Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Inoue, Takehiko

Inoue, Takehiko

  • 5853
  • Inoue
  • Takehiko
  • le 12/01/1967 (JAPON)

Sa biographie

Pendant ses études, il joue dans le club de basket-ball de son lycée sans toutefois exceller. Également passionné de dessin, il décide alors de devenir mangaka. Inoue ira également à l'université mais ne finira pas son cycle d'étude. Sa carrière ne débuta réellement qu'en 1988, quand il participa à un concours organisé par la Shueisha où il gagna le Prix Tezuka, qui récompense le jeune mangaka le plus prometteur, grâce à Kaede Purple, un manga ayant pour thème le basket avec pour personnage principal Rukawa Kaede. Après cette publication, Inoue décide d'emménager à Tokyo, où il travaillera pendant 10 mois en tant qu'assistant du mangaka Tsukasa Hojo, qui travaillait à ce moment-là sur City Hunter. En 1989 il se lance dans l'aventure en solo avec Chameleon Jail qui est prépublié dans Weekly Shonen Jump. Puis suit Slam Dunk, prépublié lui aussi dans Weekly Shonen Jump le 24 octobre de cette année. Slam Dunk est son premier et encore à ce jour son plus grand succès, vendu à plus de 110 millions de tomes rien qu'au Japon en 14 ans - dont 10 millions pour la Deluxe Edition - soit du 3,5 millions par tome ce qui confère à Slam Dunk le meilleur ratio vente/tome de tous les temps. Le manga est même adapté à la télévision dans une série de 101 épisodes et des centaines de goodies sont produits. Cela permis à la carrière d'Inoue d'exploser et d'être l'un des mangakas les plus célèbres et parmi les mieux payés du Japon. Il fut aussi l'un des premiers auteurs capables d'acquérir ses propres droits, les retirant ainsi à la Shueisha. C'est aujourd'hui son propre label I.T. Planning qui s'occupe de gérer l'exploitation commerciale de ses œuvres. Après avoir fini Slam Dunk, il publie en 1996 sur Internet, Buzzer Beater, manga tout en couleurs sur le basket dans un cadre de science-fiction avec des tournois inter-galactiques, inspirés de Space Jam. Il publie également quelques histoires courtes en one shot : Akagasuki (1990), BabyFace (1992), Hang Time (1993), Pierced Earing (1998), Tokaimon (1999). En 1998, il participe même comme character design à un jeu vidéo sur PlayStation : One on One, un jeu de basket évidemment. Depuis 1999, il publie, à rythme irrégulier, Real, un autre manga toujours sur le basket mais dans un contexte différent : ce sont des handicapés qui jouent au basket sur des fauteuils roulants. Inoue veut prouver qu'on peut assouvir sa passion malgré ses problèmes physiques. Actuellement il continue de dessiner le manga Vagabond, entamé en 1998, adaptation assez libre du roman diptyque de Eiji Yoshikawa La Pierre et le Sabre / La Parfaite Lumière, basé sur la vie du plus célèbre des samouraïs, Musashi Miyamoto. Manga prépublié toutes les semaines dans la revue Morning, et pour lequel il a reçu le prix du manga de son éditeur Kodansha en 2000, catégorie Général (seinen). Il écrit également tous les mois un article nommé « Show Time » sur la NBA dans le magazine Young Jump. En 2005, il participe une nouvelle fois au character design d'un jeu vidéo, d'aventure cette fois : Lost Odyssey dirigé par Hironobu Sakaguchi. Inoue aime traîner dans les librairies et continue à jouer au basket-ball avec son équipe, les Take-chan, même si son niveau est toujours aussi moyen, voire mauvais. Il aime regarder la NBA à la télévision, et son équipe favorite est celle des Los Angeles Lakers. Inoue est marié et sa femme s'appelle Miyuki.

Pendant ses études, il joue dans le club de basket-ball de son lycée sans toutefois exceller. Également passionné de dessin, il décide alors de devenir mangaka. Inoue ira également à l'université mais ne finira pas son cycle d'étude. Sa carrière ne débuta réellement qu'en 1988, quand il participa à un concours organisé par la Shueisha où il gagna le Prix Tezuka, qui récompense le jeune mangaka le plus prometteur, grâce à Kaede Purple, un manga ayant pour thème le basket avec pour personnage principal Rukawa Kaede. Après cette publication, Inoue décide d'emménager à Tokyo, où il travaillera pendant 10 mois en tant qu'assistant du mangaka Tsukasa Hojo, qui travaillait à ce moment-là sur City Hunter. En 1989 il se lance dans l'aventure en solo avec Chameleon Jail qui est prépublié dans Weekly Shonen Jump. Puis suit Slam Dunk, prépublié lui aussi dans Weekly Shonen Jump le 24 octobre de cette année. Slam Dunk est son premier et encore à ce jour son plus grand succès, vendu à plus de 110 millions de tomes rien qu'au Japon en 14 ans - dont 10 millions pour la Deluxe Edition - soit du 3,5 millions par tome ce qui confère à Slam Dunk le meilleur ratio vente/tome de tous les temps. Le manga est même adapté à la télévision dans une série de 101 épisodes et des centaines de goodies sont produits. Cela permis à la carrière d'Inoue d'exploser et d'être l'un des mangakas les plus célèbres et parmi les mieux payés du Japon. Il fut aussi l'un des premiers auteurs capables d'acquérir ses propres droits, les retirant ainsi à la Shueisha. C'est aujourd'hui son propre label I.T. Planning qui s'occupe de gérer l'exploitation commerciale de ses œuvres. Après avoir fini Slam Dunk, il publie en 1996 sur Internet, Buzzer Beater, manga tout en couleurs sur le basket dans un cadre de science-fiction avec des tournois inter-galactiques, inspirés de Space Jam. Il publie également quelques histoires courtes en one shot : Akagasuki (1990), BabyFace […]

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Séries principales de à Rôle
Real 2005 2015   
Slam Dunk 1999 2004   
Slam Dunk (en japonais) 1995   
Vagabond 2001 2014   
Documents, Monographies, Biographies de à Rôle
(AUT) Inoue, Takehiko 1997 2014