Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Les derniers avis postés sur les albums de la série

    Pour poster un avis sur un album de cette série, rendez vous sur la page de l'album correspondand.

    Erik67 Le 20/12/2020 à 19:41:08

    Elles sont collégiennes la journée et filles de joie la nuit. Elles ont à peine 15 ans et sont plutôt d'un milieu bourgeois. Elles sont inséparables. Elles partagent tout ensemble et jouent à être des femmes avant l'heure pour éviter l'ennui d'une vie où elles possèdent déjà tout via leurs parents.

    Au début, on a droit à une page qui affiche les prix de ce qu'elles portent comme vêtements. J'ai fais le calcul : la bagatelle de 2895 euros. Bon, on a droit également à une scène où elles n'hésitent pas à voler dans les grands magasins. Ben oui, les pauvres petites filles riches en ont jamais assez. Je ne vais pas multiplier les exemples mais vous aurez tout compris ...

    Cerise sur le gâteau : on a même droit à leurs pensées les plus intimes en bas de chaque case. Pour autant, celles-ci sont dénuées de tout intérêt à moins de s'intéresser aux futilités.

    On aurait pu croire à des scènes osées avec ces adorables putains mais il n'en sera fort heureusement rien. Je pense que cela tomberait sous le coup de la loi pour la protection des mineurs. D'ailleurs, l'auteur se joue de cela. L'audace graphique est de mise mais cela ne suffit pas.

    Pour moi, cela manque de crédibilité et plus encore, je n'arrive pas à m'intéresser à ces filles qui veulent jouer à être des femmes en se servant du vice où le sexe n'est qu'un jeu. Pour justifier de leurs actes entre manipulation et luxe, on nous balance des excuses atténuantes : mensonge et désespoir, parents absents, etc...

    Est-ce que pour autant cela doit les rendre adorables entre perdition et auto-destruction ? Autant vous dire que je n'ai décidément pas accroché. Il y a d'autres drames en ce monde qui me touchent beaucoup plus.