Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Shinzô, Keigo

Shinzô, Keigo

  • 46303
  • Shinzô
  • Keigo
  • le 23/01/1987 (JAPON)

Sa biographie

Keigo Shinzô fait partie d'une jeune génération d'auteurs de manga dont les œuvres font le pont entre le milieu des « grands éditeurs » et celui des indépendants, conjuguant un savoir-faire précoce avec une sensibilité artistique aventureuse et ouverte sur le monde. Né en 1987 à Ishikawa, il suit une formation artistique dès le lycée avant d'entrer au département peinture de l'université Zôkei de Tokyo. Il effectue ses premiers pas de mangaka professionnel en 2008 avec le récit court Nankin, qui obtient le prix Spirits des éditions Shôgakukan récompensant les jeunes talents. Inspiré par le travail de Taiyo Matsumoto, c’est un proche de Inio Asano, autre figure emblématique de la nouvelle vague du manga japonais. Suivent deux one-shots, Moriyama-chû kyôshûjo (« L'Auto-école Moriyama-chû », adapté au cinéma en 2016), dans lequel un jeune homme apathique s'éveille aux autres grâce aux marginaux qui fréquentent une auto-école non-homologuée, et Bokura No Funkasai (« Le festival de l'éruption »), où le réveil d'un volcan transforme une petite ville de province en destination touristique à la mode. Shinzô s'attelle ensuite à de plus longs récits, avec les séries Midori No Hoshi (« La Planète verte ») et Tokyo Alien Brothers. Il a par ailleurs publié deux recueils d'histoires courtes, Taifû No Hi (« Le Jour du typhon ») et Holiday Junction. Si Shinzô s'accorde quelques incursions dans la science-fiction, son travail s'attache avant tout à détailler le quotidien de la jeunesse japonaise. Son trait à la fois léger et sensible sert à merveille le récit de ces petites tranches de vie parfois bousculées par des événements invraisemblables, et où les tracas les plus anodins peuvent révéler de grands questionnements. Doute, espoir, enthousiasme aveugle, ses personnages sont souvent ballottés par des sentiments contradictoires et s'efforcent tant bien que mal de déchiffrer leurs propres désirs. Moriyama-chû kyôshûjo a été adapté au cinéma en 2016 et Bokura No Funkasai a été récompensé en 2012 par le prix Jeunes Talents au Japan Media Arts Festival organisé par l’Agence des Affaires Culturelles.

Texte et photo © Le Lézard Noir

Keigo Shinzô fait partie d'une jeune génération d'auteurs de manga dont les œuvres font le pont entre le milieu des « grands éditeurs » et celui des indépendants, conjuguant un savoir-faire précoce avec une sensibilité artistique aventureuse et ouverte sur le monde. Né en 1987 à Ishikawa, il suit une formation artistique dès le lycée avant d'entrer au département peinture de l'université Zôkei de Tokyo. Il effectue ses premiers pas de mangaka professionnel en 2008 avec le récit court Nankin, qui obtient le prix Spirits des éditions Shôgakukan récompensant les jeunes talents. Inspiré par le travail de Taiyo Matsumoto, c’est un proche de Inio Asano, autre figure emblématique de la nouvelle vague du manga japonais. Suivent deux one-shots, Moriyama-chû kyôshûjo (« L'Auto-école Moriyama-chû », adapté au cinéma en 2016), dans lequel un jeune homme apathique s'éveille aux autres grâce aux marginaux qui fréquentent une auto-école non-homologuée, et Bokura No Funkasai (« Le festival de l'éruption »), où le réveil d'un volcan transforme une petite ville de province en destination touristique à la mode. Shinzô s'attelle ensuite à de plus longs récits, avec les séries Midori No Hoshi (« La Planète verte ») et Tokyo Alien Brothers. Il a par ailleurs publié deux recueils d'histoires courtes, Taifû No Hi (« Le Jour du typhon ») et Holiday Junction. Si Shinzô s'accorde quelques incursions dans la science-fiction, son travail s'attache avant tout à détailler le quotidien de la jeunesse japonaise. Son trait à la fois léger et sensible sert à merveille le récit de ces petites tranches de vie parfois bousculées par des événements invraisemblables, et où les tracas les plus anodins peuvent révéler de grands questionnements. Doute, espoir, enthousiasme aveugle, ses personnages sont souvent ballottés par des sentiments contradictoires et s'efforcent tant bien que mal de déchiffrer leurs propres désirs. Moriyama-chû kyôshûjo […]

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Séries principales de à Rôle
Auto-école du collège Moriyama (L') 2018   
Holiday junction 2018   
Mauvaise herbe 2020   
Tokyo Alien Bros. 2017 2018