Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les derniers avis postés sur les albums de la série

    Pour poster un avis sur un album de cette série, rendez vous sur la page de l'album correspondand.

    willybouze Le 07/08/2013 à 16:54:27

    Ce troisième volet est sans doute celui qui m'a le plus plu. Je pense que l'habitude aide à adhérer aux introspections philosophico-absurdes du héros inventé par Dumontheuil ?
    Ce personnage, sans grande épaisseur, n'est que le prétexte à la découverte de l'autre, celui que l'on ne connaît pas et sur lequel nous construisons des préjugés avant de les déconstruire en apprenant à le connaître. Le baron, toujours loin de chez lui, après avoir rencontré plusieurs peuples d'Afrique et d'Amérique du Nord, se trouve en Amérique du Sud puis revient en Afrique. Il y rencontre un blanc installé là et faisant partie du décor, chargé d'un secret bien gardé.

    Comme pour les autres albums de la série, les dessins et les couleurs sont magnifiques, servis par une édition de qualité. Si l'histoire ne plaît pas à tout le monde, je reste séduit par sa créativité et son caractère unique.

    Pour moi, Dumontheuil est un auteur à part, avec une personnalité qui n'appartient qu'à lui et qui reste inimitable.

    willybouze Le 19/07/2013 à 08:21:39

    Ce 2ème album est meilleur que le premier. Est-ce parce qu'on s'est attaché au personnage ambigu que nous suivons dans ses malheurs ?
    Nous avons laissé notre héros sans sexe à la fin du précédent album. Volé par un sort vaudou. Il part à sa recherche, aidé par une truculente et sexy galloise. L'occasion de plonger dans la philosophie de l'illusion et la réalité.

    Puis nous traversons l'Atlantique pour les Etats-Unis où les aventures (ou non-aventures) se poursuivent.

    Ces histoires sont impossibles à raconter. Le trait est celui de Dumontheuil donc entre réalisme (pour ses détails) et BD comique. Les couleurs sont toujours parfaites : des ocres pour l'Afrique, des bleus pour les Etats-Unis.

    Enfin, bref, moi, chui fan, mais je comprends qu'on peut ne pas accrocher.

    willybouze Le 19/07/2013 à 08:15:45

    Dumontheuil est un auteur surprenant. Chacun de ses ouvrages est un voyage dans l'absurde réaliste, avec une pointe de philosophie.

    Ici, il nous propose d'accompagner un étonnant personnage de la noblesse du sud-ouest français dans ses pérégrinations africaines. Un anti-héros solitaire, hanté par le fantôme de sa mémé qui le ramène au pays virtuellement, et qui vit sa vit de blanc en Afrique en tentant de n'être pas le colon qu'il craint de paraître.

    C'est parfois un peu verbeux, car Dumontheuil aime philosopher et parfois brouiller le lecteur par des phrases alambiquées dont on se demande ce qu'elles peuvent bien apporter à l'intrigue. Mais c'est toujours un régal à lire, sans trop se prendre la tête.
    Notons la grande qualité des couleurs qui contribuent à nous plonger dans l'ambiance africaine.
    Le trait est plus propre que pour BigFoot et chaque case fourmille de détails. Il y a un travail de documentation derrière tout ça (ou du vécu) qui ne peut pas laisser indifférent.

    Donc, pour moi, un album à lire absolument si vous savez que vous aimez Dumontheuil. Sinon, il vaut mieux commencer par Malentendus ou le Singe et...