Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Plavšić, Branko

Plavšić, Branko

  • 38809
  • Plavšić
  • Branko
  • le 03/07/1949 (BOSNIE-HERZÉGOVINE)
  • le 09/11/2011

Sa biographie

"Certainement l'un des meilleurs, sinon le meilleur en Europe. En fait, je pense que Marvel serait plus heureux de l'avoir". C'est avec ces mots que Svetozar Tomic, le rédacteur en chef du magazine de bande dessinée Stripoteka a remarqué un jour les œuvres de Branko Plavšić. Branko Plavšić est né en 1949 dans la petite ville de Novskoj Rujiški où il a passé son enfance. En 1955, sa famille déménage à la ville de Bač où il a terminé l'école primaire. Dans sa maturité, il s'inscrit à l'école d'art, mais seulement pendant trois mois, parce que sa situation familiale ne lui permet pas de développer son talent pour le dessin qu'il a montré enfant, sous la supervision d'experts. L'éditorial de promotion des bandes dessinées des années soixante lui a donné une chance en envoyant à l'éditeur de journaux pour les enfants Gornjeg Milanovca une image en couleur et une table de test effectué au crayon pour le dessin animé Tarzan. C'était en 1966. Dès ce moment Plavšić a été activement engagé dans les séries Mirko i Slavko et Blaža i Jelica. Branko en plus de travailler pour de nombreuses bandes dessinées et magazines pour enfants, a également été très actif avec la reconstruction visuelle des découvertes archéologiques, où il a exprimé œil très vif pour le détail. Dans cette période, il a commencé sa série western Keli, malheureusement, seul l'épisode pilote sera publié dans le magazine slave Zenit dans la seconde moitié des années quatre-vingt. Afin de ne pas limiter sa créativité à des journaux pour enfants (avec plus de 3000 planches), Branko a accepté l'invitation du concepteur Walter Neugebauer (1921-1992) et de l'éditeur de Rolf Kauka, et en 1972 il a fait un voyage d'étude à Monaco de Bavière. Branko a travaillé jusqu'en 1979 sur la bande dessinée Fix und Foxy et d'autres séries humoristiques, où il a affiné son art, de sorte que Walter l'a toujours considéré comme un vrai père artistique. Durant ces années, le célèbre éditeur Dnevnik de Novi Sad (actif depuis 68 qui a publié dans le premier numéro du magazine Lunov Magnus Strip, Tex Willer) avait l'ambition de l'expansion du marché. L'éditeur reconnaîtra le talent et le professionnalisme de Plavšić, l'engage comme membre permanent. Ce sont les années des nombreuses couvertures de Miki, Blek, même Zagor. En 1983, Plavšić est le premier auteur à travailler sur la version slave de Blek (qui dans toute la Yougoslavie vendait 100 000 exemplaires par numéro) avec l'aventure "Zuffa à Boston". Plavšić, en pleine maturité artistique a réalisé d'autres séries telles que Balkan Ekspres, mais la guerre civile était sur le point de détruire la fédération Yougoslavie. En 93, dans la petite Yougoslavie comme il a été appelé l'union entre la Serbie, le Kosovo et le Monténégro, les bandes dessinées sont été en train de mourir tués par manque de papier, par les sanctions internationales et l'inflation économique. Le manque de travail, conduit à une situation dans laquelle, même Branko Plavšić (comme ses autres collègues), n'a pas échappé, parfois réduit à travailler uniquement avec des éditeurs étrangers. Il a quitté cette vallée de larmes, le 9 novembre 2011 à Bač.

"Certainement l'un des meilleurs, sinon le meilleur en Europe. En fait, je pense que Marvel serait plus heureux de l'avoir". C'est avec ces mots que Svetozar Tomic, le rédacteur en chef du magazine de bande dessinée Stripoteka a remarqué un jour les œuvres de Branko Plavšić. Branko Plavšić est né en 1949 dans la petite ville de Novskoj Rujiški où il a passé son enfance. En 1955, sa famille déménage à la ville de Bač où il a terminé l'école primaire. Dans sa maturité, il s'inscrit à l'école d'art, mais seulement pendant trois mois, parce que sa situation familiale ne lui permet pas de développer son talent pour le dessin qu'il a montré enfant, sous la supervision d'experts. L'éditorial de promotion des bandes dessinées des années soixante lui a donné une chance en envoyant à l'éditeur de journaux pour les enfants Gornjeg Milanovca une image en couleur et une table de test effectué au crayon pour le dessin animé Tarzan. C'était en 1966. Dès ce moment Plavšić a été activement engagé dans les séries Mirko i Slavko et Blaža i Jelica. Branko en plus de travailler pour de nombreuses bandes dessinées et magazines pour enfants, a également été très actif avec la reconstruction visuelle des découvertes archéologiques, où il a exprimé œil très vif pour le détail. Dans cette période, il a commencé sa série western Keli, malheureusement, seul l'épisode pilote sera publié dans le magazine slave Zenit dans la seconde moitié des années quatre-vingt. Afin de ne pas limiter sa créativité à des journaux pour enfants (avec plus de 3000 planches), Branko a accepté l'invitation du concepteur Walter Neugebauer (1921-1992) et de l'éditeur de Rolf Kauka, et en 1972 il a fait un voyage d'étude à Monaco de Bavière. Branko a travaillé jusqu'en 1979 sur la bande dessinée Fix und Foxy et d'autres séries humoristiques, où il a affiné son art, de sorte que Walter l'a toujours considéré comme un vrai père artistique. […]

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Séries principales de à Rôle
Kiwi 1989