Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Sa biographie

Dès 1990, moins soucieux de ménager ses lecteurs que de provoquer le rire, Thierry Guitard pond sans vergogne des mini-farces ou strips. La recette, dont il use sans fard ni prudence, est composée d’une trame réaliste, de dérision truculente et d’incongruités tragi-comiques. Un malin plaisir à déconcerter et/ou outrager est le piment de cette animation turbulente. Ses courtes plaisanteries qui font naître des rires incoercibles, lui valent rapidement un franc succès. Lorsqu‘il s’affirme en tant qu’illustrateur, toutes les caractéristiques des strips vont se retrouver condensées en une image unique, où l’on retrouve les thèmes majeurs : humour, ironie, absurdité et critique sociale. Mis en couleur l’univers de Thierry Guitard prend une autre dimension, déjà perçue à travers la sérigraphie. Pour coloriser ses dessins, il utilise une technique originale. L’impression qui se dégage de son travail est encore plus marquante, les personnages prennent l’allure de vedettes d’affiches de films des années cinquante, téléportées dans un décor surréaliste. Les gens sont une source d’inspiration infinie pour Thierry Guitard. Il transforme la réalité en une cour des Miracles, fréquentée par des monstres heureux, des beautés aux défauts spectaculaires, des voleurs masqués contrant les bourgeois veules, des enfants trop mûrs, des adultes déstructurés et autres moutons à cinq pattes. Si une scène vous semble anodine, ne vous y fiez pas, car chacune recèle au moins un détail incongru. A vous de voir… Tout le travail de Thierry Guitard consiste à montrer que rien ni personne n’est parfait en ce monde où l’on triche avec les apparences et que de l’ordinaire à l’extraordinaire, il n’y a qu’un pas.

Dès 1990, moins soucieux de ménager ses lecteurs que de provoquer le rire, Thierry Guitard pond sans vergogne des mini-farces ou strips. La recette, dont il use sans fard ni prudence, est composée d’une trame réaliste, de dérision truculente et d’incongruités tragi-comiques. Un malin plaisir à déconcerter et/ou outrager est le piment de cette animation turbulente. Ses courtes plaisanteries qui font naître des rires incoercibles, lui valent rapidement un franc succès. Lorsqu‘il s’affirme en tant qu’illustrateur, toutes les caractéristiques des strips vont se retrouver condensées en une image unique, où l’on retrouve les thèmes majeurs : humour, ironie, absurdité et critique sociale. Mis en couleur l’univers de Thierry Guitard prend une autre dimension, déjà perçue à travers la sérigraphie. Pour coloriser ses dessins, il utilise une technique originale. L’impression qui se dégage de son travail est encore plus marquante, les personnages prennent l’allure de vedettes d’affiches de films des années cinquante, téléportées dans un décor surréaliste. Les gens sont une source d’inspiration infinie pour Thierry Guitard. Il transforme la réalité en une cour des Miracles, fréquentée par des monstres heureux, des beautés aux défauts spectaculaires, des voleurs masqués contrant les bourgeois veules, des enfants trop mûrs, des adultes déstructurés et autres moutons à cinq pattes. Si une scène vous semble anodine, ne vous y fiez pas, car chacune recèle au moins un détail incongru. A vous de voir… Tout le travail de Thierry Guitard consiste à montrer que rien ni personne n’est parfait en ce monde où l’on triche avec les apparences et que de l’ordinaire à l’extraordinaire, il n’y a qu’un pas.

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Séries principales de à Rôle
Androïdes (Guitard) 2011  
Chacal puant 1992
Concubins 2003  
Double violence 2001  
Fanzine des fanzines (Le) 1995
Rancune comix 1996 1999
Reptile (nouvelle formule) 1996
Véritable histoire de John Dillinger (La), ennemi public numéro 1 2009