Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Jailloux, Marc

Jailloux, Marc

  • 4854
  • Jailloux
  • Marc
  • le 25/06/1973 (FRANCE)

Sa biographie

Marc Jailloux est le repreneur de la série Orion dans la collection Jacques Martin chez Casterman. L'auteur passionné par cet univers antique dispose de nombreux atouts pour réussir dans ce style qu'il affectionne et qu'il poursuit dans la tradition en y ajoutant quelques touches personnelles. Alors après Orion, bientôt un Alix signé Marc Jailloux ? Né en 1973 près de Bordeaux, Marc Jailloux s’éveille à la bande dessinée en découvrant les classiques franco-belges. Grâce à son club de dessin de Cestas, il rencontre, au festival d’Angoulême, Jacques Martin qui lui dédicace Le Dernier Spartiate en 1987. Après un baccalauréat en arts plastiques, il intègre l’École du Louvre à Paris en 1991. Il se spécialise à l’École des Gobelins en story-board. Il débute professionnellement en 1994 dans le dessin animé avant d’être embauché chez l’un des principaux éditeurs de jeux vidéo. Pour autant, l’envie de faire de la BD reste intacte. Il publie deux albums dans une veine fantastique, Le Château de Monsieur Sangsuc chez Pointe noire en 2002, puis Necrolympia sur un scénario de Stéphane Beauverger chez Panini en 2005. Mais le vrai déclic intervient lors d’une nouvelle rencontre avec Jacques Martin à Paris en avril 2005 et la découverte de ses planches originales dans le cadre d’une vente aux enchères. Voilà ce qu’il veut faire ! Marc Jailloux saisit alors l’opportunité d’intégrer l’atelier de Gilles Chaillet. L’ancien collaborateur de Jacques Martin le prend comme assistant pour le tome 4 de La Dernière Prophétie, puis le diptyque Vinci. Parallèlement, Marc Jailloux, féru de Grèce antique autant qu’« enfant d’Alix », se lance dans l’écriture d’une nouvelle aventure d’Orion. En 2008, il présente son projet, accueilli avec enthousiasme par le comité éditorial. Le maître lui-même encourage le jeune auteur. Plus de vingt ans après sa naissance, Orion est revenu en janvier 2011 avec un quatrième épisode bien accueilli par les fans et la critique.

Texte © Manuel F. Picaud / Auracan.com

Marc Jailloux est le repreneur de la série Orion dans la collection Jacques Martin chez Casterman. L'auteur passionné par cet univers antique dispose de nombreux atouts pour réussir dans ce style qu'il affectionne et qu'il poursuit dans la tradition en y ajoutant quelques touches personnelles. Alors après Orion, bientôt un Alix signé Marc Jailloux ? Né en 1973 près de Bordeaux, Marc Jailloux s’éveille à la bande dessinée en découvrant les classiques franco-belges. Grâce à son club de dessin de Cestas, il rencontre, au festival d’Angoulême, Jacques Martin qui lui dédicace Le Dernier Spartiate en 1987. Après un baccalauréat en arts plastiques, il intègre l’École du Louvre à Paris en 1991. Il se spécialise à l’École des Gobelins en story-board. Il débute professionnellement en 1994 dans le dessin animé avant d’être embauché chez l’un des principaux éditeurs de jeux vidéo. Pour autant, l’envie de faire de la BD reste intacte. Il publie deux albums dans une veine fantastique, Le Château de Monsieur Sangsuc chez Pointe noire en 2002, puis Necrolympia sur un scénario de Stéphane Beauverger chez Panini en 2005. Mais le vrai déclic intervient lors d’une nouvelle rencontre avec Jacques Martin à Paris en avril 2005 et la découverte de ses planches originales dans le cadre d’une vente aux enchères. Voilà ce qu’il veut faire ! Marc Jailloux saisit alors l’opportunité d’intégrer l’atelier de Gilles Chaillet. L’ancien collaborateur de Jacques Martin le prend comme assistant pour le tome 4 de La Dernière Prophétie, puis le diptyque Vinci. Parallèlement, Marc Jailloux, féru de Grèce antique autant qu’« enfant d’Alix », se lance dans l’écriture d’une nouvelle aventure d’Orion. En 2008, il présente son projet, accueilli avec enthousiasme par le comité éditorial. Le maître lui-même encourage le jeune auteur. Plus de vingt ans après sa naissance, Orion est revenu en janvier 2011 avec un quatrième […]

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Séries principales de à Rôle
Alix 2013 2017   
Alix (en espagnol) 2013 2016   
Necrolympia 2005
Orion (Martin) 2011
Orión (Martin, en espagnol) 2012
Sangsuc 2002     
Autres collaborations de à Rôle
Alix 2013 Couverture
Vinci 2008 2009 Encrage