Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Étienne, Bruno

Étienne, Bruno

  • 38426
  • Étienne
  • Bruno
  • le 06/11/1937 (FRANCE)
  • le 04/03/2009

Sa biographie

Bruno Étienne est un sociologue et politologue français né le 6 novembre 1937 à La Tronche (Isère) et mort à Aix-en-Provence le 4 mars 2009. Il était spécialiste de l'Algérie, de l'islam et de l'anthropologie du fait religieux. Issu d'une famille de franc-maçon d'un côté, de protestant de l'autre, il étudie à La Seyne, est élève du lycée Thiers puis diplômé de l'Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence et de l'université de Tunis en langue arabe. En 1975, il passe l'agrégation de science politique. De 1962 à 1965, il est chercheur au CNRS. De 1966 à 1974, il vit en Algérie comme coopérant technique. Bruno Étienne a été aussi chercheur au Caire, enseignant à l'ENA-Alger, à la faculté de droit de l'université d'Alger, à l'université Hassan II Casablanca et à Marmara. Durant ces années, il se décrit comme étant « de gauche, tiersmondiste ». Il a été directeur de recherches au CNRS, professeur à l'Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence, fondateur, et directeur jusqu'en 2006, de l'Observatoire du religieux. Bruno Étienne était membre de l'Institut universitaire de France. Inventeur de l'expression « Islam de France », Bruno Étienne est l'inspirateur du Conseil français du culte musulman. Il est à l'origine d'une véritable école de chercheurs à Aix-en-Provence parmi lesquels il faut mentionner Raphaël Liogier, Jocelyne Cesari et Frank Fregosi. Gilles Kepel a également subi son influence. Très médiatisé, iconoclaste et volontiers provocateur afin d'éveiller les consciences, ses cours ont marqué des générations d'étudiants aixois. Il cultiva une laïcité ouverte sur la diversité religieuse et culturelle. Bruno Étienne est initié dans la loge «Le Phare de la renaissance» à l'Orient de Marseille le 12 janvier 1960. Il passe ensuite au grade de compagnon le 17 janvier 1961, avant d'être élevé au grade de maître le 8 mai 1962, toujours dans la même loge. Il est ensuite affilié à la loge « Les Arts et l'Amitié » à l'Orient d'Aix-en-Provence le 16 décembre 1964, affiliée au Grand Orient de France dont il fut orateur en 1968. Il devient enfin membre de la loge «Règle et Liberté» à l'Orient d'Aix-en-Provence, où il occupe le plateau d'élémosinaire du 26 septembre 1995 jusqu'à son décès. Pratiquant du bouddhisme zen, en 1997, durant une semaine, il assista, accompagné de Raphaël Liogier, alors son étudiant en thèse, aux enseignements donnés par le dalaï-lama à Karma-Ling en Savoie. Il avance néanmoins dans un entretien en 2008 être « d’un relativisme culturel absolu ». Mort d'un cancer, il est inhumé au cimetière Saint-Pierre d'Aix-en-Provence. Sciences-Po Aix a rebaptisé son principal amphithéâtre en sa mémoire. La cérémonie s'est déroulée le 14 octobre 2009 en présence de sa veuve et de l'association des amis de Bruno Étienne. Une association, «Les amis de Bruno Étienne», a été fondée pour pérenniser son œuvre. Bruno Étienne est chevalier de la Légion d'honneur.

Texte © Wikipédia

Bruno Étienne est un sociologue et politologue français né le 6 novembre 1937 à La Tronche (Isère) et mort à Aix-en-Provence le 4 mars 2009. Il était spécialiste de l'Algérie, de l'islam et de l'anthropologie du fait religieux. Issu d'une famille de franc-maçon d'un côté, de protestant de l'autre, il étudie à La Seyne, est élève du lycée Thiers puis diplômé de l'Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence et de l'université de Tunis en langue arabe. En 1975, il passe l'agrégation de science politique. De 1962 à 1965, il est chercheur au CNRS. De 1966 à 1974, il vit en Algérie comme coopérant technique. Bruno Étienne a été aussi chercheur au Caire, enseignant à l'ENA-Alger, à la faculté de droit de l'université d'Alger, à l'université Hassan II Casablanca et à Marmara. Durant ces années, il se décrit comme étant « de gauche, tiersmondiste ». Il a été directeur de recherches au CNRS, professeur à l'Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence, fondateur, et directeur jusqu'en 2006, de l'Observatoire du religieux. Bruno Étienne était membre de l'Institut universitaire de France. Inventeur de l'expression « Islam de France », Bruno Étienne est l'inspirateur du Conseil français du culte musulman. Il est à l'origine d'une véritable école de chercheurs à Aix-en-Provence parmi lesquels il faut mentionner Raphaël Liogier, Jocelyne Cesari et Frank Fregosi. Gilles Kepel a également subi son influence. Très médiatisé, iconoclaste et volontiers provocateur afin d'éveiller les consciences, ses cours ont marqué des générations d'étudiants aixois. Il cultiva une laïcité ouverte sur la diversité religieuse et culturelle. Bruno Étienne est initié dans la loge «Le Phare de la renaissance» à l'Orient de Marseille le 12 janvier 1960. Il passe ensuite au grade de compagnon le 17 janvier 1961, avant d'être élevé au grade de maître le 8 mai 1962, toujours dans la même loge. Il est ensuite affilié à la loge « Les Arts et l'Amitié » à l'Orient d'Aix-en-Provence le 16 décembre 1964, affiliée […]

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Autres collaborations de à Rôle
Carnets d'Orient 2004 Préface