Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Sa biographie

Nicolas Delestret est né le 20 janvier 1977 à Lesquin dans le Nord. Malgré la lecture systématique dès son plus jeune âge des classiques de la BD franco-belge, ce sont des aspirations de gloire qui le poussent vers la pharmacopée. Mais plus que de glisser vers l’étude systématique des matières actives et médicamenteuses, Nicolas Delestret préfère collectionner celles des histoires courtes animées par un drôle de bonhomme en fil de fer au fil de ses heures de retenue. La brillance de ses études le pousse à re-signer pour un deuxième cycle secondaire direction les Beaux-Arts de Tournai. Puis ce sont les bancs de l’atelier de narration d’Antoine Cossu qui l’accueillent. Il y fait la connaissance d’autres dessinateurs dont Bouillez, Hyuna et Charlet, et en profite pour visiter d’un œil neuf des auteurs tels que De Crécy, Battaglia ou Scott Mc Cloud. Son travail qu’il qualifie alors de « classique » est remarqué par plusieurs maisons d’édition. Des projets qui n’aboutiront pas pour la plupart. Nullement découragé, Delestret se lie d’amitié avec sa planche à dessins et s’attelle à tous les styles graphiques qui peuvent lui passer sous les yeux. Ses chocs sont d’abord visuels : Otomo et Loisel. Le second coup lui vient de Jean David Morvan, qui lui glisse entre les mains l’œuvre de Hugo, L’Homme qui rit. C’est terminé, Nicolas Delestret ne se relèvera plus, il sera dessinateur de BD. Désormais réunis autour d’une même passion pour ce roman, Morvan, le scénariste prolifique, et Delestret, le jeune dessinateur fougueux, nous livrent un univers où se côtoient sordide, sublime et mise en scène rocambolesque. Le grand Hugo, du fond de sa tombe, doit à l’égal de son personnage, avoir le sourire aux lèvres de voir ces deux-là réunis.


Nicolas Delestret est né le 20 janvier 1977 à Lesquin dans le Nord. Malgré la lecture systématique dès son plus jeune âge des classiques de la BD franco-belge, ce sont des aspirations de gloire qui le poussent vers la pharmacopée. Mais plus que de glisser vers l’étude systématique des matières actives et médicamenteuses, Nicolas Delestret préfère collectionner celles des histoires courtes animées par un drôle de bonhomme en fil de fer au fil de ses heures de retenue. La brillance de ses études le pousse à re-signer pour un deuxième cycle secondaire direction les Beaux-Arts de Tournai. Puis ce sont les bancs de l’atelier de narration d’Antoine Cossu qui l’accueillent. Il y fait la connaissance d’autres dessinateurs dont Bouillez, Hyuna et Charlet, et en profite pour visiter d’un œil neuf des auteurs tels que De Crécy, Battaglia ou Scott Mc Cloud. Son travail qu’il qualifie alors de « classique » est remarqué par plusieurs maisons d’édition. Des projets qui n’aboutiront pas pour la plupart. Nullement découragé, Delestret se lie d’amitié avec sa planche à dessins et s’attelle à tous les styles graphiques qui peuvent lui passer sous les yeux. Ses chocs sont d’abord visuels : Otomo et Loisel. Le second coup lui vient de Jean David Morvan, qui lui glisse entre les mains l’œuvre de Hugo, L’Homme qui rit. C’est terminé, Nicolas Delestret ne se relèvera plus, il sera dessinateur de BD. Désormais réunis autour d’une même passion pour ce roman, Morvan, le scénariste prolifique, et Delestret, le jeune dessinateur fougueux, nous livrent un univers où se côtoient sordide, sublime et mise en scène rocambolesque. Le grand Hugo, du fond de sa tombe, doit à l’égal de son personnage, avoir le sourire aux lèvres de voir ces deux-là réunis.


Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Séries principales de à Rôle
Adieu monde cruel ! 2017   
Enquêtes d'Andrew Barrymore (Les) 2010 2012
Homme qui rit (L') (Delestret) 2007 2011   
Lord Clancharlie 2003   
Vivre libre ou mourir ! 2011