Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Llarch, J.

Llarch, J.

  • 53624
  • Llarch i Roig
  • Juan
  • Llarch, J.
  • le 01/01/1920 (ESPAGNE)
  • le 19/05/1987

Sa biographie

Joan Llarch i Roig était un écrivain catalan qui a cultivé divers genres : roman, biographie, articles et essais journalistiques, en mettant l’accent sur le type historique et sur la guerre civile espagnole, qu’il a vécue à la première personne. Fils de famille de la classe ouvrière, il est vite devenu orphelin et a dû travailler pour manger. Il fut appelé à la guerre civile dans le tristement célèbre cinquième dite "du biberon" (très jeunes adolescents appelés) et participa à la bataille de l'Èbre dans la 60e Division républicaine. De là, il est sorti vivant mais captif, il a traversé des camps de concentration et un service militaire de punition de cinq ans dans l'armée victorieuse. Après cela, il a dû vivre d'emplois misérables, combinés à une vocation d'écriture autodidacte. Il fournissait les petites œuvres littéraires par commande ou avec des signatures différentes, mais cela constituait une bibliographie pouvant atteindre une cinquantaine de titres sous divers pseudonymes tels que SS Kent, Trevor Sanders ou Chuck Donovan. Les sujets et les moyens mélangés dans leurs écrits étaient très variés : romans, bandes dessinées, révélations et biographies. La plupart de ses travaux sont publiés en espagnol, mais ils ont également une production remarquable en catalan, comme le roman de 1982 Memòria de la fosca nit. Parmi ses travaux sur la guerre civile figurent : "La muerte de Durruti", "La batalla del Ebro" et "La trágica muerte de Companys" et de sa création de romans, l'œuvre la plus importante est "Los días rojinegros". Llarch a écrit des biographies de Durruti, Negrín, Gaudí et Dalí, et une sur Franco, rien de laudatif, qui a reçu un accueil favorable en Amérique latine. À partir de 1962, il s’installa dans le quartier de Sarrià à Barcelone. Marié à Filomena Rubio, Joan Llarch est décédé chez lui en mai 1987 des suites d’une crise cardiaque. En 2001, le district de Sarrià-Sant Gervasi, par initiative de quartier, lui a dédié les jardins qui portent son nom, situés sur l’avenue JV Foix.

Texte et photo © tebeosfera

Joan Llarch i Roig était un écrivain catalan qui a cultivé divers genres : roman, biographie, articles et essais journalistiques, en mettant l’accent sur le type historique et sur la guerre civile espagnole, qu’il a vécue à la première personne. Fils de famille de la classe ouvrière, il est vite devenu orphelin et a dû travailler pour manger. Il fut appelé à la guerre civile dans le tristement célèbre cinquième dite "du biberon" (très jeunes adolescents appelés) et participa à la bataille de l'Èbre dans la 60e Division républicaine. De là, il est sorti vivant mais captif, il a traversé des camps de concentration et un service militaire de punition de cinq ans dans l'armée victorieuse. Après cela, il a dû vivre d'emplois misérables, combinés à une vocation d'écriture autodidacte. Il fournissait les petites œuvres littéraires par commande ou avec des signatures différentes, mais cela constituait une bibliographie pouvant atteindre une cinquantaine de titres sous divers pseudonymes tels que SS Kent, Trevor Sanders ou Chuck Donovan. Les sujets et les moyens mélangés dans leurs écrits étaient très variés : romans, bandes dessinées, révélations et biographies. La plupart de ses travaux sont publiés en espagnol, mais ils ont également une production remarquable en catalan, comme le roman de 1982 Memòria de la fosca nit. Parmi ses travaux sur la guerre civile figurent : "La muerte de Durruti", "La batalla del Ebro" et "La trágica muerte de Companys" et de sa création de romans, l'œuvre la plus importante est "Los días rojinegros". Llarch a écrit des biographies de Durruti, Negrín, Gaudí et Dalí, et une sur Franco, rien de laudatif, qui a reçu un accueil favorable en Amérique latine. À partir de 1962, il s’installa dans le quartier de Sarrià à Barcelone. Marié à Filomena Rubio, Joan Llarch est décédé chez lui en mai 1987 des suites d’une crise cardiaque. En 2001, le district de Sarrià-Sant Gervasi, par initiative de quartier, […]

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Séries principales de à Rôle
Hazañas del Oeste 1962
Zorro (El) 1956