Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les derniers avis postés sur les albums de la série

    Pour poster un avis sur un album de cette série, rendez vous sur la page de l'album correspondand.

    DamBDfan Le 13/07/2014 à 21:28:46

    Une très bonne série qui mélange habilement le fantastique et des faits historiques (guerre des prussiens contre les français, la Commune de Paris,...) de manière ludique, concrète et sans prise de tête.
    C'est remarquable de la part de Dufaux car il arrive à rendre le récit captivant du début à la fin sans nous perdre dans les méandres du conflit Franco/Prussien. J'ai dévoré la série d'une traite!
    Faut dire aussi que l'ambiance générale est fort réussie, c'est assez glauque, voire morbide avec cette Mort qui tourne autour des différents protagonistes, bien décidée à se rassasier de toute cette misère.
    Au final, il y a toute une symbolique derrière cette intrigue très riche qui mérite franchement une certaine attention de la part du lecteur.
    Les dessins de Jamar sont au top, il a le soucis du détail, c'est très recherché au niveau des décors, costumes, visages et la qualité reste constante tout au long de l'aventure.
    A découvrir ou redécouvrir.

    fredo09 Le 22/08/2012 à 13:29:37

    A la fois originale par son cadre (le Paris de la Commune, c'est rare et instructif) et bien construite, l'histoire est prenante, les ambiances réusiies, j'ai beaucoup aimé, même si le dessin est parfois un peu décevant à mon goût.

    cachou Le 07/08/2011 à 20:43:26

    Je me suis fait le plaisir de racheter la série avec cette magnifique intégrale.

    Pour ma part, je trouve que c'est une des meilleurs série de Dufaux.

    Il y a du fantastique mais pas trop quand meme, car cela pourrait rendre le récit pas assez cohérent.
    Il y a le coté historique, juste assez pour ne pas nous ennuyer pendant de longue pages, mais juste assez pour mieux comprendre à quand se situe l'histoire.
    Il y a enfin l'histoire inventé par Dufaux qui est à la fois simple tout en gardant du mystère.
    Et il y a le dessin de Jamar qu'il ne faut pas oublier qui colle parfaitement à ce récit.

    En bref, une superbe série qui mériterait d'avoir plus d'importance dans les bacs de nos libraires.

    quercus Le 03/12/2008 à 19:43:11

    Lorsque j'ai decouvert cette série, je suis tombé sous son charme tellement le dessin est joli et l'histoire très ben expliqué.
    Proche de Double masque pour l'époque, il en résulte une différence pour son coté fantastique très envoutant que j'ai admiré.

    Domage que se ne soit pas plus connu car il en vaut le détour.

    treize1 Le 19/07/2008 à 20:51:27

    Voici une serie melangant fantastique avec historique que je recomenderais a bon nombres de gens, surtout sous sa forme originale avec ses superbes couvertures entoures de vert.
    Ici, ce n'est pas une ombre, mais la mort represente en squelette qui est un reelle mystere.
    Encore du tres lourd dans ce domaine.

    voltaire Le 24/05/2008 à 22:26:36

    Cette fin souriante et un non sens que la préface ne légitime ni n'explique réellement. Fallait-il nous faire ingurgiter plus de 300 pages pour nous faire croire que la mort était repue et que tout allait bien dans le meilleur des mondes ?
    Dommage parce que cette série, notamment dans les deux derniers albums dégageait un parfum du roman feuilleton du 19ème siècle à la Eugène Sue.

    Dufaux a sans doute voulu trop bien faire et en a fait trop. Qui trop embrasse, mal étreint !

    voltaire Le 24/05/2008 à 22:23:22

    Cette safa jette ses derniers feux tout autant que Paris brûle. Ainsi donc comme on pouvait s'en douter depuis la première planche de la série, c'est la mort l'héroïne de l'histoire.
    Bon d'accord, mais pourquoi faut-il qu'elle choisisse des jeunes femmes ?
    Mis à part l'attrait esthétique (et dans une BD ce n'est pas rien), quel est le pourquoi, quel est le comment ?
    Ne serait-il pas plus profitable pour la mort de passer un pacte avec un jeune homme qui deviendrait un futur chef de guerre, vrai tortionnaire et dictateur sanglant ?
    Si l'album reste de qualité, on conviendra que l'argument initial de Dufaux est faible.

    voltaire Le 24/05/2008 à 20:22:22

    Maintenir une qualité de haut niveau tout au long d'une série qui se suit est une gageure. Ni "les 7 vies de l'épervier", ni a fortiori "XIII" n'y sont parvenus. Ce n'est donc pas anormal qu'il en aille de même por ces "voleurs d'empires". A force de faire monter progressivement la pression, tout en nuance et en lenteur, Dufaux risquait de lasser. C'est presque le cas de cet album qui aurait mérité d'être davantage ramassé. On ressasse depuis deux, trois albums, les mêmes secrets et thèmes et cela commence à suffir.
    On sent bien que tout ces méandres ne sont qu'un prétexte pour nous parler des débuts de ce 2ème siège de Paris, mais tout de même, on n'y trouve pas tout à fait notre compte.

    voltaire Le 24/05/2008 à 19:25:16

    Petit à petit on en sait un peut plus sur ces fameux "voleurs d'empires". Pour autant si l'histoire est toujours aussi plaisante à suivre son déroulement se fait à un train de sénateur. Du couip, le dessin prend encore plus d'importance et soutient cette sage qui est incontestablement une réussite.

    Amateurs d'actions, passez votre chemin. Si en revanche une histoire de près de 400 pages, au lent cheminenement, ne vous fait pas peur, vous venez de frapper à la bonne porte.

    voltaire Le 24/05/2008 à 18:28:32

    Dufaux nous tisse décidément une lente et longue saga où chaque nouvel album ne fait progresser que d'un cran l'histoire. Mais il soigne l'ambiance et sait rendre son monde attachant. L'histoire se contente d'être intrigante mais pas passionnante.
    En revanche les dessins de Jamar sont superbes. Depuis plusieurs albums, il reprend illustrations ou peintures d'époque, notamment les combats, pour les remettre à sa pâte. C'est somptueux ! A star is born.

    voltaire Le 24/05/2008 à 17:48:50

    Les Prussiens occupent désormais le pensionnat cela ne c'est pas fait sans dégâts puisque le jardinier s'est fait abattre. Nicolas qui fait preuve d'insoumission se retrouve enfermé dans la chapelle, ce qui ne l'empêche pas de recevoir secrètement Madeleine et d'être également aimé par Anaïs (l'heureux homme, elles sont toutes deux fort belles !).
    Pendant ce temps l'inconnue pensionnaire de la chambre 27 continue son manège de mort.

    Bien fait et agréable à suivre. A lire très certainement et bravo pour les dessins de Jamar. Une belle série.

    voltaire Le 24/05/2008 à 17:27:55

    Nous sommes dans les semaines qui précèdent la guerre de 70. La mort confie un pouvoir à une jeune femme que nous ne verrons que de dos lors de tout cet album. Cette jeune femme est la pensionnaire de la chambre 27 d'un collège pour jeunes gens de la bourgeoisie et de l'aristocratie française d'alors.
    Il n'est pas anodin de souligner que Dufaux situe ce pensionnat tout près de l'actuel campus d'HEC.
    Bref, il va se passer des choses dans ce pensionnat et des pas reluisantes...

    Un album d'introduction intéressant au dessin remarquable mais pas le chef d'oeuvre (à mon avis) claironné.

    cachou Le 20/05/2008 à 17:36:48

    Dans ce dernier album, Lévadé trahie ses alliés, Nicolas et Anais en les livrant à la police.
    Pendant se temps, le compte fait la connaissance de Madeleine, dont tous deux veulent une chose qui compte beaucoup pour eux deux, dont un seul pourrat la garder.

    L'histoire se termine d'une bonne façon.

    Pour dire je trouve que c'est la meilleure série paru chez Glénat.

    cachou Le 20/05/2008 à 17:27:34

    Au printemps 1871, Adélaide qui à faillit à sa mission se fait tuer.

    L'ex commissaire de Paris méne son enquéte sur les différentes perssonnes retrouvés dans un états de démence.

    Madeleine est la remplaçante d'Adélaide et la "mort" vient la chercher.

    Les prussiens faiblissent fasse aux français qui reprennent les portes de Paris.

    cachou Le 20/05/2008 à 17:16:46

    De son coté, Lévadé rend une visite à la tante de Nicolas pour mieux comprendre d'ou proviend le tatouage en "V" sur la hanche.

    Nicolas retrouve Madeleine, une des anciennes penssionnaires, et Julien est devenu le nouveau "prisonnier" d'Adélaide avec d'étranges écussons acrochés sur le torse.

    cachou Le 20/05/2008 à 17:06:17

    Cette fois, l'hiver est toujours rude et les gens meurent de froid dans Paris.

    Nicolas et Anais ont fait la connaissance d'un comte, le chef des voleurs d'empires, pour se faire admettre, le jeune couple doit passer une épreuve.

    Adélaide quand à elle, c'est trouvé un indien comme garde du corps.

    La personne d'Adélaide donne un coup de froid dans le dos lorsque l'on voit sa téte.

    cachou Le 20/05/2008 à 16:55:35

    La mystérieuse Adélaide Favier remue ciel et terre pour retrouver sa bague qui lui a été volé, quitte à retourner chez ses parents.

    En meme temps alors que l'hivers 1870 arrive, Nicolas, Anais et Julien partient du pensionnaire, se mettent à voler pour survivre, mais les choses ne vont pas tourner comme ils l'auraient penssé.

    cachou Le 20/05/2008 à 16:46:26

    Des corps ont étaient retrouvé mort d'une étrange façon dans le penssionnat.
    La directrice quant à elle, à du mal à garder l'anonymat sur la penssionnaire étrange vivant à l'étage.

    Nicolas est tombé amoureux d'Anais.
    Eux deux et d'autres pensionnaires se font enfermer dans l'église par les prussiens qui ont envahient le pensionnat.

    cachou Le 26/04/2008 à 18:58:04

    Alors la une superbe série, dans la meme lignée que Murena.
    Une histoire basé sur l'histoire de la révolution en 1870 en France, qui sort perdante face aux prussiens.

    Tout d'abords les dessins sont vraiments formidables, à mon gout, et ensuite sur se fond historique, il y a se coté fantastique que j'affectionne énormemment , et dont Dufaux est très doué pour nous faire profiter de son talent.

    Vraiment, je recomande cette série à tout amateur de fantastique, ou à se qui ont pu apprécier d'autre albums de cet auteur.

    xof 24 Le 18/12/2005 à 18:39:23

    Comme le note Dufaux, en préface, dans le dernier tome, la série s'est construite sur 10 ans pour nous offrir 7 tomes.
    Je viens de me lire les 7 tomes.
    Une plongée dans une époque de bouleversements et de guerres 1870/1871: la chute de l'empire, les prussiens à Paris, la commune, la guerre civile...

    Une histoire où le côté sombre de Dufaux est présent et il sait si bien nous conter ces histoires où le fantastique parait si réel.
    Le dessin de Jamar se bonifie au fil des albums
    Un sacré bon moment de lecture

    martins Le 13/06/2004 à 15:29:44

    Sans aucun doute indispensable pour les amateurs de BD historique, je pense que les Voleur d'Empires reste une très bonne BD pour les autre aussi. Une fois n'est pas coutume la fin ne m'a pas déçu. Une très bonne série de bout en bout, je n'ai pas eu l'impression comme c'est souvent le cas qu'on ait fait durer pour vendre plus.