Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les derniers avis postés sur les albums de la série

    Pour poster un avis sur un album de cette série, rendez vous sur la page de l'album correspondand.

    minot Le 25/11/2015 à 23:42:51

    Une dernière aventure extrêmement confuse et sans grande saveur. On s'ennuie pas mal à la lecture de ce neuvième épisode, qui tente par tous les moyens de faire le lien avec tous les albums précédents. Reste tout de même le plaisir de retrouver ADELE BLANC-SEC et tout son univers attachant, peuplé de personnages grotesques qui baragouinent l'argot parigot et s'envoient des calva à six heures du mat' dans les petits troquets de quartier de la capitale.

    Saint -Jean Le 22/11/2015 à 13:40:57

    Jacques Tardi revient après 9 ans moins convainquant que jamais. Le scénario est confus. on ne fait aucun lien avec les albums précédent. Il aurait mieux valu laisser Adèle dans son sommeil artificiel. Décevant.

    Saint -Jean Le 22/11/2015 à 13:34:17

    Avec Le Mystère des profondeurs, Tardi reste fidèle à son thème ésotérisme et créatures fantastiques. Il a cependant choisi une autre époque le Paris des années folles. On peut note de nombreuses références au cinéma d'épouvante de cette époque.

    Saint -Jean Le 22/11/2015 à 13:27:09

    C'est un album un peu parodique que nous propose ici Jacques Tardi. Le scénario arbore un humour qu'on a pas l'habitude de voir dans la série. Il paraît que les monstres ont été dessinés par d'autres dessinateurs, amis de Jacques Tardi.

    Saint -Jean Le 22/11/2015 à 13:20:11

    Le scénario n’est pas aussi décousu que dans l'album précédent. . L'intrique est prenante, d’où viennent ces monstrueuses tentacules ? Un bon album avec, comme toujours chez Tardi, un soupçon de mauvais goût et d'anarchie.

    Saint -Jean Le 22/11/2015 à 13:15:26

    Tardi n'a pas voulu plonger son héroïne dans le conflit mondial. Cet album reprend le Paris de 1918. Le scénario est un peu plus confus. On ne retrouve pas le lien avec les premiers albums. Le dessin reste bon mais là aussi, on ne reconnaît pas bien les lieux traversés.

    Saint -Jean Le 22/11/2015 à 13:08:54

    Adèle Blanc-Sec voit la momie égyptienne qui « ornait » son salon prendre vie. Elle apprend que les momies du Louvre ont pris vie aussi. Tardi nous baigne, une fois encore, dans une aventure fantastique dans le Paris d'avant guerre. Le dessin est surprenant du Muséum d'Histoire Naturelle au Père-Lachaise en passant par les catacombes, on se balade dans Paris de planche en planche.

    Saint -Jean Le 22/11/2015 à 13:02:12

    Paris, 1912. Adèle Blanc-Sec, est conviée à une soirée scientifique qui a pour but : ramener à la vie un pithécanthrope... rien ne se passe comme l'avaient prévu ces savants. A travers cet album, Jacques Tardi critique les dérives scientifiques actuelles. Le dessin est toujours aussi original que le scénario.

    Saint -Jean Le 22/11/2015 à 12:54:15

    Paris, 1911. Adèle Blanc-Sec accepte d'accompagner le détective Simon Flageolet dans sa quête d'une statuette représentant le démon assyrien Pazuzu. Le scénario qui fait appel aux phénomènes ésotériques, est toujours bien ficelé et original. Dans le dessin, on reconnaît divers quartiers de Paris et on y baigne dans une atmosphère obscure et pesante. On y croit à fond.

    Saint -Jean Le 22/11/2015 à 12:47:07

    Jacques Tardi nous offre un premier album très original. Adèle vit à Paris vers 1911 et elle est confrontée à des phénomènes paranormaux. Au muséum d'histoire naturelle, un oeuf préhistorique éclot pour libérer un ptérodactyle qui s'élance dans la capitale. Il va s'ensuivre une série d'agressions particulièrement violentes qui finissent par alarmer les esprits. Les personnes qui voient le monstre meurent les unes après les autres. Le scénario de Tardi est peu convenant. Adèle ne respecte pas les règles de notre société. Par exemple, elle a un amant peu recommandable, un dénommé, Lucien Ripol, un cambrioleur recherché.

    minot Le 13/04/2015 à 14:09:05

    Encore une chouette aventure d'ADELE BLANC-SEC, qui mêle avec brio humour, enquête, fantastique et parodie. Une fois de plus Tardi s'en donne à coeur-joie avec toute une brochette de personnages secondaires loufoques et grotesques, des différents savants obsédés par leurs découvertes aux flics qui ont toujours un train de retard, en passant par d'anciens personnages revanchards ou ce succulent Alexandre, homme préhistorique revenu à la vie, adepte de littérature et de cognac.
    A cela s'ajoutent les décors hivernaux de ce Paris sous la neige parfaitement réussis, qui assurent une sacrée ambiance à ce récit !

    minot Le 13/04/2015 à 13:54:05

    Ce deuxième épisode des aventures d'ADELE BLANC-SEC est l'un des meilleurs épisodes de la série. Un scénario pour une fois limpide, des liens avec le précédent album forts à propos et toute une galerie de personnages secondaires à l'allure de grands guignols, entre le commissaire principal Dugommier, l'inspecteur Caponi, l'actrice Clara Benhardt ou encore le détective Simon Flageolet.
    Un bon album, assez amusant, où une fois de plus Tardi nous régale avec ses décors parisiens réellement magnifiques.

    minot Le 26/03/2015 à 20:25:29

    Un tome un peu plus policier et un peu moins fantastique que les précédents. L’histoire est agréable à suivre, tout le monde en prend pour son grade et notamment la police, génialement ridiculisée. Episode correct, mais inférieur aux meilleurs albums de la série.

    minot Le 26/03/2015 à 20:24:42

    Un épisode plutôt décevant. Le début de l’album est assez cocasse, avec ces incessants chassés-croisés entre ADELE BLANC-SEC, ses amis et ses adversaires, personne n’arrivant à mettre la main sur quiconque. Mais très vite l’accumulation excessive de nombreux personnages secondaires devient passablement lourd et le scénario devient rapidement brouillon. Quant à la participation en « guest-stars » de nombreux grands noms de la BD, elle n’amène en fait rien d’intéressant à l’album. Bref, rien de très exaltant.

    minot Le 26/03/2015 à 20:23:47

    Celui-là, il n’est vraiment pas mal. Le scénario n’est pas si décousu et l’histoire est énigmatique à souhait. Des mystères (d’où viennent ces monstrueuses tentacules ?), un ton acerbe et un humour corrosif, cynique et très subversif. Cette atmosphère clairement anarchique n’est pas pour me déplaire, et rend sympathique toute cette brochette de personnages secondaires. Un album amusant donc, avec une histoire comme toujours rocambolesque mais qui se tient et que l’on suit avec plaisir.

    minot Le 26/03/2015 à 20:22:46

    Un album moins confus que les précédents, grâce au ton beaucoup plus narratif qui donne un éclairage salvateur au scénario qui apparaît du coup moins compliqué. Les faits sont expliqués clairement et l’histoire est donc agréable à suivre. Un album original où ADELE BLANC-SEC est quasiment absente et qui met en vedette essentiellement des personnages secondaires, dans un cadre où baignent comme d’habitude mystères, absurde et surnaturel. Ce qui est amusant dans cet épisode, c’est le côté résolument anti-militariste et anti-patriotique que TARDI donne à ses personnages. Certains dialogues sont d’une grande drôlerie et participent efficacement à l’atmosphère particulière de cette aventure.

    minot Le 26/03/2015 à 20:21:42

    Un album plutôt effrayant, avec certaines scènes assez gores (les momies sanguinolentes découvertes au hasard des rues de Paris … beurk !). Le scénario est vraiment abracadabrant, le très absurde côtoyant le fantastique et les codes plus classiques du polar. Une histoire confuse pas forcément évidente à suivre mais une ambiance « film d’horreurs » très appréciable avec pas mal d’humour, entre les grossières tentatives d’assassinat d’ADELE BLANC-SEC et les momies vagabondes qui sont plutôt amusantes. Un album assez sympa au final.

    minot Le 26/03/2015 à 20:19:58

    Série policière mêlant fantastique, absurde et paranormal, ADELE BLANC-SEC est un peu la série de tous les contrastes pour moi. L’univers est génial, l’héroïne au charme mutin irrésistible, les personnages secondaires cocasses, mais les scénarios sont tellement confus et décousus que les lectures sont parfois difficiles, certaines séquences n’ayant ni queue ni tête. Quant au dessin de Tardi, je ne l’aime pas vraiment, même si je reconnais qu’il participe grandement à l’atmosphère si singulière de cette série.
    Ce premier tome ne déroge pas à la règle. Un scénario très incohérent, une trame redondante (les récurrentes attaques du ptérodactyle), des personnages extravagants; bref un premier album assez déconcertant. Un épisode qui vaut surtout le détour pour les décors parisiens que Tardi a magnifiquement su retranscrire.

    jirluin Le 06/03/2015 à 20:51:44

    Une grosse déception! Je me suis ennuyé ferme en lisant cette "aventure". C'est plat, sans saveur... non vraiment aucun intérêt.

    jirluin Le 06/03/2015 à 20:22:17

    J'ai découvert "les aventures extraordinaire d'Adèle Blanc-Sec" avec ce quatrième volume lorsque j'étais enfant en l'empruntant dans une bibliothèque: inutile de dire que les images m'ont terrifiées. Mais c'est pour ça que je l'adore, il a une saveur particulière. La momie d'Adèle et celles du Louvre qui se font la malle, les différentes manières d'assassiner l'héroïne, Félicien Mouginot le spécialiste de la survie après la mort, etc... tout cela donne une histoire abracadabrantesque mais tellement plaisante. Cinq étoiles c'est surévalué mais c'est la nostalgie qui parle...

    jirluin Le 06/03/2015 à 20:13:10

    Ce deuxième tome des aventures d'Adèle est vraiment très bon, l'introduction d'"Adèle et la bête" prend ici tout son sens et les personnages sont savoureux (j'adore particulièrement le détective Simon Flageolet). La scène finale sur la plate forme du deuxième étage de la tour Eiffel est géniale.

    jirluin Le 02/03/2015 à 13:35:34

    Ce premier volume de la série extraordinaire "Adèle Blanc-Sec" pose tout de suite le décor: ambiance belle époque très bien restituée, personnages complètement farfelus, scénario confus, du surnaturel... bref c'est génial.

    Benvoila Le 09/03/2011 à 21:35:23

    Elle est morte, Adèle ! Même Brindavoine, manchot patenté, avait réussi à la réveiller. Tardi n'y arrive pas, il a beau aligner les cloneries, le coeur n'y est plus, il bande mou et refuse de prendre le taureau par les cornes. Désorienté par l'absence de scénario, le lecteur comprend à chaque page un peu plus, que le fil d'Ariane de ce récit cousu de fil blanc est rompu : la première victime du labyrinthe n'est autre que l'auteur. Déboussolés, ses personnages tournent en rond tels des acteurs en grève, tentant de meubler la vacuité de l'aventure en se lançant dans de vaines et assommantes tirades, sous le regard bovin de la maréchaussée. Les blagues de comptoir s'accumulent, mais jamais Audiard ne ressuscite et l'intrigue reste au point mort. Du coup, l'imprudent acheteur de l'album de trop sombre dans l'ennui en moins de temps qu'il ne faut à Lucien pour se murger.
    R.I.P. Adèle Blanc-Sec !

    Benvoila Le 05/02/2011 à 15:33:04

    Si les épisodes précédents démontraient un minimum de "sérieux" de la part de l'auteur, hormis quelques saillies humoristiques, les intervenants menaient leur vie de héros bien à eux. Toute distance oubliée, Tardi convoque ici chacun de ses protagonistes pour en faire son porte-parole : les dialogues atteignent alors un degré d'acidité inédit et l'aventure vire rapidement au surréalisme hilarant.

    Pour compléter cet incongru festival, une brochette de grands noms de la bédé vient jouer les vedettes américaines.

    Un peu déroutant pour les habitués de la série, cet album constitue un tournant, pour la première fois Tardi a revêtu le costume d'Adèle : tous des monstres !

    BIBI37 Le 14/07/2010 à 19:07:27

    Cette remarque vaut pour les 3 premiers tomes réédités en édition reliée. Et je n'au pas vraiment aimé cette série.
    Le scénario est plat et sans suspens. On parle des ptérodactyle qui renait à la vie comme par magie, un dieu au nom ridicule et un homme préhistorique qui s'exprime comme Molière.
    Les dessins sont horribles et restent enfermés dans des cases.
    Bref à oublier très vite.
    3/10.

    leeloodallas32 Le 10/06/2010 à 18:54:09

    Quand j'etais petite(7ans), rien que la couverture m'effrayait,cependant,j'adorais-et j'adore toujours- cet album, mystèrieux ,fascinant et rempli d'aventures,comme tous les autres de cette serie d'ailleurs!

    rayolette Le 03/04/2010 à 13:23:08

    Le meillleur des 4 premiers albums de la série où le fantastique fait bon ménage avec le satirique: La secte des adorateurs de Pazzuzu dirigée par Dugommier (un vrai guignol sic!) en commissaire divisionnaire principal est terrifiante, d'autant que la beauté vénéneuse de Clara Bernardt est attirante (Pas pour longtemps!). La critique des Institutions est acerbe, et le ton résolument anarchiste véhiculé par Adèle fait mouche. Cet album est un régal, et l'on aimerait que Tardi peaufine davantage ses scénars comme celui-ci dans ses derniers albums!

    excessif Le 01/11/2007 à 06:55:50

    10 ans entre deux tomes des aventures de la belle Adèle, c'est beaucoup trop, et sans doute significatif du peu de désir que le génial Tardi a désormais pour l'une de ses plus belles créations, merveilleux fantasme de femme libre dans la France du début du XXe siècle. C'est trop pour le lecteur, incapable de se souvenir des invraisemblables péripéties accumulées au cours des dernières décennies, que Tardi accumule et multiplie au détriment de toutes les règles les plus élémentaires de la narration. Les aventures d'Adèle Blanc-Sec n'ont plus ni queue ni tête depuis "Le secret de la salamandre", et sont devenues le cauchemar halluciné d'un alcoolique sombrant dans le delirium tremens. Suivant l'humeur du jour, on trouvera cela drôle (un peu, seulement) à force de quatrième degré ricanant, émouvant (qu'elle est sensuelle, la ronde Adèle, avec ses cheveux désormais à la garçonne, sa lippe boudeuse, son goût pour la picole dans les troquets les plus glauques !), revigorant à force de se contenter de crier sa haine, plus si courante en notre époque sarkoziste, pour toutes les institutions (mort aux flics ! mort aux curés ! Tardi vomit toujours une bile aussi amère !). On risque aussi de trouver cela affreusement gratuit et épuisant, comme le spectacle un peu déprimant des restes d'un grand amour. Une suggestion, M. Tardi, et si tous ces affreux méchants, défigurés par le feu, transformés en monstres gluants ou cannibales, finissaient par avoir sa peau, à la cruelle Adèle, si possible après lui avoir fait subir les derniers outrages bien sûr, je suis sûr que bien des lecteurs, et même des moins pervers que moi, vous applaudiraient à deux mains !

    Hugui Le 29/05/2007 à 14:30:55

    Le réveil d'un ptérodactyle sème l'émoi d
    Histoire farfelue et tarabiscoté, dessins particuliers, malgré tout cela a un charme
    désuet auquel on se laisse prendre.

    marcel.d Le 02/12/2005 à 21:13:41

    Lu ça rapidement en livre de poche... deja que le dessin est faiblard, la c'est encore pire... Bref, j'ai pas pu finir..
    Pour amateurs.

    proensa Le 23/04/2005 à 17:10:10

    Oui, j'ai déjà dis que Tardi est génialissime.
    Oui, il a initié un genre.
    Mais le style fumé de chez fumé de cette série cela n'existe que chez Tardi (ou presque). Cela n'a ni queue ni tête et c'est pour cela qu'on l'aime.
    Adèle aurait du mourir 10 fois en 8 albums ? Normal, c'est l'héroine.
    Allez, tout le monde est d'accord pour dire que c'est un chef d'oeuvre. La preuve, ils furent même édité au format Librio (comme Kant) c'est dire si cette série est culte.

    bougnat Le 31/03/2004 à 20:34:52

    Des personnages aussi bizarre les uns que les autres,avec des situations tout aussi farfelues,voilà ce qu'est Adèle Blanc-Sec.
    Le trait de Tardi anime tout ce petit monde avec brio dans une ambiance mélangeant fantastique,polar et étrange.

    mikl77 Le 17/10/2003 à 17:55:36

    Une série extraordinaire (comme ses aventures). Les personnages sont très denses et deviennent très humains. Le scénario est très cohérent dans l’absurde.
    Lire Tous des Monstres (n°7) pour les monstres dessinés par d’autres dessinateurs (Bilal, Gotlib…)

    Polmac Le 03/10/2003 à 13:57:09

    Ce premier album de la série la plus bizarre de tous les temps annonce la couleur: les personnages sont imparfaits, les situations sont cocasses, voire totalement absurdes, et l'ensemble est aussi passionnant que drôle.
    Tardi, reconnu génial pour son travail sur la guerre de 14, montre ici une autre forme de génie: l'absurde palpitant drôle...
    Du bonheur à l'état pur.