Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Bricman, Charles

Bricman, Charles

  • 60010
  • Bricman
  • Charles
  • le 23/01/1953 (BELGIQUE)

Sa biographie

Charles Bricman est un auteur et journaliste belge, né à Bruxelles (Uccle) le 23 janvier 1953. Observateur de l'actualité politique, il est spécialisé dans les problèmes communautaires en Belgique. Bruxellois francophone, il s'efforce de comprendre les mouvements de l'opinion, tant flamande que francophone, et préconise une approche non partisane de ce dossier qui divise profondément les Belges et menace la Belgique d'éclatement. De formation juridique, Charles Bricman a entamé sa carrière journalistique au quotidien La Libre Belgique, y débutant comme pigiste en même temps qu'il poursuivait ses études de droit, à l'université libre de Bruxelles (ULB). Il intègre la rédaction politique du quotidien en 1979. En 1983, il quitte La Libre Belgique pour participer à la création de l'hebdomadaire Le Vif, devenu Le Vif - L'Express en 1985. Il y est responsable de la rubrique "Belgique" et y couvre l'actualité politique, économique et sociale. En octobre 1986, Bricman rejoint la rédaction politique du quotidien Le Soir et en devient secrétaire de rédaction. Il met un terme provisoire à sa carrière journalistique en 1990 pour créer et diriger le service juridique de l'ULB. En 2001, il prend la tête d'un centre de recherche et de transfert de technologies de l'ULB spécialisé dans les sciences du vivant. À partir de 2005, Charles Bricman se lance dans une activité d'auteur, de chroniqueur politique et de conseiller en communication. Il collabore avec le Musée de l'Europe et la société Tempora pour la conception de diverses expositions. En 2008-2009, il publie une chronique politique régulière dans Le Soir. Depuis juin 2009, il participait à une émission hebdomadaire de la radio privée Bel-RTL consacrée à la communication politique ("Sans langue de bois"). Par contre, il boudera la version télévisée dominicale de RTL TVI. Il abandonne l'émission lors de la rentrée de septembre 2011, estimant ne plus pouvoir commenter la « vacuité » du monde politique belge. Charles Bricman publie depuis janvier 2007 le blog "On a des choses à se dire". Il est l'auteur, avec l'avocat Mischaël Modrikamen, d'un ouvrage d'actualité publié en mai 2009, Fortis jusqu'au bout. Depuis 2013, Charles Bricman est juriste au service d'études du Rectorat de l'université de Namur.

Texte © Wikipédia

Charles Bricman est un auteur et journaliste belge, né à Bruxelles (Uccle) le 23 janvier 1953. Observateur de l'actualité politique, il est spécialisé dans les problèmes communautaires en Belgique. Bruxellois francophone, il s'efforce de comprendre les mouvements de l'opinion, tant flamande que francophone, et préconise une approche non partisane de ce dossier qui divise profondément les Belges et menace la Belgique d'éclatement. De formation juridique, Charles Bricman a entamé sa carrière journalistique au quotidien La Libre Belgique, y débutant comme pigiste en même temps qu'il poursuivait ses études de droit, à l'université libre de Bruxelles (ULB). Il intègre la rédaction politique du quotidien en 1979. En 1983, il quitte La Libre Belgique pour participer à la création de l'hebdomadaire Le Vif, devenu Le Vif - L'Express en 1985. Il y est responsable de la rubrique "Belgique" et y couvre l'actualité politique, économique et sociale. En octobre 1986, Bricman rejoint la rédaction politique du quotidien Le Soir et en devient secrétaire de rédaction. Il met un terme provisoire à sa carrière journalistique en 1990 pour créer et diriger le service juridique de l'ULB. En 2001, il prend la tête d'un centre de recherche et de transfert de technologies de l'ULB spécialisé dans les sciences du vivant. À partir de 2005, Charles Bricman se lance dans une activité d'auteur, de chroniqueur politique et de conseiller en communication. Il collabore avec le Musée de l'Europe et la société Tempora pour la conception de diverses expositions. En 2008-2009, il publie une chronique politique régulière dans Le Soir. Depuis juin 2009, il participait à une émission hebdomadaire de la radio privée Bel-RTL consacrée à la communication politique ("Sans langue de bois"). Par contre, il boudera la version télévisée dominicale de RTL TVI. Il abandonne l'émission lors de la rentrée de septembre 2011, estimant ne plus pouvoir commenter la « vacuité » du monde politique belge. […]

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Documents, Monographies, Biographies de à Rôle
(AUT) Royer 1989