Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Mattioli, Massimo

Mattioli, Massimo

  • 7455
  • Mattioli
  • Massimo
  • le 25/09/1943 (ITALIE)
  • le 23/08/2019

Sa biographie

Massimo Mattioli, né à Rome le 25 septembre 1943 et mort dans la même ville le 23 août 2019, est un auteur italien de bande dessinée. Massimo Mattioli débute professionnellement en 1965 dans l’hebdomadaire Il Vittorioso pour lequel il réalise plusieurs séries, Il Ragnetto Gigi, Ipo, Rita e Pino. En 1968, âgé de vingt-cinq ans, il arrive en France après un court séjour à Londres pendant lequel il a travaillé pour le magazine Mayfair. Il se présente d’abord chez Hara-Kiri puis chez Pilote où René Goscinny l’oriente vers Pif Gadget. Le journal pour la jeunesse, anciennement Vaillant, est précisément en train d’élaborer sa nouvelle formule. Il y débute en publiant une page hebdomadaire composée de « strips », M le Magicien, qu’il réalisera jusqu’en 1973. Il retourne ensuite à Rome et crée le personnage de Pinky pour Il Giornalino. Reporter de son état, Pinky est un lapin rose aux allures très « cartoon » qui connaîtra un long succès. Quelques épisodes sont parus dans Pif dans les années 1975 à 1980. En 1977, il participe à la création de Cannibale, revue alternative en noir et blanc qui peut être considérée comme une réponse italienne à Metal Hurlant. Il y publie Joe Galaxy, série de science-fiction qu’il continue en 1980 dans Frigidaire et en 1988 dans Comic Art. En 1980, le collectif à l’origine de Cannibale, qui comprend également Tanino Liberatore, Stefano Tamburini, Andrea Pazienza et Filippo Scòzzari, abandonne ce projet pour créer Frigidaire. Massimo Mattiolli y publie plusieurs séries pour adultes : Frisk the Frog, Superwest et Squeak the mouse, parodie sadique et pornographique des dessins animées de Tom et Jerry qui sera ensuite reprise dans l'Écho des savanes.

Texte © Wikipédia

Massimo Mattioli, né à Rome le 25 septembre 1943 et mort dans la même ville le 23 août 2019, est un auteur italien de bande dessinée. Massimo Mattioli débute professionnellement en 1965 dans l’hebdomadaire Il Vittorioso pour lequel il réalise plusieurs séries, Il Ragnetto Gigi, Ipo, Rita e Pino. En 1968, âgé de vingt-cinq ans, il arrive en France après un court séjour à Londres pendant lequel il a travaillé pour le magazine Mayfair. Il se présente d’abord chez Hara-Kiri puis chez Pilote où René Goscinny l’oriente vers Pif Gadget. Le journal pour la jeunesse, anciennement Vaillant, est précisément en train d’élaborer sa nouvelle formule. Il y débute en publiant une page hebdomadaire composée de « strips », M le Magicien, qu’il réalisera jusqu’en 1973. Il retourne ensuite à Rome et crée le personnage de Pinky pour Il Giornalino. Reporter de son état, Pinky est un lapin rose aux allures très « cartoon » qui connaîtra un long succès. Quelques épisodes sont parus dans Pif dans les années 1975 à 1980. En 1977, il participe à la création de Cannibale, revue alternative en noir et blanc qui peut être considérée comme une réponse italienne à Metal Hurlant. Il y publie Joe Galaxy, série de science-fiction qu’il continue en 1980 dans Frigidaire et en 1988 dans Comic Art. En 1980, le collectif à l’origine de Cannibale, qui comprend également Tanino Liberatore, Stefano Tamburini, Andrea Pazienza et Filippo Scòzzari, abandonne ce projet pour créer Frigidaire. Massimo Mattiolli y publie plusieurs séries pour adultes : Frisk the Frog, Superwest et Squeak the mouse, parodie sadique et pornographique des dessins animées de Tom et Jerry qui sera ensuite reprise dans l'Écho des savanes.

Texte © Wikipédia

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Séries principales de à Rôle
Awop-bop-aloobop Alop-bam-boom 1999   
B Stories 2008     
Joe Galaxy & cosmic stories 1987     
M le magicien... 2003     
Squeak The Mouse 1984 1992   
Superwest comics 1986