Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Bessy, Maurice

Bessy, Maurice

  • 31906
  • Bessy
  • Maurice
  • le 04/12/1910 (FRANCE)
  • le 15/11/1993

Sa biographie

Maurice Bessy est un écrivain et homme de presse français, également scénariste, historien du cinéma et romancier, né le 4 décembre 1910 à Nice et mort le 15 novembre 1993 à Paris. Après des études au lycée de Nice, ville où son père est exploitant d'une salle de cinéma, il fait divers petits métiers cinématographiques dans cette ville qui dispose de studios de cinéma, puis arrive à Paris où il mène en parallèle plusieurs carrières toutes liées au cinéma. Journaliste, il donne ses premières piges cinématographiques au Petit niçois, un journal local, avant de rejoindre Cinémonde quelques années après sa création. Il y succède à Suzanne Chantal comme rédacteur-en-chef, de 1934 à 1939. Il obtient le prix du reportage cinématographique pour sa série : Hollywood, paradis perdu. Il est le fondateur avec Marcel Idzkowski du prix Louis-Delluc en 1937. Après guerre, il devient directeur de la publication de plusieurs revues : Le Film Français, Une semaine de Paris, Paris théâtre, Bulletin du Festival de Cannes. Il dirige Cinémonde lorsque ce journal est relancé par Jean-Placide Mauclaire. Scénariste, il collabore notamment avec Julien Duvivier, sur Voici le temps des assassins, et Orson Welles, avec qui il fut très lié, et dont il traduit et adapte en français deux romans (Une grosse légume et Monsieur Arkadin). Écrivain, il publie plusieurs romans, notamment chez Fasquelle et Albin Michel, et par ailleurs quelques essais qui montrent une curiosité éclectique. Toutefois, il consacra l'essentiel de son activité de plume à de nombreux ouvrages sur le cinéma, ses techniques et son histoire. Il est l'auteur d’un dictionnaire du cinéma et de la télévision en quatre volumes et d'une histoire du films français en cinq volumes. Personnalité du monde cinématographique, il est délégué général du Festival de Cannes de 1971 à 1977. Collectionneur, il rassemble des pièces importantes des premiers temps du cinéma français et conserve des livres, photos et négatifs de films de cette période. Son livre de mémoires, Les Passagers du souvenir, fourmille de portraits et d'anecdotes qui illustrent avec verve un demi-siècle de cinéma français. Maurice Bessy était Chevalier de la Légion d'honneur.

Texte © Wikipédia

Maurice Bessy est un écrivain et homme de presse français, également scénariste, historien du cinéma et romancier, né le 4 décembre 1910 à Nice et mort le 15 novembre 1993 à Paris. Après des études au lycée de Nice, ville où son père est exploitant d'une salle de cinéma, il fait divers petits métiers cinématographiques dans cette ville qui dispose de studios de cinéma, puis arrive à Paris où il mène en parallèle plusieurs carrières toutes liées au cinéma. Journaliste, il donne ses premières piges cinématographiques au Petit niçois, un journal local, avant de rejoindre Cinémonde quelques années après sa création. Il y succède à Suzanne Chantal comme rédacteur-en-chef, de 1934 à 1939. Il obtient le prix du reportage cinématographique pour sa série : Hollywood, paradis perdu. Il est le fondateur avec Marcel Idzkowski du prix Louis-Delluc en 1937. Après guerre, il devient directeur de la publication de plusieurs revues : Le Film Français, Une semaine de Paris, Paris théâtre, Bulletin du Festival de Cannes. Il dirige Cinémonde lorsque ce journal est relancé par Jean-Placide Mauclaire. Scénariste, il collabore notamment avec Julien Duvivier, sur Voici le temps des assassins, et Orson Welles, avec qui il fut très lié, et dont il traduit et adapte en français deux romans (Une grosse légume et Monsieur Arkadin). Écrivain, il publie plusieurs romans, notamment chez Fasquelle et Albin Michel, et par ailleurs quelques essais qui montrent une curiosité éclectique. Toutefois, il consacra l'essentiel de son activité de plume à de nombreux ouvrages sur le cinéma, ses techniques et son histoire. Il est l'auteur d’un dictionnaire du cinéma et de la télévision en quatre volumes et d'une histoire du films français en cinq volumes. Personnalité du monde cinématographique, il est délégué général du Festival de Cannes de 1971 à 1977. Collectionneur, il rassemble des pièces importantes des premiers temps du cinéma français et conserve des livres, photos et négatifs de films de cette période. […]

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Documents, Monographies, Biographies de à Rôle
(AUT) Disney, Walt 1970