Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Antona, Nicolas

  • 41753
  • Antona
  • Nicolas
  • le 23/07/1974 (FRANCE)

Son actu

Nihasa -1- Les 5 mains du Diable

A paraître le 01/05/2017
  • Éditions Syel
  • 05/2017
  • 979-1-09-682312-3
  • 46

Sa biographie

Et bien heureusement il devint scénariste, pas dessinateur... Telle pourrait être une belle épitaphe !
Né au siècle dernier au même endroit que Napoléon, il n'a de commun avec lui, outre l’origine (et la taille ?), que le fait d’être monté à Paris. Pas par rêve de grandeur, par amour et pour enseigner… Élevé à Récré A2, il regrette la disparition de Goldorak et ses amis, même si les Chevaliers du Zodiaque l’ont maintes fois tenu éveillé des nuits entières. Ses influences ont été diverses, de « Thorgal » à « Storm » de Don Lawrence en passant par « Gai Luron », « Raymond Calbuth », les « X-Men » de Chris Claremont entre autres… Mais rien ne surpassera la maestria des 7 vies de l'épervier. Merci à Cothias et Juillard ! Sa devise ? Il l'emprunte à Napoléon : « l’imagination gouverne le monde ! ». Il signe en janvier 2016 un album, "La Tristesse de l'éléphant", aux éditions des Enfants Rouges avec la dessinatrice Nina Jacqmin et travaille sur un projet intitulé "Nihasa" avec Rakjah.

Et bien heureusement il devint scénariste, pas dessinateur... Telle pourrait être une belle épitaphe !
Né au siècle dernier au même endroit que Napoléon, il n'a de commun avec lui, outre l’origine (et la taille ?), que le fait d’être monté à Paris. Pas par rêve de grandeur, par amour et pour enseigner… Élevé à Récré A2, il regrette la disparition de Goldorak et ses amis, même si les Chevaliers du Zodiaque l’ont maintes fois tenu éveillé des nuits entières. Ses influences ont été diverses, de « Thorgal » à « Storm » de Don Lawrence en passant par « Gai Luron », « Raymond Calbuth », les « X-Men » de Chris Claremont entre autres… Mais rien ne surpassera la maestria des 7 vies de l'épervier. Merci à Cothias et Juillard ! Sa devise ? Il l'emprunte à Napoléon : « l’imagination gouverne le monde ! ». Il signe en janvier 2016 un album, "La Tristesse de l'éléphant", aux éditions des Enfants Rouges avec la dessinatrice Nina Jacqmin et travaille sur un projet intitulé "Nihasa" avec Rakjah.

Sa Bibliographie