Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les derniers avis postés sur les albums de la série

    Pour poster un avis sur un album de cette série, rendez vous sur la page de l'album correspondand.

    Saint -Jean Le 27/09/2017 à 13:23:31

    Grandiose. Un scénario qui commence comme une histoire banale mais rien ne reste banal avec Luc Brunschwig. Quel talent. J'ai aimé. Je le conseille.

    Saint -Jean Le 27/09/2017 à 13:23:03

    Grandiose. Un scénario qui commence comme une histoire banale mais rien ne reste banal avec Luc Brunschwig. Quel talent. J'ai aimé. Je le conseille.

    Au Fil des Plumes Le 03/07/2017 à 10:44:57

    Si vous avez pris le temps de lire le résumé, vous aurez compris qu'avec La mémoire dans les poches, vous ne serez pas déçus. Le scénario est aux petits oignons. Renfermant du suspens et qui tient son lecteur en haleine. Au fil des tomes, je me suis sentie emportée par le tourbillon de ces personnages si attachants. La mémoire dans les poches est une BD sociétale. Elle nous montre la réalité de ce qui nous entoure de façon cru et nous percute tout simplement par ses vies qui se croisent parfois violemment, parfois avec douceur.

    J'ai apprécié particulièrement les personnages de cette  BD. Les caractères sont forts, les langues se délient, les aveux se font, les secrets sont découverts. Finalement, comme dans la vraie vie, on se rend compte que l'on ne connaît jamais vraiment les gens qui nous entoure. Les personnages s'affirment tout au long des tomes. Ils ont su m'émouvoir mais également me surprendre.

    Le seul bémol de cette BD est son esthétique un peu "vieillotte". Le dessin est très classique et l'ambiance générale est vraiment particulière. J'ai quand même apprécié le changement de nuances de couleurs suivants les situations illustrées.

    http://aufildesplumesblog.wordpress.com

    marieodile Le 18/06/2017 à 17:56:51

    Un album qui nous attendions tous, et qui clôture brillamment la série. Bien que le temps ait passé, le dessin et l'histoire des trois tomes s'enchainent bien, avec chacun son héros qui ressort: la mère, l'enfant et le père. 3 personnages et 3 histoires au sein d'une même saga.
    Le dessin est en harmonie avec l'histoire, suffisamment détaillé et recherché, mais rien de trop, une réalisme simple.

    kingtoof Le 03/06/2017 à 11:18:44

    Excellent final !!!
    Brunschwig impose son retour après avoir vaincu ses démons,
    Les dessins de Le Roux sont irréprochables comme d'habitude.
    Les personnages sont construits et détaillés en profondeur, c'est la marque des grands auteurs.

    judoc Le 27/05/2017 à 11:59:16

    Une chute difficile et des plus éprouvante avec ce 3ème album qui renvoie aux horreurs de la 2nd guerre mondiale et qui conclue de façon magistrale ce magnifique triptyque. Un scénario bouleversant et des personnages profondément humains parfaitement mis en scène par des dessins au diapason de cette triste épopée.

    Bravo et merci messieurs les auteurs, vous nous avez offert un chef-d’œuvre !

    Lucius Beetleyoung Le 22/05/2017 à 12:49:19

    Voilà, ça y est la dernière pièce du puzzle est mise. Je viens de finir de lire le troisième tome de « La mémoire dans les poches ». Et je ne suis vraiment pas déçu ! Mais revenons au début.
    Comme à mon habitude, quand je lis une série au fil de son écriture, je relis les livres précédents à chaque nouveau tome. Cela me permet de me remettre dans l’ambiance et aussi de me remémorer l’intégralité de l’histoire. Dans le cas présent, cela m’a aussi permis de revivre la richesse des deux tomes sortis et lus il y a presque 10 ans.
    Les personnages principaux, Sidoine, Laurent et Rosalie Letignal, sont magnifiquement dépeints. J’ai progressé avec eux, leur humanisme sans caricature, leurs sentiments sans complaisance. Tout cela a fait que je me suis progressivement projeté en eux, surtout en Laurent et un peu en Sidoine aussi. Les personnages secondaires, qui étayent le récit, permettent de ne pas perdre le fil. Fil qui peut paraître complexe à la première lecture, mais qui permet de garder le suspens jusqu’au bout et de prendre plaisir à découvrir de nouveaux détails à chaque relecture. Je vais d’ailleurs pour cela garder les trois tomes sur ma table de nuit pour les relire dans un mois.
    Dans ce tome 3, les questions trouvent progressivement des réponses, satisfaisantes ou pas. Il faut bien suivre car l’histoire s’accélère. On rencontre le passé de Sidoine. Pas de « Deus ex machina » ou de coup de théâtre. La suite logique de ce qui commençait à s’annoncer dans les tomes précédents. La surprise est pour Laurent et Rosalie. Je pense que des lecteurs qui auraient vécu une situation similaire pourrait y décrypter des sentiments qui m’échappent.
    Et puis il y a la scène qui commence à la page 66 et se termine page 73 ! Elle est amenée, magistralement et sans prévenir par un flash-back pages 63 à 65. Sans dévoiler ce qui s’y passe, il y a là une scène fortement chargée en émotion. Surtout si elle évoque chez le lecteur des instants de tristesse et de douleurs. Ce qui est mon cas. Il se passe beaucoup de choses dans cette grange. La mort, la mémoire, le sursaut de vie, l’enfance et sa vérité, la présence des proches et sûrement bien d’autres choses que chacun verra selon sa propre expérience ou au fil des relectures. Tout s’entremêle entre le vécu et le souhaité, ce qui est passé et sur lequel on ne pourra pas revenir. Les regrets et la résilience... La force de cette scène, pour moi, est que chacun y pioche et y apporte ce qu’il veut tellement elle est bien écrite. Les détails sont importants : le rôle de Laurent, le sursaut de Sidoine, la présence de Tarik, l’absence de Rosalie… Tout y est ! Cette scène m’émeut au larme rien que de l’évoquer.
    La page 73 reste encore un mystère pour moi. La tension entre la veste et les accords des participes passés donne des indices. Lili, Laurent, … ? Une incitation à la relecture. Mais elle reste aussi un « mystère » au sens religieux du terme : celui de la mort. Qu’a-t-il vu lors de son dernier souffle ? Je n’étais pas là… Je ne saurai jamais.
    J’ai toujours un peu de tristesse quand une histoire se termine. Surtout quand on a eu le temps d’imaginer ses fins possibles. Là, je ne suis pas déçu du tout. Ce n’est ni une fin en suspens, ni un « tout est bien qui finit bien ». Un entre les deux qui correspond à la vie. Comme toute l’histoire. En fermant le livre, j’ai cette impression de laisser les personnages poursuivre leur vie, de laisser des amis, des voisins.
    Je n’ai pas parlé de la qualité du dessin. Ils sont vraiment en accord avec l’histoire. Les ambiances sont placées avec justesse. Les couleurs sont splendides et les personnages humains.
    Voilà, une histoire qui restera dans mes lectures régulières, tout comme Le Bar du Vieux Français et Blast pour ne citer qu’eux.

    judoc Le 19/08/2015 à 13:41:05

    Superbe, magnifique et touchante, ces qualificatifs sont les premiers qui me viennent à l'esprit pour évoquer cette série.

    Le scénario nous happe dés les premières planches, il est profondément bouleversant et d'une sensibilité rarement vu en bande dessinée.

    Les personnages sont attachants, sensibles et tout en "simplicité" (dans le sens humble et non superficiel). Luc BRUNSCHWIG nous brosse des portraits authentiques de ces "héros" complexés par une existence qui ne leur a pas fait de cadeau et ils sont parfaitement illustrés par les dessins d’Étienne LE ROUX qui sont subtils et s'accordent à la perfection avec la tonalité de l'histoire.

    C'est peu dire que j'ai adoré ces 2 albums et que j'attends la suite avec la plus grande impatience.

    fadoli Le 14/08/2015 à 11:49:22

    J'aime beaucoup cette histoire et j'ai lu les 2 premiers tomes avec beaucoup de plaisir. Mais quand donc pourra t'on lire le 3éme???? Déja 6 ans que le 2éme tome est paru!!! C'est incroyable de faire attendre les lecteurs aussi longtemps. J'enrage!! Du coup je ne met que 3 sur 5.

    kingtoof Le 06/12/2014 à 21:18:04

    Très belle série. Beaucoup d'émotions : histoire de famille, d'immigration, de persécutions... de vie...
    Le troisième tome se fait attendre...

    BIBI37 Le 11/09/2011 à 15:11:06

    Un ton au dessous. J'ai trouvé ce deuxième opus moins authentique que le premier. Le scénario s'égare un peu et l'histoire de notre héros s'entrechoque avec celle de son père et de Malika.
    Les dessins restent perfectibles.
    L'ensemble est tout de même au dessus du lot.
    7/10.

    BIBI37 Le 11/09/2011 à 15:07:00

    Peu d'action, de course poursuites ou de fusillades et pourtant une BD avec une force peu commune. Preuve que la BD peut parler de tout avec un bon scénario.
    C'est la cas ici!! Du vra, du sordide, de l'authentique.
    Malgré des dessins perfectibles une très bonne BD.
    8/10.

    madlosa Le 05/09/2009 à 16:26:22

    Le premier volume avait mis l'accent sur les relations de couple des parents de Lol et la tragédie née de l'incompréhension et de l'égoisme de ces derniers. Ce volume met l'accent sur Lol, jeune homme devenu écrivain célèbre qui décide grâce à une émission littéraire diffusée à la TV de partir à la recherche de son père. A partir de cet instant, un tournant s'opère dans le récit et la quête va confronter Lol à des situation inédites pour lui. Son périple en Algérie ressemble à un parcours initiatique qui lui va permettre en suivant les trace de son père, de retrouver Melika la maman du bébé expulsée de FRANCE dans le premier volume. Les planches sont superbes les dessins sont magnifiés par des couleurs qui servent parfaitement les différents lieux où se déroule l'intrigue. Ce volume atteind une intensité narrative inattendue qui dévoile progressivement le secret qui se cache derrière le titre... Bravo !

    madlosa Le 05/09/2009 à 16:07:51

    Qui est ce viel homme qui tient un nourrisson dans les bras ? Cette question que tout le monde se pose y compris le lecteur, nous permet de rentrer progressivement dans la vie ordinaire de Sidoine Letignal. Une vie en apparence morne, peuplée de souvenirs d'enfance qui reviennent en flahs back traumatisants, une épouse dévouée à la cause de l'enfance difficile et un fils avec lequel il semble avoir de superbes rapports. Sidoine se retrouve à raconter son histoire dans un rade de quartier, entouré d'un public pittoresque et attentif. Les planches servent magnifiquement l'histoire et comme toujours chez FUTUROPOLIS, sont réalisées avec le plus grand soin et beaucoup de talent. Les tons pastels sont au diapason du récit bien mené qui décrit une vie de couple morose animée par Lol, un fils naîf et dévoué, véritable bain de jouvence ses parents étouffants. La fin surprenante à plus d'un titre donne envie de poursuivre et de comprendre la signification du titre.

    chocobogirl Le 01/03/2008 à 18:16:39

    Un papy entre dans un café avec un nourrisson dans les bras. Les clients commencent à le soupçonner d’enlèvement. La mémoire défaillante, Mr Letignal va alors conter l’histoire de sa naissance dans un quartier défavorisé à l’aide des pense-bêtes qui traînent dans ses poches.
    Une belle chronique sociale de gens simples qui se retrouvent confrontés à l’éclatement d’une famille face à l’arrivée d’une jeune maghrébine en situation irrégulière.

    Siegfried Le 12/07/2007 à 19:08:18

    Les dessins sont superbes et servent vraiment bien l'histoire, même si je ne suis pas super fan du style de dessin en question, c'est vraiment beau. Ensuite, le plus important pour moi dans une BD, le scénario, et là, booomm, Sieur Luc Brunschwig nous entraîne dans son histoire avec une facilité déconcertante... et voilà que déjà les 86 pages sont finies... pas un temps mort !! On referme le livre, et on cherche désespérément la suite.

    zaaor Le 13/02/2007 à 18:26:19

    J'ai bien aimé mais je ne peux pousser la quintessence comme le font mes collègues bédéphiles. J'adore Luc Brunschwig et l'ouvre de celui-ci. La mémoire dans les poches peut réserver de très belles surprises puisque le talent du scénariste réside dans ses retours de situation. À voir pour la suite, qui s'avèrera tout de même de la même qualité que le premier produit, j'en suis certaine.

    Le papier mat et les couleurs délavées embellissent le produit. Un bon début de série...

    spartacux Le 28/07/2006 à 23:19:07

    A priori ce genre de bd est bien loin des mes convictions bédéphiles mais je me suis laissé séduire par le nom de Luc Brunschwig au scénario. Et encore une fois je ne suis pas déçu. Cette bd est une vraie merveille, les dessins sont magnifiques et le rendu des couleurs colle parfaitement à l'histoire. Le scénario est plein de bons sentiments et la personnalité de chaque personnage est développée à la Brunschwig, c'est simple mais c'est à la fois profond et attachant. Encore un grand moment de bande dessinée. Pour son retour après de longues années sans production, Futuropolis fait fort, très fort.

    edgarmint Le 12/06/2006 à 15:00:06

    Lu ce week-end, un véritable moment de bonheur !!!

    Comme pour "les petits ruisseaux" de Rabaté dans la même collection, il s'agit d'une belle BD, ne serait-ce qu'au niveau présentation et qualité du papier... j'y suis sensible

    Ensuite, toujours comme pour "les petits ruisseaux", il s'agit de parler d'émotions, peut-être simples aux yeux de certains, mais, je ne suis pas convaincu du côté négatif de la chose. C'est une histoire qui touche. Seul petit bémol, si la banlieue y est retranscrite de manière assez exacte, je regrette une petite caricature des personnages qui ont en majorité absolue "un bon fond". Je ne pense pas que la réalité soit aussi réjouissante... Bien naturellement, la trame de l'histoire est dure, très dure, mais c'est ce que j'ai ressenti à la lecture. Maintenant, ce côté un peu utopique des relations humaines a aussi un certain charme et peut donner de l'espoir...

    Le dessin et les couleurs sont parfaits et accompagnent parfaitement le scénario.

    Une excellente BD pleine d'émotions. Je pense avoir été encore plus touché par cette dernière que par "le sourire du clown" dans le sens où "la mémoire dans les poches" me paraît encore plus crédible et fidèle à une certaine réalité.

    En attente de la suite avec impatience.