Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Sleen, Marc

Sleen, Marc

  • 6638
  • Neels
  • Marc
  • Sleen, Marc
  • le 31/12/1922 (BELGIQUE)
  • le 06/11/2016

Sa biographie

Marc Sleen est né Marcel Honoré Nestor Neels, le 30 décembre 1922 à Gentbrugge. Marc a suivi une formation de dessin à l'Institut Saint-Luc de Gand. En 1944, il commence à travailler au journal De Nieuwe Gids (De Standaard) comme caricaturiste politique. Sa première bande dessinée est intitulée Les aventures de Nez. Le 10 juin 1945, il entame Les aventures de Tom et Tony dans Ons Volkske. Après deux albums, Stropke et Flopke prennent leur succession. Par ailleurs, Sleen s'essaie également à la bande dessinée humoristique muette: Pollopof (1946), Joke-Poke (1950) et Doris Dobbel (1950). Entre 1952 et 1965, Sleen se consacre à la série Octave Blaireau. Octave est un brave bonhomme, complètement dominé par sa femme. Sleen créera environ six-cents blagues et cinq albums d'Octave Blaireau. Les Joyeux Petits Gars a été une des bandes dessinées les plus populaires de la Flandre de ces années-là. De 1950 à 1965, Sleen en publie un épisode hebdomadaire. Dix albums des Joyeux Petits Gars ont été édités par Het Volk. Ils sont typiquement destinés à un public jeune. La série Miche et Célestin Radis, dont dix albums sont publiés entre 1957 et 1965, remporte également beaucoup de succès. Cette bande dessinée pour enfants, Sleen la fonde sur la relation entre un père et son fils, où un brave papa très compréhensif rattrape souvent les bêtises de son fils. Mais la création la plus célèbre de Sleen reste cependant Les aventures de Néron et Cie. Marc Sleen lance cette série en 1947, dans le Nieuwe Gids. Au début, le personnage principal s'appelle Van Zwam. Néron intervient dès le premier récit, Le secret de Matsuoka, mais il n'y joue encore qu'un petit rôle. Après trois récits, Néron prend la vedette au détriment de Van Zwam et dorénavant Sleen créera plus de deux-cents récits avec Néron dans le rôle principal. Les personnages principaux de la série Néron témoignent de l'esprit particulièrement inventif de Marc Sleen et de sa grande connaissance de l'être humain. Marc Sleen figure dans le Livre Guinness des Records, parce qu'il a réalisé, pratiquement seul, deux-cents albums de Néron. Cependant dans les dernières années, Dirk Stallaert l’a assisté. L'œuvre de Sleen a été distinguée à différentes reprises et il a remporté de nombreux prix. Pour Het Lachvirus il se vit attribuer le prestigieux Prix Saint-Michel en 1974. En 1993, Sleen reçoit un Adhémar d’Or, une distinction exceptionnelle de la revue Stripgids pour l'ensemble de sa carrière. Ce prix porte d’ailleurs le nom du fils de Néron et est à son image ! En 1995, La Chambre belge des experts de la bande dessinée lui remet le prix de la meilleure bande dessinée de 1994 pour sa trilogie How. En août 1998, Marc Sleen est anobli par le Roi Albert II. Et dans le courant de 1999, le Roi l'a élevé au rang de chevalier. Marc Sleen connaît parfaitement l'Afrique. Il a participé à d'innombrables safaris. En Afrique, il peut en effet s'adonner à sa grande passion pour la nature, et plus particulièrement pour les éléphants. Il a écrit différents livres sur les safaris. Il a également réalisé des documentaires et l'émission Allemaal Beestjes pour la TV. Depuis 1984, il est administrateur du WWF pour la Belgique. En 2003, à l'âge de 80 ans, il décide d'arrêter la série Néron. Son dernier album est intitulé Des larmes d'argent. La série s'arrête définitivement car il ne souhaite pas qu'elle se continue sans lui. 2009, c’est l’année de l’ouverture de la Fondation Marc Sleen. Le fait que la Fondation s’établisse dans la rue des Sables, la rue où Néron vit le jour, équivaut à un retour symbolique aux origines. La Fondation Marc Sleen veille sur son œuvre et s’efforce de saluer sa mémoire et de le faire connaître à un public aussi large que possible.

Marc Sleen est né Marcel Honoré Nestor Neels, le 30 décembre 1922 à Gentbrugge. Marc a suivi une formation de dessin à l'Institut Saint-Luc de Gand. En 1944, il commence à travailler au journal De Nieuwe Gids (De Standaard) comme caricaturiste politique. Sa première bande dessinée est intitulée Les aventures de Nez. Le 10 juin 1945, il entame Les aventures de Tom et Tony dans Ons Volkske. Après deux albums, Stropke et Flopke prennent leur succession. Par ailleurs, Sleen s'essaie également à la bande dessinée humoristique muette: Pollopof (1946), Joke-Poke (1950) et Doris Dobbel (1950). Entre 1952 et 1965, Sleen se consacre à la série Octave Blaireau. Octave est un brave bonhomme, complètement dominé par sa femme. Sleen créera environ six-cents blagues et cinq albums d'Octave Blaireau. Les Joyeux Petits Gars a été une des bandes dessinées les plus populaires de la Flandre de ces années-là. De 1950 à 1965, Sleen en publie un épisode hebdomadaire. Dix albums des Joyeux Petits Gars ont été édités par Het Volk. Ils sont typiquement destinés à un public jeune. La série Miche et Célestin Radis, dont dix albums sont publiés entre 1957 et 1965, remporte également beaucoup de succès. Cette bande dessinée pour enfants, Sleen la fonde sur la relation entre un père et son fils, où un brave papa très compréhensif rattrape souvent les bêtises de son fils. Mais la création la plus célèbre de Sleen reste cependant Les aventures de Néron et Cie. Marc Sleen lance cette série en 1947, dans le Nieuwe Gids. Au début, le personnage principal s'appelle Van Zwam. Néron intervient dès le premier récit, Le secret de Matsuoka, mais il n'y joue encore qu'un petit rôle. Après trois récits, Néron prend la vedette au détriment de Van Zwam et dorénavant Sleen créera plus de deux-cents récits avec Néron dans le rôle principal. Les personnages principaux de la série Néron témoignent de l'esprit particulièrement inventif de Marc Sleen et […]

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Séries principales de à Rôle
Flash Back 1995
Nero (De Avonturen van) 1952 2017     
Nero (De Avonturen van) (trilogiën & verzamelalbums) 1987 2009   
Nero (De Avonturen van) (uitgeverij Het Volk) 1981     
Néron et Cie (Les Aventures de) 1951 2010     
Néron et Cie (Les Aventures de) (Editions Samedi) 1962     
Néron et Cie (Les Aventures de) (Erasme) 1967 2002     
Samedi Jeunesse 1952 1965