Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les derniers avis postés sur les albums de la série

    Pour poster un avis sur un album de cette série, rendez vous sur la page de l'album correspondand.

    Yovo Le 24/02/2017 à 14:04:02

    Etrange ouvrage que « Les ogres-dieux »…
    Le travail graphique de Gatignol y est saisissant : la gestion de la lumière, la qualité du noir et blanc, la précision des décors et des perspectives etc… C’est très beau.
    Les personnages, eux, sont déjà beaucoup plus banals. Il n’y a qu’Émione qui dénote, son visage et ses expressions étant particulièrement réussis.

    Mais pour le scenario, je suis encore plus circonspect. Outre l’idée maîtresse - à savoir la cohabitation d’humains asservis et d’ogres gigantesques - il n’y a quasiment rien… ou alors je suis passé à côté !
    Pour être franc, j’ai été parfaitement insensible à ces ogres. « Petit », héros sans caractère défini, m’a semblé inconsistant, et toute cette clique décadente, orgiaque et malveillante ne peut susciter aucune empathie chez le lecteur. Par conséquent, l’enjeu de sauver l’espèce, principal ressort narratif, n’a plus aucun intérêt. Je n’ai pas trouvé où que ce soit dans l’écriture un début de réflexion ou d’émotion.

    Monsieur Jean Le 29/08/2016 à 02:13:35

    Les histoires d'ogres ont tendance à se suivre et à se ressembler. Et voilà qu'il y a deux ans, "Petit" a complètement renouvelé le genre. Voir ces ogres gigantesques dans des décors encore plus grands, c'était éblouissant.

    On devinera que mes attentes étaient très grandes lorsqu'on a annoncé le deuxième tome. Mais voilà, plus d'ogres, seulement une autre histoire d'arriviste qui écrase tout sur son passage pour atteindre son but. Et cette fois les auteurs n'ont pas su renouveler le genre.

    Le dessin m'a par ailleurs décu. Si les décors demeurent exceptionnels, je n'ai pas aimé les personnages aux tronches de mangas. Déjà quand j'étais gamin et que j'écoutais mini-fée je ne comprenais pas pourquoi les yeux étaiens si absurdement grands.

    Enfin, les passages biographiques entre les chapitres sont trop longs et entravent le cours de la lecture.

    pokespagne Le 20/08/2016 à 14:50:18

    "Demi-sang" (second tome de la série des "Ogres-Dieux" que j'ai lu avant le premier, précisons-le) est l'un des livres les plus formellement impressionnants que j'aie vus depuis longtemps : l'incroyable élégance du dessin, réalisant une synthèse idéale entre les codes du manga et ceux de la ligne claire franco-belge, la beauté graphique de l'utilisation du noir et du gris pour composer des pages à la profondeur, à la complexité et à la lisibilité uniques, la perfection formelle de "l'objet livre" en général, tout cela fait de la lecture de "Demi-Sang" un grand (et rare) moment d'émotion esthétique. Mais bien sûr, ce ne serait rien sans la construction d'un univers aussi original que cohérent (disons une sorte de modernisation des contes de Perrault via "Game of Thrones"), rehaussé par de délicieux intermèdes "historiques", et l'histoire redoutablement machavélique mais éternelle des ravages de l'ambition politique et de la soif de reconnaissance. Bref, une BD quasiment parfaite, à laquelle ne manque peut-être qu'un soupçon de folie pour atteindre la plus haute marche du podium.

    ALICECOOPER Le 14/07/2016 à 16:59:16

    Il n'y a pas de lézard pour ce magnifique deuxième opus. Bien que PETIT est sublime et original dans sa création, DEMI SANG est tout aussi magnifique voir supérieur à son "aïeul" parce que malgré tout il est aussi très original, avec un raccordement à PETIT digne d'un certain grand auteur d'épouvante dont je tairais le nom.

    C'est une histoire qu'on ne peut pas arrêter comme ça, c'est à couper le souffle et à lire d'une traite. Inoubliable je pense... Je ne parlerai pas du contenu, ni du scénario ni du dessin. Dans l'ensemble tout est bien.

    Notre héro est beau, ses enfants sont beaux, sa deuxième femme est belle, la maman de PETIT est belle, les autres protagonistes sont tous très laids d'une laideur travaillée artistiquement par de bons dessinateurs. Un style exacerbé et rayonnant.

    Bravo encore une fois aux auteurs pour l'investissement dans des moyens matériels à la hauteur de leur œuvre sans lésiner sur la volumétrie de cette belle bande dessinée. Il s'agit peut être de 121 planches mais c'est un volume agréable beau et bien réalisé avec pas moins de 150 pages. L'utilisation d'un papier soyeux et d'un anthracite profond contribue grandement a la qualité de l'objet (tout comme le premier acte)

    Pour ma part, et pour ne pas dire que du positif, les Ogres y sont un peu trop absents à mon goût dans les planches et la production est légèrement moins abondantes que pour le premier opus. Le côté gothique aussi est un peu plus absent. Les interstices historiques de transition des chapitres sont un brin trop longs parce que sur deux pages mais conservent une place importante dans l’œuvre : l'histoire des Chambellans des Ogres-Dieux, entourant symphoniquement le grand Yori Draken. (ne nécessite aucune correction)

    J'aimais notre PETIT dans le volume 1 mais il était presque clair que Yori se vengerais et j'espèrais que pour la cruauté de la maman ogresse et pour ce qu'elle lui a infligé dans ce deuxième volume, Yori le trouve et le remette sans vie à sa mère comme une belle fin en apothéose.

    J'espère un troisième volet dans la même collection avec au moins le même volume et la même classe. J'espère que les auteurs liront ce commentaire. Je ne suis pas très bon en français mais je prétends avoir le goût du beau, beaucoup de gens me l'ont déjà dit.

    Ce sont tous ces points positifs, qui je l'espère, confèreront à cette bande dessinée une place perenne dans panthéon de la bande dessinée.

    Lisez les deux volumes, pour le prix ça vaut le coup.

    kobaia Le 23/06/2016 à 19:57:37

    J'ai ressenti un plaisir coupable à lire les aventures de Yori, bâtard trahi qui veut régner sur le monde qui l'a rejeté. Le parti-pris chromatique, hérité de Petit, est fascinant. Et que dire du travail sur la lumière ? Les contrastes se mettent au service de l'histoire, mettant en exergue le caractère sombre et violent de Yori et son apparence angélique.

    J'aime beaucoup les extraits d'encyclopédie qui coupent les séquences BD. Elles permettent de souffler dans l'histoire principale, très dure, en distillant dans l’œuvre une pointe d'ironie salutaire.

    Et pour ne rien gâcher, le livre est un très bel objet.

    Encore un très beau livre dans la collection Métamorphose.

    ALICECOOPER Le 28/12/2015 à 16:13:56

    J'espère qu'il y aura une suite, parce que là aussi, les auteurs ont investis sur un format magnifique avec des dorures, des couleurs simples et pourtant flamboyantes. Les dessins sont gothiques, magnifiques. Les scènes sont dures et cruelles. L'ambiance est noire et oppressante. L'histoire devra être suivie et sera certainement un challenge pour ses auteurs. Les rétrospectives à l'introduction des chapitres sont superbement rédigées. Indispensable.

    Hugui Le 06/11/2015 à 22:42:48

    Certe le dessin est virtuose, certe l'histoire est ambitieuse, mais j'ai du mal à ressentir de l'empathie pour des ogres racontés sans aucun humour, qui ne sont ni vraiment sympathiques ni très beau. Bref j'ai lu jusqu'au bout parce que c'est quand même très bien fait, notamment les petits récits historiques, mais je n'ai ni le courage ni l'envie de le relire pour en comprendre toutes les subtilités.
    Un travail de virtuose un peu trop froid pour moi.

    sulli Le 12/03/2015 à 11:53:54

    Un conte généalogique et gigantesque|

    On suit donc l’enfance de ce petit géant tiraillé entre les valeurs d’humanisme inculquées par sa tante et son instinct naturel de mangeur d’hommes. Chapitre par chapitre, on apprend l’histoire de ses aïeux qui ont construit le royaume et sa légende.

    Voilà un conte aux codes résolument gothiques. Une architecture démesurée, une décoration chargée et un noir puissant qui, associé à un trait délicat, offre paradoxalement un dessin lumineux. L’ambiance dans cette BD est à la décadence, à la crasse et à la férocité. Totalement captivant.

    « Petit » est le premier tome d’une légende flamboyante.
    https://bdsulli.wordpress.com/

    Bobypower Le 12/02/2015 à 04:59:08

    Tout simplement magnifique et quel bon scénario ! J'ai lu les 160 pages d'un coup. J'ai hâte au prochain tome d’Hubert, que va-t-il nous inventer encore ?!?

    Mr Vertigo Le 28/11/2014 à 16:10:55

    Hubert et Gatignol , à l'instar de Vivès, Balak et Sanlaville pour Last Man, réinventent tout simplement la BD. Splendide!