Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les derniers avis postés sur les albums de la série

    Pour poster un avis sur un album de cette série, rendez vous sur la page de l'album correspondand.

    Krompir Le 11/06/2013 à 16:22:05

    Une série inclassable qui postule la fusion de notre monde humain et matériel avec celui évanescent des quatre (à peu près...) Élements.

    Si les épisodes vécus dans notre monde ne sont pas convaincants, surtout à cause de la partie polar, la «vie» en Aether n'est franchement pas réjouissante ! Les Aether sont des sortes de super-héros nombrilistes qui ne connaissent ni les sentiments, ni la mort.

    Yingalli - l'Eau - se propose de redonner un peu de vie à son monde. Pour se faire, elle utilise Dante, un artiste blessé par son passé qui a la rare capacité de faire le pont entre les deux mondes. Le scénario se traîne, mais les auteurs ont eu le bon sens de limiter la série à deux tomes.
    Pourtant, la combinaison du fatras onirico-égypto-Comics fonctionne à peu près grâce aux dessins imaginatifs. Le tout est sauvé par la toute dernière planche, qui donne une lueur d'espoir à ce qui est, au final, un délire parano-schizophrène.

    (Yingalli, la belle en couverture du tome 2, porte une ressemblance troublante avec la scénariste Samély...)

    gaer Le 30/01/2011 à 21:49:34

    Je ne donne pas souvent mon avis mais là, ça été mon coup de coeur découverte sur le festival d'Angoulême 2011. BD découverte vraiment par hasard, mais pas déçu. L'histoire me touche, idée originale, scénario qui tient en haleine et dessins/couleurs, tout me va ! J'en ai acheté 3 exemplaire pour offrir.
    En plus les auteurs sont adorables ^^