Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Sa biographie

Chie Inudoh a toujours mis des femmes de caractère au centre de ses œuvres. Ses deux précédents titres (inédits en France) mettent en scène l’un une mère de famille remariée, l’autre une spécialiste de la démolition ! Pour sa nouvelle série, elle veut s’attaquer à l’Histoire avec un grand H, à travers un personnage au destin hors du commun. C’est comme ça qu’elle découvre Hatchepsout, la première femme à être devenue pharaon. C’est la révélation : cette reine sera son héroïne ! “Elle fut l’unique pharaon à avoir fait passer la diplomatie avant la guerre”, explique Chie Inudoh, “et elle a laissé son empreinte à travers des stèles contant le mythe de sa naissance divine, ou encore par sa tombe royale de Deir-el-Bahari, d’une architecture extraordinaire”. Mais ce qui a fasciné l’auteur, c’est l’ambivalence de sa célébrité : “À côté de ça, les cartouches contenant son nom ont été effacés par endroits, et on lui a prêté des aventures avec son architecte favori. Même à l’époque, elle attirait l’attention pour toutes sortes de raisons, bonnes et mauvaises”. À grand renfort de documentation, Chie Inudoh fait revivre l’Égypte ancienne dans toute sa splendeur. Elle n’a pas encore pu réaliser son rêve de voyage au pays des pyramides mais, en attendant, elle rassemble des ouvrages dans diverses langues et se nourrit des films et documentaires sur le sujet pour planter son décor de façon réaliste, tout en restant concentrée sur la mise en avant de l’histoire et de son héroïne. “Les informations sur cette époque sont de toute façon limitées, alors, même si je m’efforce de rester proche de la réalité, je prends garde à ne pas me mettre trop de barrières”, argumente l’auteur. “Je mêle réalité et fiction afin qu’amateur ou non de l’Égypte des pharaons, chacun puisse trouver son bonheur dans mon œuvre.” Elle met à profit l’expérience acquise lors de ses études d’art à l’université et comme assistante de mangaka pour dépeindre cet univers fascinant d’un trait minutieux. Dans la lignée de Kaoru Mori (Emma, Bride Stories), Chie Inudoh est, à 30 ans, une des étoiles montantes du magazine Harta, connu pour la qualité de ses publications. Quand elle a le temps de prendre une pause entre ses recherches sur le monde des pharaons et le rendu de ses planches, elle se détend en regardant des films et en apprenant à pêcher.

Texte © Ki-oon

Chie Inudoh a toujours mis des femmes de caractère au centre de ses œuvres. Ses deux précédents titres (inédits en France) mettent en scène l’un une mère de famille remariée, l’autre une spécialiste de la démolition ! Pour sa nouvelle série, elle veut s’attaquer à l’Histoire avec un grand H, à travers un personnage au destin hors du commun. C’est comme ça qu’elle découvre Hatchepsout, la première femme à être devenue pharaon. C’est la révélation : cette reine sera son héroïne ! “Elle fut l’unique pharaon à avoir fait passer la diplomatie avant la guerre”, explique Chie Inudoh, “et elle a laissé son empreinte à travers des stèles contant le mythe de sa naissance divine, ou encore par sa tombe royale de Deir-el-Bahari, d’une architecture extraordinaire”. Mais ce qui a fasciné l’auteur, c’est l’ambivalence de sa célébrité : “À côté de ça, les cartouches contenant son nom ont été effacés par endroits, et on lui a prêté des aventures avec son architecte favori. Même à l’époque, elle attirait l’attention pour toutes sortes de raisons, bonnes et mauvaises”. À grand renfort de documentation, Chie Inudoh fait revivre l’Égypte ancienne dans toute sa splendeur. Elle n’a pas encore pu réaliser son rêve de voyage au pays des pyramides mais, en attendant, elle rassemble des ouvrages dans diverses langues et se nourrit des films et documentaires sur le sujet pour planter son décor de façon réaliste, tout en restant concentrée sur la mise en avant de l’histoire et de son héroïne. “Les informations sur cette époque sont de toute façon limitées, alors, même si je m’efforce de rester proche de la réalité, je prends garde à ne pas me mettre trop de barrières”, argumente l’auteur. “Je mêle réalité et fiction afin qu’amateur ou non de l’Égypte des pharaons, chacun puisse trouver son bonheur dans mon œuvre.” Elle met à profit l’expérience acquise lors de ses études […]

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Séries principales de à Rôle
Reine d'Egypte 2017 2018