Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Roque, Carlos

Roque, Carlos

  • 32388
  • Roque
  • Carlos
  • le 12/04/1936 (PORTUGAL)
  • le 27/07/2006

Sa biographie

Né à Lisbonne le 12 avril 1936, il avait fait ses débuts dans le journal portugais Camarada avec la série Malaquias (1959) et différents travaux d’illustration, ainsi qu’une histoire longue intitulée O Cruzeiro do Caranguejo plusieurs fois publiée en albums. Il continua sa carrière en Belgique et en France en collaborant notamment aux hebdomadaires belges Tintin et Spirou. C’est chez Dupuis qu’il fit carrière avec les charmantes séries Angélique (1968-1971) et Wladimyr (1969), des fantaisies poétiques très appréciées par André Franquin, aux scénarios desquelles collaborèrent parfois Raoul Cauvin ou son épouse Monique Roque. Pendant des années, il assura le graphisme du journal de Spirou et de son pendant néerlandophone Robbedoes. Son trait rond, dynamique et habile, le plaçait dans une tradition graphique proche de l’école de Marcinelle, notamment celle de Jean Roba et de Raymond Macherot, mais aussi, dans une autre mesure, dans la lignée du dessinateur américain Walt Kelly, le créateur de Pogo. Il avait obtenu le Prix Saint-Michel 1976 pour l’ensemble de son oeuvre. Il est décédé à Louvain en Belgique, le 27 juillet 2006.

Né à Lisbonne le 12 avril 1936, il avait fait ses débuts dans le journal portugais Camarada avec la série Malaquias (1959) et différents travaux d’illustration, ainsi qu’une histoire longue intitulée O Cruzeiro do Caranguejo plusieurs fois publiée en albums. Il continua sa carrière en Belgique et en France en collaborant notamment aux hebdomadaires belges Tintin et Spirou. C’est chez Dupuis qu’il fit carrière avec les charmantes séries Angélique (1968-1971) et Wladimyr (1969), des fantaisies poétiques très appréciées par André Franquin, aux scénarios desquelles collaborèrent parfois Raoul Cauvin ou son épouse Monique Roque. Pendant des années, il assura le graphisme du journal de Spirou et de son pendant néerlandophone Robbedoes. Son trait rond, dynamique et habile, le plaçait dans une tradition graphique proche de l’école de Marcinelle, notamment celle de Jean Roba et de Raymond Macherot, mais aussi, dans une autre mesure, dans la lignée du dessinateur américain Walt Kelly, le créateur de Pogo. Il avait obtenu le Prix Saint-Michel 1976 pour l’ensemble de son oeuvre. Il est décédé à Louvain en Belgique, le 27 juillet 2006.

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Séries principales de à Rôle
Spirou (Almanachs & Album+) 1983