Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les derniers avis postés sur les albums de la série

    Pour poster un avis sur un album de cette série, rendez vous sur la page de l'album correspondand.

    Karoutcho ! Le 07/01/2015 à 18:39:17

    J'ai apprécié les trois récits de cet album. Leur point commun : la tournure "amuso-dramatique" que prennent les événements, les réactions des personnages, leur sens de l'adaptation, la bonne humeur générale et l'environnement glacial, brrrr. Par contre, je trouve qu'il y a ça et là quelques longueurs. Graphiquement, on a des personnages avec une bonne trogne et un très beau noir et blanc.

    jibi Le 12/09/2014 à 09:03:11

    Personnellement, j'ai lu les racontars de Jorn Riel avant la BD. J'étais curieux de voir comment les auteurs s'en étaient sortis (je connaissais déjà certains travaux de Tanquerelle et j'avais un a priori positif). Et bien c'est réussi. L'encre de chine et l'aquarelle sont les outils idéaux pour rendre l'immensité des paysages, tout comme le noir et blanc pour dépeindre un pays sans couleur. Les caractères sont restitués fidèlement et c'est vrai qu'on ne sait quoi penser de ces personnages : aventuriers des temps modernes mais tous remplis de failles (pourraient-ils vivre ailleurs, dans une société "normale" ?). Malgré cela, on ne peut que s'y attacher.
    En un mot, une BD à lire et des nouvelles à dévorer ^^

    willybouze Le 18/12/2013 à 14:14:54

    Pas grand chose à ajouter sur cet album par rapport aux autres. Ils sont tous très bons, tous fidèles aux romans. Ils utilisent tous le même art graphique pour rendre compte du blanc et de ses nuances.

    Enfin, bref, si vous n'avez pas encore été convaincu par les premiers commentaires élogieux, celui-ce ne sert qu'à en remettre une couche !

    tyty Le 14/12/2013 à 13:23:12

    delrianrt délirant delrianrt délirant delrianrt délirant delrianrt délirant delrianrt délirant delrianrt délirant delrianrt délirant delrianrt délirant delrianrt délirant delrianrt délirant delrianrt délirant delrianrt délirant delrianrt délirant delrianrt délirant delrianrt délirant delrianrt délirant delrianrt délirant delrianrt délirant delrianrt délirant delrianrt délirant delrianrt délirant delrianrt délirant delrianrt délirant delrianrt délirant delrianrt délirant delrianrt délirant delrianrt délirant

    Jim H Le 05/07/2011 à 10:40:31

    Je viens de terminer ces petits racontars (les deux volumes) et j'ai vraiment apprécié... Ces personnages riches en couleurs, sans mauvais jeu de mot, des histoires qui sans être hilarantes, ne sont pas dénuées d'humour et cela grâce à des personnages, à la fois héros (de par la rudesse du milieu), et anti-héros (certains ont de sacrés trognes !)... Bref, des histoires "ordinaires", parfois extra-ordianires" d'un quotidien résolument atypique, ou rien n'est tout noir, tout blanc !
    A lire absolument. Je ne connaissais pas Jørn Riel mais je vais de ce pas me lancer dans la lecture de ces racontars...

    willybouze Le 07/02/2011 à 17:07:27

    Petites nouvelles d'un Danois de génie (Jorn Riel) mises en image avec talent.

    Chronique de la vie solitaire des mers gelées. Thème original, servi par un graphisme classique mais élégant (alternance d'aquarelle et d'encre au trait), d'autant plus qu'il faut parvenir à donner du corps aux immensités blanches de la banquise. C'est parfaitement atteint.

    Quant aux histoires, fidèles à l'esprit que l'auteur leur a donné au départ, elles nous transportent dans un monde dans lequel nos références d'Européen de base n'ont aucune valeur. Humour noir, description d'un quotidien fait de routine, de chasse et d'amitiés viriles.
    Les histoires sont courtes et pas répétitives. On s'attache à ces personnages et à ce milieu exclusivement masculin. Comme il n'y a rien à faire dans ce monde, ce sont les rapports humains qui priment. Et les auteurs nous en rendent compte avec pertinence.

    Pour moi, une vraie révélation, qui m'a incité à lire Jorn Riel, et je vous recommande d'en faire de même.

    zaaor Le 21/09/2010 à 04:25:13

    On est dépaysé. Personne ne connaît la vie au grand frois, même ceux qui comme moi vivent à un endroit où perdurent à toutes les années des hivers nordiques.

    En arctique, il faut de solides couilles et un bon poêle pour réussir à y demeurer toute l'année. En faisant connaissance des personnages, on découvre qu'il faut également avoir, parfois également une case en moins, pour supporter la solitude, la noirceur perpétuelle de l'hiver, et les ours polaires qui frappent à la porte, cherchant un petit goputer à se mettre sous la dent.

    J'ai bien aimé les contes de ces vieux bonhommes. Un peu plus d'humour, un peu plus d'émotif et ça aurait frôlé la perfection. On y était presque.

    La vierge froide demeure quand même un excellent one shot et les personnages prennent tellement vie, qu'on est capable de regarder la couverture à la fin et de tous les nommer par leurs petits noms...

    Comme quoi l'intérêt demeure...