Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les derniers avis postés sur les albums de la série

    Pour poster un avis sur un album de cette série, rendez vous sur la page de l'album correspondand.

    voltaire Le 28/11/2008 à 09:09:36

    "Révolte au bois dormant" est la dernière aventure de Strapontin qui soit signée Goscinny et c'est un feu d'artifice. Ce chant du cygne fait partie des grandes créations de Goscinny, c'est d'ailleurs sans aucun doute le meilleur de la série.
    "Strapontin et le masque de jade" est en revanche le premier scénario de Strapontin imaginé par Acar. Quelque soit le talent d'Acar (et c'était véritablement un scénariste de grand avenir) , ce n'est pas une très bonne idée de le mettre dans un même album à la suite de Goscinny.

    voltaire Le 28/11/2008 à 09:02:18

    Le journal de Tintin, celui des jeunes de 7 à 77 ans, comportait des bandes s'adressant à des publics différents. Celle-ci ravira les plus jeunes mais laissera de marbre les plus grands.
    Et pourtant Goscinny montre avec maestria comment utiliser un running gag.
    Quoiqu'il en soit le prix demandé ne justifie pas l'acquisition de cet album qui est, selon moi, sympathique mais sans plus.

    voltaire Le 25/08/2008 à 09:11:21

    Cette histoire est la première histoire à suivre de Strapontin (1959) mais c'est aussi le dernier album paru (1975). C'est donc peu dire que le Lombard ne croyait pas vraiment au personnage.
    A la lecture de cet album on peu comprendre pourquoi.
    Le dessin de Berck est certes symathique mais pas encore "fait", quant au scénario de Goscinny il est des plus prévisibles.

    Strapontin, brave chauffeur de taxi, est engagé par un chatelain qui mène par ailleurs différentes expériences sur un carburant pas très au point. A moins qu'on ne le sabote ....

    voltaire Le 25/08/2008 à 09:05:08

    Lorsque Goscinny a laissé tomber la série Strapontin, Berck a signé seul quelques histoires mais s'est vite mis en cheville avec Jacques Acar qui était à l'époque le "petit jeune qui montait". Sa mort survenue beaucoup trop tôt (il n'avait pas 40 ans !) coupera net son ascension qu'on espérait intéressante.

    Cette histoire est la dernière de Strapontin parue dans Tintin car Berck vait désormais rejoint l'équipe Spirou.
    Dans cette histoire le professeur Ondulium vient d'inventer une "arme" qui transforme toute chose en denrées, le plus souvent succulentes. Mais de méchants espions le surveillent ...

    Pas exceptionnel mais assez rondement mené et surtout un bon témoignage des BD secondaires des années 60.

    voltaire Le 12/01/2008 à 10:45:54

    Là encore le terme d'intégrale est quelque usurpé puisque le recueil reprend 5 des 9 histoires à suivre signées par Goscinny et cela sans compter les histoires courtes de 2 ou 3 pages signées des mêmes auteurs.
    Avec le succès d'Astérix, Goscinny laissera tomber cette bande qui était pour lui purement alimentaire et c'est Acar qui reprendra le flambeau pour 5 nouvelles histoires à suivre.
    Bande alimentaire ou pas on retrouve dans cet album tout le génie de Goscinny, même si on reste en deçà de ces purs chefs d'oeuvre. Même quand il était simplement moyen le grand René était au dessus du lot.