Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Massenot, Véronique

Massenot, Véronique

  • 58523
  • Massenot
  • Véronique
  • le 01/01/1970 (FRANCE)

Sa biographie

Née en 1970, fille de deux professeurs de lettres classiques, Véronique Massenot reçoit en cadeau l’amour des mots, des langues et des idées. À 16 ans, partie seule avec l’une de ses tantes pour un long voyage aux États-Unis, elle éprouve le « bonheur d’apercevoir le monde d’un autre point de vue » et contracte définitivement le « virus de la bougeotte ». À 17, Véronique Massenot découvre la philosophie. C’est une « révélation » ! Elle se souvient encore du sujet de dissertation qui a provoqué ce « déclic » – Toute histoire est histoire contemporaine... – là aussi, question de « point de vue ». (La philosophie le lui rendra, qui lui vaudra un 19/20 à l’épreuve écrite du Baccalauréat !). À 18, elle entreprend des études d’histoire de l’art et d’archéologie à la Sorbonne et se passionne pour le regard que portent les XIXe et XXe siècles sur le Moyen-Âge. Titulaire d’une maîtrise, elle entre à la documentation du musée d’Orsay. À 25, Véronique Massenot écrit son premier roman, Lettres à une disparue, après avoir écouté, bouleversée, un reportage à la radio – Là-bas si j’y suis de Daniel Mermet, en Argentine. Le succès de ce livre, adapté plusieurs fois sur scène, notamment au Québec, va lui ouvrir de nombreuses portes. Véronique Massenot a participé à l’écriture d’un roman collectif (orchestré par Jean-Jacques Marimbert pour les éditions du Ricochet) en compagnie de Jean-Yves Loude et Pierre Autin-Grenier. Son deuxième roman, Soliman le Pacifique (Journal d’un enfant dans l’Intifada) obtient le Prix du ministère de la Jeunesse, prestigieuse récompense décernée avant publication sur manuscrit anonyme. Elle publie aussi des albums – qu’elle illustre parfois – et des textes pour la presse enfantine (Bayard, Milan).

Texte © Babelio

Née en 1970, fille de deux professeurs de lettres classiques, Véronique Massenot reçoit en cadeau l’amour des mots, des langues et des idées. À 16 ans, partie seule avec l’une de ses tantes pour un long voyage aux États-Unis, elle éprouve le « bonheur d’apercevoir le monde d’un autre point de vue » et contracte définitivement le « virus de la bougeotte ». À 17, Véronique Massenot découvre la philosophie. C’est une « révélation » ! Elle se souvient encore du sujet de dissertation qui a provoqué ce « déclic » – Toute histoire est histoire contemporaine... – là aussi, question de « point de vue ». (La philosophie le lui rendra, qui lui vaudra un 19/20 à l’épreuve écrite du Baccalauréat !). À 18, elle entreprend des études d’histoire de l’art et d’archéologie à la Sorbonne et se passionne pour le regard que portent les XIXe et XXe siècles sur le Moyen-Âge. Titulaire d’une maîtrise, elle entre à la documentation du musée d’Orsay. À 25, Véronique Massenot écrit son premier roman, Lettres à une disparue, après avoir écouté, bouleversée, un reportage à la radio – Là-bas si j’y suis de Daniel Mermet, en Argentine. Le succès de ce livre, adapté plusieurs fois sur scène, notamment au Québec, va lui ouvrir de nombreuses portes. Véronique Massenot a participé à l’écriture d’un roman collectif (orchestré par Jean-Jacques Marimbert pour les éditions du Ricochet) en compagnie de Jean-Yves Loude et Pierre Autin-Grenier. Son deuxième roman, Soliman le Pacifique (Journal d’un enfant dans l’Intifada) obtient le Prix du ministère de la Jeunesse, prestigieuse récompense décernée avant publication sur manuscrit anonyme. Elle publie aussi des albums – qu’elle illustre parfois – et des textes pour la presse enfantine (Bayard, Milan).

Texte © Babelio

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Documents, Monographies, Biographies de à Rôle
(AUT) Silva, Paulina 2020