Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Sa biographie

Pour Daniel Kiessler, dessiner est une passion. Au début, il commence sa carrière en tant que jeune dessinateur talentueux de la bande dessinée. Mais il se rend vite compte que travailler sur des créatures fantastiques ne peut satisfaire ses visions artistiques. Après des études d'art, il devient artiste libre et donne des conférences dans une académie. Il travaille comme illustrateur indépendant pour certains éditeurs internationaux. Le motif central de son travail artistique est la « femme », représentée dans de nombreux dessins photoréalistes. Il dessine principalement des jeunes femmes dans des poses de pin-up, outre qu'il réalise également des dessins qui expriment plutôt les vues esthétiques d'un artiste comme Egon Schiele ; ils se concentrent sur le dessin de la tête, les représentations figuratives restantes se terminant par des lignes douces. On peut détecter d’autres liens entre l’art et l’histoire avec des artistes comme Mariano Vargas et Mel Ramos. Cependant, alors que le travail de Mariano Vargas semble s'harmoniser avec l'image de la femme dans les magazines pour hommes, Mel Ramos fait jouer ses pin-up girls aux fétiches de la consommation, créant une distance ironique en les transportant avec lui dans des motifs classiques de la peinture. Daniel Kiessler crée une atmosphère froide et réservée dans ses dessins érotiques, par sa distance et sa tension. Malgré leur proximité apparente avec le monde coloré et attrayant des magazines pour hommes, les dessins de Kiessler ne sont donc pas fidèles à leurs clichés. Ses personnages ont trouvé leur propre style. Les filles dans des poses de pin-up sont transformées en êtres d'art d'une distance froide et réservée. Pour façonner ce contre-modèle artistique, Daniel Kiessler décide de la réduction des moyens. Il se limite à une présentation en noir et blanc et à l'isolement de l'existence physique. Il choisit pour sa matière des crayons à mine noire et à papier très blanc et à mine de plomb noire, de différents degrés de dureté. Cela rend possible les contrastes les plus vifs, les transitions les plus douces et les détails les plus fins; Il en résulte un style de dessin unique et incomparable, un style qu'il maîtrise avec brio. Les dessins de Kiessler sont très subtils et différenciés. Le contraste entre le noir et le blanc est élémentaire et plein de tension. La médiation entre ces extrêmes est constituée de nuances de gris dans les plus petites nuances. Un autre élément frappant de ses dessins sont les structures les plus fines dans les cheveux, les tatouages ​​et les textiles de ses modèles. Daniel Kiessler commande ici le crayon à mine noire avec une précision et une délicatesse incroyables, du gris le plus clair au noir le plus foncé. Cette multiplicité de structures est complétée par des lumières très délicates et fines dans la coiffure. Par la correspondance avec le contraste marqué des dessins ainsi que par la douceur de leurs transitions et l'isolement étendu des modèles, il crée une atmosphère de beauté irritante dans l'image, érotique et toujours distante.

Texte © Peter Handel

Pour Daniel Kiessler, dessiner est une passion. Au début, il commence sa carrière en tant que jeune dessinateur talentueux de la bande dessinée. Mais il se rend vite compte que travailler sur des créatures fantastiques ne peut satisfaire ses visions artistiques. Après des études d'art, il devient artiste libre et donne des conférences dans une académie. Il travaille comme illustrateur indépendant pour certains éditeurs internationaux. Le motif central de son travail artistique est la « femme », représentée dans de nombreux dessins photoréalistes. Il dessine principalement des jeunes femmes dans des poses de pin-up, outre qu'il réalise également des dessins qui expriment plutôt les vues esthétiques d'un artiste comme Egon Schiele ; ils se concentrent sur le dessin de la tête, les représentations figuratives restantes se terminant par des lignes douces. On peut détecter d’autres liens entre l’art et l’histoire avec des artistes comme Mariano Vargas et Mel Ramos. Cependant, alors que le travail de Mariano Vargas semble s'harmoniser avec l'image de la femme dans les magazines pour hommes, Mel Ramos fait jouer ses pin-up girls aux fétiches de la consommation, créant une distance ironique en les transportant avec lui dans des motifs classiques de la peinture. Daniel Kiessler crée une atmosphère froide et réservée dans ses dessins érotiques, par sa distance et sa tension. Malgré leur proximité apparente avec le monde coloré et attrayant des magazines pour hommes, les dessins de Kiessler ne sont donc pas fidèles à leurs clichés. Ses personnages ont trouvé leur propre style. Les filles dans des poses de pin-up sont transformées en êtres d'art d'une distance froide et réservée. Pour façonner ce contre-modèle artistique, Daniel Kiessler décide de la réduction des moyens. Il se limite à une présentation en noir et blanc et à l'isolement de l'existence physique. Il choisit pour sa matière des crayons à mine noire et à papier […]

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Documents, Monographies, Biographies de à Rôle
(AUT) Kiessler, Daniel 2009 2012