Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Ponzio, Jean-Michel

Ponzio, Jean-Michel

  • 8548
  • Ponzio
  • Jean-Michel
  • le 30/01/1967 (FRANCE)

Sa biographie

Photo © Dargaud

Né le 30 janvier 1967, Jean-Michel Ponzio développe très tôt un intérêt pour l’illustration. En effet, dès l’âge de 18 mois il tient déjà un crayon et dessine. Quelques années plus tard, il décide de faire ses études dans le graphisme publicitaire. Il fait tout d’abord un cycle général et parvient à un Brevet de Technicien Dessinateur Maquettiste qu’il obtient au Lycée Marie Curie de Marseille en 1985. Il enchaîne avec des études de communication publicitaire à l’école Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d’Art (E.N.S.A.A.M.A) de Paris en 1986. Son diplôme en poche, il reprend le chemin des bancs de l’école Jolimont à Toulouse afin d’obtenir un Brevet de Technicien Supérieur en expression visuelle, option « images de communication » en 1989. Lauréat d’un concours de la première œuvre vidéo organisé par CANAL + en 1990, il réalise son premier court métrage intitulé « Aller-Retour » qui est primé l’année suivante au Festival de Gérardmer. En 1991, il accompli son service civil au CRDP de Toulouse où il conçoit ses premières images de synthèse et des illustrations traditionnelles pour l’ensemble des productions. Il utilise également le matériel audiovisuel du centre pour la réalisation de fictions personnelles. Par la suite, il effectue une formation de sept mois au Centre National de la Bande Dessinée et de l’image à Angoulême et réalise le court métrage « Futuropolis » afin d’obtenir un DESS en imagerie numérique. En 1993, il exerce la profession d’assistant formateur et réalise d’autres courts métrages en 3D. Au cours de cette même année, il reçoit à Imagina, salon mondial de l’image de synthèse à Monaco, le premier prix « Pixel Ina » dans la catégorie Ecoles et Universités avec « Futuropolis ». En 1994, il participe à l’élaboration des principaux décors et costumes sous-marins du projet du premier long métrage en images numériques « 20 000 lieues sous les mers », dans la Société Gribouille, à Aix en Provence. En 1995, il est infographiste dans la société « Fantôme » à Paris où il travaille sur des films Institutionnels et Publicitaires ainsi que des séries télévisées. En 1996, il change de société pour rejoindre l’équipe de « Buf Companie » dans laquelle il se spécialise dans la création de décors, de design futuriste pour différentes productions telle que la publicité, les habillages télé et les longs métrages pour le cinéma (Batman, les Visiteurs II, Fight club et bien d’autres films en court de réalisation). Durant ses temps libres, il continu de réaliser des courts métrages en s’essayant dans des divers exercices de style tels que le western et le péplum. En 2000, il fait ses premiers pas dans l’illustration de couverture de livre pour les Editions « J’ai lu ». Deux créneaux sont exploités, les œuvres indépendantes et une collection pour la jeunesse : « Le Félin » Agent Secret Médiéval. C’est incontestablement un passionné de l’image, qu’elle soit fixe ou bien animée.

Texte © L'Auteur

Photo © Dargaud

Né le 30 janvier 1967, Jean-Michel Ponzio développe très tôt un intérêt pour l’illustration. En effet, dès l’âge de 18 mois il tient déjà un crayon et dessine. Quelques années plus tard, il décide de faire ses études dans le graphisme publicitaire. Il fait tout d’abord un cycle général et parvient à un Brevet de Technicien Dessinateur Maquettiste qu’il obtient au Lycée Marie Curie de Marseille en 1985. Il enchaîne avec des études de communication publicitaire à l’école Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d’Art (E.N.S.A.A.M.A) de Paris en 1986. Son diplôme en poche, il reprend le chemin des bancs de l’école Jolimont à Toulouse afin d’obtenir un Brevet de Technicien Supérieur en expression visuelle, option « images de communication » en 1989. Lauréat d’un concours de la première œuvre vidéo organisé par CANAL + en 1990, il réalise son premier court métrage intitulé « Aller-Retour » qui est primé l’année suivante au Festival de Gérardmer. En 1991, il accompli son service civil au CRDP de Toulouse où il conçoit ses premières images de synthèse et des illustrations traditionnelles pour l’ensemble des productions. Il utilise également le matériel audiovisuel du centre pour la réalisation de fictions personnelles. Par la suite, il effectue une formation de sept mois au Centre National de la Bande Dessinée et de l’image à Angoulême et réalise le court métrage « Futuropolis » afin d’obtenir un DESS en imagerie numérique. En 1993, il exerce la profession d’assistant formateur et réalise d’autres courts métrages en 3D. Au cours de cette même année, il reçoit à Imagina, salon mondial de l’image de synthèse à Monaco, le premier prix « Pixel Ina » dans la catégorie Ecoles et Universités avec « Futuropolis ». En 1994, il participe à l’élaboration des principaux décors et costumes sous-marins du projet du premier long métrage […]

Sa Bibliographie