Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Ikeda, Riyoko

Ikeda, Riyoko

  • 5849
  • Ikeda
  • Riyoko
  • JAPON

Sa biographie

Photo © Nicolas Guérin

Riyoko Ikeda est née à Osaka, au Japon. Ce qu'on sait d'elle, c'est qu'elle a toujours aimé le dessin, au point d'interrompre ses études de littérature et de philosophie, à l'université de Tokyo Kyoiku. En 1967, elle fait ses débuts de mangaka avec «Bara Yashiki no Shôjo » ("La Jeune Fille de la Demeure des Roses"). Cinq ans plus tard, "Versailles no Bara" ("La Rose de Versailles"/ "Lady Oscar"- dans la v.f.:) est publié dans "Shûkan Margaret", hebdomadaire de mangas pour jeunes filles. "Versailles no Bara" connaît alors un énorme succès, et il est vite proposé sous diverses formes: dessin animé, opérette, film cinématographique... Après avoir choisi la Révolution française comme toile de fond de son récit, Riyoko Ikeda s'intéresse à la Révolution russe, et commence un nouveau manga: la publication d'"Orpheus no Mado" ("La Fenêtre d'Orphée") débute en 1981. C'est un manga qui vaudra à l'auteur d'être lauréate du 9e Prix d'Excellence de l'Association japonaise des Auteurs de Mangas. À partir de 1982, la créatrice de "Lady Oscar" élargit son champ d'action. Elle commence à écrire des articles de fond pour des magazines "grand public", comme l'"Asahi Journal": on peut y lire l'opinion de l'auteur sur la condition des femmes, ou encore son point de vue sur des faits historiques marquants. En 1999, elle décroche un nouveau diplôme en sortant de la prestigieuse Université de Musique de Tokyo. Depuis, elle parcourt le Japon, accompagnée du pianiste Hiroshi, et elle remplit les salles de concert. Aujourd'hui, il reste peu de domaines auxquels elle n'a pas encore touché. Elle est mangaka, écrivain, essayiste, traductrice, comédienne et chanteuse... Une femme pour le moins polyvalente !

Texte © Kana

Photo © Nicolas Guérin

Riyoko Ikeda est née à Osaka, au Japon. Ce qu'on sait d'elle, c'est qu'elle a toujours aimé le dessin, au point d'interrompre ses études de littérature et de philosophie, à l'université de Tokyo Kyoiku. En 1967, elle fait ses débuts de mangaka avec «Bara Yashiki no Shôjo » ("La Jeune Fille de la Demeure des Roses"). Cinq ans plus tard, "Versailles no Bara" ("La Rose de Versailles"/ "Lady Oscar"- dans la v.f.:) est publié dans "Shûkan Margaret", hebdomadaire de mangas pour jeunes filles. "Versailles no Bara" connaît alors un énorme succès, et il est vite proposé sous diverses formes: dessin animé, opérette, film cinématographique... Après avoir choisi la Révolution française comme toile de fond de son récit, Riyoko Ikeda s'intéresse à la Révolution russe, et commence un nouveau manga: la publication d'"Orpheus no Mado" ("La Fenêtre d'Orphée") débute en 1981. C'est un manga qui vaudra à l'auteur d'être lauréate du 9e Prix d'Excellence de l'Association japonaise des Auteurs de Mangas. À partir de 1982, la créatrice de "Lady Oscar" élargit son champ d'action. Elle commence à écrire des articles de fond pour des magazines "grand public", comme l'"Asahi Journal": on peut y lire l'opinion de l'auteur sur la condition des femmes, ou encore son point de vue sur des faits historiques marquants. En 1999, elle décroche un nouveau diplôme en sortant de la prestigieuse Université de Musique de Tokyo. Depuis, elle parcourt le Japon, accompagnée du pianiste Hiroshi, et elle remplit les salles de concert. Aujourd'hui, il reste peu de domaines auxquels elle n'a pas encore touché. Elle est mangaka, écrivain, essayiste, traductrice, comédienne et chanteuse... Une femme pour le moins polyvalente !

Texte © Kana

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Séries principales de à Rôle
Red Sonja 2008
Rose de Versailles (La) 2002 2019   
Rose de Versailles kids (La) 2016     
Très cher frère 2009   
Documents, Monographies, Biographies de à Rôle
(DOC) Etudes et essais divers 1986