Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les derniers avis postés sur les albums de la série

    Pour poster un avis sur un album de cette série, rendez vous sur la page de l'album correspondand.

    Docteur Parangon Le 20/04/2012 à 14:46:55

    Ce troisième tome met en valeur Shandra l'élémentaire.

    • Cet album clôt un premier arc scénaristique correct. L'influence manga jeunesse est toujours très présente. Il est dommage que Silène, la gardienne des Surnaturels, soit laissée dans le flou sur le pouvoir de ses compagnons alors que le lecteur les comprends dès la première planche. Ce point illogique fait baisser la cohérence de l'histoire et rend l'héroïne artificiellement naïve. Mais l'album est rythmé et avance bien.

    • Le dessin et la colorisation sont toujours excellents pour le style. Mention spéciale pour les effets spéciaux.

    Les trois premiers tomes sont de bonnes factures même si le scénario aurait mérité plus de profondeur et moins de naïveté artificielle.

    Docteur Parangon Le 20/04/2012 à 00:20:32

    Ce deuxième tome commence là où le premier nous avait laissés.

    • Le scénario est irrégulier avec un rythme haché. Comme dans le tome 1, nous sommes dans un "manga franco-belge colorisé", avec ses avantages et ses inconvénients. Il y a le passage très classique de l'école regroupant les protagonistes et celui des deux clans d'élèves.
    Le dernier quart de l'album fait avancer l'histoire. On en apprend un peu plus sur les vampires (Vu le titre et la couverture, on s'en doutait un peu).

    • Le dessin et la couleur sont constants et à l'identique du tome 1, donc excellent pour un style manga colorisé.

    En jeunesse, c'est un bon album à conseiller. Pour adulte, c'est léger et on aurait préféré une exploration plus approfondie des personnages et de leur nature (au lieu de faire un album par famille comme cela semble se profiler).

    Docteur Parangon Le 19/04/2012 à 21:35:44

    Surnaturels est destiné à un jeune public. L'inspiration manga est très présente à la fois dans le scénario et le dessin.

    • Le scénario est léger, trop pour un adulte. Le sujet et son traitement sont naïfs : l’éternel lutte entre le bien et le mal. Les différents types d'immortels sont bien pensés, mais malheureusement, pas assez développés. Ce premier tome fait l'effet d'une longue introduction qui sert à présenter chaque personnage à l'image des mangas. On se laisse quand même bercer par l'histoire, surtout que le dessin la sert très bien.

    • Le dessin est très propre et excellent, à condition d'aimer le style manga.
    • Les couleurs sont très soignés, tant au niveau du choix que de la technique.

    Au final, un aspect graphique très bon dans le style manga colorisé, pour une histoire fantastique "jeunesse" servant d'introduction à une série prometteuse.

    axephil Le 14/02/2011 à 21:11:12

    Les belles planches sont travaillées numériquement et attirent l'oeil, qui se laisse envoûter d'autant plus facilement que les couleurs y sont vives et les dessins si fins et agréables. Les pages défilent rapidement, trop rapidement à vrai dire mais je ne m'en rend compte que progressivement. Une fois l'aveuglement passé, la réalité me saute enfin au visage, et avec une telle force que le vertige me submerge. L'évidence déchire enfin le voile brumeux du visuel chatoyant. Le plus beau des vernis ne suffira jamais à cacher le vide intersidéral du scénario de cet opus et la faiblesse indigente de la trame narrative. Poncifs surannés surfant sur le thème du combat entre le bien et le mal, gloubiboula réchauffé à base de monstres surhumains, petit animal domestique mutant issu d'un clonage entre rintintin et un chipmunk, ... tout y passe pour vous foudroyer dès la moitié de l'album et vous plonger dans une dépression abyssale. Car comment justifier après une si courte lecture un achat aussi compulsif que honteux ? Un seul conseil avant de retourner me planquer dans mon armoire à double fond et y ruminer ma honte : passer votre chemin... ou venez me rejoindre à blues-land.