Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Acevedo, Juan

Acevedo, Juan

  • 47381
  • Acevedo
  • Juan
  • le 26/11/1949 (PÉROU)

Sa biographie

Né à Lima, Juan Acevedo a étudié au département artistique de l'Université nationale de San Marcos et à l'École des arts plastiques de la Pontificia Universidad Católica del Perú. Il a débuté sa carrière avec "Manuelito" dans Informe Ilustrado en 1969-70. Au début des années 1970, il a contribué à Caretas, Oiga et La Crónica. Il a créé des histoires et des séries comme "El Doctor Domingo Siesta, Cretino Colegiado" dans Expreso (1974-75) et "Samuel y Cervantes, los Geniecillos Dominicales" dans le supplément du dimanche de El Comercio (1977). Acevedo a créé le "Pobre Diablo" politique, a travaillé sur "Comité Divertido" dans Monos y Monadas (1978-82) et a été directeur artistique de Collera (1978-79). Depuis 1975, il a également été enseignant à Villa El Salvador. En novembre 1979, il publia le premier épisode de "El Cuy" dans La Calle. "El Cuy" sera publié en bande dessinée quotidienne de 1980 à 1983 pour le journal de gauche El Diario de Marka. Acevedo a été très prolifique dans les années quatre-vingt avec des bandes dessinées faites dans la tradition underground. Après "Pobre Diablo", il a commencé un cycle d'histoires courtes avec des personnages bizarres comme "Guachiman" (derniers mois de 1981 et début 1982), "Orateman" (1982), "Anotherman" (1986) et "Trann" (1987). Dans les années 90, il s'est consacré à son projet de raconter toute l'histoire de l'Amérique latine dans des livres pour enfants; projet financé par une maison d'édition scandinave. En outre, il a commencé à dessiner pour le supplément humoristique El Otorongo, qui est publié le vendredi par le journal quotidien Perú 21.

Texte © Lambiek comiclopedia

Né à Lima, Juan Acevedo a étudié au département artistique de l'Université nationale de San Marcos et à l'École des arts plastiques de la Pontificia Universidad Católica del Perú. Il a débuté sa carrière avec "Manuelito" dans Informe Ilustrado en 1969-70. Au début des années 1970, il a contribué à Caretas, Oiga et La Crónica. Il a créé des histoires et des séries comme "El Doctor Domingo Siesta, Cretino Colegiado" dans Expreso (1974-75) et "Samuel y Cervantes, los Geniecillos Dominicales" dans le supplément du dimanche de El Comercio (1977). Acevedo a créé le "Pobre Diablo" politique, a travaillé sur "Comité Divertido" dans Monos y Monadas (1978-82) et a été directeur artistique de Collera (1978-79). Depuis 1975, il a également été enseignant à Villa El Salvador. En novembre 1979, il publia le premier épisode de "El Cuy" dans La Calle. "El Cuy" sera publié en bande dessinée quotidienne de 1980 à 1983 pour le journal de gauche El Diario de Marka. Acevedo a été très prolifique dans les années quatre-vingt avec des bandes dessinées faites dans la tradition underground. Après "Pobre Diablo", il a commencé un cycle d'histoires courtes avec des personnages bizarres comme "Guachiman" (derniers mois de 1981 et début 1982), "Orateman" (1982), "Anotherman" (1986) et "Trann" (1987). Dans les années 90, il s'est consacré à son projet de raconter toute l'histoire de l'Amérique latine dans des livres pour enfants; projet financé par une maison d'édition scandinave. En outre, il a commencé à dessiner pour le supplément humoristique El Otorongo, qui est publié le vendredi par le journal quotidien Perú 21.

Texte © Lambiek comiclopedia

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.