Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Blesteau, Albert

Blesteau, Albert

  • 862
  • Blesteau
  • Albert
  • le 08/06/1950 (FRANCE)

Sa biographie

Né le 8 juin 1950 à Rennes, Albert Blesteau travaille comme décorateur de 1966 à 1976. Il fait partie de ces nombreux jeunes Bretons auxquels Jean-Claude Fournier a prodigué ses conseils. On ne s'étonnera donc pas de voir le père de "Bizu" amicalement caricaturé dans sa première "Carte Blanche" pour le journal de Spirou, en 1973. Blesteau monte à Bruxelles, où il crée sa propre série de gags, "Wofi", en 1976, et collabore au studio Peyo. Après quelques travaux secondaires sur les Schtroumpfs, il est dirigé vers la reprise de "Benoît Brisefer". Il en réalise d'abord une première histoire complète d'essai, puis le septième grand épisode de la saga de ce petit garçon très, très fort lorsqu'il n'est pas enrhumé ("Le Fétiche", en 1978). Gardant la nostalgie de sa Bretagne, il y retourne en 1982. L'univers de l'astucieux chien blanc "Wofi" s'est entre-temps développé et il lui consacre plusieurs grands récits d'aventures humoristiques, publiés en albums par Dupuis. Devenu essentiellement scénariste, le dessinateur Christian Godard lui propose de développer un bambin dont il a réalisé, vingt ans auparavant, un unique récit complet pour un numéro spécial ("La Naissance de Toupet"). Blesteau est séduit par le projet et développe un graphisme tout en rondeur et en gentillesse pour donner vie à la famille entourant la petite terreur. Un nouveau "couple" d'auteurs est ainsi formé, un peu par hasard. "Toupet" s'inscrit désormais, depuis 1989, parmi les grandes BD familiales franco-belges.

Texte © Dupuis

Né le 8 juin 1950 à Rennes, Albert Blesteau travaille comme décorateur de 1966 à 1976. Il fait partie de ces nombreux jeunes Bretons auxquels Jean-Claude Fournier a prodigué ses conseils. On ne s'étonnera donc pas de voir le père de "Bizu" amicalement caricaturé dans sa première "Carte Blanche" pour le journal de Spirou, en 1973. Blesteau monte à Bruxelles, où il crée sa propre série de gags, "Wofi", en 1976, et collabore au studio Peyo. Après quelques travaux secondaires sur les Schtroumpfs, il est dirigé vers la reprise de "Benoît Brisefer". Il en réalise d'abord une première histoire complète d'essai, puis le septième grand épisode de la saga de ce petit garçon très, très fort lorsqu'il n'est pas enrhumé ("Le Fétiche", en 1978). Gardant la nostalgie de sa Bretagne, il y retourne en 1982. L'univers de l'astucieux chien blanc "Wofi" s'est entre-temps développé et il lui consacre plusieurs grands récits d'aventures humoristiques, publiés en albums par Dupuis. Devenu essentiellement scénariste, le dessinateur Christian Godard lui propose de développer un bambin dont il a réalisé, vingt ans auparavant, un unique récit complet pour un numéro spécial ("La Naissance de Toupet"). Blesteau est séduit par le projet et développe un graphisme tout en rondeur et en gentillesse pour donner vie à la famille entourant la petite terreur. Un nouveau "couple" d'auteurs est ainsi formé, un peu par hasard. "Toupet" s'inscrit désormais, depuis 1989, parmi les grandes BD familiales franco-belges.

Texte © Dupuis

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Séries principales de à Rôle
Benoît Brisefer 1978   
Boule et Bill -03- (Publicitaires) 1991
Toupet 1989 2007
Wofi 1981 2013