Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les derniers avis postés sur les albums de la série

    Pour poster un avis sur un album de cette série, rendez vous sur la page de l'album correspondand.

    gavo Le 04/02/2017 à 15:43:56

    un must.... tous ceux qui ont suivi bilal depuis le début savent à quel point il a évolué. cette édition du vingtième en témoigne. c'est splendide avec un univers qui nous scotche....
    les crayonnés sont tellement étranges ...
    a posséder absolument.

    francois2606 Le 27/05/2010 à 20:51:08

    Attention: véritable chef d'oeuvre!
    Sans conteste un des piliers de la SF en BD.
    Atmosphère indescriptible, dessins à couper le souffle à chaque planche, scénar à mourir... ;-)
    S'il n'y avait qu'un album à garder dans votre bibliothèque, ce serait bien celui-là (avec un Tintin et un Moebius peut-être!), au moins à titre d'oeuvre d'art.
    D'ailleurs, je ne comprends pas pourquoi l'édition originale ne cote pas au moins 500 euros. Le prix de l'excellence, de l'originalité et du travail.

    saulsoy Le 10/03/2010 à 09:28:11

    Le tome 1 passe encore parce que le décor se plante, donc on a envie de lui laisser sa chance.
    Le tome 2...je ne peux même pas dire ce qu'il faudrait en retenir ; je ne sais pas à quoi il sert.
    Le tome 3 se résume à "pourquoi faire simple et clair quand on peut faire compliqué et brouillon ?".

    Niveau style, on aime ou on aime pas...Personnellement je n'aime pas du tout les couleurs blafardes et pastel, ce qui n'engage que moi. Mais le pire est que les scènes manquent totalement de dynamisme et les personnages n'ont aucune expression faciale...contraire au principe de la BD.

    Bilal insiste très lourdement sur la teinture de la peau, des cheveux et des poils, alors qu'on pourrait tout simplement regarder autre chose que les phylactères pour s'en rendre compte tout seul. Je trouve par ailleurs que ce style donné aux personnages est grotesque et ridicule, mais cela n'est qu'un avis personnel.

    Côté SF on a l'impression que Bilal n'a aucune référence et qu'il essaye de combler ses lacunes en balançant le plus de détails compliqués possible...au final cela devient absurde et complètement contradictoire. Comble du ridicule : la pyramide des dieux immortels, dotés de tous les pouvoirs de télékynésie, dont la propulsion se fait...au pétrole !

    Dans les tomes 2 et 3, le scénario est discontinu, interrompu, volontairement et maladroitement compliqué.

    Dans le tome 3, je m'interroge encore quant à l'utilisation effrénée des échelles de graduation pour tout et n'importe quoi : température de l'air, haine entre les peuples, santé, force et intelligence des personnages, etc...Quant aux références de ces échelles elles sont quelque peu ridicules : mentionner une "échelle de Tyson" pour évaluer la force d'un personnage dans un univers futuriste ou une "échelle serbo-croate" pour quantifier la haine me laissent perplexe !!!

    Pour finir, les quelques touches d'humour glissées par-ci par-là sont elles aussi très maladroites et contrastent avec l'univers sombre et violent des 3 œuvres. Pourquoi polluer un dessin avec une grosse flèche indiquant l'état d'esprit du personnage à la 3ème personne alors qu'il serait plus logique et artistique de rendre visible cet état d'esprit ?

    Seul point positif : l'utilisation des dieux égyptiens est une très bonne idée, mais trop peu et mal exploitée...

    En résumé, j'ai été très déçu par cette trilogie, tant du point de vue des graphismes que du scénario et du style.

    Hugui Le 19/10/2008 à 12:06:22

    Quelle force dans ce dessin qui joue des couleurs pour décrire les sentiments des protagonistes. On suit Jill en 2025 d'abord à Londres qui essaye d'oublier la mort dans un attentat de John en absorbant des pilules et dans l'écriture. Mais elle sera rattrapé par d'autres hommes et devra s'enfuir à Londres et Le Caire.
    On comprend mieux l'univers de Bilal quand on sait qu'il a fuit le conflit serbo-croate. Ce récit baigne dans les conflits ethniques inter galactiques dominés par un totalitarisme post-soviétique. C'est glacé et violent, assez désespérant, et pourtant la vie continue.
    Très prenant.

    voltaire Le 11/07/2008 à 15:49:39

    J'ai lu cet album alors qu'on ne parlait pas encore de Nikopol en tant que saga et encore moins en tant que trilogie. C'était un album des "Histoires Fantastiques" de Dargaud.
    Original, ça l'est mais j'avoue que l'irruption des Thot, Anubis et autres Horus, ça n'est pas trop mon truc. Néanmoins sa vie parisienne de 2023 vaut le coup d'oeil. Sans Bilal, nous n'aurions sans doute pas eu la version d'Adamov ou d'autres encore.
    Sauf que franchement, hormis les dessins et leurs couleurs, l'histoire reste non seulement abracadabrantesque mais aussi -et c'est plus grave- guère passionnante.
    C'est bien gentil de prendre Bruno Ganz pour héros, de nous montrer une partie de hockey assez spéciale et de dénoncer la dictature droitière encore faut il qu'il y ait un ressort dramatique. Et là, 'y a pas !
    Nos amis transalpins dans leurs récits de SF ont fait plus fort et mieux dénoncé ce que Bilal voulait lui même dénoncer. Ils avaient sans doute moins de talents graphiques mais ils avaient une histoire.
    Cela étant, la touche graphique de Bilal fait qu'il faut quand avoir eu ce livre entre les mains.

    jojo_lbarjo Le 06/03/2007 à 13:32:29

    Pardon à ceux qui aiment et qui me diront peut-être que je n'ai pas compris cet art...
    Pour le dessin, c'est Bilal et on aime ou pas... Perso, c'est pas mon goût mais ça n'en fait pas une mauvaise bd.
    Pour l'histoire, c'est plat, pas fondamentalement original et surtout amené tout en lourdeur. Enfin, son "humour", ses dialogues et ses blagues téléphonés me laissent un peu de glace. Sans parler de la morale bateau (mais façon arche de Noé) : "le nazi c'est mal !"

    Si ça s'arrêtait là, je dirais que ce n'est pas une bd à mon goût mais qu'il en faut pour tout le monde.

    En revanche, ce qui m'horripile par-dessus tout, c'est qu'en tant que lecteur, je me sens pris pour un c** d'un bout à l'autre. L'auteur fait tellement d'effort pour s'assurer qu'on a bien vu et remarqué tel ou tel détail qu'on se demande s'il fait confiance aux capacités et à la curiosité du lecteur. On aimerait se dire "Je suis entré dans un monde particulier et tous ces détails qui parraissaient insignifiants prennent tout leur sens !". Au lieu de cela, on sent la main imposante de l'auteur...

    Pour prendre un analogie, une poésie (et à mon sens la littérature en général) de doit pas soutenir et argumenter une thèse, c'est le rôle d'une dissertation...
    Ici l'auteur semble partagé entre raconter de la SF et soutenir son argumentaire. Et si encore l'objet de la discussion était intéressant...

    Grosso modo, c'est sans finesse tant dans le scénar qu'ailleurs.

    madlosa Le 19/11/2006 à 14:42:56

    Cette trilogie se termine en apothéose dans un univers qui cultive les contraires : Froid et équateur. Les couleurs vives alternent avec les nuances du blanc et du noir, l'amour se joue des personnage du père et du fils, les petits animaux et les mouches apparaissent pour continuer dans le sommeil du monstre. Et lorsque les dieux nous abandonnent finalement à notre destin, nous nous sentons un peu orphelins et en route "jusq'au bout, jusqu'au noir, jusqu'à la FIN..." Sublime.

    wismerhill 1er Le 17/11/2006 à 19:46:56

    J'aime bien le sens du scénario et le dessin est très réaliste, mais parfois ce
    dessin montre tellement une facette triste ,morbide et effrayante ce que je veux
    dire par là, c'est que, le dessin me donne parfois le gout de vomir. Pas parce
    qu'il est laid, mais à cause de sa mélancolie et du peu de couleur. Si bilal
    ranimait ses couleurs et les mettais pls vive il est dit que je lirais sûrement
    touteses bande dessiné.

    madlosa Le 12/11/2006 à 20:05:39

    J'enchaîne sur la "femme piège", car la foire aux immortels m'a remis l'eau à la bouche. Dès la première planche, NIKOPOL renait et l'on sent que HORUS n'est pas loin. Et là, intervient le personnage si important de la femme aux cheveux bleux qui évolue comme dans un songe dont la réalité est stupéfiante à tel point que "HORUS et moi on était comme des cons". Si la pilule semble dure à avaler, une belle histoire d'amour débute cependant ! Les dialogues, les personnages et les décors sont hors du commun et cette BD est absolument géniale. Je me précipite derechef sur froid Equateur... A plus tard.

    madlosa Le 12/11/2006 à 17:39:22

    Je relis fréquemment cette trilogie, les relations entre NIKOPOL et HORUS sont savoureuses. La vision de Paris dans quelques années, gourverné par un régime faciste pas si fantaisite que cela. Les conflits d'nitérêts entre humains et dieux égyptiens ajoutent une couleur surprenante, une approche décalée et "baroque" à cette oeuvre... d'art ! Du Grand BILAL, ma série préférée et de loin...

    Drakula666 Le 10/08/2006 à 21:50:38

    Non, non, non vraiment j'accroche pas à l'art et la manière de Bilal. Certes le dessin est beau, l'histoire est intriguante, le cheminement est intéressant mais je n'ai jamais réussi à entrer véritablement dans cette univers trop hermétique. Pourquoi ? Peut-être par manque de culture artistique ou... politique. Car il me semble que le background est primordial chez Bilal, son invitation au voyage m'a laissé plutôt de glace alors que j'avais tellement entendu parlé de cette trilogie. J'essaierai peut-être ses autres oeuvres.

    safedreams Le 19/04/2006 à 23:30:42

    A la relecture, ce tome est devenu presque mon préféré de la trilogie Nikopol. Bilal y affirme vraiment, pour la 1ère fois, son style qu'il a aujourd'hui tout en conservant un peu de la précision de son ancien style (l'encrage par exemple). La matière et les reliefs sont là et les contours sont bien définis et précis. Résultat, on a tout simplement, selon moi, sa bd la plus réussie graphiquement. Après, pour l'histoire, tout est en ressenti et on voit bien que Bilal essait de faire rentrer l'étrange, l'incongru, l'irrationnel, le bizarre dans son scénario décousu... Il réussi à créer une ambiance hors norme, d'une originalité incroyable. On en sort frustré, trop déçu que tout cela se termine... jusqu'à la prochaine relecture !

    safedreams Le 16/04/2006 à 22:36:04

    Superbe tirage de tête dans son emboitage (moi j'adore les emboitages !). Un tirage qui, pour l'époque (car en matière de TT et autres produits dérivés, on est passé dans une autre air...), fait honneur à cette majestueuse bd (dans une couleur plutot originale). Il manque juste dans mon TT, une petite sérigraphie que je pourrais encadrer et que je ne trouve nulle part, si bien que je me demande si celle-ci existe réellement.

    safedreams Le 13/02/2006 à 10:03:58

    Un tome queje n'ai pas relu depuis longtemps mais si mes souvenirs sont bons, il est essentiellement centré sur la "Femme piège", belle et bien mystérieuse. Un tome tout en subtilité et en poésie mélancolique tout aussi noir que le 1er tome. Moins violent mais tout aussi désespéré, cet album n'a rien à voir avec la "Foire aux immortels" où "Froid équateur" si ce n'est le personnage de Nikopol. Bilal aborde une narration moins classique et on sent qu'il expérimente a tout les niveau. Cet album marque donc un grand tournant dans sa carrière et annonce, selon moi, la quadralogie (Bilal prévoit un tome suplémentaire) du Monstre. Un chef d'oeuvre biensûr.

    safedreams Le 17/12/2005 à 14:17:59

    Enorme que ce 1er tome absolument fabuleux. Pour moi, LE chef d'oeuvre incontestable de la SF "adulte" en Bd (il ya d'autres série presque aussi bien (aldébaran, Le cycle de cyann, etc.) mais qui n'atteingnent pas une telle profondeur...) . On est plus trop dans le domaine strictement bd mais de l'Art universel. Les dessins sont merveilleux (et pour ne pas employer d'autres qualificatifs), l'histoire est très originale encore..en 2005...et même pourra-t-on dire qu'elle est visionnaire sur beaucoup de points. Les personnages ont tous leur propre vécu si bien qu'on pourrait faire un tome consacré uniquement sur le passé de chaque personnage (certains comme le duo sfar/trondheim ont franchi le pas avec beaucoup moins de matière...), ce qui ajoute beaucoup de profondeur. Reste cette mélancolie poétique qui nous poursuit longtemps après la lecture... Que dire de cette violence, de cet univers dictatorial littéralement oppressant et qui n'est pourtant pas dénué aussi bien d'humour que d'amour. Les autres tomes sont un ton en dessous je trouve et rentre beaucoup plus dans l'abstraction des sentiments et des émotions.

    nikopol Le 02/04/2004 à 22:46:47

    Encore un chef d'oeuvre des dessins magnifiques un scenario genial que demander de plus?rien cette serie atteint presque la perfection pour moi

    Casimir Le 21/10/2003 à 13:40:34

    Autant j'ai adoré le sommeil du monstre ; autant Nikopol reste d'un hermétisme assez important. Si on veut comprendre quelque chose, mieux vaut rester concentrer , faute de quoi on perdra le fil de l'histoire très vite.... Quant au dessin, c'est assez sympa de voir le dessin de Bilal évoluer au fil des tomes. Pour les fans de Bilal, pour ceux qui aiment les histoires tordues....

    Yog-volo Le 07/06/2003 à 10:48:09

    A mon avis, le chef d'oeuvre de Bilal!
    D'un point de vue graphique, Bilal n'a pas encore plongé dans la "BéDé peinte" et touve ici un équilibre très juste graphisme/couleurs tout à l'avantage de la formidable histoire qu'il nous livre.
    Histoire hantée par des personnages fictifs/réels (Bruno Ganz), Des lieux en mutation prémonitoire (Paris et sa future banlieue de sauvageons illéttrés), teintée d'un mysticisme délirant et drôle...
    Bref un subtil équilibre des moyens plastiques, narratifs et dramatiques, parfaitement maîtrisés, pour une BD très engagée que l'on est pas prêt d'oublier!