Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Henriksen, Lance

Henriksen, Lance

  • 51360
  • Henriksen
  • Lance
  • le 05/05/1940 (ÉTATS-UNIS)

Sa biographie

Lance Henriksen est un acteur américain né le 5 mai 1940 à New York. Fils d'un marin norvégien, Lance Henriksen passe son enfance à Bornéo, aux îles Fidji et en Malaisie. Cette jeunesse aventureuse lui rend vite intolérables les contraintes d'une scolarité traditionnelle. Renvoyé de plusieurs lycées, il part sur les routes à l'âge de douze ans et, après une adolescence mouvementée, intègre l'Actors Studio. Il obtient son premier rôle dans la reprise Off-Broadway de Three Plays of the Sea d'Eugene O'Neill et enchaîne au milieu des années 1970 deux apparitions sous la direction de Sidney Lumet dans Un après-midi de chien (1975) et Network (1976). Une troisième suivra en 1981 avec Le Prince de New York. Agent de la CIA dans Rencontres du troisième type (1977), officier dans Damien : La Malédiction 2 (1978), astronaute dans L'Étoffe des héros (1983), inspecteur de police dans Terminator (1984), son visage buriné ne passe plus inaperçu. En 1986, pour Aliens, le retour, James Cameron lui confie le rôle de l'androïde Bishop, un personnage qui reviendra dans Alien 3 (1992) et Alien vs. Predator (2004) sous une forme dérivée. Habitué au registre fantastique et horrifique, il participe à de nombreux films de ce genre, parmi lesquels : Aux frontières de l'aube (1987), Absolom 2022 (1994), Powder (1995), Scream 3 (2000)... Également à l'aise et très convaincant dans les prestations de méchant, il s'en prend à Mickey Rourke dans Johnny belle gueule (1989), à Jean-Claude Van Damme dans Chasse à l'homme (1993) de John Woo et à Johnny Depp dans Dead Man (1995). Également peintre et potier au talent reconnu, Lance Henriksen tente d'élargir son répertoire en incarnant le fidèle ami d'Andy Garcia dans le polar Jennifer 8 (1992), l'un des patients du psychiatre Bruce Willis dans le thriller Color of Night (1994), un as de la gâchette dans le western Mort ou vif (1995) et en prêtant sa voix au personnage de Kerchak dans le dessin animé Tarzan (1999). De 1996 à 1999, il est également la vedette de la série MillenniuM, qui lui vaut trois citations consécutives aux Golden Globes, en 1997, 1998 et 1999. Le milieu des années 2000 est un tournant dans la carrière du comédien qui enchaîne les seconds rôles dans des productions mineures destinées au marché de la vidéo/DVD/Blu-ray. Plus que jamais associé au cinéma de genre, il campe des rôles dans des franchises célèbres telles que Hellraiser : Hellworld (2005), Pumpkinhead : Les condamnés (2006), Pumpkinhead : Les sacrifiés (2007), ou bien encore Alone in the dark 2 (2009).

Texte et photo © Wikipédia

Lance Henriksen est un acteur américain né le 5 mai 1940 à New York. Fils d'un marin norvégien, Lance Henriksen passe son enfance à Bornéo, aux îles Fidji et en Malaisie. Cette jeunesse aventureuse lui rend vite intolérables les contraintes d'une scolarité traditionnelle. Renvoyé de plusieurs lycées, il part sur les routes à l'âge de douze ans et, après une adolescence mouvementée, intègre l'Actors Studio. Il obtient son premier rôle dans la reprise Off-Broadway de Three Plays of the Sea d'Eugene O'Neill et enchaîne au milieu des années 1970 deux apparitions sous la direction de Sidney Lumet dans Un après-midi de chien (1975) et Network (1976). Une troisième suivra en 1981 avec Le Prince de New York. Agent de la CIA dans Rencontres du troisième type (1977), officier dans Damien : La Malédiction 2 (1978), astronaute dans L'Étoffe des héros (1983), inspecteur de police dans Terminator (1984), son visage buriné ne passe plus inaperçu. En 1986, pour Aliens, le retour, James Cameron lui confie le rôle de l'androïde Bishop, un personnage qui reviendra dans Alien 3 (1992) et Alien vs. Predator (2004) sous une forme dérivée. Habitué au registre fantastique et horrifique, il participe à de nombreux films de ce genre, parmi lesquels : Aux frontières de l'aube (1987), Absolom 2022 (1994), Powder (1995), Scream 3 (2000)... Également à l'aise et très convaincant dans les prestations de méchant, il s'en prend à Mickey Rourke dans Johnny belle gueule (1989), à Jean-Claude Van Damme dans Chasse à l'homme (1993) de John Woo et à Johnny Depp dans Dead Man (1995). Également peintre et potier au talent reconnu, Lance Henriksen tente d'élargir son répertoire en incarnant le fidèle ami d'Andy Garcia dans le polar Jennifer 8 (1992), l'un des patients du psychiatre Bruce Willis dans le thriller Color of Night (1994), un as de la gâchette dans le western Mort ou vif (1995) et en prêtant sa voix au personnage de Kerchak dans le dessin animé Tarzan […]

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Séries principales de à Rôle
To Hell You Ride (2012) 2012 2013