tito...
    (pour ne citer que les pires)

    Cela peut certes expliquer la pensée, le lavage de cerveau du petit Stieg, et son centrisme aveugle sur les menaces qui pèsent réellement sur l'Europe (comme si quelques skin head abrutis étaient le pire danger de notre civilisation... soupir...).

    Mais cela démontre surtout pourquoi un gouvernement comme le notre interdit une petite manifestation contre l'immigration illégale à Calais, pour "risque de trouble à l'ordre public", mais laisse se défouler des hordes de jeunes casseurs violents soit-disant "anti-faf" pendant des semaines dans toute la France.

    Le monde médiatico-politique tendance gauche caviar est prompte à voir la menace fachiste d'extrème droite, mais ne dénonce jamais les violences d'extrême gauche, pourtant plus ravageuse et plus nombreuse, et ce, depuis des années.

    J'aime pourtant les romans de cet auteur, mais je n'ai pas besoin d'un petit catéchisme socialiste sur la vision du monde de cet auteur disparu.

    Bref, j'ai abandonné la lecture très vite de cet album, ce qui est très rare.

    A vous de voir...
    (mais plutôt à fuir !)

    yannzeman Le 07/06/2016 à 07:54:17
    Jack Blues - Tome 4 - Airblues 1949

    Cette série commence à s'essouffler, gentiment.

    Je ne la lis plus par amusement, mais parce que je peux la lire, et que je suis curieux de voir comment Arroyo va (graphiquement) passer de "Airblues" à "Buck Danny classic".

    Dans "Airblues", les décors sont parfois un peu ratés, parfois non, mais il demeure que les visages féminins sont toujours aussi affreux.

    Et quand, en plus, un personnage ayant vraiment existé (Marlène Dietrich) n'est pas reconnaissable, c'est embêtant.

    La série devient lassante, par manque de réalisme.

    yannzeman Le 07/06/2016 à 07:50:01
    Jack Blues - Tome 3 - Airblues 1948 (Épisode 2)

    Le dessinateur a changé, le scénario reste correct, mais l'effet de surprise est passé.

    On suite les aventures de nos flinguer volants sans trop y croire, en profitant juste du spectacle.

    Les visages des personnages féminins sont particulièrement ratés, une constante dans cette série, malgré le changement de dessinateur.

    A destination d'un public déjà conquis et peu exigeant.

    yannzeman Le 06/06/2016 à 22:55:56
    Gilles Durance - Tome 1 - Le Bombardier blanc

    Très bonne surprise que ce 1er album.

    Je connaissais le travail de Callixte, en tant que dessinateur sur certains albums des "enquêtes auto de Margot", mais les scénarii ne volant pas très haut (sympathiques, mais sans plus), je n'ai pas cru à cet album se déroulant toujours dans les années 60 et surfant un peu (beaucoup) sur la nostalgie.

    La sortie du tome 2 m'a donné envie de donner une chance à cette série. Bien m'en a pris.

    Seul aux commandes, dessins comme scénario, Callixte démontre qu'il est un très bon scénariste !
    L'histoire est très agréable à lire, elle me rappelle (sans être un copier/coller) l'ambiance du film "les aventuriers", de robert Enrico, avec Lino Ventura et Alain Delon (regardez ce chef d'oeuvre du 7ème art, si vous ne connaissez pas).

    On est dans l'aventure, la vraie, avec barbouzeries typées années 60, un peu aussi à la façon d'un Bob Denard mais pilote d'avion.

    Cela rappelle un peu, également, certains aventures de "Tanguy et Laverdure", dans leur période en dehors de la chasse, où Charlier et Jijé racontaient des histoires de barbouzes à la française se déroulant en Afrique.

    Comme le dessin est nettement moins figé que dans "les enquêtes de Margot", on en a vraiment pour son argent.

    Vraiment, très belle réussite, bien dessinée mais surtout bien écrite, on en redemande !

    yannzeman Le 06/06/2016 à 16:27:45
    L'armée de l'Ombre - Tome 3 - Terre brûlée

    Les tomes se succèdent et la qualité demeure.

    Superbe série, je le répète, de la qualité d'un "das boat" en BD, pour les connaisseurs. Scénario, dessin, couleurs, personnages, situations, fluidité du récit, tout est parfait.

    J'ignore en combien de tomes la série est prévue, mais chaque volume est un immense plaisir de lecture, alors que je ne suis pas un pro-nazi (loin de là), ni un germanophile (loin de là aussi, étant de la génération qui a détesté Schumacher, "l"infâme salaud de gardien de but" de la Mannschaft 1982 !)

    Ne passez surtout pas à côté de ce chef d'oeuvre en devenir.

    yannzeman Le 06/06/2016 à 16:22:44
    L'armée de l'Ombre - Tome 2 - Le Réveil du géant

    Je ne vais pas me répéter, mais juste témoigner à nouveau de tout de le bien que je pense de cette magnifique série, un "das boat" en BD au sein de l'infanterie allemande pendant la 2nde Guerre Mondiale.

    Tout a été dit dans les avis des visiteurs.

    Ne passez pas à côté de ce futur classique.

    yannzeman Le 06/06/2016 à 16:19:59
    L'armée de l'Ombre - Tome 1 - L'Hiver russe

    Attention, chef d'oeuvre.

    Dessin, scénario, couleurs, tout est réalisé de main de maître, sans que le parcours rapide de l'album ne laisse deviner son réel contenu.

    Ne passez pas à côté de ce futur classique (expression souvent galvaudée, mais là, ce n'est pas mentir que de dire cela).

    Quand les autres BD seront tombées dans l'oubli, parce que le dessin ou l'histoire, trop "à la mode", seront passés, une vraie bonne série, historique, instructive et en immersion (à la "das boat", série TV allemande sur la 2nde Guerre Mondiale vue par un commandant de sous-marin allemand), fera les beaux jours de votre bibliothèque.

    Aucune glorification du nazisme, ni de la guerre en général, mais juste des hommes et un conflit qui les dépasse.

    Magnifique.
    (et pourtant, Dieu sait que je n'aime pas les allemands de cette époque là !)

    yannzeman Le 04/06/2016 à 23:59:15
    L'héritage du Diable - Tome 4 - L'apocalypse

    Fan de la première heure de cette série en 4 tomes, j'ai été un peu déçu par ce dernier opus.

    En effet, il se passe trop de choses dans ce 4ème tome. Cela va trop vite, et beaucoup trop d'explications sont données, qui finissent par perdre le lecteur.
    Il y avait largement le potentiel pour faire encore durer cette histoire sur 2 ou 3 albums.

    C'est d'autant plus dommage que le dessin est excellent (à quelques détails près), et le dessinateur a amélioré son coup de crayon, pour le rendre encore plus réaliste.

    Petit reproche :
    les visages sont plus détaillés, plus réalistes, et le problème, c'est que le personnage principal est devenu méconnaissable !
    De roux, il est devenu châtain, et son visage a changé.

    A tel point que j'ai pris un rosicrucien pour Constant !
    (car le rosicrucien a pris l'apparence que Constant avait dans le 1er album)

    Et de personnage principal, Constant est devenu personnage secondaire, tant il a perdu de l'importance (il est pourtant en couverture).

    C'est dommage, car le résultat était très agréable à lire, jusqu'à ce 4ème tome trop bavard et invraisemblable.

    Je ne peux pas trop entrer dans les détails, pour ne pas trop en révéler, mais un homme, pour sauver le monde, décide de laisser "le Mal" (nommé ainsi pour préserver les rebondissements de l'album) faire des ravages pendant des années, avant de sortir une carte (pour faire chuter le Mal) qui parait bien ridicule, et qu'il aurait pu sortir sans entrainer un tel massacre.

    J'espère que cette série aura une suite, où les personnages de départ vivront d'autres aventures, à la Indiana Jones, car le potentiel est là.

    Mais en évitant de rater la fin, cette fois !

    yannzeman Le 03/06/2016 à 23:33:21
    L'héritage du Diable - Tome 3 - Rex Mundi

    Série pas toujours vraisemblable, mais très plaisante à lire, comme un Indiana Jones.

    Ne surtout pas passer à côté.
    Une vraie bonne surprise.

    yannzeman Le 03/06/2016 à 23:32:56
    L'héritage du Diable - Tome 2 - Le Secret du Mont-Saint-Michel

    Série pas toujours vraisemblable, mais très plaisante à lire, comme un Indiana Jones.

    Ne surtout pas passer à côté.
    Une vraie bonne surprise.

    yannzeman Le 03/06/2016 à 23:32:22
    L'héritage du Diable - Tome 1 - Rennes-le-Château

    Série pas toujours vraisemblable, mais très plaisante à lire, comme un Indiana Jones.

    Ne surtout pas passer à côté.
    Une vraie bonne surprise.

    yannzeman Le 03/06/2016 à 23:22:18
    Le bourreau - Tome 1 - Justice divine ?

    Un album raté.

    L'histoire est confuse, les pièges scénaristiques tombent à l'eau et je ne sais qui, du scénariste ou du dessinateur, est en cause.

    Effectivement, les scènes se déroulant dans le passé ne sont pas clairement annoncées, alors on ne comprend pas tout.

    Rien n'est fluide, les les personnages ne sont pas sympathiques, ils s'expriment comme de nos jours, alors que l'action se déroule au Moyen Age, et il ne semble pas qu'il y ait un gros travail de recherche documentaire pour essayer de rendre crédible ce qui s'y passe.

    Un album franchement sans intérêt, même pas rehaussé par un dessin plus proche du crayonné que du dessin fini.

    yannzeman Le 02/06/2016 à 20:22:15
    Terminus 1 - Tome 1 - L’Homme à la valise

    Encore un petit bijou signé JM Ponzio au dessin, avec un scénario solide de Serge Le Tendre, auteur réputé.

    de la bonne SF comme je l'aime, pas trop ésotérique, pas trop compliquée, très lisible par le néophyte.

    Pour autant, je ne met pas la note maximale, car l'histoire ne dure que 2 tomes ; pas assez pour s'imprégner des personnages, et obtenir une histoire marquante.

    2 tomes, c'est trop frustrant.
    Il faut bannir ces projets courts, même pourtant bien réalisés comme celui-là.

    Revenons aux séries au long cours !

    yannzeman Le 01/06/2016 à 22:37:39
    L'aviateur - Tome 1 - L'envol

    Album indispensable, car de la vraie bonne BD, à l'ancienne, avec un scénario fluide, riche et prenant, et un dessin solide et proche de celui de "Tramp".

    J'ai beaucoup aimé "Tramp", pour ses personnages, ses ambiances, son personnage principal (Yann Calec), l'ambiance marine, les années 50, l'aventure...

    Je retrouve la même qualité d'écriture dans cette série dérivée "L'aviateur" ; je n'avais aucun souvenirs du personnage de Tanguy, mais cela ne m'a absolument pas géné dans la lecture ce cet album.

    Cette nouvelle série me donne juste envie de relire à nouveau les albums de "Tramp", pour patienter jusqu'à la sortie du tome suivant de "L'aviateur".

    Et c'est ça, le signe d'une bonne BD ; quand elle déclenche l'envie de relecture et la frustration !

    yannzeman Le 30/05/2016 à 11:41:23
    Survivants - Anomalies quantiques - Tome 4 - Épisode 4

    Toujours aussi prenant !

    On tremble pour les personnages, on s'étonne avec eux des mystères de cette planète étrange, on souffre avec les survivants ballotés au grès des anomalies quantiques.

    On ne comprend pas tout, mais c'est justement le sel de cette série, l'aventure, le mystère, l'inconnu.

    L'auteur nous fait ressentir les tourments des personnages, nous sommes perdus comme ils le sont, à chaque coup du sort.

    Un énorme tour de force, pour un auteur à part, qui ne déçoit jamais.

    je ne comprend pas les - rares - critiques négatives, sur le manque de sens de cette série ; tout nous sera expliqué - ou pas - à la fin, et c'est le but.
    A deviner l'histoire trop facilement, où est l'intérêt ?

    Enfin, comme toujours, mon critère n°1 pour juger un album :
    Relirais-je avec plaisir cette série, plus tard ?

    Et la réponse est "oui !!!!" (comme je l'ai fait pour toutes les séries signées Léo), signe que cet album est de qualité.

    yannzeman Le 30/05/2016 à 08:25:01
    Da Qin - Tome 1 - L'âge de fer

    Le problème de cet album, c'est que l'on frise l'overdose.

    Trop de violences, de combats répétitifs, d'alliances improbables, de massacres, de contrées vites traversées.

    Etant tous affreux, sales et méchants, les personnages ne donnent pas envie de suivre leurs aventures. Aucune noblesse, aucune bonté d'âme, rien que du dégout et de la bassesse.

    Le dessin est tout juste correct, mais ne parvient pas à illustrer les différences des régions traversées. Difficile, il est vrai, tant le scénario accumule les combats, les armées, les massacres...

    Comme à chaque fois que je dois juger un album, une fois lu, je me pose la seule question qui vaille :
    Est-ce que je relirai cet album dans le futur ?

    La réponse est clairement non.
    Alors, parce qu'il y a surproduction d'albums ratés, je conseille de passer son chemin pour celui-là.

    yannzeman Le 28/05/2016 à 14:30:24
    Dent d'ours - Tome 4 - Amerika bomber

    Très bon album.

    Je pensais que la mini-série se terminait sur le 3è album (cela aurait pu être le cas, je pense, mais le succès public aurait changé la donne ?).

    Bonne surprise, donc, pour moi, d'apprendre la sortie de ce tome 4.
    Et je ne suis pas déçu.

    Le dessin est toujours aussi bon, très bien mis en valeur par le coloriage (la mise en couleurs, pardon).

    Et surtout, cette série fait parti de celles que l'on relit avec plaisir, ce qui n'est pas fréquent.

    Et puis, bon, les nazis, quels formidables personnages de fiction !
    Heureusement qu'ils sont là pour incarner le mal absolu, mais aussi l'ingéniosité, le secret (les bases toutes plus secrètes les unes que les autres), les projets les plus fous, les hommes les plus mégalos, etc...

    J'ai l'impression que les auteurs se sont entichés de Hanna, le personnage féminin, qui n'était pas programmé pour prendre ainsi le devant de la scène, mais qui a échappé à ses créateurs, pour notre plus grand plaisir.

    Au final, un excellent moment de lecture, pour une série qui va continuer (chic !!!) à nous procurer du pur plaisir.

    yannzeman Le 25/05/2016 à 08:33:59
    Jack Blues - Tome 2 - Airblues 1948 (Épisode 1)

    J'ai préféré le 1er tome.
    Ou du moins, le 2nd m'a paru moins bon, peut-être parce que la bonne surprise du 1 est passée, que je suis du coup plus exigeant et que le 2è tome ne répond pas tout à fait à mes attentes.

    Cela reste un album de facture très correcte.
    Mais le charme opère moins, car le dessin a encore quelques défauts non corrigés (raideur des personnages, visages des femmes complètement loupés).

    Je sais que le dessinateur a progressé depuis, dans d'autres séries, donc j'ai cherché les tomes suivants.

    Et le 3è tome s'annonce meilleur, dans le dessin du moins, avec Arroyo, surtout pour les visages, masculins comme féminins, plus réussis.

    Quant à l'histoire, elle est correcte mais un peu en roue libre par moments (quand ça canarde, c'est du n'importe quoi !).

    Bref, pas un mauvais album, mais pas du Tanguy et Laverdure non plus.

    yannzeman Le 24/05/2016 à 14:37:20

    J'ai lu les (premières) aventures de ce détective lunaire dans le "journal de Spirou", lorsque j'étais enfant/adolescent.

    J'aimais beaucoup ce personnage, ces enquêtes loufoques et sa relation timide avec sa jolie Babette.

    Et puis, j'ai grandi, pas toujours pour le meilleur, je me suis tourné vers des BD plus "péchues", d'action (Tanguy et Laverdure", "Buck Danny", "Black et Mortimer"...).

    J'ai cru que "Jérome K Jérome Bloche", ce n'était plus pour moi, que j'avais mieux à lire que cette série gentillette.

    Pendant des années, je suis passé à côté de cette formidable série humaniste.

    Heureusement, pour l'ahuri que j'étais, Dupuis a eu la formidable idée de sortir ces intégrales en N&B, à un prix très abordable, qui m'ont incité à franchir le pas.

    Passé l'effet "madeleine de proust", à relire ces BD de mon enfance, j'ai réalisé toutes les qualités (graphiques, scénaristiques) de cette série et des ces personnages attachants.

    Je n'ai qu'un regret :
    l'absence de couleurs ; par moments, ça manque, et cela m'inciterait presque à acheter les albums en couleurs.
    Mais pour mon malheur, j'ai commencé en intégrales, alors je continue...

    Franchement, ne passez pas à côté de ce monument de la BD franco-belge, dont la qualité ne diminue pas avec les années, ce qui est rare.

    yannzeman Le 24/05/2016 à 14:36:08

    J'ai lu les (premières) aventures de ce détective lunaire dans le "journal de Spirou", lorsque j'étais enfant/adolescent.

    J'aimais beaucoup ce personnage, ces enquêtes loufoques et sa relation timide avec sa jolie Babette.

    Et puis, j'ai grandi, pas toujours pour le meilleur, je me suis tourné vers des BD plus "péchues", d'action (Tanguy et Laverdure", "Buck Danny", "Black et Mortimer"...).

    J'ai cru que "Jérome K Jérome Bloche", ce n'était plus pour moi, que j'avais mieux à lire que cette série gentillette.

    Pendant des années, je suis passé à côté de cette formidable série humaniste.

    Heureusement, pour l'ahuri que j'étais, Dupuis a eu la formidable idée de sortir ces intégrales en N&B, à un prix très abordable, qui m'ont incité à franchir le pas.

    Passé l'effet "madeleine de proust", à relire ces BD de mon enfance, j'ai réalisé toutes les qualités (graphiques, scénaristiques) de cette série et des ces personnages attachants.

    Je n'ai qu'un regret :
    l'absence de couleurs ; par moments, ça manque, et cela m'inciterais presque à acheter les albums en couleurs.
    Mais pour mon malheur, j'ai commencé en intégrales, alors je continue...

    Franchement, ne passez pas à côté de ce monument de la BD franco-belge, dont la qualité ne diminue pas avec les années, ce qui est rare.

    yannzeman Le 24/05/2016 à 14:35:11

    J'ai lu les (premières) aventures de ce détective lunaire dans le "journal de Spirou", lorsque j'étais enfant/adolescent.

    J'aimais beaucoup ce personnage, ces enquêtes loufoques et sa relation timide avec sa jolie Babette.

    Et puis, j'ai grandi, pas toujours pour le meilleur, je me suis tourné vers des BD plus "péchues", d'action (Tanguy et Laverdure", "Buck Danny", "Black et Mortimer"...).

    J'ai cru que "Jérome K Jérome Bloche", ce n'était plus pour moi, que j'avais mieux à lire que cette série gentillette.

    Pendant des années, je suis passé à côté de cette formidable série humaniste.

    Heureusement, pour l'ahuri que j'étais, Dupuis a eu la formidable idée de sortir ces intégrales en N&B, à un prix très abordable, qui m'ont incité à franchir le pas.

    Passé l'effet "madeleine de proust", à relire ces BD de mon enfance, j'ai réalisé toutes les qualités (graphiques, scénaristiques) de cette série et des ces personnages attachants.

    Je n'ai qu'un regret :
    l'absence de couleurs ; par moments, ça manque, et cela m'inciterais presque à acheter les albums en couleurs.
    Mais pour mon malheur, j'ai commencé en intégrales, alors je continue...

    Franchement, ne passez pas à côté de ce monument de la BD franco-belge, dont la qualité ne diminue pas avec les années, ce qui est rare.

    yannzeman Le 24/05/2016 à 14:33:54

    J'ai lu les (premières) aventures de ce détective lunaire dans le "journal de Spirou", lorsque j'étais enfant/adolescent.

    J'aimais beaucoup ce personnage, ces enquêtes loufoques et sa relation timide avec sa jolie Babette.

    Et puis, j'ai grandi, pas toujours pour le meilleur, je me suis tourné vers des BD plus "péchues", d'action (Tanguy et Laverdure", "Buck Danny", "Black et Mortimer"...).

    J'ai cru que "Jérome K Jérome Bloche", ce n'était plus pour moi, que j'avais mieux à lire que cette série gentillette.

    Pendant des années, je suis passé à côté de cette formidable série humaniste.

    Heureusement, pour l'ahuri que j'étais, Dupuis a eu la formidable idée de sortir ces intégrales en N&B, à un prix très abordable, qui m'ont incité à franchir le pas.

    Passé l'effet "madeleine de proust", à relire ces BD de mon enfance, j'ai réalisé toutes les qualités (graphiques, scénaristiques) de cette série et des ces personnages attachants.

    Je n'ai qu'un regret :
    l'absence de couleurs ; par moments, ça manque, et cela m'inciterais presque à acheter les albums en couleurs.
    Mais pour mon malheur, j'ai commencé en intégrales, alors je continue...

    Franchement, ne passez pas à côté de ce monument de la BD franco-belge.

    yannzeman Le 24/05/2016 à 08:22:22
    Jack Blues - Tome 1 - Airblues 1947

    Avec les sorties des "Buck Danny classic" et "Tanguy et Laverdure classic", j'ai découvert des auteurs (Zumbiehl, Matthieu et Arroyo), dont j'ignorais le travail.

    Alors j'ai pris la peine de rechercher, de trouver et de commencer à lire ce qu'ils ont fait avant.

    Je commence par ce tome 1 de "Airblues", et c'est une très bonne surprise.

    Le dessin est encore un peu hésitant, les personnages sont un peu raides ou pas encore totalement maitrisés (dans leur morphologie), mais on sent que le dessinateur a du potentiel.
    Certains cadrages, la fluidité de lecture, tout ça sent bon le futur dessinateur de BD.

    Et comme l'histoire se tient, se laisse lire sans déplaisir, l'ensemble forme un tout cohérent et plaisant.

    Ne vous arrêtez pas à la couverture "en devenir", l'intérieur est intéressant, divertissant et m'a donné envie de lire la suite.

    Zéphyr (comme Paquet) est décidément une maison d'édition à suivre, qui a misé sur un genre (la BD d'aviation) et qui propose des projets séduisants.

    yannzeman Le 14/05/2016 à 23:46:57
    Soleil froid - Tome 1 - H5N4

    Album correct, sans plus.

    IL faut du temps pour entrer dans l'histoire, parce que les clés ne nous sont pas données tout de suite. Mais le scénario n'est pas difficile à comprendre, ce qui est un point positif.

    Le dessin est maitrisé, clair et chaque personnage est bien identifié. On ne passe pas son temps à essayer de deviner qui est qui.

    Maintenant, l'histoire contient des invraisemblances, un peu grossières pour que le lecteur ne se détache pas. Difficile d'en dire plus sans priver tout un chacun du plaisir de la découverte, mais accueillir un parfait inconnu et tout lui révéler, lui donner accès à tout, et lui fournir un véhicule dans une période ou tout manque, c'est... invraisemblable.

    La psychologie des personnages est sommaire, par moments, comme la partie de jambe en l'air, qui vient de nul part.

    Mais j'ai confiance en ce duo, dont j'ai apprécié le triptyque se déroulant dans un Paris revisité et avec des fées très originales.

    Et puis, c'est amusant, le nom donné au robot qui accompagne le personnage en couverture, qui fait référence à un célèbre film avec Fernandel.

    yannzeman Le 10/05/2016 à 23:11:56
    Léviathan (Brunschwig/Ducoudray/Bossard) - Tome 1 - Après la fin du monde

    Le scénario est confus, même si le dessin est correct.

    On ne sait pas très bien si on lit un scénario catastrophe, un thriller déguisé, une possible invasion extraterrestre, un (mauvais) complot militaro-politique...

    Les personnages ne sont pas très attachants (en tout cas, me concernant), il y a pas mal de poncifs (les gentils immigrés musulmans, les très vilains français de souche du Front National... soupir...).

    Je n'ai pas envie de lire la suite.

    yannzeman Le 10/05/2016 à 01:18:04
    Le grand fleuve - Tome 1 - Jean Tambour

    Je ne connaissais pas cette série, mais je connaissais le travail du dessinateur, pour l'avoir lu dans le "journal de spirou", des années auparavant ("Quentin Foloiseau"). J'avais regretté l'arrêt de cette série, à l'époque.

    Ayant croisé JL Hiettre dans une foire du livre, et ayant pu discuter un peu avec ce très sympathique dessinateur, j'ai acheté ce tome 1 réédité par Paquet (qui multiplie les initiatives heureuses).

    Quelle (agréable) surprise !

    Ce n'est pas une simple série d'aventure historique comme on en faisait beaucoup du temps de Glénat-Vécu, mais bien une authentique histoire de marin d'eau douce, qui doit dompter avec les caprices du fleuve et celle des hommes.

    Le scénario est épatant d'authenticité, les dialogues sont difficiles à déchiffrer car utilisant le jargon de l'époque, l'ensemble est très documenté, mais sans rendre la lecture fastidieuse.

    Le dessin est bon, et une nouvelle colorisation, bien meilleure que celle des années 90 (d'après ce que j'ai pu comparer) le met encore plus en valeur ; on croit totalement à cet univers, les décors sont incroyables d'authenticité et de poésie champêtre.

    Au final, un album qui rend intelligent car j'ai appris des choses, en plus de m'être diverti.
    J'attend avec impatience les tomes suivants, qui vont sortir rapidement puisqu'il s'agit d'une réédition.

    Et je crois savoir qu'un 5è tome est prévu pour l'année prochaine ; super !!!

    yannzeman Le 06/05/2016 à 23:31:20
    Jacques Gipar (Une aventure de) - Tome 6 - La station du clair de lune

    Beaucoup de bonne volonté mais peut mieux faire.

    Autant que Charles Trenet, Thierry Dubois a réussi, à travers tous les travaux qu'il mène (Bd, livres et présence médiatique) à me rendre nostalgique d'une époque que je n'ai pas connu, les années 50, et à rêver, à mon tour, d'emprunter cette fameuse "nationale 7" qui menait de Paris à Menton.

    Je me suis donc acheté une Peugeot 203 de 1951 et je rêve de sillonner les petites routes du sud de la France jusqu'aux bords de la mer méditerranée.

    Alors je lis chaque nouvel album de "Jacques Gipar" avec bienveillance et l'espoir que, cette fois, l'histoire sera réussie.

    Malheureusement, une fois encore, il n'en est rien.
    Le dessin est un peu trop "rond" à mon gout, et pas assez fouillé. J'ai la désagréable impression de lire l'album avec une loupe grossissante.

    Et le scénario...
    c'est vraiment très moyen.
    Documenté, visiblement, mais pas très prenant ni très intéressant.

    Quel dommage.

    yannzeman Le 02/05/2016 à 15:39:45

    Cet album de plus de 200 pages dispose d'assez de temps pour raconter une histoire.

    Une histoire avec un début et une fin, et pas en queue de poisson comme beaucoup d'autres.
    Ca change et ça fait du bien.

    C'est effectivement un road-movie, un vrai, où le voyage, l'époque où le voyage se déroule, et le temps qui passe pour accomplir ce voyage, sont autant d'éléments bien rendu et intéressants.

    Le début de l'album m'a rebuté ; les retrouvailles entre les 2 frères, sur fond de combat de boxe, ne m'ont pas passionné, mais après coup, je me rends compte que c'est utile pour l'histoire.

    Lorsque le voyage débute, là commence vraiment le charme de cet album.

    J'ai cependant un regret sur le dessin.
    J'aurais aimé un dessin plus beau, plus travaillé, moins "Baru" ; la couverture laisse à penser que le dessin sera épuré mais lécher, ce qui n'est pas le cas au final.

    Les couleurs sont jolies, c'est déjà ça.

    Au delà de la fin, prévisible, effectivement, comme l'a écrit un lecteur, on voyage et c'est agréable.
    C'est un peu un équivalent à un Paris-Menton par la nationale 7, avec le charme des années 50.

    Mais j'aurais aimé, justement, un dessin plus réussi, pour retrouver tout le charme des années 50 ; par moments, on se sent plus dans les 70s que les 50s (la rencontre avec le curé et ses drôles de paroissiens, tous très - trop - chevelus pour l'époque).

    Au final, j'ai passé un bon moment.
    Sans plus, mais c'est déjà ça.

    ps : petit regret pour le chien, dont le destin est un peu étrange (pour ne rien dévoiler).

    yannzeman Le 02/05/2016 à 14:54:07

    Et bien si quelqu'un a compris l'intérêt de cet album, qu'il n'hésite pas à le dire !

    Encore une énième histoire en 150 pages, soit l'équivalent de 3 tomes d'une BD classique. C'est un peu court, je trouve, même s'il y a un effort pour développer le personnage...

    Mais enfin, entre le nom bizarre de l'album, et l'histoire semée d'embuches (pour les lecteurs, que le scénariste- dessinateur prend un peu pour des idiots), difficile de ressortir satisfait de cet album.

    Le dessin est correct, sans plus, mais lisible.
    Les atmosphères sont correctement rendues.

    Mais si l'histoire comporte un rebondissement (à la "6ème sens" avec bruce Willis, mais pas aussi surprenant quand même), on se demande à quoi il a servi.

    Car au final, le personnage principal va d'un point A... à un point A.

    On ressort juste déprimé devant le renoncement de ce loser à reprendre sa vie en main, à ne pas laisser sa librairie familiale faire faillite, alors qu'il dispose de solutions.

    et l'histoire en flash-back, je n'y ai pas trop cru, cet ado qui laisse son pote se faire tabasser... mouais...
    pareil pour la compassion qu'on essaye de nous faire avoir pour ces 2 bourreaux ados, qui "devront vivre avec la mort d'un camarade qu'ils ont supplicié pendant des semaines".

    honnêtement, un ado sait très bien ce qu'il fait ; ce sont des crapules, et je n'ai aucune compassion pour eux, pour ce qui leur arrive.

    Bref, ça plaira peut-être aux lecteurs de télérama et des inrocks, mais pas aux vrais amateurs de BD.

    yannzeman Le 02/05/2016 à 14:41:00
    Le banni (Henscher/Tarumbana) - Tome 1 - Le poids de nos victoires

    Je me suis ennuyé...

    Je lis que c'est une histoire "classique" d'heroic fantasy ; et bien heureusement que toutes les histoires d'heroic fantasy ne sont pas comme celle là !

    Sinon, bonjour l'ennui.

    Ce Conan le barbare version franco-belge est moisi, comme le personnage est vieux.

    Le dessin est juste correct, sans être renversant.
    J'ai lutté contre le sommeil, hier soir, pour arriver au bout de l'album.

    yannzeman Le 02/05/2016 à 14:36:44

    C'est vraiment dommage.

    Cette histoire en un album (80 pages - format trop court, comme toujours, pour raconter une histoire) commençait bien, le dessin est beau et maitrisé, parfait pour évoquer cette époque "romantique et distinguée", et l'histoire se lit d'une traite, preuve qu'elle n'est pas ennuyeuse.

    Mais elle tourne court, la fin nous laisse sur notre fin, car elle est banale (en plus d'être triste). Pas de rebondissement, juste du sordide (logique, mais banal).

    Dommage, l'atmosphère est bien rendu.
    Mais peut-être n'est-ce pas de la faute de l'auteur (Lilao) qui s'est "contenté" d'adapter la nouvelle ?

    J'aurais aimé lire d'autres choses de Lilao, mais apparemment, cet album est sa seule production.

    yannzeman Le 30/04/2016 à 16:41:31
    MediaEntity - Tome 3 - MediaEntity.03

    J'ai tenu jusqu'au tome 3, mais je n'éprouve pas le besoin de lire le tome 4, sensé terminer l'histoire et faire des révélations (enfin, normalement, mais je sens qu'il n'y en aura pas).

    Pas de nouveau personnage à découvrir, nous suivons ceux des tomes précédents (le trader, la fille à papa et le starlette pour ado déchue).

    Toujours de l'ennui profond à lire ce qui concerne le trader, très peu à raconter sur la fille à papa, l'histoire la plus intéressante concerne la starlette accusée d'avoir prêté les plombs façon Britney Spears.

    Mais elle n'aura pas de suite, et pour cause.

    Bon, j'ai vu le logo de la CNIL dans l'album.
    Si la CNIL est vraiment partie prenante, bin l'opération est ratée.

    Gardez votre argent pour de meilleurs albums.

    Mais tout n'est pas à jeter, le dessin est très correct et saura s'adapter à meilleure histoire.

    yannzeman Le 30/04/2016 à 16:30:51
    MediaEntity - Tome 2 - MediaEntity.02

    Le tome 1 traitait d'un trader piégé, le tome 2 s'intéresse cette fois à une fille à papa (Lola) qui se voit confier un (faux) scoop capable de détruire la vie d'une starlette pour ados.

    Après un bon départ, le tome 1 m'avait déçu par l'irruption même léger du surnaturel.

    le tome 2 m'a déçu aussi, car l'histoire, nerveuse au départ, est plus molle et l'ennui m'a saisi.
    En marge de l'histoire de Lola, nous suivons toujours ce qui arrive à Eric, le trader en fuite. Mais c'est long, et pas très intéressant.
    En tout cas, je n'ai pas accroché.

    Et cela ne va pas aller en s'améliorant, même si le tome 3 est un peu meilleur.

    yannzeman Le 30/04/2016 à 16:24:34
    MediaEntity - Tome 1 - MediaEntity.01

    Etrange album, d'une série bizarre, mais qui va sans doute se terminer en jus de boudin...

    L'idée de départ est séduisante ; nous plonger dans la peau de M Jérome Kerviel, ce courtier de la Société Générale, injustement accusé d'avoir pris en secret des positions trop risquées et d'avoir fait perdre 5 milliards à la banque.

    (toute personne qui s'intéresse un tout petit peu au métier de trader, back comme front office, sait que l'histoire de la Société Générale est invraisemblable, chaque ordre donné par téléphone par le front office étant enregistré et validé par le back office, le secret est donc impossible)

    Et donc, ici, Eric est une sorte de Kerviel, qui découvre qu'en son absence, quelqu'un a pris des positions en son nom qui ont entrainé la perte de 5 milliards d'euros.

    Le rythme est nerveux, ça va vite et on prend fait et cause pour Eric.
    Et puis, survient un clochard étrange, mais qui sait beaucoup de choses.
    Le surnaturel façon "les oiseaux" d'Alfred Hitchcock survient alors qu'on ne l'attend pas.

    Et là, j'ai décroché.
    J'aurais voulu que l'histoire reste crédible. Mais elle ne le sera pas.

    C'est dommage, car le dessin est plutôt bon, il me fait penser à celui de Pedrosa, en moins beau cependant.

    Et, pour avoir lu les tomes 2 et 3, je peux déjà dire que l'histoire va se ramollir, devenir moins prenante, plus ennuyeuse.
    Les promesses du départ ne seront pas tenues.

    Dommage.

    yannzeman Le 28/04/2016 à 07:45:14
    Black Op - Tome 7 - Tome 7

    Cette "2ème saison" est un peu abusivement appelée ainsi, car elle ne comporte que 2 "épisodes", et n'est pas la suite de la "1ère saison".
    Il s'agit d'une autre histoire, se déroulant cette fois sur quelques jours.

    L'enquête est d'une facilité déconcertante, toutes les personnes impliquées, censées garder le silence, n'arrêtent pas de parler.

    Même enrobée de violence et de sexe cru (pas montré à l'image, mais suggéré), cette histoire est surtout le prétexte d'une romance à l'eau de rose.

    Le dessin est toujours le point fort de cet album, et j'espère que Fabiano retrouvera un projet fort, long et ambitieux, à la mesure de son talent.

    Dommage que "Black Op" se termine ainsi, car malgré tous ses défauts, c'était une série plaisante à lire.

    yannzeman Le 28/04/2016 à 07:44:52
    Black Op - Tome 8 - Tome 8

    Cette "2ème saison" est un peu abusivement appelée ainsi, car elle ne comporte que 2 "épisodes", et n'est pas la suite de la "1ère saison".
    Il s'agit d'une autre histoire, se déroulant cette fois sur quelques jours.

    L'enquête est d'une facilité déconcertante, toutes les personnes impliquées, censées garder le silence, n'arrêtent pas de parler.

    Même enrobée de violence et de sexe cru (pas montré à l'image, mais suggéré), cette histoire est surtout le prétexte d'une romance à l'eau de rose.

    Le dessin est toujours le point fort de cet album, et j'espère que Fabiano retrouvera un projet fort, long et ambitieux, à la mesure de son talent.

    Dommage que "Black Op" se termine ainsi, car malgré tous ses défauts, c'était une série plaisante à lire.

    yannzeman Le 27/04/2016 à 08:33:43

    Pour apprécier vraiment la "mini-série" du 1er cycle, il faut lire les 6 albums d'une traite.

    Elle fait du bien aux yeux et au cerveau, le métier d'espion (de barbouze, plutôt) est rendu crédible même si une série tv comme "homeland" l'a déjà un peu ringardisée.

    Le dessin est très réussi, et je suis content pour Labiano qui a longtemps cherché le succès.

    Mais la (re)lecture, quelques années après, me laisse un peu mitigé dans l'ensemble :

    - j'ai décroché une 1ère fois, à cause d'une incongruité scénaristique :
    Floyd, barbouze CIA, fait le tour du monde, va dans des pays où la misère est terrible, vit un déchirement (ne pas pouvoir sauver Lovna jeune) dès ses 1ères missions.
    Mais c'est en rencontrant, des années après, un type pêté de thunes, issu d'une famille autrefois pêtée de thunes et (partiellement ?) spoliée par les nazis et qui veut racheter un tableau, qu'il se découvre une conscience ????
    J'ai oublié de préciser que le type pêté de thunes est juif, et visiblement, ça compte beaucoup plus que tous les miséreux indiens, pakistanais, ou autres que Floyd croise dans son existence...

    - L'histoire repose sur un complot, ou plutôt une opération d'envergure géopolitique (alliance mafia russe et gouvernements US contre URSS), dont on a peine à croire, car elle s'étend sur plusieurs générations. Aucun des présidents US qui se sont succédés n'a eu d'état d'âme ???
    Et c'est d'ailleurs ce qui me gène le plus : quand la violence se déchaine, surtout vers la fin, le président des USA et tous ses services de renseignement sont totalement absents de l'histoire.
    Tout est contrôlé par le vice-président qui, dans la réalité, n'a aucun pouvoir et est fantoche.
    (qui peut citer, sans chercher sur gogole, le nom de l'actuel vice-président ? Il est pourtant là depuis 8 ans...)
    L'histoire ne tient pas dans la durée.

    - Le rôle exact de Lovna, je ne l'ai jamais compris.
    Elle apparait, disparait, réapparait au gré de l'histoire, sans que rien ne soit vraiment expliqué.
    Elle trahi quand ça arrange le scénariste, semble-t-il, mais sans que cela ne soit vraiment expliqué dans le scénario.

    Je m'attendais aussi à ce que la femme de Trent, femme malheureuse, ait un rôle plus explicite ; au final, son personnage est sous-exploité, et c'est dommage.
    Elle est surtout là pour servir la soupe à la grimace, mais à part ça...

    Bref, une série ambitieuse dans son scénario, ce qu'il faut encourager, mais au résultat mitigé car l'histoire ne tient pas.

    Pas si mal, mais pas parfait.

    La "2ème saison" est un peu abusivement appelée ainsi, car elle ne comporte que 2 "épisodes", et n'est pas la suite de la "1ère saison".
    Il s'agit d'une autre histoire, se déroulant cette fois sur quelques jours.

    L'enquête est d'une facilité déconcertante, toutes les personnes impliquées, censées garder le silence, n'arrêtent pas de parler.

    Même enrobée de violence et de sexe cru (pas montré à l'image, mais suggéré), cette histoire est surtout le prétexte d'une romance à l'eau de rose.

    Le dessin est toujours le point fort de cet album, et j'espère que Fabiano retrouvera un projet fort, long et ambitieux, à la mesure de son talent.

    Dommage que "Black Op" se termine ainsi, car malgré tous ses défauts, c'était une série plaisante à lire.

    yannzeman Le 27/04/2016 à 08:31:40
    Black Op - Tome 1 - Tome 1

    Pour apprécier vraiment cette "mini-série" du 1er cycle, il faut les lire d'une traite.

    Elle fait du bien aux yeux et au cerveau, le métier d'espion (de barbouze, plutôt) est rendu crédible même si une série tv comme "homeland" l'a déjà un peu ringardisée.

    Le dessin est très réussi, et je suis content pour Labiano qui a longtemps cherché le succès.

    Mais la (re)lecture, quelques années après, me laisse un peu mitigé dans l'ensemble :

    - j'ai décroché une 1ère fois, à cause d'une incongruité scénaristique :
    Floyd, barbouze CIA, fait le tour du monde, va dans des pays où la misère est terrible, vit un déchirement (ne pas pouvoir sauver Lovna jeune) dès ses 1ères missions.
    Mais c'est en rencontrant, des années après, un type pêté de thunes, issu d'une famille autrefois pêtée de thunes et (partiellement ?) spoliée par les nazis et qui veut racheter un tableau, qu'il se découvre une conscience ????
    J'ai oublié de préciser que le type pêté de thunes est juif, et visiblement, ça compte beaucoup plus que tous les miséreux indiens, pakistanais, ou autres que Floyd croise dans son existence...

    - L'histoire repose sur un complot, ou plutôt une opération d'envergure géopolitique (alliance mafia russe et gouvernements US contre URSS), dont on a peine à croire, car elle s'étend sur plusieurs générations. Aucun des présidents US qui se sont succédés n'a eu d'état d'âme ???
    Et c'est d'ailleurs ce qui me gène le plus : quand la violence se déchaine, surtout vers la fin, le président des USA et tous ses services de renseignement sont totalement absents de l'histoire.
    Tout est contrôlé par le vice-président qui, dans la réalité, n'a aucun pouvoir et est fantoche.
    (qui peut citer, sans chercher sur gogole, le nom de l'actuel vice-président ? Il est pourtant là depuis 8 ans...)
    L'histoire ne tient pas dans la durée.

    - Le rôle exact de Lovna, je ne l'ai jamais compris.
    Elle apparait, disparait, réapparait au gré de l'histoire, sans que rien ne soit vraiment expliqué.
    Elle trahi quand ça arrange le scénariste, semble-t-il, mais sans que cela ne soit vraiment expliqué dans le scénario.

    Je m'attendais aussi à ce que la femme de Trent, femme malheureuse, ait un rôle plus explicite ; au final, son personnage est sous-exploité, et c'est dommage.
    Elle est surtout là pour servir la soupe à la grimace, mais à part ça...

    Bref, une série ambitieuse dans son scénario, ce qu'il faut encourager, mais au résultat mitigé car l'histoire ne tient pas.

    Pas si mal, mais pas parfait.

    yannzeman Le 27/04/2016 à 08:30:50
    Black Op - Tome 6 - Tome 6

    Pour apprécier vraiment cette "mini-série" du 1er cycle, il faut les lire d'une traite.

    Elle fait du bien aux yeux et au cerveau, le métier d'espion (de barbouze, plutôt) est rendu crédible même si une série tv comme "homeland" l'a déjà un peu ringardisée.

    Le dessin est très réussi, et je suis content pour Labiano qui a longtemps cherché le succès.

    Mais la (re)lecture, quelques années après, me laisse un peu mitigé dans l'ensemble :

    - j'ai décroché une 1ère fois, à cause d'une incongruité scénaristique :
    Floyd, barbouze CIA, fait le tour du monde, va dans des pays où la misère est terrible, vit un déchirement (ne pas pouvoir sauver Lovna jeune) dès ses 1ères missions.
    Mais c'est en rencontrant, des années après, un type pêté de thunes, issu d'une famille autrefois pêtée de thunes et (partiellement ?) spoliée par les nazis et qui veut racheter un tableau, qu'il se découvre une conscience ????
    J'ai oublié de préciser que le type pêté de thunes est juif, et visiblement, ça compte beaucoup plus que tous les miséreux indiens, pakistanais, ou autres que Floyd croise dans son existence...

    - L'histoire repose sur un complot, ou plutôt une opération d'envergure géopolitique (alliance mafia russe et gouvernements US contre URSS), dont on a peine à croire, car elle s'étend sur plusieurs générations. Aucun des présidents US qui se sont succédés n'a eu d'état d'âme ???
    Et c'est d'ailleurs ce qui me gène le plus : quand la violence se déchaine, surtout vers la fin, le président des USA et tous ses services de renseignement sont totalement absents de l'histoire.
    Tout est contrôlé par le vice-président qui, dans la réalité, n'a aucun pouvoir et est fantoche.
    (qui peut citer, sans chercher sur gogole, le nom de l'actuel vice-président ? Il est pourtant là depuis 8 ans...)
    L'histoire ne tient pas dans la durée.

    - Le rôle exact de Lovna, je ne l'ai jamais compris.
    Elle apparait, disparait, réapparait au gré de l'histoire, sans que rien ne soit vraiment expliqué.
    Elle trahi quand ça arrange le scénariste, semble-t-il, mais sans que cela ne soit vraiment expliqué dans le scénario.

    Je m'attendais aussi à ce que la femme de Trent, femme malheureuse, ait un rôle plus explicite ; au final, son personnage est sous-exploité, et c'est dommage.
    Elle est surtout là pour servir la soupe à la grimace, mais à part ça...

    Bref, une série ambitieuse dans son scénario, ce qu'il faut encourager, mais au résultat mitigé car l'histoire ne tient pas.

    Pas si mal, mais pas parfait.

    yannzeman Le 25/04/2016 à 23:09:21
    Baron Rouge (Puerta) - Tome 3 - Donjons et Dragons

    Après l'arrêt injuste de "Adamson" par Delcourt, Zéphyr a eu l'excellente idée de publier le travail suivant de ce duo magique, Veys au scénario et Puerta au dessin, pour nous offrir un petit chef d'oeuvre, "Baron rouge".

    Le duo nous offre cette fois une histoire plus conventionnelle que ne l'était "Adamson", avec cependant une petite touche de fantastique, qui s'intègre parfaitement au contexte de l'époque choisie, les débuts de l'aviation militaire et la 1ère Guerre Mondiale.

    Le résultat est extraordinaire, comme toujours, et je dévore chaque tome avec avidité et frustration (car il faut patienter à chaque fois jusqu'au tome suivant...).

    Le dessin est incroyable, mélange d'expressionnisme, d'aquarelle et de rendu presque photographique.

    N'hésitez pas, venez vibrer avec nous et achetez les albums de cette série en toute confiance.

    yannzeman Le 25/04/2016 à 23:09:03
    Baron Rouge (Puerta) - Tome 2 - Pluie de Sang

    Après l'arrêt injuste de "Adamson" par Delcourt, Zéphyr a eu l'excellente idée de publier le travail suivant de ce duo magique, Veys au scénario et Puerta au dessin, pour nous offrir un petit chef d'oeuvre, "Baron rouge".

    Le duo nous offre cette fois une histoire plus conventionnelle que ne l'était "Adamson", avec cependant une petite touche de fantastique, qui s'intègre parfaitement au contexte de l'époque choisie, les débuts de l'aviation militaire et la 1ère Guerre Mondiale.

    Le résultat est extraordinaire, comme toujours, et je dévore chaque tome avec avidité et frustration (car il faut patienter à chaque fois jusqu'au tome suivant...).

    Le dessin est incroyable, mélange d'expressionnisme, d'aquarelle et de rendu presque photographique.

    N'hésitez pas, venez vibrer avec nous et achetez les albums de cette série en toute confiance.

    yannzeman Le 25/04/2016 à 23:07:53
    Baron Rouge (Puerta) - Tome 1 - Le Bal des Mitrailleuses

    Après l'arrêt injuste de "Adamson" par Delcourt, Zéphyr a eu l'excellente idée de publier le travail suivant de ce duo magique, Veys au scénario et Puerta au dessin, pour nous offrir un petit chef d'oeuvre, "Baron rouge".

    Le duo nous offre cette fois une histoire plus conventionnelle que ne l'était "Adamson", avec cependant une petite touche de fantastique, qui s'intègre parfaitement au contexte de l'époque choisie, les débuts de l'aviation militaire et la 1ère Guerre Mondiale.

    Le résultat est extraordinaire, comme toujours, et je dévore chaque tome avec avidité et frustration (car il faut patienter à chaque fois jusqu'au tome suivant...).

    Le dessin est incroyable, mélange d'expressionnisme, d'aquarelle et de rendu presque photographique.

    N'hésitez pas, venez vibrer avec nous et achetez les albums de cette série en toute confiance.

    yannzeman Le 25/04/2016 à 23:00:55
    Adamson (Puerta) - Tome 3 - Über Alles

    J'achète des BD en espérant un jour tomber sur un chef d'oeuvre.
    Mais cela arrive rarement.

    Jusqu'à cette série.

    Formidable BD, avec un scénario prenant, à mi-chemin entre Jules Vernes (expédition), Sherlock Holmes (mystère à résoudre), Lovecraft (monstres terrifiants), Indiana Jones (l'aventure).

    Et que dire du dessin...
    Un des plus grands dessinateurs de ces 30 dernières années. Chaque case est une merveille, entre expressionnisme et cinéma d'épouvante rétro.

    L'histoire est de plus en plus prenante au fur et à mesure que l'on progresse dans le récit.

    Quel dommage que Delcourt, qui avait repris la série après Robert Lafond, ait décidé de lâcher les auteurs.

    Quel dommage, aussi, que les lecteurs n'aient pas vu le talent derrière une histoire se déroulant avant la 1ère Guerre Mondiale.

    La BD a perdu là un futur chef d'oeuvre.

    Dieu merci, les auteurs, Veys et Puerta, ont su rebondir (et de quelle façon) avec leur nouveau chef d'oeuvre, "Baron rouge", preuve que des éditeurs (Zéphyr, qui multiplie les idées de génie, ces derniers temps) savent encore reconnaitre le talent, mais je regrette énormément l'arrêt injuste de "Adamson".

    yannzeman Le 25/04/2016 à 22:59:35
    Adamson (Puerta) - Tome 2 - Dans l'œil du cauchemar

    J'achète des BD en espérant un jour tomber sur un chef d'oeuvre.
    Mais cela arrive rarement.

    Jusqu'à cette série.

    Formidable BD, avec un scénario prenant, à mi-chemin entre Jules Vernes (expédition), Sherlock Holmes (mystère à résoudre), Lovecraft (monstres terrifiants), Indiana Jones (l'aventure).

    Et que dire du dessin...
    Un des plus grands dessinateurs de ces 30 dernières années. Chaque case est une merveille, entre expressionnisme et cinéma d'épouvante rétro.

    L'histoire est de plus en plus prenante au fur et à mesure que l'on progresse dans le récit.

    Quel dommage que Delcourt, qui avait repris la série après Robert Lafond, ait décidé de lâcher les auteurs.

    Quel dommage, aussi, que les lecteurs n'aient pas vu le talent derrière une histoire se déroulant avant la 1ère Guerre Mondiale.

    La BD a perdu là un futur chef d'oeuvre.

    Dieu merci, les auteurs, Veys et Puerta, ont su rebondir (et de quelle façon) avec leur nouveau chef d'oeuvre, "Baron rouge", preuve que des éditeurs (Zéphyr, qui multiplie les idées de génie, ces derniers temps) savent encore reconnaitre le talent, mais je regrette énormément l'arrêt injuste de "Adamson".

    yannzeman Le 25/04/2016 à 22:58:40
    Adamson (Puerta) - Tome 1 - Opération Spitsberg

    J'achète des BD en espérant un jour tomber sur un chef d'oeuvre.
    Mais cela arrive rarement.

    Jusqu'à cette série.

    Formidable BD, avec un scénario prenant, à mi-chemin entre Jules Vernes (expédition), Sherlock Holmes (mystère à résoudre), Lovecraft (monstres terrifiants), Indiana Jones (l'aventure).

    Et que dire du dessin...
    Un des plus grands dessinateurs de ces 30 dernières années. Chaque case est une merveille, entre expressionnisme et cinéma d'épouvante rétro.

    L'histoire est de plus en plus prenante au fur et à mesure que l'on progresse dans le récit.

    Quel dommage que Delcourt, qui avait repris la série après Robert Lafond, ait décidé de lâcher les auteurs.

    Quel dommage, aussi, que les lecteurs n'aient pas vu le talent derrière une histoire se déroulant avant la 1ère Guerre Mondiale.

    La BD a perdu là un futur chef d'oeuvre.

    Dieu merci, les auteurs, Veys et Puerta, ont su rebondir (et de quelle façon) avec leur nouveau chef d'oeuvre, "Baron rouge", preuve que des éditeurs (Zéphyr, qui multiplie les idées de génie, ces derniers temps) savent encore reconnaitre le talent, mais je regrette énormément l'arrêt injuste de "Adamson".

    yannzeman Le 25/04/2016 à 18:36:25
    Dent d'ours - Tome 1 - Max

    Il y a des BD qui, à l'instar du vin, se bonifient avec le temps ; "Dent d'ours" est de celles là.

    Je ne l'aurais pas cru, honnêtement, lorsque j'ai acheté le 1er tome. Certes, le dessin est très beau, mais j'avais l'impression d'avoir lu cet album très vite, et de ne rien en avoir gardé.

    J'avais quand même acheté et lu les 2 tomes suivants, sans déplaisir. Mais j'étais une fois de plus déçu qu'on nous propose une histoire en 3 tomes. C'est TOUJOURS trop court, quel que soit la qualité de l'histoire ou des auteurs.

    Ayant appris qu'il y aurait un 2nd cycle, j'ai relu le 1er cycle, et l m'a vraiment plus ; je me suis réjoui à l'idée de retrouver Hanna et "Max", dans un autre cycle.

    Car le grand mérite de Yann (et de Henriet, qui a créé le visuel des personnages et de l'histoire), c'est de réussir à rendre attachant le personnage de Hanna, et dans une moindre mesure celui de "Max".

    Finalement, j'ai envie de les revoir, de savoir ce qu'ils sont devenus, et si ils ont survécu. Parce qu'il y a de l'humain, finalement, dans cette histoire macabre.

    J'émettrai 1 critique, cependant :

    A en croire les auteurs (et d'une manière générale, le monde médiatico-politico-intellectuel), il y avait dans cette époque chaotique, les "juifs" et puis "les autres".

    Les uns étaient forcément les victimes persécutées, et avaient une religion (juive), quand le reste du monde, bourreaux de l'axe, résistants, simples civils ou militaires alliés, n'étaient pas persécutés, ne souffraient pas, n'avaient pas d'état d'âme et ni de religion.

    C'est absurde !
    l'écrasante majorité des hommes, femmes et enfants de cette guerre étaient chrétiens et ce qu'ils vivaient allait à l'encontre des préceptes de charité (d"humanisme, dirait-on - bêtement - aujourd'hui) du message biblique.

    L'Allemagne nazie a emprisonné dans les camps de la mort des centaines de milliers de chrétiens rien qu'à Auschwitz en Pologne, mais les chrétiens n'ont jamais le statut de victimes, dans les BD.
    Il serait bon, un jour, de rattraper cette injustice.

    yannzeman Le 24/04/2016 à 15:39:37
    Fanch Karadec l'enquêteur breton - Tome 1 - Le mystère Saint-Yves

    Breton d'origine, j'avais bien sur acheté cet album introductif.
    Le résultat est séduisant, mais perfectible.

    Le point fort, c'est l'ambiance.
    J'ai eu l'occasion de critiquer un album ("les jours sucrés"), qui était sensé se dérouler en Bretagne, dans un village imaginaire mais breton ; je trouvais que ce village et ses habitants n'avaient absolument rien de breton, ce qui gâchait le plaisir de lecture.

    Ici, la Bretagne respire à chaque page de l'album.
    Dans la 1ère partie, il ne se passe "pas grand chose", et c'est volontaire, pour nous aider à entrer dans cette région, cette ville de bord de mer, et à faire la connaissance de ses habitants. C'est la partie la plus réussie.

    Puis, au bout d'une 20aine de pages, le polar commence.
    C'est assez bien fait, on suit ce Maigret breton retraité, pipe au bec, dans ses entretiens avec d'éventuels suspects ou témoins. Le rythme est bon.

    La 3ème partie est pour moi la moins réussie.
    Le dénouement est classique, mais les explications de Fanch manquent d'illustrations ; les longues bulles explicatives auraient pu être accompagnées de dessins illustrant chaque scène, pour faciliter la compréhension de la résolution du mystère.

    C'est dommage, car cela nuit à la compréhension de cette dernière partie.

    D'une manière générale, si le dessinateur excelle sur les visages, son dessin manque un peu de précision ; il sait dessiner, les décors évoquent vraiment la Bretagne telle qu'on la connait, sans trop en faire, mais l'ensemble fait un peu "croquis préparatoires avant encrage définitif"... qui ne viendra jamais.
    C'est parfois trop flou, trop grossi, pas assez léché.

    Je n'avais pas acheté les albums suivants, mais ayant relu le 1er tome aujourd'hui, je vais acheter les suivants, car l'ambiance est tout de même très très réussie, pour un "expatrié" comme moi, loin de sa Bretagne.

    Pour les amateurs de BD tendance polars bretons, à l'image des excellents romans "les enquêtes de Mary Lester" de Jean Failler.

    yannzeman Le 24/04/2016 à 15:22:14
    Buck Danny "Classic" - Tome 3 - Les fantômes du Soleil Levant

    Du bon Buck Danny, même si il ne se passe "pas grand chose" dans cet album.

    On espère que la tension montera d'un cran dans le suivant, car c'est plus "bavard et touristique" qu'autre chose.

    Le dessin est bon, même si pas exempt de tout reproche, sur les petites cases, où les visages sont un peu "moches".

    Mais cela fait plaisir de retrouver Buck Danny, Jerry Tumbler et Sonny Tucson comme à la belle époque du Journal de Spirou, même si, là encore leur rôle est moindre que d'habitude.

    J'espère lire d'autres histoires, se déroulant à d'autres époques, dans les années 50 et 60, que je préfère aux 40s.

    Encore une fois, grand merci aux éditions Zéphyr d'avoir eu cette si bonne idée, et à Dupuis de l'avoir rendu possible.

    yannzeman Le 23/04/2016 à 00:18:12
    Fox-Boy - Tome 2 - Angle mort

    J'avais beaucoup aimé le tome 1, et le tome 2 ne m'a pas déçu. Il est même encore plus réussi.

    Evidemment, je suis de parti pris : je suis breton, fier de l'être et amateur de comics depuis que je sais lire. Et j'ai découvert la Bd US dans ce que je considère son âge d'or, la période "X-Men" de Claremont & Byrne et le "Daredevil" de Miller.

    J'ai donc accueilli cette histoire de superhéros breton avec beaucoup de bienveillance. Mais elle ne m'a pas déçu.

    Le tome 2 ravira les amateurs d'une BD introspective, comme ceux qui aiment les scenarii alambiqués. Cela m'a un peu fait peur, surtout la 2è partie de ce tome 2 qui se déroule sur le lac de Guerledan, car j'ai bien cru que l'histoire était un peu trop tirée par les cheveux.

    Le risque était qu'à force de vouloir plaire aussi bien aux amateurs de comics qu'aux "cérébraux" tendance Inrocks ou Télérama, laurent Lefeuvre déçoive les uns et les autres.

    Mais il n'en est rien.
    Si j'ai eu un petit peu de mal à tout comprendre, je n'ai pas perdu le fil de l'histoire, et j'ai souvent souri à l'évocation des éditions ROA (un petit quelque chose de LUG qui a bercé mon adolescence ?).

    Le dessin est toujours aussi plaisant, évoquant Gene Colan période Daredevil, mais aussi le "Swamp Thing" de Moore (j'ai oublié le nom des dessinateurs).
    Il n'est pas forcément très "léché", parfois un peu brouillon sur certains décors, mais le plus important, c'est qu'il rend très bien l'ambiance désirée, que ce soit en Auvergne ou dans les Cotes d'Armor.

    En plus, je connais bien le lac de Guerlédan, où habite ma grand-mère, et je l'ai déjà visité à plusieurs reprises lorsqu'il est vidé. Son rendu dans la Bd est très fidèle à la réalité.

    Bref, j'ai adoré cet album que j'ai lu d'une traite.
    J'espère qu'il y aura des suites, car j'ignore s'il se vend bien.

    yannzeman Le 21/04/2016 à 09:38:58
    Tanguy et Laverdure (Une aventure "Classic" de) - Tome 1 - Menace sur Mirage F1

    Indispensable, parce que cela fait tellement de bien de lire, enfin (enfin !!!), une bonne histoire de Tanguy et Laverdure.

    Ces dernières années ont vu poindre des albums indigents, aux dessins généralement honorables (sauf le dernier ; mon dieu, quel ratage...) mais aux scenarii affligeants, visiblement écrits par un amateur (au sens péjoratif du terme).

    Alors, la simple lecture de cet album "classic" détonne, car c'est un plongeon dans le passé, visuellement (époque Uderzo, excusez du peu) mais surtout dans le scénario.
    Bien construit, dense, prenant, il semble écrit par le Maître jean-michel Charlier.

    Mais c'est impossible, puisque celui-ci est décédé, hélas, depuis quelques années...

    J'ai lu (dévoré) cet album, et ensuite, j'ai découvert sa genèse, précisée en 4è de couverture.

    Surprise : c'est un album dont le scénario est tiré d'un roman écrit à l'époque par... jean-michel Charlier !!!!

    Voilà donc l'explication du mystère !

    Mais rendons aussi aux auteurs qui ont travaillé, avec respect, sur le roman de Charlier, pour en faire une BD, le mérite qui leur revient.

    Merci à messieurs Buendia et Durand, qui ont rendu une très belle copie, très respectueuse et de qualité. C'est assez rare de trouver des auteurs acceptant de mettre de côté leur ego à ce point.

    Trop souvent, les auteurs d'aujourd'hui sont tellement persuadés d'être meilleurs que leurs ainés qu'ils en oublient les bases et trahissent les personnages ou les codes d'une série (lucky luke, Bob Morane, Bob et Bobette...).

    J'entends déjà certains pisse-froid dire que c'est daté, trop nostalgique, techniquement faux, blah blah blah...

    Qu'est-ce qu'on s'en fout !!!
    C'est tellement bon de lire cet album !

    Achetez-le sans hésiter.

    Quand je me suis rendu en librairie, ils ne disposaient déjà plus du fourreau avec le livret de 16 pages sur la rencontre Buck Danny / Tanguy et Laverdure.
    J'ai donc acheté les albums séparément.
    Et le fourreau, je l'ai commandé sur internet, et en doublon les 2 albums car je veux absolument rendre hommage au travail accompli par les éditions Zéphyr, et remercier Dupuis et Dargaud pour leur accord.

    Nous avons trop tendance à critiquer un peu facilement les acteurs de la BD ; quand quelque chose est bien fait, il faut aussi savoir remercier et le dire.

    yannzeman Le 17/04/2016 à 01:15:31
    Nom de code : Martin - Tome 1 - Constantine

    C'est un album paru chez Delcourt sous la bannière "série B", et généralement, cette collection ne nous trahie pas, surtout les séries scénarisées par l'excellent Fred Duval, un digne successeur des Charlier et Greg (tendance "Bernard Prince").
    Et c'est encore le cas cette fois.

    J'ai bien aimé cet album, preuve qu'un album introductif peut être réussi, efficace (pas comme "EXO", qui est raté parce que fade et sans saveur).

    Il y a bien un peu de colonialisme qui va faire bondir certains (pour service rendu, un algérien obtient, après l'avoir demandé, un visa pour la France) mais ce n'est pas très grave.

    C'est dans la lignée de "black op", dans l'efficacité du scénario, l'ambiance, l'utilisation du contexte historique, l'ajout de l'actualité et même le dessin, qui est impressionnant de maitrise. Un peu de "Homeland", de "007", de "Jason Bourne" dans le scénario, bref pas que de mauvaises choses.

    Les auteurs qui ont repris "Bob Morane" feraient bien de s'en inspirer, car la comparaison ne leur est pas du tout favorable, et j'ai encore en travers de la gorge ce navet, pourtant dessiné par un dessinateur que j'aime bien, mais qui s'est perdu dans un scénario nullissime.

    J'espère que la série durera plus que les 2 albums prévus.

    Seul bémol : quelques scènes dont je me serais bien passé, où l'auteur a voulu visiblement démontrer un point de vue (la haine est mauvaise conseillère, la vengeance pas une bonne chose).
    Ce passage, situé vers la fin, n'était pas indispensable dans une "série B".

    En tout cas, merci pour ce bon moment de lecture.