Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les derniers avis postés sur les albums de la série

    Pour poster un avis sur un album de cette série, rendez vous sur la page de l'album correspondand.

    Capharnaum37 Le 06/09/2020 à 12:01:13

    Il existe aussi une édition en Breton avec un DL du 2eme trimètre 1978. Titré "AN ANKOU".
    Identique à la VF mais tout en Breton

    rayman2 Le 10/05/2020 à 10:09:14

    Deux histoires très inégales dans cet album :
    Panade à Champignac dans laquelle Franquin détruit ostensiblement l'univers de Spirou et Fantasio qu'il avait lui-même pourtant porté à un très haut niveau. Même si le dessin est évidemment remarquable, l'histoire et son déroulement m'ont paru sans intérêt et inutiles pour la saga. A oublier !
    Bravo les Brothers qui est, elle, remarquable dans l'univers de Gaston, dessins et Gags sont au top de l'auteur.

    voila/voila... Le 05/02/2020 à 21:12:14

    selon moi l'un des meilleurs Spirou est pour couronner le tout dessiné par Franquin.
    le livre a des dimensions qui rende hommage au dessinateur, les couleurs sont remises " à jour ", une deuxième partie très intéressante, avec les pages d'origine en N/B, à lire absolument.

    voila/voila... Le 03/02/2020 à 18:13:53

    livre très intéressant drôle et une fois de plus au top niveau graphisme, et une deuxième partie qui reste pour moi le must des Spirou dessiné par Franquin.

    voila/voila... Le 01/02/2020 à 19:42:17

    tout simplement bouche bée un scénario super, un style graphique tous nouveau.
    pour moi c'est un Spirou à part….à lire absolument

    Saigneurdeguerre Le 12/01/2020 à 20:06:18

    Spirou et Fantasio rendent visite à leur vieil ami, le comte de Champignac. Ils ont hâte de revoir le Marsupilami.

    Le comte, inventeur génial, vient de mettre au point le « Métomol », un gaz qui rend complètement mous les métaux sur lesquels il se dépose. le comte n'en est pas à sa première invention catastrophique, surtout si le Marsupilami s'en empare… Après avoir ramolli la bonne ville de Champignac et causé quelques catastrophes, Fantasio et Spirou estiment qu'il est temps de ramener le Marsupilami dans son pays d'origine, la Palombie où il pourra s'ébattre dans sa forêt vierge à sa guise.

    Après beaucoup de péripéties, nos deux héros accompagnés de Spip et du Marsupilami arrivent en Palombie. le pays est dirigé d'une main de fer par un dictateur qui ne rêve que de guerres et de conquêtes, le général Zantas…

    Critique :

    Plus de quarante ans que je n'avais pas relu cette magnifique BD due au génie de Franquin qui est tout à la fois scénariste et dessinateur ! Ce n'est peut-être pas encore Alzheimer, mais je ne me souvenais plus du contenu de cet ouvrage. Je me rappelais juste que c'était un de mes Spirou et Fantasio préférés.

    Alors, plus de quarante ans plus tard, quel regard porter sur cette oeuvre ? L'intelligence du scénario où tout se tient du début jusqu'à la fin, la nécessité d'avoir des gags à chaque page, de terminer la dernière case de chaque planche par un dessin prometteur de bien du suspense, car il ne faut pas oublier qu'avant d'être publiée en album, la BD était publiée à raison de deux pages chaque semaine dans le « Journal de Spirou », toutes ces contraintes pour Franquin (et les auteurs de son époque) ont donné naissance à quelques chefs-d'oeuvre qui ont permis à la bande dessinée de devenir le neuvième art.

    J'ai retrouvé avec plaisir la gestuelle du dictateur. Franquin s'était inspiré de Charlot dans le film « le Dictateur » pour illustrer les discours de Zantafio. Et Charlie Chaplin, lui-même, avait trouvé son modèle en la personne d'Adolf Hitler…

    Saigneurdeguerre Le 12/01/2020 à 17:58:59

    Champignac.
    Laboratoire du comte du même nom.

    Notre génial comte se livre à une xième expérience lorsqu'il entend un bruit étrange. Serait-ce l'arrivée du plombier qu'il a appelé ? Un plombier se déplaçant dans pareil engin ? Pacôme, notre bon comte n'aurait-il pas ajouté trop de champignons dans son chocolat ?


    Quinze jours plus tard.

    Spirou, Fantasio et Spip se déplacent dans une camionnette promotionnelle pour le journal Spirou lorsqu'ils reçoivent un appel à l'aide du comte. Aussitôt, ils changent de direction. Soudain, un énorme convoi de véhicules blindés les dépasse. Plus loin, la route est barrée par des militaires en tenue de protection NBC (nucléaire, bactériologique et chimique). Il leur est strictement interdit d'aller plus loin… Mais c'est mal connaître nos aventuriers…


    Critique :

    Spirou et Fantasio ont cessé d'être dessinés par Franquin en 1969. Depuis plusieurs équipes de scénaristes et de dessinateurs ont pris la relève avec plus ou moins de succès. Cette aventure-ci est la première de l'équipe Yoann et Vehlmann. La première ? Pas tout-à-fait ! Ces deux auteurs avaient déjà « commis » « Les géants pétrifiés » dans une série un peu particulière « Une aventure de Spirou et Fantasio vue par… ». Dans cette série, les auteurs jouissaient d'une grande liberté d'interprétation des personnages. Parc contre, dans « Tome 51 : Alerte aux Zorkons », il s'agit de donner une suite aux aventures des deux célèbres personnages. Les auteurs doivent donc tenter de coller le plus possible à la mythologie des héros emblématiques du journal Spirou.

    Comment s'en sortent-ils ? Yoann a voulu moderniser les personnages dans leur aspect et on retrouve l'influence des mangas dans leurs regards avec des yeux démesurément grands par moments. Dans l'ensemble, on retrouve les personnages de Spirou et de Fantasio assez fidèles à l'image qu'André Franquin a voulu leur donner. Certains mouvements ressemblent à s'y méprendre à ceux que Franquin lui-même aurait pu dessiner.

    Vehlmann fait preuve d'humour et crée un univers très proche d'un Spirou et Fantasio des origines. Fantasio est assez fidèle au « personnage de base », un peu stupide, héroïque par moments, gaffeur toujours.
    Alors, pourquoi n'ai-je pas ressenti un grand enthousiasme au terme de cette découverte ? Peut-être parce que je n'ai pas trouvé l'histoire fondamentalement originale.

    En résumé : une bonne BD mais pas de quoi s'éclater.

    Saigneurdeguerre Le 12/01/2020 à 17:56:53

    Londres.
    Big ben vient de sonner une heure du matin. La pluie s'abat sur la capitale.
    Dans la Tour de Londres, une ronde du « Royal Fusiliers » achève d'inspecter les sentinelles qui montent la garde autour des tours où sont abrités les joyaux de la couronne.
    Soudain, dans le corps de garde, la lumière s'éteint. Une lanterne de secours est allumée. Sortant du corps de garde, le sergent tombe sur une sentinelle inanimée. Un Yeoman (garde du trésor royal) accourt. Plusieurs gardes gisent inanimés. Dans la chambre du trésor, la couronne impériale a disparu. Sur la porte d'acier se trouve le signe fatidique de la Marque jaune…

    Critique :

    Le moment est venu pour Blake et Mortimer des retrouvailles avec Olrik… Un Olrik bien diminué…
    Londres tremble sous les méfaits accomplis par « La Marque Jaune », un malfaiteur d'une force et d'une habileté sans commune mesure avec un être humain ! Et si ses pouvoirs ne se limitaient qu'à la force et à l'équilibre ! Mais non, il semble disposer de qualités bien plus étranges et puissantes. Qui pourra l'arrêter ?

    Voici probablement l'album d'Edgar Pierre Jacobs le plus abouti graphiquement. L'auteur y joue allègrement avec les silhouettes et les ombres. Il y a une grande dynamique jusques et y compris les plis des vêtements. Rien d'étonnant à ce que Jacobs ait servi de modèle à des générations de dessinateurs. La marque jaune dégage une telle puissance graphique qu'elle en est devenue pratiquement un logo pour l'oeuvre d'Edgar P. Jacobs.

    Que dire du scénario ? Je reste perplexe à cause de tous ces blablas propres à la bande dessinée des débuts de la ligne claire. Comment sont-ils perçus par les jeunes d'aujourd'hui ? Mystère. Difficile pour moi qui redécouvre avec nostalgie ces histoires qui datent de ma lointaine adolescence de porter un jugement. Je trouve le style à la fois vieillot et plein de charme, mais ayant découvert les aventures de Blake et Mortimer il y a près de cinquante ans, il m'est resté un vif intérêt que ne partageront probablement pas des lecteurs plus jeunes.

    Saigneurdeguerre Le 12/01/2020 à 17:53:31

    Spirou se balade tranquillement au marché aux puces lorsque la jeune Ninon vient le supplier de lui trouver un boulot à la rédaction de son journal. Elle est en admiration devant les exploits de Spirou et souhaiterait lui ressembler plus tard.

    Elle quitte à peine notre héros lorsque celui-ci reçoit un appel de Fantasio l'enjoignant de le rejoindre dans les plus brefs délais dans sa plus belle tenue de groom ! S'agirait-il d'un bal masqué ? Si on veut… Il s'agit plus précisément d'un procès à l'encontre du journal Spirou ! Un procès ? Oui ! Un procès intenté par des familles qui prétendent que Spirou est responsable des malheurs qui frappent leurs enfants qui ont voulu revivre ses exploits : ceux qui se sont battus comme des bêtes, ceux qui ont sauté du balcon se croyant en apesanteur… Sans oublier des images de sexe racoleur, de la vulgarité ! L'avocate qui accuse le journal de tous ces maux est la splendide Miss Jones qui a séduit la cour autant par ses propos que par la plastique de son corps et sa gueule d'amour.

    La décision du tribunal est sans appel : le journal Spirou est condamné à payer 1 million d'euros de dommages et intérêts ! Pour le journal, c'est la ruine assurée ! Mais ne voilà-t-il pas que très heureusement dans la salle du tribunal se trouvait un héros, adulé par Spirou dans sa jeunesse : Gil Coeur-Vaillant, le détective-explorateur. Ce dernier propose à Spirou d'accueillir dans le capital de son journal un investisseur américain qui va sauver l'entreprise de la faillite. C'est pratiquement les yeux fermés que Fantasio et Spirou signent ce contrat miraculeux…


    Critique :

    Fabien Vehlmann nous livre ici un extraordinaire scénario magnifiquement ciselé où il dénonce les coups tordus employés par des entreprises ressemblant étrangement à ces fonds de placements qui phagocytent jusqu'aux plus grosses entreprises du monde entier. En une histoire, il résume extrêmement bien quelques procédés courants mis en oeuvre par les « responsables » de ces boîtes pour déposséder les propriétaires avec l'aide de brillants avocats qui savent rédiger des contrats pleins de pièges ne laissant aucune issue à ceux qui sont condamnés à les signer.

    L'auteur met aussi en scène la petite Ninon et Seccotine, une façon de permettre à la gent féminine d'occuper une place de choix dans les aventures d'un personnage né à une époque très machiste où les femmes ne pouvaient être des aventurières.

    Mes seules réserves pour cet album vont aux dessins de Yoann. Les dessins de Spirou passent par tellement de genres qu'on a l'impression qu'une multitude de dessinateurs aux styles différents se sont succédés pour illustrer cette histoire !

    Saigneurdeguerre Le 12/01/2020 à 12:17:49

    Nyaba, Province nord de l'Agwana.
    Une région désertique. Une masure de pierres. Un puits.
    La porte de la cabane s'ouvre. Un homme aux pieds nus, hirsute, portant un uniforme dépenaillé de militaire de haut rang, bardé de médailles, jette des regards anxieux autour de lui. Ne voyant rien d'inquiétant, il se rue vers un buisson pour soulager un besoin pressant, puis s'en retourne à vive allure vers son abri de fortune. Il s'apprête à fermer la porte lorsque soudain…

    Une prison de type américain. le prisonnier N215 choisit des livres dans la bibliothèque tout en écoutant de la musique à la radio. Soudain, la chanson est coupée pour un flash info qui annonce la mort de l'ex-dictateur Aljâfa et la fin de la guerre en Aswana. Cette nouvelle réjouit notre prisonnier qui, aussitôt, utilise son portable pour joindre son neveu…

    Critique :

    Vehlmann nous concocte ici en scénario digne d'Indiana Jones mâtiné d'histoire car cette aventure n'est pas sans rappeler la Deuxième Guerre du Golfe. le scénario est riche en péripéties et on y assiste au retour de personnages que Spirou et Fantasio ont déjà croisé dans des aventures précédentes. L'histoire est truffée d'allusions à des films et à la Guerre du Golfe. Spip est plus présent que jamais et redevient vraiment un héros presque aussi important que Spirou et Fantasio.

    Yoann commence à maîtriser davantage le dessin de Spirou et nous offre quelques décors de toute beauté.

    Vehlmann démontre qu'il est un grand scénariste malgré les remarques que j'ai lues ici et là pour en dire le plus grand mal. Il assure une BD « tout public » avec de l'humour à différents degrés pour répondre aux besoins d'un lectorat hétéroclite. Je suis un fervent admirateur de Franquin. Je me réjouis que ce dernier n'ait pas empêché que le personnage de Spirou soit repris par d'autres avec plus ou moins de succès. L'équipe Yoann et Vehlmann semble avoir trouvé ses repères et prendre une excellente voie pour tracer de nouvelles aventures à Spirou, Fantasio… et Spip !

    lilian47 Le 17/12/2019 à 18:34:49

    André FRANQUIN aux meilleurs de sa forme coter dessin et scénario avec la complicité de Maurice ROSY au scénario,une histoire qui parle de dictature et le cousin de FANTASIO le méchant ZANTAFIO qui se prend pour HITLER sans oublier le COMPTE de CHAMPIGNAC qui invente un produit a base de champignon qui fait fondre le métal,que dire de + de cette histoire,1 régal,du pure bonheur

    Lakazdelonclepol Le 08/11/2019 à 17:33:54

    Mon édition originale est ruinée, ma première BD, lue, relue et rererelue. Un compagnon de jeunesse.
    J'ai fini par m'en faire tatouer une vignette sur le bras.
    Peut-on mieux aimer ?
    Merci André.

    TraitSevere Le 04/07/2019 à 19:33:02

    Un Spirou important pour moi puisqu'il s'agit du premier que je découvre intégralement ( a 8 ans) dans le recueil Spirou (Album du journal) -121- sorti en juillet 1971 alors qu'il s'agissait en fait d'une aventure de 1959 déjà parue dans Le Parisien libéré.
    Histoire courte d'une trentaine page qui se situe dans la période la plus prolifique de Franquin avec déjà a son actif (puisque paru à l'origine dès '59) Gaston, Modeste & Pompon et encore Spirou ( dans le Journal de ..) Aventure qui se situe en Afrique il sera secondé par Roba au dessin et Greg au scénario pour ce opus africain, comment oublier ce mini-récit très animalier qui regroupe éléphants (rouge pour l'occasion), les terribles fourmis carnivores, l'incontournable Marsupilami (grand absent chez Fournier depuis la reprise) des affreuses plantes carnivores (elles aussi), des personnages toujours plus pittoresques avec l'ignoble Titus ce "jardinier" nabot tout en pansement, la tribu des pygmées, les méchants trafiquants sans scrupules, certainement pas le meilleur épisode mais quelques bons gags pour une histoire bien trop courte a mon goût,,,, Pour la parution de l'album en 1974 le format 46 pages sera complété par une histoire courte de quelques pages du sinistre chasseur de Marsupilami "Bring M. Backalive" et enfin des récits d'une page (façon Gaston) regroupant le Marsupilami, Petit Noel, la Gastomobile, Spirou & Fantasio, une manière de ressortir un album de Spirou du grand Franquin avec de l'ancien et du nouveau alors qu'il a déjà lâché la série du groom roux depuis son abandon définitif avec l'opus "Panade a Champignac" a son successeur Fournier qui lui n'en est encore qu'a ses débuts voila donc le chant du cygne final de l'univers Franquin & son Marsupilami accompagnant le héros une dernière fois avant un retour en 2015 sous la plume de Yoann dans le tomme 55 "La Colère du Marsupilami".

    Wonderphil Le 24/04/2019 à 15:14:03

    Là encore, l'association que je vais bientôt créer, le CRSNC (Comité de Réhabilitation des Spirou de Nic et Cauvin) s'insurge contre la trop mauvaise réputation de cet album, qui se lit d'une traite et ne laisse aucun répit. Le dessin reste d'une facture correcte (Broca n'était pas un dessinateur de BD au départ, gardons ça à l'esprit, surtout qu'on le sent plus à l'aise dans ses mimiques et notamment le maniérisme burlesque de Fantasio) et le récit, sans grande originalité comparé à l'album précédent, tient la route et se laisse lire sans peine. Le seul réel défaut que l'on peut reprocher à l'histoire de Cauvin, c'est qu'elle repose entièrement sur un hasard assez peu crédible : Calloway buvant son canon tranquillou à un comptoir, repérant par une extraordinaire coïncidence, Spirou devant le bar.

    Wonderphil Le 23/04/2019 à 20:24:45

    Je souhaite ici réhabiliter, à mon petit niveau, les albums de Nic Broca et Cauvin. On est loin de la grande époque, on est bien d'accord, mais "La Ceinture du Grand Froid" est une histoire sympathique truffée de trouvailles, et, même si elle comporte quelques facilités, correspond bien à ce qu'on attend d'un scénar de Cauvin (récit linéaire imaginatif et facile à suivre, des gags, des dialogues ciselés...). Le dessin de Broca est tout à fait honorable et jouit d'un certain dynamisme, notamment dans les expressions, même si effectivement on ne profite pas du sens du détail d'un Franquin ou d'un Janry.
    Cessons donc de sous-estimer cette époque, certes pas la meilleure, mais de mon point de vue supérieure à d'autres périodes plus récentes. Le dossier publié dans l'intégrale 12 consacrée à cette époque met pas mal de choses en perpective sur les conditions de cette reprise, les contraintes infligées aux auteurs, l'ambiance à la rédaction de Spirou... perspective qui fait relativiser sur la présumée piètre qualité de cette reprise.

    Ocatarinetabelatchixtchix Le 05/04/2019 à 23:23:09

    Dernier album réalisé par Fournier qui termine plutôt bien sa période Spirou. Bien sur, cela n'atteint pas le niveau d'un Franquin mais cela reste plaisant à lire. Un bon tome dans son ensemble.

    Ocatarinetabelatchixtchix Le 24/03/2019 à 15:01:05

    Je rejoins assez l'avis des autres intervenants sur cet album que j'ai trouvé peu convaincant. Tout cela n'a plus grand chose à voir avec l'esprit originel de la série. Spirou et Fantasio ce n'est pas Dragon Ball quand même, il faut rester un minimum cohérent. A réserver uniquement pour les adeptes du genre, les autres ne pourront qu'être déçus par cet opus

    fabiengidon Le 20/02/2019 à 22:06:57

    Le meilleur Spirou du tandem Tome et Janry. C'est une bonne surprise car l'inspiration semblait en berne depuis la vallée des bannis...Je pense même que c'est le meilleur Spirou des 30 dernières années ! Disons à égalité avec celui d'Emile Bravo...chef d'oeuvre à lire absolument.

    Le Complot Le 18/02/2019 à 00:56:30

    Scénario un peu léger et le retour de Vito aux affaires est un peu décevant dans le contexte. Mais ce sont les plus belles couleurs de la série, on ne fera jamais mieux.

    Le Complot Le 18/02/2019 à 00:53:20

    Unique dans le genre. Très sombre et digne d'un grand film de SF. Les couleurs sont à peine croyables. Le scénario est en béton armé et nécessite relecture.

    lilian47 Le 05/02/2019 à 16:10:43

    que dire de cette 1er histoire de SPIROU et FANTASIO par TOME et JANRY,UN CHEF D OEUVRE,le nouveau duo qui travaillent désormais sur SPIROU et FANTASIO a gagner son paris d'entrée,beau dessin de JANRY et scénario génial de TOME sans oublier des jeux de mots a la GOSCINNY, VIRUS est une bonne histoire réussit et la 2éme histoire courte LA VOIX SANS MAITRE exelente aussi

    Ocatarinetabelatchixtchix Le 11/01/2019 à 22:34:34

    Encore un tout grand album de Franquin qui se lit avec beaucoup de plaisir. Certes, la deuxième histoire du livre est un peu moins bonne que la première mais cela reste du très haut niveau. Les dessins et les décors sont sublimes, Franquin nous démontre une fois de plus l'étendue de son incroyable talent.

    Ocatarinetabelatchixtchix Le 27/11/2018 à 02:24:16

    Le génie de Franquin s'illustre à nouveau à merveille dans cet album particulièrement réussi. On peut dire tout ce qu'on veut mais la vraie grande période de Spirou et Fantasio, c'est celle de Franquin. Tout ce qui a été fait avant et après parait décidément bien terne à coté.

    Ocatarinetabelatchixtchix Le 10/11/2018 à 20:14:27

    Après avoir relu plusieurs Spirou et Fantasio du regretté Franquin, je viens de lire cet épisode cette fois dessiné par Fournier. Que dire sinon que la comparaison entre les deux artistes est cruelle. Ici, les dessins sont plats, les décors quasi inexistants. Le scénario est poussif et pas très emballant. Il y a bien l'un ou l'autre bon gag mais on s'ennuie très vite devant cette aventure monotone. Fournier fait ce qu'il peut mais on est très loin des chefs d'œuvre géniaux réalisés par Franquin.

    lilian47 Le 29/10/2018 à 12:16:34

    et bien putain,ont a pas envie d'aller passer des vacances a LA VALLEE DES BANNIS, un endroit très chaud pour les touristes et je ne parle pas de températures,Fantasio se fait piquer par un moustique qui le rend fou et dangereux et Spirou qui crois que le professeur Adrian Maginot est mort et ont découvrent a la fin de l'histoire qu'il est toujours vivant,suite de LA FROUSSE AUX TROUSSES cette histoire est bien réussie,du bon boulot de la part de tome et janry

    misterjac Le 25/08/2018 à 20:25:45

    je le possède en plus ou moins bonne état et voudrais le vendre me contacter sur jacquyl@hotmail.com si intéressé je suis de belgique

    davoustmassena Le 19/08/2018 à 10:33:19

    Je suis un peu déçu de celui-ci par rapport au précédent. Ici, il y a quatre petites histoires un peu tirées par les cheveux à mon goût. J'ai peut-être, voir sans doute, perdu mon âme d'enfant. Ce que j'aime ici, c'est le style de dessin qui se perd de nos jours et aussi le caractère historique de l'époque (les voitures des années quarante, cinquante ainsi que le paysage, et les vêtements).
    Sinon ce que je n'aime pas, c'est que je lis l'intégrale et pour ce tome 3 il y a 15 dessins par pages, ce qui fait que les dessins sont tout petits car le format de cet intégrale est assez petit. Par contre, ça change pour les prochains tomes, où il y a 8 dessins par page.

    Stephane Bouillet Le 25/07/2018 à 17:40:21

    J’ai vraiment ressenti cet album comme une trahison du passé de Spirou : comment balayer 50 albums ? Un scénario bancal, pas d’histoire ou alors ridicule, des personnages qui n’agissent pas comme ils devraient…
    Ceci n’est PAS un Spirou et Fantasio. C’est une daube.

    Cyber_wolf22 Le 18/07/2018 à 03:12:43

    On y retrouve Zantafio qui rêve toujours de devenir un riche et puissant de ce monde. Et il y a Spip, que je trouve beaucoup plus présent et amusant avec ses commentaires sarcastiques que dans les albums précédents. Et quel plaisir de retrouver notre cher ami, le Marsupilami. Oui il a sa propre série, mais j'ai toujours préféré lorsqu'il faisait équipe avec nos deux aventuriers.

    Pour les dessins, ceux-ci également semblaient plus ressembler a ce que Franquin faisait a son apogée, selon mon humble opinion. Est-ce parce que le marsupulami était présent que ça me donnait cette impression ? Peut-être, mais ça ne m'empêche pas de les avoir trouvés magnifiques. Et que dire de la couverture ? Celle-ci est splendide !

    Au final, c'est un album qui m'a fait du bien et que j'ai dévoré.

    9/10

    PS. Avec la pause de la série principale de Spirou, soit celle-ci, j'espère que les Éditions Dupuis vont revenir sur leur décision et poursuivre sur la même veine que ce dernier tome car je serais très déçu que cet album en soit le dernier.

    Cyber_wolf22 Le 07/07/2018 à 03:12:30

    Spirou & Fantasio

    H.S. 05 - Les folles aventures de Spirou
    Scénario : Fabien Vehlmann
    Dessin : Yoann
    Couleurs : Hubert et Laurence Croix

    Dans ce numéro hors-série de Spirou & Fantasio, on y retrouve plusieurs histoires courtes qui sont apparues au courant de la dernière décennie dans le Journal de Spirou.

    J'ai trouvé les histoires très inégales, quelques unes sont excellentes tandis que d'autres sont ennuyeuses. Les dessins sont quand même agréables comme d'habitude mais parfois, ils donnaient l'impression d'être plus enfantins.

    A l'exception du Journal de Spirou, c'est la première fois que l'on retrouve dans un album le nouveau personnage incarné par Spirou, celui du nouveau super-héros de Dupuis, Supergroom. Personnage que l'on retrouvera dans une série de trois albums lors des prochaines années.

    Si l'engouement est au rendez-vous, peut-être que le futur sera plus positif pour l'avenir de Spirou. Un 5.5/10

    davoustmassena Le 16/06/2018 à 02:49:39

    Album plutôt mignon qui représente une époque (fin 40 début 50). Dans ce tome, on y retrouve quatre petites histoires. Elles sont sympathiques mais sans plus pour ma part. Les dessins sont très mignons, bourrés de détails, bravo Franquin! 2,5/5 correct, sans plus. Je découvre Spirou et Fantasio par le biais de l'intégrale qui est un peu massif, il n'est pas pratique à manipuler.

    TraitSevere Le 05/06/2018 à 18:43:32

    Un incontournable des aventures de Spirou, bien que Spirou soit présent il semble terriblement secondaire dans ce récit, que retenons nous sinon la scène de torture de l'infâme Docteur Kilikil, la radio miniature et le nez du Marsupilami, Marcelin Switch le radio amateur, le bus a pédales du régime de Bretzelburg, l'évasion après une joute gastronomique au château, le pyjama ridicule que porte Fantasio durant toute l'aventure, Spip qui ferait un bon repas, deux escrocs vendeurs d'armes, Trinitro grand spécialiste du dynamitage, le petit Roi si timide, un vrai chef d'oeuvre de la BD complètement farfelu, certainement l'un des meilleurs Spirou sous la houlette d'André Franquin.
    PS: Il existe une version intégrale avec une vingtaine de pages supplémentaires comprenant analyse et contexte lors de la diffusion, pages et strip de l'histoire en plus et plusieurs encarts d'une page des couvertures de l'hebdomadaire.

    minot Le 04/04/2018 à 14:48:54

    Encore un bon épisode, drôle, inventif, avec une histoire bien ficelée. Un album marquant, avec les premières apparitions dans la série de Seccotine et de la Turbotraction.
    Les paysages et l'atmosphère africaines amènent une poésie certaine à l'histoire, et la résolution du mystère entourant le fameux microfilm est tout simplement géniale. Petit bémol cependant : les méchants manquent quelque peu de personnalité.

    lilian47 Le 06/03/2018 à 13:55:24

    Trés bonne histoire de Spirou et Fantasio,une aventure qui se lie avec plaisir,que du bonheur,André Franquin en grande forme a cette époque et pour couronner le tout ont retrouve a la fin le méchant de service,le cousin de Fantasio,l'abominable Zantafio

    Lakazdelonclepol Le 05/03/2018 à 11:45:07

    Deux ingrédients indispensables à l'insolente réussite de cet album : les champignons et le marsupilami.
    Indéniablement une pépite de l'âge d'or, à ranger à coté de La voiture immergée et Les rivaux de Painful Gulch.

    alambix Le 17/01/2018 à 10:35:56

    Pas forcément ultra-connaisseur de Spirou (trop d'auteurs, de formes graphiques, de spin-off pour s'y retrouver), j'ai découvert cet album que j'ai trouvé intéressant.
    Alors, c'est un vrai contrepied puisque, si on reste dans la logique d'une série, la fin de cet album induit FORCEMENT un changement radical dans la suite. Impossible à imaginer, cet album aurait + sa place dans la série "Le spirou de ...".
    Le dessin ne ressemble à rien à l'école Franquin, mais se laisse bien regarder. Par contre, quelques allusions bas de ceinture là encore assez éloigné de l'esprit originel.
    J'ai cependant décroché lorsque j'ai compris que Spirou cherchait à retourner là ou "l'explosion" a eu lieu, ce qui signfie que selon cet album, Spirou, Fantasio, le Comte, Zorglub et Miss Flaner on tous le même âge ... étonnante maladresse scénaristique.

    Par contre, le procédé des retours dans le temps est très bien illustré.

    alambix Le 16/01/2018 à 09:08:08

    INDISPENSABLE !
    Dessins impeccables de Franquin et Jidéhem, un scénario bien ficelé qui justifie à la fin toutes les interrogations que l'on pourrait se poser.
    Pas de temps mort, de l'humour, et un graphisme toujours agréable.
    Que peut-on demander de + à un album de BD ?
    Un classique !

    lilian47 Le 07/01/2018 à 16:33:04

    une bonne histoire de spirou et fantasio par tome et janry,une bonne aventure pour adulte et ados,j'ai commander cet album chez l'éditeur "black and white" et j'ai apprécier

    JMRNS Le 06/11/2017 à 15:09:49

    Ce nouveau du duo impose à travers ces histoires courtes sa patte. Des histoires fun et réjouissantes qui jouent avec la matériaux d'origine avec légèreté et intelligence. Très agréable !

    pysa Le 24/10/2017 à 23:10:43

    Trentième épisode de la saga Spirou avec dorénavant aux commandes, pour trois albums, Raoul Cauvin et Nic. Pendant que Spirou profite de la plage bondée, Fantasio investit toutes les économies du duo dans un vieux rafiot. Lors de leur première sortie en mer, ils font la connaissance d'un trio de savants poursuivis par des fabricants d'armes. Un album plaisant avec les géniales semelles PZO.

    Docteur Jones86 Le 17/10/2017 à 12:53:56

    Une belle couverture et un titre accrocheur, voilà ce que je retiens de cet album.
    J'exagère un peu, c'est pas un mauvais album mais il est tout juste sympa à lire. Ca manque cruellement de rythme, du coup on a du mal à être accroché.

    Docteur Jones86 Le 17/10/2017 à 12:17:05

    Un des meilleurs albums de l'époque Tome et Janry qui continuent dans la SF après le très réussi "Qui arrêtera Cyanure?". L'histoire est prenante et riche en rebondissement tout en étant drôle et c'est superbement dessiné!

    Docteur Jones86 Le 17/10/2017 à 12:14:00

    Je savais pas trop quoi attendre de cet album et je dois bien avouer avoir passé un super moment en le lisant. Les auteurs arrivent à créer une atmosphère qui nous plonge dans l'histoire. La méchante a beaucoup de charisme, ce qui donne du relief à l'intrigue.

    Docteur Jones86 Le 17/10/2017 à 12:11:23

    L'ambiance tropicale ne sauve pas de l'ennui affligé par cet album. Certes le dessin est beau, certes les décors sans joli mais j'ai trouvé l'histoire vide et ennuyante.

    Docteur Jones86 Le 17/10/2017 à 12:00:42

    Luna Fatale, avec Machine qui rêve, est clairement le sommet des aventures de Spirou par Tome et Janry (le sommet tout cours d'ailleurs).
    Une intrigue bien ficelée qui s'avère assez mature, drôle, dynamique et très bien dessiné!

    Docteur Jones86 Le 17/10/2017 à 11:57:43

    Assez déroutant au début il faut bien l'avouer, Machine qui rêve reste cependant parmi les albums les plus aboutis de Spirou.
    Un scénario original et bien travaillé, un style graphique mature complètement assumé. C'est vraiment une petite merveille malheureusement pas toujours bien compris du public.

    Rody Sansei Le 11/10/2017 à 09:47:44

    Histoires "abracadabrantesques" sans grand intérêt, avec trop de fantastique, trop de trop de choses.

    Le livre de trop ?

    Rendez-nous Tome & Janry !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    lilian47 Le 09/10/2017 à 11:13:49

    superbe aventure de spirou et fantasio,tome et janry au sommet de leurs arts,un spirou différent des autres déja exelent,coté dessin janry a rendu spirou et fantasio plus humain mais malheureusement la dérnière aventure de spirou et fantasio sous le controle de tome et janry

    pysa Le 23/09/2017 à 23:50:49

    Spirou, Fantasio et le comte de Champignac partent en Palombie pour arrêter Zorglub. Ce 16e album est la suite directe de Z comme Zorglub. André Franquin signe un album drôle et enlevé.

    lilian47 Le 23/09/2017 à 10:42:16

    derniére aventure de spirou et fantasio sous le coup de crayon de franquin avec un petit clin d'oeil a gaston lagaffe,une dérnière aventure qui se lis tranquillement et avec plaisir,ont se détend