Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Henry, Vincent

Henry, Vincent

  • 34716
  • Henry
  • Vincent
  • le 01/01/1966 (FRANCE)

« C’est l’éditeur qui fait l’auteur »

Entretien avec Gaël et Vincent Henry

Quand Alexandre Jacob est présenté uniquement comme celui qui a inspiré Maurice Leblanc pour Arsène Lupin, le milieu anarchiste a tendance à sortir ses griffes. Car le natif de Marseille n'était pas seulement un cambrioleur ingénieux qui redistribuait aux pauvres ce qu'il prenait aux riches, il était aussi un vrai libertaire dans l'âme. Vincent Henry est sorti de sa Boîte - à Bulles - pour brosser un portrait fidèle et complet de ce personnage haut en couleurs en compagnie de son neveu, Gaël, qui signe ici sa première bande dessinée. 


Pourquoi ne pas avoir sorti cet album chez La Boîte à Bulles ?

Vincent Henry : J’avais écrit le scénario pour Domas, un auteur de La Boîte à Bulles mais avec l’objectif de signer chez un gros éditeur. Le projet a été refusé de partout, on nous disait notamment que le texte n’allait pas avec le dessin. C’est un argument que je n’ai pas forcément compris, du coup Domas s’est rétracté. Ça a été le seul moment où je me suis posé la question de l’éditer chez La Boîte à Bulles. Quand Gaël (Henry, NDLR) a commencé à chercher un scénario, je lui ai proposé celui-ci. Au départ, il n’était pas trop emballé. Puis, au bout de trois semaines, il m’a dit qu’il y avait peut-être quelque chose à faire. Il m’a envoyé alors quelques pages et on a constitué un dossier qu’on a renvoyé aux éditeurs. On s’est refait jeter de partout, sauf chez Sarbacane. […]

Sa biographie

Une fois intégré une école de commerce, Vincent Henry (né à Brive-la-gaillarde en 1966) n’a plus qu’une ambition : créer le festival BD de ses rêves. À l’issue de ses études, il fait un détour de 10 ans dans le monde de l’entreprise avant de revenir à ses premières amours : il devient journaliste BD en 2000 pour diverses revues et web-télés avant de se lancer dans la création de La Boîte à Bulles, en 2003. Scénariste refoulé depuis l’adolescence, il fait ses premiers pas dans le collectif Amour et désir. À l’occasion des 10 ans de sa maison d’édition, il annonce un peu trop vite qu’il racontera l’histoire de celle-ci en BD. Devant l’enthousiasme des auteurs, tous prêts à en illustrer une page, il se retrouve pris au piège et obligé de rédiger son premier scénario complet… Ça lui apprendra à parler trop vite !

Texte © La Boîte à Bulles

Une fois intégré une école de commerce, Vincent Henry (né à Brive-la-gaillarde en 1966) n’a plus qu’une ambition : créer le festival BD de ses rêves. À l’issue de ses études, il fait un détour de 10 ans dans le monde de l’entreprise avant de revenir à ses premières amours : il devient journaliste BD en 2000 pour diverses revues et web-télés avant de se lancer dans la création de La Boîte à Bulles, en 2003. Scénariste refoulé depuis l’adolescence, il fait ses premiers pas dans le collectif Amour et désir. À l’occasion des 10 ans de sa maison d’édition, il annonce un peu trop vite qu’il racontera l’histoire de celle-ci en BD. Devant l’enthousiasme des auteurs, tous prêts à en illustrer une page, il se retrouve pris au piège et obligé de rédiger son premier scénario complet… Ça lui apprendra à parler trop vite !

Texte © La Boîte à Bulles

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Séries principales de à Rôle
Alexandre Jacob - Journal d'un anarchiste cambrioleur 2016
Boîte à bulles en images (La) 2013
Jacques Damour 2017
John Bost - Un précurseur 2017