Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Raymond, Alex

Raymond, Alex

  • 3639
  • Raymond
  • Alexandre Gillespie
  • Raymond, Alex
  • le 02/10/1909 (ÉTATS-UNIS)
  • le 06/09/1956

Sa biographie

Alexandre Gillespie Raymond (dit Alex Raymond) né à New Rochelle dans l'État de New York le 2 Octobre 1909, décédé le 6 Septembre 1956 à Westport, dans le Connecticut, était le fils d'un ingénieur des Ponts et Chaussées qui remarqua et encouragea les dons de dessinateur que le jeune Alex commençait à manifester vers l'age de huit ans. "Les encouragements de mon père ont été le plus important facteur de mon succès. Un mur de son bureau, au Woolworth Building, était couvert de mes dessins. Le soir, il se renversait dans son fauteuil et me disait: "Dessine-moi". A 12 ans, Alex perd ce père compréhensif. Après des études secondaires accompagnées de succès sportifs en base-ball et en football (américain) - ils lui valurent d'être sollicité par l'Université Notre-Dame, dont l'équipe de football est l'une des meilleures de l'Amérique du Nord - il se prépare sans enthousiasme à faire carrière dans les affaires. D'abord employé de bureau dans une firme de Wall Street, il ne montre aucune disposition pour les tractation boursières où elle se spécialise. il démissionne, s'inscrit à la Grand Central School of Art mais, pour gagner sa vie, devient placier d'un courtier en hypothèques, "Je ne valais rien pour le porte-à-porte. Quand on me disait non, je n'insistait pas". La crise économique lui laissant peu d'espoir de succès dans une carrière qu'il n'aimait pas, Alex Raymond s'abandonne au dessin en 1930. Il va chercher conseil auprès de Russ Westover, cartoonist, auteur de "Tillie the Toiler" (King Features Syndicate), ancien voisin des Raymond à New Rochelle. Westover le fait entrer à la King où Raymond devient bientôt l'assistant de Chic Young ("Blondie") et de son frère Lyman Young ("Tim Tyler's Luck": en France "Raoul et Gaston", "Richard le Téméraire"). En 1933, constatant le succès de la première bande dessinée de science-fiction "Buck Rogers", et de la première bande-dessinée policière, "Dick Tracy", la K.F.S. décide de les concurrencer. L'idée d'une bande à la Buck Rogers est soumise à Raymond qui fait accepter "Flash Gordon", série en couleurs paraissant seulement le dimanche. En même temps, Raymond remporte le concours institué pour la série policière "Secret Agent X-9" déjà conçue par Dashiell Hammett, le créateur du roman noir. Le 7 Janvier 1934, paraît la première planche de "Flash Gordon", accompagnée d'un haut de page, "Jungle Jim". Le 22 Janvier, la première bande d'X-9.C'était beaucoup pour un seul homme: à la fin de 1935, Raymond abandonne X-9. Désormais, il se consacre entièrement à "Jungle Jim" et "Flash Gordon", dont le succès suscite un roman, parallèle à la bande-dessinée, dont il ne reproduit aucun épisode, "flash Gordon in the Caverns of Mongo", paru en 1937 sous la signature de Raymond (qui n'en est peut être pas l'auteur). Attaché à une perfection toujours plus grande du dessin, Alex Raymond ne voulut jamais s'occuper de la bande quotidienne de "Flash Gordon": confiée à son assistant, Austin Briggs, elle débute le 27 Mai 1940.
En Février 1944, Alex Raymond est enrôlé comme Capitaine dans la Réserve des Marines. D'abord directeur artistique de leur bureau de publicité à Philadelphie, il est envoyé ensuite sur la côte Pacifique, puis embarqué, comme officier de Relations Publiques et reporter dessinateur, sur le porte-avion d'escorte "Gilbert Island", lancé en Juillet 1944 et rattaché à la 3ème Flotte. Pendant ce temps, Austin Briggs continuait "Flash Gordon" et James Raymond, frère d'Alex, dessinait "Jungle Jim".Démobilisé comme commandant en Janvier 1946, il continue à produire des affiches pour les fusiliers marins. L'illustration de magazines le tente beaucoup, et depuis longtemps. Il l'abandonne finalement: "je trouvais que la bande dessinée est une forme d'art en elle même, elle reflète la vie et son temps plus fidèlement; en fait, elle est plus artistique que l'illustration de magazines, puisqu'elle est entièrement créatrice. Un illustrateur travaille avec des photos et des modèles; un cartoonist commence avec une feuille de papier blanc et il dessine son rêve. Il est auteur, metteur en scène et artiste à la fois". En 1949, Raymond reçoit le Reuben, l'Oscar des dessinateurs. Actif président de la Cartoonist Society en 1950 et 1951, il est l'apogée de sa carrière, le seul cartoonist qui ait créé quatre grandes séries mondialement connues. Outre le golf, Alex Raymond avait pratiqué en amateur la course automobile. Le 6 Septembre 1956, essayant la nouvelle voiture de sport de Stan Drake - l'auteur de "The Heart of Juliet Jones" ("Juliette de mon coeur") - il dérape à grande vitesse. Raymond est tué sur le coup. Marié depuis 1931, il avait cinq enfants. "Parmi ses collègues, beaucoup l'aimaient et personne le jalousait; le choc de sa mort fut ressenti dans toute la profession" ("Stephen Becker, "Comic Art in América").

Pierre Couperie.

(*) Et non en 1911, selon la date acceptée habituellement.

Alexandre Gillespie Raymond (dit Alex Raymond) né à New Rochelle dans l'État de New York le 2 Octobre 1909, décédé le 6 Septembre 1956 à Westport, dans le Connecticut, était le fils d'un ingénieur des Ponts et Chaussées qui remarqua et encouragea les dons de dessinateur que le jeune Alex commençait à manifester vers l'age de huit ans. "Les encouragements de mon père ont été le plus important facteur de mon succès. Un mur de son bureau, au Woolworth Building, était couvert de mes dessins. Le soir, il se renversait dans son fauteuil et me disait: "Dessine-moi". A 12 ans, Alex perd ce père compréhensif. Après des études secondaires accompagnées de succès sportifs en base-ball et en football (américain) - ils lui valurent d'être sollicité par l'Université Notre-Dame, dont l'équipe de football est l'une des meilleures de l'Amérique du Nord - il se prépare sans enthousiasme à faire carrière dans les affaires. D'abord employé de bureau dans une firme de Wall Street, il ne montre aucune disposition pour les tractation boursières où elle se spécialise. il démissionne, s'inscrit à la Grand Central School of Art mais, pour gagner sa vie, devient placier d'un courtier en hypothèques, "Je ne valais rien pour le porte-à-porte. Quand on me disait non, je n'insistait pas". La crise économique lui laissant peu d'espoir de succès dans une carrière qu'il n'aimait pas, Alex Raymond s'abandonne au dessin en 1930. Il va chercher conseil auprès de Russ Westover, cartoonist, auteur de "Tillie the Toiler" (King Features Syndicate), ancien voisin des Raymond à New Rochelle. Westover le fait entrer à la King où Raymond devient bientôt l'assistant de Chic Young ("Blondie") et de son frère Lyman Young ("Tim Tyler's Luck": en France "Raoul et Gaston", "Richard le Téméraire"). En 1933, constatant le succès de la première bande dessinée de science-fiction "Buck Rogers", […]

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Séries principales de à Rôle
Agent Secret X-9 (Focus) 1979
Agent Secret X-9 (Hachette - Aventures et Mystères) 1935
Aventures de l'âge d'or 1980 1981   
Blondie 1988
Classici del fumetto di Repubblica (I) 1975   
Comic Box (1re série) 2015
Flash Gordon (Dargaud) 1980
Flash Gordon (Soleil) 1994   
Flash Gordon (super géant) 1982
Flash Gordon / Guy l'Eclair (16/22) 1980 1982     
Four Color Comics (Dell - 1942) 1942
Guy l'Eclair (1e Série - Edi Europ) 1963 1964   
Héros du mystère (Les) 1968
Jim la Jungle (Poche) 1963 1965
Jungle Jim (Jim la jungle) 1983   
Rip Kirby 1977 1985   
Rip Kirby (en espagnol - 1990) 1990 1992
Rip Kirby (en espagnol - serie azul 1959) 1959 1960
Rip Kirby (en italien) 2000   
Virus mugissant (Le) 1963
Votre série Mickey (2e série) - Albums Filmés ODEJ 1961   
Autres collaborations de à Rôle
Four Color Comics (Dell - 1942) 1942 Encrage
Documents, Monographies, Biographies de à Rôle
(AUT) Raymond, Alex 2008