Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Toume, Kei

Toume, Kei

  • 7390
  • Toume
  • Kei
  • le 13/04/1970 (JAPON)
  • Kei, Tome 

Sa biographie

Kei Toume est née le 13 avril 1970. Après des études à l’Université d’art Tama à Tôkyô, son premier manga, Rokujô gekijô (théâtre en six tatamis), paraît dans le magazine “Comic Burger” édité par Scholar en 1992. Dès le début de sa carrière de mangaka, elle prendra les pseudonymes de Keiji Toume, Kei Toume, Kei pouvant s’écrire de deux façons différentes. Keiji est un nom généralement utilisé pour un garçon, alors que Kei, dans ses deux orthographes, est plus mixte. À l’automne 1993, elle remporte le prix Shiki pour Kurogane, lors du concours organisé par Kodansha. Une autre de ses productions, Mannequin, est sélectionnée pour le prix Shiki au printemps 1994. Elle se dit très attirée par la beauté du style japonais traditionnel et avoue que le fait de dessiner des motifs japonais la fait tomber parfois en transe. Elle aime traîner dans les brocantes, à la recherche d’une vieille bouteille, d’une vieille montre cassée ou d’un vieux carreau… toutes ces vieilles choses qui restent dans les grandes villes malgré la modernisation. Kei Toume expose également des dessins. Ses artistes préférés sont Horst Janssen (1929-1995), Gustav Klimt (1862-1918), Egon Schiele (1890-1918)… Son groupe de rock japonais préféré est “Kinniku shôjotai”, un groupe du punk-metal ou hard core, dont elle apprécie particulièrement l’album intitulé “Elise no tameni”, sorti en 1992. Le titre Yesterday wo utatte, en français Sing yesterday for me, a été inspiré par une chanson du groupe rock japonais RC succession, dont le chanteur, Kyôshirô Imawa no fut l’un des chanteurs les plus charismatiques du rock japonais pendant les années 80. Elle aime aussi les sucreries, et en particulier les gâteaux. Parallèlement à son travail de mangaka, Kei Toume a aussi été character designer et costume designer des jeux video Gigawing et Gigawing II ainsi que concept designer du film Sakuya yôkai den réalisé en 2000 par Tomoo Haraguchi.

Texte © Akata-Delcourt

Kei Toume est née le 13 avril 1970. Après des études à l’Université d’art Tama à Tôkyô, son premier manga, Rokujô gekijô (théâtre en six tatamis), paraît dans le magazine “Comic Burger” édité par Scholar en 1992. Dès le début de sa carrière de mangaka, elle prendra les pseudonymes de Keiji Toume, Kei Toume, Kei pouvant s’écrire de deux façons différentes. Keiji est un nom généralement utilisé pour un garçon, alors que Kei, dans ses deux orthographes, est plus mixte. À l’automne 1993, elle remporte le prix Shiki pour Kurogane, lors du concours organisé par Kodansha. Une autre de ses productions, Mannequin, est sélectionnée pour le prix Shiki au printemps 1994. Elle se dit très attirée par la beauté du style japonais traditionnel et avoue que le fait de dessiner des motifs japonais la fait tomber parfois en transe. Elle aime traîner dans les brocantes, à la recherche d’une vieille bouteille, d’une vieille montre cassée ou d’un vieux carreau… toutes ces vieilles choses qui restent dans les grandes villes malgré la modernisation. Kei Toume expose également des dessins. Ses artistes préférés sont Horst Janssen (1929-1995), Gustav Klimt (1862-1918), Egon Schiele (1890-1918)… Son groupe de rock japonais préféré est “Kinniku shôjotai”, un groupe du punk-metal ou hard core, dont elle apprécie particulièrement l’album intitulé “Elise no tameni”, sorti en 1992. Le titre Yesterday wo utatte, en français Sing yesterday for me, a été inspiré par une chanson du groupe rock japonais RC succession, dont le chanteur, Kyôshirô Imawa no fut l’un des chanteurs les plus charismatiques du rock japonais pendant les années 80. Elle aime aussi les sucreries, et en particulier les gâteaux. Parallèlement à son travail de mangaka, Kei Toume a aussi été character designer et costume designer des jeux video Gigawing et Gigawing II ainsi que concept designer du film Sakuya yôkai den réalisé en 2000 par Tomoo Haraguchi.

Texte © Akata-Delcourt

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Séries principales de à Rôle
Acony 2009  
Acony (en japonais) 2009  
Déviances (Toume) 2005  
Kûden Noise no Himegimi 2017  
Lamentations de l'agneau (Les) 2005 2006  
Luno 2009  
Momonchi 2009  
Mystères de Taisho (Les) 2006 2013   
Sing Yesterday for me 2003 2016   
Zéro 2005  
Documents, Monographies, Biographies de à Rôle
(AUT) Toume 2000 2018