Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Bastin, Marie-Noëlle

Bastin, Marie-Noëlle

  • 868
  • Bastin
  • Marie-Noëlle
  • le 21/12/1961 (BELGIQUE)

Sa biographie

Après trois années de latins - mathématiques, Marie-Noëlle Bastin poursuit sur des humanités artistiques à Liège, avant de s'inscrire pour le graduat en arts plastiques à l'Institut Supérieur des Beaux-Arts Saint-Luc à Liège, section illustration. C'est là qu'elle rencontre Éric Warnauts et, surtout son futur mari Marc-Renier. Dès sa sortie de Saint-Luc, elle va se mettre à colorier les dessins de Marc-Renier, spécialement Les Yeux du Marais, le premier récit médiéval que publiera le Journal Tintin et qu'éditeront les éditions du Lombard en 1985. Il est à noter qu'à l'exception du premier tome de la série Melmoth et du premier tome du Masque de Fer, Marie-Noëlle Bastin va s'occuper des couleurs de tous les albums de son mari… En 1992 et 1993, Marie-Noëlle Bastin s'occupe de la mise en couleurs des deux premiers tomes de la réédition de Corentin de Paul Cuvelier. Il lui est arrivé aussi de dépanner d'autres dessinateurs, comme Dany pour la mise en couleurs d'une de ses histoires coquines, Francis Carin pour Monsieur Tadjeff aux éditions du Lombard (série Victor Sackville), ou encore Pierre Legein dans les Dampierre numéros 9 et 10. En 2001, Marie-Noëlle Bastin a le redoutable privilège de mettre en couleurs l'album mythique de Didier Comès, Silence, qui avait été conçu voici plus de vingt ans pour le noir et blanc. Actuellement, Marie-Noëlle Bastin a terminé le tome trois de Black Hills, pour Marc-Renier : La grande Blessure, qui est sorti à l'automne 2002 et elle a participé aux couleurs de L'Homme de Berlin, dix-huitième album de Victor Sackville dessiné par Francis Carin. Elle travaille pour Ersel, dans son troisième tome du Gardien de la lance et dans son deuxième tome des Derniers Jours de la Géhenne. En dehors de ses mises en couleurs à la gouache et au pinceau, Marie-Noëlle Bastin aime réaliser des portraits d'animaux et quelques peu de peinture à l'huile. Durant les vacances, elle anime aussi des stages de mise en couleurs pour les enfants… Bref, une artiste dans toute l'acception du terme !

Après trois années de latins - mathématiques, Marie-Noëlle Bastin poursuit sur des humanités artistiques à Liège, avant de s'inscrire pour le graduat en arts plastiques à l'Institut Supérieur des Beaux-Arts Saint-Luc à Liège, section illustration. C'est là qu'elle rencontre Éric Warnauts et, surtout son futur mari Marc-Renier. Dès sa sortie de Saint-Luc, elle va se mettre à colorier les dessins de Marc-Renier, spécialement Les Yeux du Marais, le premier récit médiéval que publiera le Journal Tintin et qu'éditeront les éditions du Lombard en 1985. Il est à noter qu'à l'exception du premier tome de la série Melmoth et du premier tome du Masque de Fer, Marie-Noëlle Bastin va s'occuper des couleurs de tous les albums de son mari… En 1992 et 1993, Marie-Noëlle Bastin s'occupe de la mise en couleurs des deux premiers tomes de la réédition de Corentin de Paul Cuvelier. Il lui est arrivé aussi de dépanner d'autres dessinateurs, comme Dany pour la mise en couleurs d'une de ses histoires coquines, Francis Carin pour Monsieur Tadjeff aux éditions du Lombard (série Victor Sackville), ou encore Pierre Legein dans les Dampierre numéros 9 et 10. En 2001, Marie-Noëlle Bastin a le redoutable privilège de mettre en couleurs l'album mythique de Didier Comès, Silence, qui avait été conçu voici plus de vingt ans pour le noir et blanc. Actuellement, Marie-Noëlle Bastin a terminé le tome trois de Black Hills, pour Marc-Renier : La grande Blessure, qui est sorti à l'automne 2002 et elle a participé aux couleurs de L'Homme de Berlin, dix-huitième album de Victor Sackville dessiné par Francis Carin. Elle travaille pour Ersel, dans son troisième tome du Gardien de la lance et dans son deuxième tome des Derniers Jours de la Géhenne. En dehors de ses mises en couleurs à la gouache et au pinceau, Marie-Noëlle Bastin aime réaliser des portraits d'animaux et quelques peu de peinture à l'huile. Durant les vacances, elle anime aussi des stages de […]

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Séries principales de à Rôle
Black Hills 1890 1999 2005
Contes et sortilèges du Moyen Âge 1985
Dampierre 2001 2002
Dampierre (en espagnol) 2015
Derniers jours de la Géhenne (Les) 2005
Gardien de la Lance (Le) 2004 2007
James Healer 2003
James Healer (en néerlandais) 2003
Masque de fer (Le) (Cothias/Marc-Renier) 1996 2001
Melmoth 1993
Ombres et désirs 1996
Pionniers du Nouveau Monde (Les) 2005
Victor Sackville 1998 2012