Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Sa biographie

Né et élevé au Havre dans le quartier du Mont Gaillard, en 1996 sous le pseudonyme « Pad » il fonde le groupe Bouchées Doubles avec Brav. S’en suit des apparitions confirmées du duo sur les différents projets du label (La Boussole et Ness & Cité) avant de réellement poser leurs bases en 2003 avec leur maxi intitulé « Quand ruines et Rimes s’ rallient »… Un style se fait remarquer avec une parfaite alchimie entre les deux MCs autant sur le fond que sur la forme et un univers de production très varié avec Proof aux commandes.

Dès lors, la machine est enclenchée et leur premier EP « Matière grise » voit le jour en 2004 avec de nombreux invités tels que Médine ou les PSY 4 De La Rime. En parallèle, ils ne laissent rien au hasard et travaillent d’arrache pied la scène ce qui leur permettra de se faire connaître dans toutes les provinces pour cet atout. C’est dans cette ambiance qu’évolue le groupe jusqu’à la sortie de leur premier album concept « Apartheid », véritable coup de poing sur la table du Rap, qui connaîtra un immense succès d’estime pour sa technique et sa revendication toujours digne de l’écurie DIN Records… Il suffit d’en citer les morceaux classiques tels que « Négatif » ou « Nuit Blanche » qui font toujours échos aujourd’hui par le biais du Don’T Panik Tour achevé.

Cependant, ce n’est plus seulement la presse Rap qui s’intéresse à eux mais, aussi, la presse généraliste avec des critiques positives à l’égard de leur travail notamment pour le morceau « Compagnons de cellule », FR3 leurs consacrera même un reportage dans l’émission « Espace Francophone ».

Sur le plan personnel, en 2003, suite à un voyage au Sénégal, « Pad » devient « Tiers Monde » Il ressort marqué par ce séjour dans son pays d’origine. Voyage durant lequel il a constaté l’égoïsme des pays du nord envers le sud. Il fait donc de cette injustice l’un de ses combats principaux. Chose que l’on ressent dans ses textes et dans ses revendications.

C’est alors que commence à apparaître un malaise dans son écriture. Afro-européen ou français d’origine étrangère ; Tiers monde est à la recherche d’un équilibre entre ses deux identités. Ce malaise le pousse continuellement à s’investir dans sa musique et a notamment mesurer le poids de chaque mot qu’il prononce dans ses couplets ce qui ne fait que renforcer sa position de rappeur engagé.

Parallèlement à sa vie d’artiste, un drame personnel va une nouvelle fois troublé son vécu et sa musique. Il fait connaissance avec le milieu carcéral mais pas à titre de détenu mais en tant que famille de prisonnier. Il découvre alors le cauchemar des pénitenciers français, leurs conditions de vie inacceptable ainsi que les failles de la justice du pays des droits de l’homme. Il multiplie alors les interventions en milieu carcéral sous forme d’atelier d’écriture où il aide les détenus à exprimer leur ressentit a travers leurs textes.

Il écrira alors le morceau mon mandat ou il attaque le système carcéral et la justice française pendant près de huit minutes. Ce morceau est peut être l’un des plus poignant de sa carrière.

En 2009, après l’album apartheid de bouchées doubles il décide de marquer une pause au groupe et de composé plusieurs morceaux seul pour éviter de faire un album répétitif avec son compère. Depuis il a récemment livré plusieurs Morceaux solos : « J’annonce la douleur », « Hollywood », « L’école du Crime » ou l’on ressent toujours son vécu, ses contradictions intérieures ses revendications et sa sincérité tout en apercevant une évolution dans son discours. Il a récemment déclaré écrire ce qu’il est c’est à dire un jeune rappeur français d’origine africaine vivant dans un quartier populaire qui fait de la musique et pour la suite. Wait and see…

Né et élevé au Havre dans le quartier du Mont Gaillard, en 1996 sous le pseudonyme « Pad » il fonde le groupe Bouchées Doubles avec Brav. S’en suit des apparitions confirmées du duo sur les différents projets du label (La Boussole et Ness & Cité) avant de réellement poser leurs bases en 2003 avec leur maxi intitulé « Quand ruines et Rimes s’ rallient »… Un style se fait remarquer avec une parfaite alchimie entre les deux MCs autant sur le fond que sur la forme et un univers de production très varié avec Proof aux commandes.

Dès lors, la machine est enclenchée et leur premier EP « Matière grise » voit le jour en 2004 avec de nombreux invités tels que Médine ou les PSY 4 De La Rime. En parallèle, ils ne laissent rien au hasard et travaillent d’arrache pied la scène ce qui leur permettra de se faire connaître dans toutes les provinces pour cet atout. C’est dans cette ambiance qu’évolue le groupe jusqu’à la sortie de leur premier album concept « Apartheid », véritable coup de poing sur la table du Rap, qui connaîtra un immense succès d’estime pour sa technique et sa revendication toujours digne de l’écurie DIN Records… Il suffit d’en citer les morceaux classiques tels que « Négatif » ou « Nuit Blanche » qui font toujours échos aujourd’hui par le biais du Don’T Panik Tour achevé.

Cependant, ce n’est plus seulement la presse Rap qui s’intéresse à eux mais, aussi, la presse généraliste avec des critiques positives à l’égard de leur travail notamment pour le morceau « Compagnons de cellule », FR3 leurs consacrera même un reportage dans l’émission « Espace Francophone ».

Sur le plan personnel, en 2003, suite à un voyage au Sénégal, « Pad » devient « Tiers Monde » Il ressort marqué par ce séjour dans son pays d’origine. Voyage durant lequel il a constaté l’égoïsme des pays du nord envers le sud. Il fait donc de cette injustice l’un […]

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Séries principales de à Rôle
Nako 2019