Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les derniers avis postés sur les albums de la série

    Pour poster un avis sur un album de cette série, rendez vous sur la page de l'album correspondand.

    Sotelo Le 27/12/2012 à 18:49:51

    La série s'achève avec ce volume et la première question que l'on peut se poser après l'avoir refermé est : est-ce que Blame est une arnaque ? C'est ce que beaucoup pourraient penser après cette fin incroyablement abstraite et assez décevante. Mais en ce qui me concerne, même si Blame n'est pas un chef-d’œuvre, cette œuvre n'en reste pas moins une expérience unique, une œuvre de science-fiction obscure et au scénario abstrait qui laisse libre cours à toutes les interprétations personnelles. Et visuellement c'est du très haut niveau, avec des décors urbains majestueux et dessinés avec une maestria rarement égalée. Au final, Blame est une expérience que je conseillerai à un public averti, ouvert à une forme de bande dessinée différente et surtout unique.

    Sotelo Le 27/12/2012 à 09:37:19

    Un très bon volume, pour une fois simple à suivre. Killy se régénère puis pars à la recherche de Shibo qui de son côté rencontre un agent du bureau gouvernemental. Ici, pas de mots compliqués ni de scènes ambigües, un excellent préambule à l'ultime volume.

    Sotelo Le 26/12/2012 à 14:56:35

    Le volume commence plutôt bien, dans la lignée des 2 volumes précédents jusqu'à ce final incroyablement confus dans lequel on ne comprend pas grand chose. On a à la fois le meilleur puis le pire de Blame dans ce volume, quel côté gagnera dans le prochain volume ?

    Sotelo Le 25/12/2012 à 17:04:57

    En pénétrant dans la nouvelle mégastructure, Killy et Shibo vont se retrouver séparés et de plus de nouveaux personnages impressionnants font leur apparition. Blame évolue dans le bon sens car mis à part un passage en fin de volume, la série a simplifié son propos et c'est vraiment appréciable.

    Sotelo Le 25/12/2012 à 10:10:57

    Les péripéties de Killy et Shibo dans les chantiers prennent fin, de même que leur lutte contre Sana-kan et les silicates. De plus, Killy parvient enfin à trouver un terminal génétique mais pour pouvoir l'étudier, Killy et Shibo doivent se rendre toujours plus haut, dans une nouvelle mégastructure. Un volume meilleur que le précédent car plus simple et comprenant aussi la résolution de plusieurs intrigues.

    Sotelo Le 24/12/2012 à 17:06:32

    Comme si on n'était pas suffisamment largués au niveau de l'intrigue, Nihei décide de nous embrouiller encore plus en ajoutant à son intrigue des voyages dimensionnels et des décalages temporels ! Inutile de dire que parvenir à tout saisir relève maintenant de l'exploit !

    Sotelo Le 24/12/2012 à 11:17:18

    Killy parvient enfin à se débarrasser de Sana-kan et Shibo obtient un nouveau corps. Mais les ennuis continuent. En pénétrant dans les chantiers, Killy et Shibo rencontrent de nouveaux ennemis, plus redoutables que tous ceux qu'ils avaient vu jusqu'à présent. Killy et Shibo poursuivent donc leur route dans ce volume plus maîtrisé et moins confus que le précédent. Il faut toujours s'accrocher pour essayer de comprendre l'intrigue mais il y a du mieux.

    Sotelo Le 23/12/2012 à 16:52:26

    Killy et Shibo poursuivent leur route et rencontrent un groupe de petits humanoïdes qui vivent cachés des sauvegardes, toujours plus nombreuses et dangereuses. Un volume un peu brouillon avec des révélations intéressantes, mais accompagnées du même nombre de questions et de zones de brouillard scénaristique. De plus les scènes d'action sont assez confuses, ce qui est un peu dommage.

    Sotelo Le 22/12/2012 à 17:42:14

    La quête de Killy se poursuit. Il parvient tant bien que mal à rallier une ville dans laquelle se trouve Vivélec, une société scientifique qui pourrait lui apporter des réponses mais tout ne se passera pas comme prévu et il finira par rencontrer une allié en la personne de Shibo. Un volume plus rythmé que le précédent, moins contemplatif. On a aussi droit à plus de renseignement sur le but de Killy mais il faut vraiment être persévérant pour ne pas se perdre en route.

    Sotelo Le 21/12/2012 à 19:15:02

    Blame, oeuvre culte de Tsutomu Nihei, est un véritable ovni graphique. On y suit la quête de Killy, un jeune homme dont ne sait rien dans une gigantesque cité cybernétique, aussi grande que dangereuse. Le scénario est très flou, on ne sais ni où ni quand se situe le scénario tout comme on ne sait pratiquement rien de la quête de Killy et les quelques informations distillées par-ci par-là ne nous aident pas beaucoup. Et pourtant le résultat est fascinant. Si le dessin des personnages est assez quelconque, celui des décors est absolument époustouflant. Nihei a été il me semble architecte et cela se voit à chaque planche. Son immense cité est en effet incroyable à tous points de vue et on est immergés dans ces planches sans bulles à nulle autre pareil.

    McClane Le 01/08/2011 à 00:15:35

    Manga toujours aussi particulier, il y a de plus en plus de dialogues, Le héros n'est plus tout seul, on en apprend beaucoup plus sur lui et sur son monde. Certains passages demandent un peu de temps de réflexion pour comprendre les images. Tout à véritablement un sens même si ce n'est pas toujours clair.

    Killy passe le toit de la ville avec Shibo, où l'on comprend que les sauvegardes combattent le bureau gouvernemental, Killy et Shibo rencontrent Sana-kan, Killy s'évanouit lors d'un combat contre des sauvegardes, intervention de deux aventuriers, rencontre avec les descendants des planteurs, Shibo trouve l'entrée des chantiers orientaux, Killy se réveille et "comprend", Sana-kan montre son identité, où l'on apprend que les sauvegardes doivent exterminer les hors la loi sans terminaux génétiques, où l'on comprend que les humains peuvent devenir des sauvegardes, Killy combat Sana-kan, où l'on assiste à un combat entre une sauvegarde géante et un bâtisseur géant, où l'on apprend que la restauration de Killy a été un échec et qu'il doit être effacé des enregistrements des sauvegardes, Shibo perd le contrôle de son bâtisseur.

    McClane Le 01/08/2011 à 00:14:12

    Manga toujours aussi particulier, il y a de plus en plus de dialogues. Certains passages demandent un peu de temps de réflexion pour comprendre les images. Tout à véritablement un sens même si ce n'est pas toujours clair.
    L'auteur est vraiment bon dans le dessin des "monstres" qui peuplent son univers, les différentes sauvegardes sont vraiment variées et superbes, elles font vraiment peur.
    Killy combat toujours Sana-kan, Shibo rencontre un envoyé du bureau gouvernemental dans le monde prélectronique qui relie la résosphère au monde matériel et arrête les sauvegardes, où l'on apprend que Killy est un messager du système antérieur aux sauvegardes, Killy bat la sauvegarde géante, les planteurs se cachent dans les chantiers orientaux, Shibo meurt puis réapparait dans la corps de Sana-kan, où l'on apprend que que les chantiers orientaux sont interdits d'accès aux sauvegardes et au bureau gouvernemental, Sana-kan reprend le contrôle de son corps mais Killy l'envoie dans les chantiers orientaux, le corps de Sana-kan se dissout, Shibo réapparait avec son propre physique mais avec la taille de Sana-kan (beaucoup plus petite), Killy et Shibo retrouvent de très grandes combinaisons de planteurs dans les chantiers orientaux, Killy et Shibo tombent sur des silicates, l'arme de Killy est inutilisable dans les chantiers, le combat est interrompu par Mainserv, l'envoyée des chantiers pour représenter les planteurs, Killy et Shibo disparaissent et rencontrent des libellules, Seu l'électrochevalier blanc de Mainserv combat les deux silicates, où l'on en apprend plus sur Mainserv et les chantiers orientaux et ses treize salles, Killy et Shibo prennent un ascenseur avec les libellules mais tout ne ce passe pas comme prévu, l'ascenseur explose et Shibo devient un papillon.

    McClane Le 18/07/2011 à 23:06:59

    Manga d'anthologie, roman visuel, un peu plus dialogue que dans le vol.01 mais l'histoire est principalement racontée de façon graphique. Beaucoup de mystère, le scénario s'épaissit. De plus en plus dur à suivre, une histoire qui demande vraiment des efforts au lecteur. Souvent déroutant.

    Killy rencontre les desséchés, Killy devient transporteur, Killy combat les desséchés, Killy combat les ennemis des desséchés dans un combat plus long que d'habitude et prend du plaisir à détruire, Killy trouve une ville, Killy fait équipe avec une momie, détruit Vivélec et lance une révolution, Killy apprend le passé de Shibo, Killy monte une tour, se dirige vers la résosphère et retrouve le bureau gouvernemental, enfin Killy détruit la tour.

    McClane Le 17/07/2011 à 23:25:58

    Manga d'anthologie, histoire totalement visuelle, quasiment pas de dialogue.
    Il faut comprendre les non-dits par les seules images. Malgré tout il faut prendre son temps pour comprendre l'histoire et faire preuve d'une bonne mémoire.
    Les événements s'enchainent vite et font souvent référence à des passages passés, sans aucun flashback. Manga assez difficile d'accès, il faut être très concentré pour le comprendre bien qu'il n'y ai quasiment aucun dialogue. Il faut savoir décrypter toutes les images, toutes ont un sens même si ce n'est pas toujours aisé de le déchiffrer.
    Dans ce volume nous faisons la connaissance de Killy, personnage mystérieux qui vit dans un monde futuriste et étrange, post-apocalyptique, comme l'auteur nous le dit en préambule: "Peut-être sur Terre. Peut-être dans le futur".
    Killy escorte un enfant étrange, Killy part en reconnaissance dans les niveaux supérieurs, Killy rencontre des survivants, Killy rencontre une fillette, Killy rencontre le bureau gouvernemental, Killy rencontre 2 tueurs énigmatiques, Killy est confondu avec un médecin. Bref la vie Killy est trépidante et sans dialogues!

    1tox Le 11/12/2009 à 21:26:22

    Chef d'oeuvre de Tsutomu Nihei. Blame fait partie des séries atypique qui ne plaisent pas a tous le monde. Et pourtant un dessin incroyable et une ambiance inégalable ,le tome 10 placera la dernière pièce d'un puzzle qui restera abstrait et magnifique jusqu'au bout.

    Christophe C. Le 28/02/2008 à 15:01:39

    Voilà une série très sombre aux dessins très très réussis mais qui souffre considérablement d'une absence de scénario, enfin il y a bien le début d'un commencement d'approche d'une histoire mais il n'y a pas vraiment ce que l'on pourrait appeler un développement. Certes on s'attarde sur chaque volume sur le dessin mais alors c'est incroyable comme on s'ennuit. Franchement dispensable.

    Christophe C. Le 13/11/2004 à 18:46:29

    Ce second opus est plus intéressant que le premier même s'il ne m'a pas passionné. Une chose est sûr on est sur la bonne voie. On en apprend un peu plus sur Killy, sa mission et ce monde étrange mais quasiment tout est basé sur le visuel et très peu sur les quelques dialiogues présents par ci par là. Ces derniers sont toutefois plus nombreux que dans le premier tome ce qui est appréciable. On sent une nette évolution même si on est encore loin de tout savoir. Voici une série assez difficile à suivre mais que je pense poursuivre malgrès tout.

    Christophe C. Le 13/11/2004 à 18:45:54

    Voici un premier tome très....... spécial dirons nous. Sa première qualitée est incontestablement ses vaste décors donnant une impression de gigantisme incroyable dégageant ainsi d'immese possibilité de développement pour cette série. Cependant au niveau scénario il n'y a pas grand chose. Si le lecteur n'invente pas sa propre histoire en fonction des évênement il ne verra qu'un gars quasi immortel qui marche en tuant plein de monde (faut dire tout l'album c'est un homme qui marche tuant plein de monde). On a que très peu d'inf (guère plus de deux ou trois éléments) sur le personnage et la situation dans laquelle il se trouve. De plus les dialogue sont extrèmement rare le héros passant plus de temps à tuer des gens qu'à discuter.

    En bref c'est pas très passionnant et on ne peut pas à proprement parler de lecture vue qu'il n'y a quasi rien à lire. Donc c'est un albums a regarder si on a rien d'autre à lire ou à faire.

    Positron Le 29/07/2003 à 09:07:34

    Beaucoup mieux que le deuxième tome, l'on rentre un peu plus dans l'action et une lueur de vie brille dans ce monde désolé, a partir du moment que nos deux principaux protagonistes rentrent en contact avec une sorte de tribus mi-archaïque, mi-hitech fort sympathique et attachante. Nous aurons droit a plus de communication et donc plus d'informations à propos de la quête de killy et les règles qui régissent l'univers de Blame. Le seul défaut, toujours ce scénar' fort difficile a comprendre. Mais je resterai toujours ébahi part l'expression que Nihei donne aux visages de ses créatures...froides mais expressives. Encore à suivre. D'ici là, je crois que ceux qui n'ont pas encore accroché à la fin de ce tome, auront du mal avec la suite. Mais bon ce n'est que mon avis. ;)

    Positron Le 29/07/2003 à 08:51:08

    Ce deuxième tome est indispensable après la lecture du premier, car si bien il n'y a pas foule de phylactères, c'est déjà mieux que le premier. Les dialogues permettrons de comprendre un chouilla plus le monde qui se dessine à chaque pas de Killy. Aussi, l'histoire prend un peu plus de punch avec l'arrivée d'une coéquipière un peu plus loquace que notre héros principal. Néanmoins la fin nous présage déjà une histoire des plus tordues et l'on va devoir lire plusieur fois le final avant de tout saisir (un peu le même effet quand l'on sort du ciné après avoir vu matrix2) mais cela restera interprétable. Car dans toute cette série je crois que l'on ne peut pas parler de compréhensible au sens strict, mais plutot d'interprétable, car chacun voit l'histoire à sa façon. A lire si l'on veut persévérer, la suite sera surement meilleure.

    Positron Le 28/07/2003 à 09:52:18

    Il faut dire les choses franchement. Si vous rentrez chez votre vendeur habituel et que vous prenez ce manga et l'ouvrez à la première page venue, vous le reposez tout de suite et vous envoyez un mail à Glénat pour leur demander s'ils n'ont pas pété un fusible, tellement le trait de ce dessinateur à l'air brouillon. Car en effet, Blame peut avoir une estéthique épouventable au premier abord, mais faites l'effort d'acheter ce premier tome et vous en redemandrez. Les décors sont immenses, ils donnent le vertige. L'auteur, ancien architecte, exprime sa façon de concevoir cet environnement ainsi: « Je me suis un jour demandé comment une fourmi voyait un immeuble ». Et c'est vrai que l'on a l'impression d'être une foumis face à ces constructions colossales qui s'étendent a perte de vue. Le héros évolue dans un chaos de niveaux architecturaux et dans une violence abominable, mais qui dans ce monde est monnaie courante. Ce premier volume ne contient que de rares dialogues, et seule votre imagination (La première page vous met dailleur au parfum: « Peut-être dans le futur, peut être sur terre »), la suggestion des images et des bribes d'informations que l'auteur laisse entrevoir sur ce monde vous permettront d'avancer, de suivre le jeune humanoïde Killy et de ne pas vous perdre vous même dans ce dédale. Voici un nouveau genre de manga qui repoussera le lecteur traditionnel et envoutera les autres. Cela faisait longtemps que l'on ne voyait pas du neuf. Depuis Gunnm, je crois que c'est ce que j'ai pu "lire" de mieux. Série à suivre, car ce premier tome ne fait qu'introduire une histoire qui promet d'être tortueuse. Ambiance noire, glauque, Quête d'un patrimoine génétique oublié de tous, survie et désolation dans un monde au futur incertain. voici les ingrédients de cette série.