Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Plantu

  • 5996
  • Plantureux
  • Jean
  • Plantu
  • le 23/03/1951 (FRANCE)
  • http://www.plantu.net

Sa biographie

Plantu, de son vrai nom Jean Plantureux (Paris, 23 mars 1951) est un dessinateur satirique français. Jean Plantureux obtient son Baccalauréat au lycée Henri-IV en 1969. Après avoir engagé des études de médecine, il abandonne et part à Bruxelles suivre les cours de dessin de l'école Saint-Luc fondée par Hergé. Plantu revient à Paris et fait le tour des quotidiens en proposant ses dessins. Il est engagé au Monde et Bernard Lauzanne, rédacteur en chef du quotidien, publie son premier dessin le 1er octobre 1972, sur le thème de la guerre du Viêt Nam. En 1974, Claude Julien, alors directeur du Monde diplomatique, sollicite également les dessins de Plantu dans son journal. Plantu entame en 1980 une collaboration avec le journal Phosphore, qui s'interrompra en 1986. André Laurens et Claude Lamotte, respectivement directeur et rédacteur en chef du Monde, lui demandent en 1982 un dessin en Une chaque samedi. Plantu participe également à l'émission de Michel Polac sur TF1, Droit de réponse. En 1985, le directeur de la publication du Monde André Fontaine impose la quotidienneté des dessins de Plantu en Une pour, selon lui, « rendre sa place à la tradition française des dessins politiques ». Plantu obtient en 1988 le prix Mumm pour son dessin Gordji chez les juges, et le prix de l'humour noir en 1989. Il rentre en 1991 à l'hebdomadaire L'Express qui lui consacre chaque semaine l'intégralité de sa troisième page. Plantu fait la rencontre de Yasser Arafat lors d'une exposition de ses dessins à Tunis, et le fait réagir à ses dessins. Ce dernier dessine lui même l'étoile de David du drapeau israélien sur un dessin de Plantu, le colorie et le signe. Plantu reçoit peu après le prix du document rare au festival du scoop d'Angers. En 1992, Plantu se rend à Jérusalem et fait la rencontre du ministre des affaires étrangères israélien, Shimon Peres. Pour la première fois, les signatures des deux parties en conflit est apposée sur un même document, un an avant l'entérinement des Accords d'Oslo. À Aman, Plantu fait réagir le Président de la République française François Mitterrand et le roi Hussein de Jordanie lors d'une conférence de presse sur un de ses dessins sur le Proche-Orient. En 1995, la nouvelle maquette du Monde empêche désormais d'avoir le choix du sujet de ses dessins. Il fait exposer à la Cour de cassation de Paris ses originaux et sculptures sur la justice en 1996, et reçoit la même année le trophée espagnol Gat Perish (prix international de la caricature). Une mise aux enchères de ses œuvres est organisée peu de temps après à l'Hôtel Drouot à Paris. La Poste édite en 1998 un timbre illustré par Plantu au profit de l'ONG Médecins sans frontières, tiré à 8 millions d'exemplaires et vendu 3,00 francs. L'UNESCO publie la même année plusieurs dizaines de portfolios de dessins de Plantu en langues étrangères, en l'honneur du cinquantenaire de la Déclaration universelle des Droits de l'Homme. En 2005, La Poste fait à nouveau appel au dessinateur pour l'émission hors programme sur le 60e anniversaire de la libération des camps de concentration, émis le 24 avril 2005, jour du souvenir des déportés en France. Une polémique éclate en septembre 2000 au sujet de l'un de ses dessins avec le Président de la République française et Marianne, à l'occasion de la soirée du Référendum sur France 2. Le dessin met en scène une Marianne assoupie, sodomisée par le Président Jacques Chirac s'interrogeant « C'est pas vrai qu'elle dort ??? », dans un contexte judiciaire tendu : la Cour de cassation vient de statuer sur l'immunité d'un Président en exercice, en référence à l'affaire des malversations et emplois fictifs du RPR des années 1990. Plantu doit quitter les locaux du Monde le 22 mai 2001, mais poursuit sa collaboration avec le quotidien. L'Express publie à Noël les dessins de l'année 2001, tirés à 600 000 exemplaires. Plantu fête en 2002 ses 15 000 dessins publiés et les 30 ans de sa collaboration avec Le Monde.

Plantu, de son vrai nom Jean Plantureux (Paris, 23 mars 1951) est un dessinateur satirique français. Jean Plantureux obtient son Baccalauréat au lycée Henri-IV en 1969. Après avoir engagé des études de médecine, il abandonne et part à Bruxelles suivre les cours de dessin de l'école Saint-Luc fondée par Hergé. Plantu revient à Paris et fait le tour des quotidiens en proposant ses dessins. Il est engagé au Monde et Bernard Lauzanne, rédacteur en chef du quotidien, publie son premier dessin le 1er octobre 1972, sur le thème de la guerre du Viêt Nam. En 1974, Claude Julien, alors directeur du Monde diplomatique, sollicite également les dessins de Plantu dans son journal. Plantu entame en 1980 une collaboration avec le journal Phosphore, qui s'interrompra en 1986. André Laurens et Claude Lamotte, respectivement directeur et rédacteur en chef du Monde, lui demandent en 1982 un dessin en Une chaque samedi. Plantu participe également à l'émission de Michel Polac sur TF1, Droit de réponse. En 1985, le directeur de la publication du Monde André Fontaine impose la quotidienneté des dessins de Plantu en Une pour, selon lui, « rendre sa place à la tradition française des dessins politiques ». Plantu obtient en 1988 le prix Mumm pour son dessin Gordji chez les juges, et le prix de l'humour noir en 1989. Il rentre en 1991 à l'hebdomadaire L'Express qui lui consacre chaque semaine l'intégralité de sa troisième page. Plantu fait la rencontre de Yasser Arafat lors d'une exposition de ses dessins à Tunis, et le fait réagir à ses dessins. Ce dernier dessine lui même l'étoile de David du drapeau israélien sur un dessin de Plantu, le colorie et le signe. Plantu reçoit peu après le prix du document rare au festival du scoop d'Angers. En 1992, Plantu se rend à Jérusalem et fait la rencontre du ministre des affaires étrangères israélien, Shimon Peres. Pour la première fois, les signatures des deux parties en conflit est apposée sur un même document, […]

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Séries principales de à Rôle
(Catalogues) Expositions 2008
12 septembre l'Amérique d'après 2011
Caricaturistes - Fantassins de la démocratie 2014
Rire contre le racisme 2006
Royaume d'Economia (Le) 1978
Autres collaborations de à Rôle
Cartooning for Peace 2011 Préface
Cent dessins pour la liberté de la presse 2013 Préface
Femmes et les enfants d'abord (Les) 2004 Préface
Documents, Monographies, Biographies de à Rôle
(AUT) Plantu 1978 2018