Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Kingston, W. H. G.

Kingston, W. H. G.

  • 35376
  • Kingston
  • William Henry Giles
  • Kingston, W. H. G.
  • le 28/02/1814 (GRANDE-BRETAGNE)
  • le 05/08/1880

Sa biographie

William Henry Giles Kingston est un écrivain et traducteur britannique dont les ouvrages s'adressent plus particulièrement à la jeunesse. William Henry Giles Kingston est né à Harley Street, Londres, le 28 février 1814. Il était le fils aîné de Lucy Henry Kingston, et petit-fils du côté de sa mère de Sir Giles Rooke, chevalier juge de la Court of Common Pleas. Son père était dans le commerce de vins à Porto, Kingston y a vécu pendant de nombreuses années, faisant de fréquents voyages en Angleterre et il y a contracter une affection permanente pour la mer. Il est entré dans l'entreprise de son père, mais bientôt il se livrait son penchant naturel pour l'écriture. Ses articles de journaux sur le Portugal ont été traduits en portugais, et il a assisté à la conclusion du traité de commerce avec le Portugal en 1842, où il a reçu de Donna Gloria Mariada un ordre de chevalerie portugais et une pension. Son premier livre était The Circassian Chief, un récit publié en 1844, et tout en vivant à Porto, il a écrit The Prime Minister, un roman historique, et Lusitanian Sketches, des descriptions de voyages au Portugal. Dès son installation en Angleterre, il s'est intéressé au mouvement d'émigration, a édité en 1844 The Colonist et The Colonial Magazine and East India Review, a été secrétaire honoraire de la société de colonisation, a écrit en 1848 Some Suggestions for a System of General Emigration, des conférences sur la colonisation en 1849, publié un manuel pour les colons, How to Emigrate, en 1850, et a visité les montagnes occidentales au nom des commissaires d'émigration. Il fut ensuite un bénévole zélé et a travaillé activement pour l'amélioration de la condition des marins. Mais à partir de 1850 sa principale occupation est d'écrire des livres pour les garçons et des périodiques hebdomadaires. Et Union Jack, un journal pour les garçons qu'il a commencé quelques mois seulement avant sa mort. Il a traduit du français plusieurs livres de Jules Verne, et a écrit de nombreux récits historiques traitant de la quasi-totalité des périodes et des pays, de Eldol the Druid 1874, et Jovinian, a tale of Early Papal Rome 1877, et a entrepris des compilations historiques populaires comme Half-Hours with the Kings and Queens of England, 1876. Ses écrits occupent neuf pages et demi du catalogue du Musée britannique. Ils étaient très populaires, ses contes étaient tout à fait inoffensif, mais la plupart d'entre eux se sont révélés éphémères. Sentant décliner sa santé, le 2 août 1880, il a écrit une lettre d'adieu aux enfants pour qui il avait écrit tant et aussi longtemps, et il est mort trois jours plus tard à Stormont Lodge, Willesden, près de Londres.

Texte © Wikipédia

William Henry Giles Kingston est un écrivain et traducteur britannique dont les ouvrages s'adressent plus particulièrement à la jeunesse. William Henry Giles Kingston est né à Harley Street, Londres, le 28 février 1814. Il était le fils aîné de Lucy Henry Kingston, et petit-fils du côté de sa mère de Sir Giles Rooke, chevalier juge de la Court of Common Pleas. Son père était dans le commerce de vins à Porto, Kingston y a vécu pendant de nombreuses années, faisant de fréquents voyages en Angleterre et il y a contracter une affection permanente pour la mer. Il est entré dans l'entreprise de son père, mais bientôt il se livrait son penchant naturel pour l'écriture. Ses articles de journaux sur le Portugal ont été traduits en portugais, et il a assisté à la conclusion du traité de commerce avec le Portugal en 1842, où il a reçu de Donna Gloria Mariada un ordre de chevalerie portugais et une pension. Son premier livre était The Circassian Chief, un récit publié en 1844, et tout en vivant à Porto, il a écrit The Prime Minister, un roman historique, et Lusitanian Sketches, des descriptions de voyages au Portugal. Dès son installation en Angleterre, il s'est intéressé au mouvement d'émigration, a édité en 1844 The Colonist et The Colonial Magazine and East India Review, a été secrétaire honoraire de la société de colonisation, a écrit en 1848 Some Suggestions for a System of General Emigration, des conférences sur la colonisation en 1849, publié un manuel pour les colons, How to Emigrate, en 1850, et a visité les montagnes occidentales au nom des commissaires d'émigration. Il fut ensuite un bénévole zélé et a travaillé activement pour l'amélioration de la condition des marins. Mais à partir de 1850 sa principale occupation est d'écrire des livres pour les garçons et des périodiques hebdomadaires. Et Union Jack, un journal pour les garçons qu'il a commencé quelques mois seulement avant sa mort. Il a traduit du français […]

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Documents, Monographies, Biographies de à Rôle
(AUT) Funcken 1957 1959