Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les derniers avis postés sur les albums de la série

    Pour poster un avis sur un album de cette série, rendez vous sur la page de l'album correspondand.

    Random- Le 24/06/2019 à 17:21:38

    Cet album clôt avec brio cette série très réussie. Evidemment, l'heure n'est plus à l'action mais l'intensité et l'émotion sont toujours bien présentes. Les protagonistes bouclent les boucles d'incroyables destins. Les esprits sont forcément marqués.

    Random- Le 31/01/2019 à 22:00:56

    Place à la justice d'après guerre et retour au juge Legentil dont on va découvrir comment et pourquoi il va devenir l'ennemi juré de Joseph. Début du déclin pour les deux hommes avec une intensité croissante tout au long de l'album. L'ensemble reste très bon.

    Random- Le 31/01/2019 à 21:49:21

    Place à la Libération et à l'heure des comptes... Contrairement au tome précédent, les scènes marquantes se succèdent et tiennent le lecteur en haleine du début à la fin. Cette fois, la série atteint les sommets...

    Random- Le 31/01/2019 à 21:46:19

    Suite des aventures de Joanovici, qui joue maintenant très serré entre ses alliances allemandes et son incursion dans la résistance... Cet album vaut surtout par son scénario et la tension permanente qui y règne. Il manque néanmoins une scène d'envergure qui aurait pu mettre en valeur le dessin.

    Random- Le 31/12/2018 à 18:37:04

    Après le tourbillon du 1er tome, l’histoire devient plus linéaire avec un focus sur la période de l’occupation allemande. Mais les rebondissements sont nombreux : les risques pris par Joseph pour poursuivre ses affaires sont insensés, tout comme son double-jeu. Dire que tout cela est fortement inspiré d’une histoire vraie...

    Random- Le 31/12/2018 à 17:23:42

    Difficile de retracer une vie aussi remplie et incroyable que celle de Joseph Joanovici sans être trop linéaire et chronologique. Les auteurs y parviennent parfaitement en multipliant les allers-retours dans le temps. Ça démarre très fort... et ça ne s’arrête plus... Certes, on se perd un peu dans les dates et la multiplication des personnages mais l’ensemble reste très réussi.

    Fantasy30 Le 04/01/2017 à 19:17:38

    Comment puis-je avoir autant attendu?
    C'est la question que je me suis posé en refermant l'intégrale lue d'une seule traite.
    Certes je ne suis pas un fan des récits sur fond de guerre mais là....Quelle claque!
    Tout est juste, la forme, le découpage, les ellipses, l'image et le fond...que chacun jugera.
    Une très grande œuvre à posséder...in-dé-nia-ble-ment!
    10/10

    nathmika Le 22/12/2016 à 12:48:47

    J'ai la version intégrale avec 8 ex-libris dans la boîte.
    Je ne retrouve pas cette intégrale dans votre bdthèque.
    Pourriez-vous m'en dire plus?
    Merci

    Rody Sansei Le 07/12/2015 à 14:09:51

    J'ai découvert il y a peu cette série, et purée... qu'est-ce que c'est bien. J'ai beau être une bille en Histoire (de France, ou d'ailleurs), domaine qui ne m'intéresse absolument pas, ma lecture des 4 premiers tomes a été palpitante.

    La narration est fluide et tout en suspense, les dessins de Vallée (Gil St André) sont toujours aussi beaux, et même si tout est un mélange de vérités et d'inventions, c'est drôlement bien fichu.

    Une série aux côtés de laquelle j'étais passé, simplement parce que je pensais que le thème allait m'endormir...

    Rody Sansei Le 07/12/2015 à 14:09:24

    Par rapport aux 4 précédents tomes, je trouve qu'on perd un peu en fluidité dans la narration (trop d'ellipses notamment). À part ça, c'est toujours très très bon, que ce soit le dessin ou le scénario.

    Rody Sansei Le 07/12/2015 à 14:06:57

    Après un tome 5 un peu en deçà des autres, ce tome 6 clôt formidablement cette série.

    Au final, sur l'ensemble des 6 tomes, j'ai juste regretté la narration un peu confuse : on ne se rend compte souvent qu'au bout de quelques cases/pages qu'on a changé d'époque. J'aurais aimé un peu de liant (un petit "quelques temps plus tard", ou "le temps passe et...") pour que l'on ne soit pas obligé régulièrement de revenir en arrière pour bien comprendre les changements d'époques. Plus que de l'originalité, je pense que c'est une petite erreur narrative. Mais bon, c'est juste histoire de chipoter (bien que certains tomes auraient gagné une étoile de plus s'il n'y avait pas eu cette légère "difficulté" de lecture qui a brisé régulièrement ma découverte).

    33phoenix Le 08/11/2015 à 04:19:09

    Je viens de finir de lire les 6 tomes et je n'arrive pas à croire que j'ai tellement attendu pour lire cette œuvre tant acclamée par la critique et pour cause... Il était une fois en France est indéniablement un incontournable du genre et une référence à posséder dans votre bibliothèque.
    Fabien Nury, qu'on n'a plus besoin de présenter, nous livre l'histoire d'un homme d'origine juive, ayant un talent avec le métal et qui doit survivre avec sa famille dans une France occupée par les nazis..tantôt collabo, tantôt résistant ...Joseph joanovici joue ses cartes comme il peut afin de survivre. On est vraiment pris dans l'histoire, pas de moments morts, tout est bien rhythmé jusqu'à la fin. Les dessins de Sylvain Vallée sont très bons, n'en déplaise à certains lecteurs, on voit et ressent les émotions dans les traits des personnages.
    Pour moi, cette série fait partie des indispensables et que je relirais avec plaisir.

    philjimmy Le 20/04/2015 à 16:15:42

    L'intégrale est chère ( très), mais c'est toujours mieux que chercher tous les tomes en Eo quand on a loupé le début de la série, ce qui est mon cas.

    De plus, je ne regrette pas, tant cette série est haletante. C'est un travail absolument superbe. Tous les gouts sont dans la nature, mais j'avoue que je comprends mal qu'on trouve le dessin de Sylvain Vallée moyen.
    En ce qui me concerne, je le trouve somptueux. Et il est servi par un découpage de l'histoire aux petits oignons.
    Après, tout dépend comment on aborde la série.
    Sans juger le personnage principal ( abject salaud ou héros qui fait tout pour sauver sa famille ? ) , on est pris par l'histoire ( la petite comme la grande) et on a vite l'impression d'être devant un spectacle sur grand écran. J'ai eu a du mal à lâcher ( pourtant l'intégrale est lourde ).
    Quand on a fini de lire et qu'on pose le bouquin, on regarde autour de soi et on met du temps à revenir s'ancrer dans la réalité.
    Bref, pour moi, c'est du tout bon.

    minot Le 11/01/2015 à 21:13:25

    Un dessin coup-ci coup-ça, mais un excellent scénario avec de multiples rebondissements, complexe, non manichéen et magnifiquement construit (les nombreux flash-backs sont parfaitement gérés). L'histoire est palpitante et accrocheuse, et l'ensemble se lit avec facilité. Les personnages sont tous aussi répugnants les uns que les autres, et il est difficile de trouver une morale à cette histoire (si tant est qu'il y en ait une !). Une série policière efficace, malgré un dessin façon "ligne claire" dont je ne suis pas spécialement friand.

    samocopa Le 17/12/2014 à 20:45:22

    il me semble qu'une intégrale ait été publiée en 2013, sous forme de coffret avec un tirage limité à 2500 exemplaires, enrichi de 8 ex-libris. J'ai beau chercher je ne trouve pas trace de cette édition dans votre bibliothèque.

    romi44 Le 09/12/2014 à 18:18:20

    intégrale 75 euros pour 6 tomes , économie 1,5 euro par tome, je vois vraiment pas l’intérêt de faire des intégrales si ce n'est pas pour rendre la série (excellente du reste) plus abordable

    DamBDfan Le 16/11/2014 à 01:25:16

    Ca, c’est le genre de BD (tirée de faits réels) dont on va se souvenir pendant quelques temps tant la densité du scénario, des dialogues et des personnages, est remarquable.
    Beaucoup de moments forts, d’émotions, de force dans les dialogues qui, une fois la série terminée, procurent cette sensation de bien-être, un peu comme quand on sort de la salle de cinéma avec le sentiment d’avoir vu un grand film.
    Et puis, que dire sur ce « fameux » Joseph Joanovici, ferrailleur d’origine juive au caractère terriblement ambigu, prêt à tout les coups foireux pour survivre et sauver sa famille pendant l'Occupation allemande.
    Il y a tant de choses à dire sur ce personnage tant il est complexe mais vous jugerez par vous-mêmes l'individu et son histoire qui vaut le détour.
    Rien à dire sur les dessins impeccables, propres, belles lignes claires (proche du style de Dodier, Meynet,…), accompagnés d'agréable couleurs chaudes à « l’ancienne »
    Définitivement un classique à lire et relire.

    godofroid Le 30/09/2013 à 23:36:49

    une magnifique série servie par un tandem idéal. On est dans la peau de l’extraordinaire Joseph et de tous ces autres personnages pendant l'occupation. Chapeaux les artistes.

    Nimouz Le 07/05/2013 à 18:33:16

    Superbe Histoire, même si nous ne sommes pas sur vraiment de la totale réalité, cet Homme a eu une vie pleine de rebondissement, moitié "bon", moitié "mauvais". A lire absolument vous ne serez pas déçus !

    pokespagne Le 25/04/2013 à 20:06:33

    Encore une excellente série de la BD traditionnelle française (un futur classique à coup sûr...) qui se termine, et Nury et Vallée ne ratent pas la conclusion de leur "chef d'oeuvre", célébré un peu partout. En misant sur une ambiance crépusculaire, en focalisant leur dernier chapitre sur le sentiment de perte et les désillusions de la fin d'une vie, ils confèrent une profondeur inédite à leur chronique d'une période aussi douteuse que douloureuse de l'histoire de France. La vengeance interminable du "petit juge de Melun" est devenu une maladie, un cancer qui ronge tous les personnages de cette lente et lugubre descente aux enfers, et, une dernière fois, le lecteur aura la tentation de la sympathie envers ce Joseph si brillamment doué pour les affaires (sa résurrection à Mende est l'un des moments saisissants de ce tome) et pourtant tellement incapable de suivre le "bon chemin" au milieu des évènements dévastateurs du siècle. Cette sympathie ambigüe est la limite assumée de la série, mais donne aussi la mesure de son "honnêteté" intellectuelle : qui sommes-nous donc pour juger un homme, même si ses actes se sont avérés monstrueux ? En renvoyant dos à dos dans la conclusion le coupable et le justicier, et prenant acte aussi du lien créé par la haine, mais aussi par l'amour (le beau personnage de Lucie-fer, peut-être pas assez bien traité par la série...), lien que seule la mort peut dénouer (et encore...), Noury et Vallée font preuve ici d'une hauteur de vue tout-à-fait étonnante. On n'oubliera pas de si tôt l'agonie de Joseph, redevenu un petit enfant juif, terrorisé par la menace abjecte de l'Holocauste auquel il n'aura finalement pas vraiment réchappé...

    Meuillot Le 03/04/2013 à 12:49:45

    Album juste fini & la dernière page (excellentes cases de "dézoom", sans tout dévoiler) me laisse pensif quant à l'histoire de cet homme qu'on aime ou qu'on déteste mais qui ne laisse, de toutes façons, pas indifférent.

    J'aime beaucoup d'ailleurs quand je termine une série (ou un one-shot) faire durer ma réflexion, mon imagination sur le destin des personnages qui m'ont accompagnés le temps du récit. Si ce sentiment est là c'est que, pour moi, "la sauce a pris" !!!!!

    Et comment n'aurait-elle pas pu prendre avec ce futur classique ??!!

    Cet ultime album marque le lent déclin de Joanovici malgré quelques rebonds qui ont retardé l’échéance promise...

    Je n'avais, jusqu'alors, jamais parlé de Lucie (fer) qui aura était une personne très importante dans la vie de Joanovici. Elle était très amoureuse (& il ne lui a pas toujours bien rendu) & est restée avec lui jusqu'à la fin. Une femme entière qui aura tout fait pour lui jusqu’à le trahir pour le retrouver...

    Legentil, Piednoir, Otto, Lafont, Eva, Lucie, Scaffa, Joanovici autant de personnages qui, de différentes façons, ne m'auront pas laissés insensible.

    Un grand merci à Fabien Nury & Sylvain Vallée pour leur œuvre !

    Meuillot Le 27/03/2013 à 14:28:40

    Avant dernier Tome de cette remarquable série.

    Comme pressenti à la fin du 1er tome, J. Legentil, "le petit Juge de Melun" confirme qu'il sera un élément annonciateur du déclin de Joanovici.

    Personnage principal de cette nouvelle histoire, Legentil (qui reste une pure invention de Nury mais qui n'en est pas moins dénuée d’intérêt puisqu'elle sert d'appui sur des faits réels ou qui auraient très bien pu se dérouler) se voit prier par la mère du jeune Scaffa (voir Tome 4) de rendre justice à ce dernier & ainsi prouver son innocence.

    Manifestement touché par cette requête, Legentil va tout faire pour remonter jusqu’à Joanovici & consorts et les inculper en conséquence. (A noter que le meurtre de Scaffa est revendiqué par les résistants sous prétexte que Scaffa était une taupe).

    L'abnégation & l’énergie déployée par Legentil face à la richesse & la puissance politique de Joanovici ne seront pas suffisants...

    La famille du Juge en subira les conséquences. Rempli de haine, Legentil se venge mais ne contrôle pas tous les aboutissants. La tragédie était inéluctable...

    & celle-ci, Joanovici la prend en plein figure lui que l'on pensait presque intouchable.

    Le dénouement est proche, assurément.

    Meuillot Le 22/03/2013 à 14:53:29

    4ème Tome lu & 4ème claque !!!!

    Ce nouvel album ne laisse aucun répit pour le lecteur ! Énormément de tensions, des situations où on se demande comment Joanovici va faire pour une nouvelle fois s'en sortir.

    Sa soif de richesse est toujours présente. Il se rend compte qu'à force de tout faire pour protéger Eva & ses filles, il s'est, au contraire, complètement éloigné de sa famille. En atteste ce passage où Eva découvre à quel point Joseph s'était allié avec les allemands.
    Eva est la seule capable de tenir tête à Joanovici & à lui faire prendre conscience des conséquences engendrées de ses actes. Le danger qui le menacera en permanence.

    Désormais, il doit s'éloigner d'elles pour les protéger. Elle lui dit, il le sait : cela restera certainement sa plus grosse perte. Celle où il n'a pas trouvé de solutions...

    Dès le début de l'album, la scène du couvent annonce la tension du récit. Vient ensuite l'épisode Scaffa. Rare moment où l'on observe un Joanovici impuissant face à une décision a prendre : celle qu'il choisit sera certainement lourde de conséquences...

    Dans les dernières pages de l'album où on assiste à l'exécution de Lafont : F. Nury retranscrit les dernières paroles (véritables) du Chef de la Gestapo avant de mourir... Grand moment !

    Le découpage, toujours cinématographique, ajouté au dessin excellent de Vallée font de ce nouveau tome une continuité de réussite sans aucune baisse de régime !!

    Meuillot Le 20/03/2013 à 14:31:04

    Joanovici a de l'argent... beaucoup d'argent... Mais cette richesse acquise grâce son alliance avec les allemands est dangereusement menacée en cette fin d'Occupation...

    C'est pourquoi il décide de rejoindre la Résistance ! Le voici avec une double casquette : désormais membre de "Honneur de la Police" (le plus important des groupes de la Résistance), ainsi que détenteur de la carte de la Gestapo...

    L’ambiguïté de ce personnage se reflète encore un peu plus dans ce nouvel épisode. Tout en ayant comme point de mire la protection de sa famille, il lui faut également assouvir ce narcissisme évident.

    A noter que Vallée nous montre beaucoup de gros plans du visage de Joanovici depuis le début de l'oeuvre. Avec cette faculté d'y développer beaucoup d'émotions. Sur cet album : on le voit inquiet, stressé, à deux doigts de perdre pied mais son intelligence l’amène à toujours rebondir & trouver une solution dans une situation mal embarquée. En tout cas, pour l'instant...

    Ce troisième Tome est dans la lignée des précédents : excellent !

    Meuillot Le 18/03/2013 à 14:02:21

    Contrairement aux avis lus, je trouve cet deuxième tome extrêmement haletant.
    Je n'ai ressenti aucune baisse de régime de la part des auteurs, bien au contraire !

    On s'inscrit dans la continuité du précédent album avec encore plus de dynamisme et des situations imprégnées de beaucoup de tensions.

    Les présentation faîtes de J. Joanovici, on entre directement dans le vif du sujet dans les premières pages avec le choix du roumain de ne pas s'enfuir avec sa famille en Amérique...

    En cette pleine période de guerre, il décide de rester dans la France occupée & de se servir de sa force (le fer) pour s'enrichir au profit des armes guerre (pour les allemands).

    Va s'en découler des rencontres déterminantes notamment avec Lafont, chef de la Gestapo. Grand moment lors de leur rencontre : Joanovici en est même limite tétanisé (le supplice de la baignoire y contribue intensément).

    Le roumain se fait une place, une réputation, subit des pressions mais arrive à mettre sa famille à l'abri. Non sans sacrifices...

    Les dernières planches de cet oeuvre où sont décrites la façon dont il accède au certificat aryen, entourés de 2 SS, sont redoutables d'intensité & d'efficacité (mais aussi d'un sentiment de malaise à son égard).

    2 tomes terminés, & mon plaisir grandit au fil des pages !

    Meuillot Le 12/03/2013 à 12:13:06

    Mes prédécesseurs ont bien résumé l’intérêt de lire ce 1er album.
    Ce dernier tient lieu de présentation des personnages dont évidemment le principal intéressé : J. Joanovici.

    Fabien Nury nous balade sur plusieurs périodes durant tout l'album. Il faut donc rester attentif & ne pas hésiter à revenir en arrière pour savoir à quelle époque on se trouve. J'avoue avoir été un peu gêné au début mais on se prend vite au jeu & cela accentue le rythme de l'histoire. & puis ces changements ne sont jamais anodins : ils arrivent toujours au moment où le lecteur se pose une question sur un fait précédent... Bref, un découpage très cinématographique !

    Le dessin de S. Vallée mis en couleur par Delf colle parfaitement à l'ambiance de l'histoire. Mais la réussite de Vallée vient surtout du fait de distinguer impeccablement les différentes époques (avant & après la 2nde Guerre).

    Concernant le "héros" (ou pas) de ce fait réel, on ne peut pas vraiment apporter de jugement qu'il soit positif ou négatif. Il est encore trop tôt. Car pour l'instant on assiste tout simplement à l'ascension d'un homme (qui a vu mourir ses parents devant ses yeux alors qu'il n'était qu'un gamin) grâce à son extrême intelligence (petit clin d’œil sur l'analphabète qu'il était & sa méthode ingénieuse qu'il avait trouvé pour compter) & sa faculté d'exploiter les moments opportuns...


    La personnalité de cet homme devrait se décanter tout au long des 5 autres tomes.

    Ce 1er tome est, dans tout les cas, une très bonne mise en place de l'intrigue que l'on en connaisse, ou pas, l'issue.

    Une chose à retenir à la fin de cet album, c'est ce sentiment que Legentil (le juge de Melun) jouera un rôle essentiel dans la destinée de "Mr Jo"...

    roch59 Le 16/02/2013 à 19:19:26

    Cette série, de par un brillant scénario et une mise en page cadrant parfaitement aux personnages et à l'époque trouble et douloureuse de l'après guerre, est une parfaite réussite, qui évite les clichés pré définis (collabos et résistants,holocauste et création de l'Etat d'Israël, argent et pouvoir...etc...) et reste une grande aventure où l'être humain (tous les différents protagonistes) est mis à nu dans ce qu'il a de meilleur, mais aussi de pire....Superbe fiction, si proche de la réalité...

    geris75 Le 31/12/2012 à 14:43:04

    Résistant ou collabo ? Derrière cette question simple en apparence, découvrez le destin incroyable de Joseph Joanovici, immigré roumain arrivé en France en 1925. L'histoire bien qu'inspirée par des faits réels reste une fiction. Elle emprisonne le lecteur dans un suspens haletant, sans temps mort. Les ruptures chronologiques du Tome 1 renforce le rythme du récit et affûte la curiosité du lecteur grâce à un scénario très efficace. Le plaisir à la lecture est bien réel. Les dessins, réalistes, sont très réussis. Le choix des couleurs est d'une grande efficacité. Que vous soyez féru d'histoire ou simple amateur de BD, n'hésitez pas ! Vous trouverez, j'en suis convaincu, beaucoup de plaisir à découvrir cette histoire passionnante. J'ai découvert pour l'instant les 4 premiers tomes. Le rythme ne faiblit pas, les rebondissements sont nombreux et notre plaisir de lecteur toujours intact et meme renforcé ! Remarquable !

    dorsetshire Le 07/11/2012 à 20:16:03

    LA SERIE de ces dernières années. Magistrale du début à la fin. scénario, dessin, intrigue, aspect historique, tout est magnifiquement mis en scène.
    Une série indispensable, à lire et à relire sans modération : un vrai chef-d'oeuvre !

    macluvboat Le 05/11/2012 à 22:13:52

    5 coups de coeur sur 6 tomes pour BD GEST. Personne ne s'y trompe, cette série est vraiment excellente, splendide et ce dernier tome fini magistralement une série que l'on lit et relit avec passion et envie.
    Magnifique....

    valentino25 Le 04/11/2012 à 23:04:34

    Du lourd, du très lourd comme les 5 albums précédents, j'ai adoré et je recommande à tous ! Tout y est... l'histoire, le dessin...bref on est pas loin de la perfection !

    Hugui Le 04/11/2012 à 20:47:00

    Fin de partie pour Joavonici, et pourtant même dans l'adversité il arrive encore à se retourner. Mais il a décidément trop d'ennemis, et même sa famille finit par se détourner de lui.
    Récit impeccable, mise en image parfaite, ambiance de l'après guerre très bien rendue, histoire terrible et crédible, parfait mélange de réalité et de fiction, cette série mérite les superlatifs dont elle est l'objet.
    Déjà un classique !

    maelduine Le 31/07/2012 à 09:19:55

    J'ai trouvé ce troisième tome moins intéressant que les deux premiers. Joanovici s'enfonce dans la cynisme et on a de plus en plus de difficultés à s'attacher à ce personnage qui semble moins lutter pour sa survie dans ce dernier tome que pour son enrichissement personnel. Du coup, son côté amoral ressort de manière beaucoup plus fragante et Joseph peut vraiment apparaître comme un pouri prêt à toutes les dénonciations pour assurer son commerce. Ce dernier tome est celui de son investissement dans la résistance, au moment où la présence des allemands semble de moins en moins assurée sur le long terme. Il aide tantôt les réseaux de résistance, tantôt les pires des collabos. Les deux premiers tomes étaient passionnants parce qu'ils montraient un véritable engrenage dans lequel les protagonistes étaient un peu hapés malgré eux. Dans ce dernier, ils ont récupéré une part de leur libre arbitre mais la fatalité qui fait les grands ou les petits destins est moins présente : dommage.

    maelduine Le 18/07/2012 à 10:49:47

    Ce récit restera comme un moment fort de la BD.

    On suit donc les aventures de Joseph. Dans ce second volume, finis les flash back qui pouvaient être difficiles à suivre dans le premier tome, mais qui avaient donné une véritable profondeur aux personnages au travers des épisodes phares de leur histoire. On passe à un récit plus linéaire, celui des aventures de Joseph dans une France occupée et soumise à l'emprise nazie.


    Jospeh fait finalement un seul choix : celui de ne pas partir en Amérique et de ne pas quitter la réussite professionnelle qu'il a construite au fur et à mesure de son histoire personnelle. Les reste de son destin semble un peu lui échapper. Il est pris dans un engrenage. Il a en effet besoin de protecteurs pour poursuivres ses affaires dans la France occupée. Ces derniers sont progressivement remplacés par d'autres protecteurs de mieux en mieux placés au sein du système, mais dont les uniformes brunissent au fur et à mesure : on passe de la Préfecture de police à l'armée allemande puis à la gestapo et aux SS. Au fur et à mesure de ce mouvement, Joseph a de moins en moins de marge de manoeuvre, il ne lui reste qu'à payer pour survivre car sa survie ne dépend finalement que de l'intérêt financier qu'il représente pour ses partenaires en affaires. En même temps, notre entrepreneur en profite pour assurer le salut de sa famille et de ses ouvriers, mais il s'éloigne de plus en plus de sa communauté (les tensions avec son frère le montrent, tout comme les dernières planches de ce tome dans lesquelles on voit un Joseph détenteur d'un certificat d'aryanisme, encadré par deux SS, qui passe entre les rangs des futures victimes de l'occupant sous les regards accusateurs de ces derniers.)

    La BD est sans consession : les auteurs y montrent les ambiguités des personnages, les renoncements, les bassesses, le cynisme et n'élude pas la violence, la torture... Bref, tout ce qui a fait aussi la vie de cette époque troublée.

    maelduine Le 13/07/2012 à 15:34:33

    Ce premier album débute une série bien prometteuse. Le itre de la série en lui même annonce la couleur. Comment ne pas voir le clin d'oeil et la référence au célèbre "Il était une fois en Amérique"? Nous voilà donc entraînés à la suite de monsieur Jo dans l'histoire avec un grand H, qui se conjugue avec celle d'un destin individuel marqué au sceau d'une entreprise qui pourrait être califiée de mafieuse.

    Le premier album donne d'emblée une forte densité aux personnages puisque nous apprenons, au travers de différents flash back les épisodes de leurs vies. Ces flash back sont efficaces, mais il faut être attentif à bien les resituer dans leur chronologie.

    Le dessin est efficace et met en valeur une intrigue fournie qui nous montre un anti-héros. Ce monsieur Joseph a la solidité du chêne loriqu'il construit progressivement sa réussite, mais il n'est pas sans ambiguité. Il se dit attaché aux valeurs familliales, tout en trompant sa femme et en confiant à son frère le soin de sa petite famille. Il se dit patriote, mais fait affaire avec l'Allemagne. Alors, humain, trop humain ? C'est précisément ce qui rend son histoire intéressante, à défaut de rendre le personnage vraiement attachant dans ce premier album.

    On attend la suite avec impatience.

    sulli Le 12/03/2012 à 12:13:30

    Inspirée de faits réels, cette BD déroule l’audacieux parcours de Joseph Joanovici, juif roumain qui débarque en France pendant l’entre-deux-guerres, sans un sou, armé de sa seule volonté de s’en sortir et de mettre à l’abri sa famille.

    Très vite, ce ferrailleur illettré devient un influent affairiste, un des plus riches de Paris. Car en temps de guerre, il mène ses affaires sans scrupule. Qu’il s’agisse de collabos, de résistants ou même de nazis, tous les bons clients sont fréquentables pour “Monsieur Joseph”.

    lire la suite ici
    http://bdsulli.wordpress.com/2012/03/09/il-etait-une-fois-en-france/

    Armand Bruthiaux Le 29/12/2011 à 20:47:33

    Très bonne suite ! Un deuxième opus plus sombre que le premier. Décidément, le destin de Joseph Joanovici réussit à passionner le lecteur du début à la fin. Mais il manque ce petit quelque chose qui pourrait faire de cette série un "chef d'oeuvre", un souffle plus épique, tragique ou une vision peut-être encore plus noire ... Que sais-je ?

    Armand Bruthiaux Le 29/12/2011 à 09:16:00

    Un bon début pour cette série prometteuse. Le destin de Joseph Joanovici, immigré roumain d'origine juive dans la France des années 20' et 30' nous fascine dès les premières pages.

    Hugui Le 19/11/2011 à 17:19:19

    L'après guerre,Joseph et les résistants de la police ont retrouvés toute leur superbe et ne veulent plus entendre parler des zones d'ombre de leur passé, quitte pour cela à user de méthodes qui ne devrait plus avoir court dans une démocratie en paix.
    Et c'est tout le mérite de cette bd, de nous plonger dans l'ambiance et l’ambiguïté de cette époque qui aimerait bien ne garder que la partie avouable du passé, mais certaines victimes ne veulent pas se laisser faire. Mais rien n'est manichéen dans cette histoire où il est difficile de trancher facilement entre les bons et les méchants, à l'image de toute société.
    Superbe reconstitution, histoire rondement menée, on en redemande.

    macluvboat Le 16/11/2011 à 19:13:48

    Ne serait-ce pas le meilleur de la série ?
    A vrai dire, je viens de me replonger dedans et ce tome est vraiment excellent. On revoit la saga Joanovici mais vu sous l'oeil de ce 'petit juge de Meulin' confronté à vouloir rétablir l'ordre façon 'Eliott Ness'...
    Génialissime, encore et toujours, vraiment une série incontournable...

    excessif Le 14/11/2011 à 10:55:47

    L'après-guerre et le processus d'épuration / retour à la "normale" offre l'occasion à Nury et Vallée de nourrir la saga de Joanovici de nouveaux éléments historiques passionnants et de dilemmes éthiques différents (qui doit on absoudre quand tout le monde a collaboré plus ou moins ?). En adoptant le point de vue du "chasseur" - ce "Petit Juge de Melun" - plutôt que celui de Joanovici, ils offrent une mise en perspective salutaire des agissements de Monsieur Jo, qu'on a naturellement moins tendance à dédouaner. De plus, le véritable coup de maître de ce 5ème tome, c'est de nous faire assister à la déchéance morale progressive de ce juge a priori intègre, une déchéance qui, même si elle est annoncée par une phrase de Nietsche placée en introduction, ne laisse pas de nous plonger dans un désespoir encore plus noir que les précédents tomes de la saga. Avec une narration plus classique qu'à l'habitude - ce qui n'est pas plus mal - et l'efficacité reconnue du dessin (loin d'être génial, il est vrai) de Sylvain Vallée, "le Petit Juge de Melun" est le meilleur volume à date de "Il était une fois en France", chronique d'une France gangrenée par la lâcheté et l'argent, dont on a toujours tenté de nous dissimuler l'histoire, et dans laquelle il n'est pas interdit de reconnaître les ferments de la politique actuelle.

    yopla Le 10/11/2011 à 12:57:03

    Une très très bonne BD qui est dans la lignée des tomes précédents ce qui est déja une gageure en soit.
    Et puis une fin d'album comme j'aime avec des dessins (aucun texte auquel se raccrocher), des expressions sur les visages qui marquent le lecteur quand il ferme l'album, bref pour moi que du bon.

    excessif Le 06/09/2011 à 17:41:58

    Et si, au 4ème tome de "Il était une fois en France", on commençait à être tout simplement écoeurés par le sempiternel jeu de dupes auxquels se livrent ses abjects personnages pour s'enrichir ou simplement survivre dans le cloaque des années 40 ? Nury et Vallée, à trop coller à l'histoire - répugnante, insoutenable - qu'ils nous content ont couru le risque de la saturation, donc de l'indifférence chez le lecteur : si la leçon d'histoire est efficace, "Il était une fois en France" manque sérieusement de mise en perspective, de profondeur ou de transcendance, bref d'un point de vue, historique (la libération de Paris, finalement pas montrée ici), humain (quelles sont vraiment les ressorts de la personnalité trouble de Joanovici ?) ou artistique (qu'est-ce que tout cela dit de l'humanité et de nous, finalement ?), qui serait à même de l'élever au dessus de la fange qu'il dépeint... Ces réserves - de taille - émises, il reste un superbe travail aussi bien au niveau du graphisme que de la narration, qui enchantera - c'est indiscutable - tous les adeptes d'un certain classicisme.

    excessif Le 22/08/2011 à 11:08:33

    Dans le genre désormais un peu suranné de la BD franco-belge "pour adultes" (entendez "sérieuse"), il est difficile de faire beaucoup mieux que "Il était une fois en France" : graphisme à la fois parfaitement lisible et élégant, narration parfaite - juste ce qu'il faut de "cinématographie" dans l'enchaînement des séquences, d'ellipses qui enrichissent le "suspense", et surtout un thème solide - on sent le sérieux de la recherche historique, c'est bien simple, on s'y croirait dans cette France putride, veule et brutale de l'occupation - qui travaille la culpabilité "française" et toutes ses ambiguïtés (... même si le fait que le fascinant et répugnant personnage central de la saga soit juif pourrait prêter à débat...). "Honneur et Police" est le tome le plus impressionnant à date de la saga, parce que Nury et Vallée nous montrent de manière crédible comment les pires profiteurs de l'occupation ont pu retourner leur veste à l'approche de la déroute allemande pour s'insérer "sans problèmes" (ou presque) dans la nouvelle France qui se découvrait résistante. Une vraie leçon d'histoire.

    guyomar Le 29/05/2011 à 10:01:04

    Quatre premier tomes sans fautes dans lequel Nury étale tout son savoir faire en terme de scénario. Le rythme de récit, les rebondissements sont parfaitement dosés s'appuyant sur de nombreuses coupures dans la chronologie des faits. Pourtant, à aucun moment on est perdu, malgré la complexité de l'intrigue mais aussi surtout malgré les nombreux personnages. Le dessin est parfait, très régulier de tome en tome et sert à merveille cette histoire très prenante, haletante même, ne sombrant jamais dans le manichéisme ni l'historiographie. Un bijou que je classe dans les meilleurs séries de ces dernières années.

    Hugui Le 30/01/2011 à 17:57:00

    Avec la libération, l'heure des comptes approche et Joseph a fort à faire pour se glisser dans le bon camp. Mais malgré sa réussite apparente, sera-t-il jamais à l'abri ?
    Tout l'intérêt de ce tome est dans cette dernière interrogation, comment Joseph va réussir à s'en sortir ? Le récit nous tiens en haleine jusqu'au bout, et la mise en image est toujours aussi réussi. Quand un destin individuel rencontre la grande histoire, et nous renvoie sans arrêt la question, qu'aurions nous fait ?
    Passionnant.

    groot Le 15/01/2011 à 23:41:49

    la libération approche. joanovici se fait des amis résistants mais continue à entrenir ses contacts avec la gestapo, une gestapo constituée de brigands et d'anciens flics pourris. Il rend des services des 2 côtés et joue un jeu très serré. De quel côté est il vraiment? Le scénario garde la distance suffisante pour maintenir le mystère. La pression monte et les scènes d'action se multiplient. C'est ce qui rend la lecture de ce 3ème chapitre si haletante. Les dessins de vallée sont soignés; le scénario de Nury très documenté. Cette série prend toute sa dimension avec ce tome. Lecture indispensable pour les amateurs d'histoire.

    madlosa Le 29/11/2010 à 14:10:03

    Cet épisode ne faiblit pas dans son intensité narrative. L'étau se ressert autour du personnage principal qui, très pragmatique sent que le vent tourne et qu'il lui faut s'adapter à l'histoire. Bien-sûr M. "JOSEPH" apparait toujours humain, malgré ses fréquentations et la violence qu'il provoque bien souvent malgré lui. Il n'en reste pas moins que ses positions témoignent d'un cynisme assez écœurant et tout à fait réaliste. Il suffit de citer pour preuve sa conduite de résistant très ciblée homme d'affaires. Un tome qui vous l'aurez deviné dévoile un aspect peu reluisant de notre histoire à travers des planches efficaces et au propos juste.

    madlosa Le 26/11/2010 à 11:06:57

    Les auteurs nous délivrent une vision passionnante et angoissante de cette période trouble où le droit a abdiqué et où les truands deviennent les rois du pétrole et font des affaires avec l'envahisseur. M. JOSEPH représente l'archétype même de monsieur tout le monde prêt à faire des affaires à n'importe quel prix, à profiter de la loi du plus fort et même à renier ses origines... Les planches sont efficaces et s'articulent autour d'un scénario solide et documenté.

    DixSept Le 21/11/2010 à 16:44:17

    La libération de Paris est imminente et les jours des nazis sont désormais comptés tout comme ceux de Joseph Joanovici…
    Fabien Nury et Sylvain Vallé signent ici l’album le plus dur de la série mais également le plus fort.
    La qualité du graphisme, d’un réalisme et d’une intensité saisissante mais également la mise en page extraordinaire de précision et de justesse donnent à cet album une puissance émotionnelle rare.
    Un album indispensable.